Accueil du site > La Direction Europe de la recherche et coopération internationale > Actualités




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Signature d’un accord-cadre avec le Conseil national de la recherche scientifique du Liban

12 février 2015

MM. Philippe Baptiste, Directeur général délégué à la science (DGD-S) du CNRS, et Mouïn Hamzé, Secrétaire général du Conseil national de la recherche scientifique du Liban (CNRS-L), ont signé un nouvel accord-cadre de coopération scientifique entre les deux institutions de recherche mardi 27 janvier 2015 au siège du CNRS à Paris.

Alors que les relations scientifiques sont denses et que le Liban figure parmi les premiers partenaires de recherche du CNRS au sud de la Méditerranée et au Moyen-Orient, les deux organismes entendent, à travers cet accord-cadre, faciliter conjointement la structuration des échanges entre chercheurs autour de programmes d’excellence tels que, par exemple, les projets internationaux de coopération scientifique (PICS), groupements de recherche internationaux (GDRI) et laboratoires internationaux associés (LIA).

En présence des représentants des instituts du CNRS, d’organes du CNRS-L, comme la Commission libanaise de l’énergie atomique et le Centre de recherches géophysiques, de l’Université Saint-Esprit de Kaslik, du chargé d’affaires et du consul libanais à Paris, MM. Baptiste et Hamzé ont rappelé l’histoire des relations entre les deux CNRS, dont le premier accord-cadre remonte à 1979 et souligné la contribution des collaborations à la production de savoir comme au développement de technologies. Ils ont aussi mis l’accent sur l’intérêt des coopérations structurées, permises par ce nouvel accord-cadre, pour tirer le meilleur parti d’échanges souvent noués dans le cadre d’études doctorales en codirection, pour fédérer les équipes autour de problématiques scientifiques partagées ou encore pour l’insertion des coopérations entre la France et le Liban dans le contexte de l’Euroméditerranée.

À l’occasion de cette rencontre, trois importants programmes de coopération ont par ailleurs été mis à l’honneur.

Ainsi le Pr. Hugues de Thé (Pathologie et virologie moléculaire, CNRS/inserm/Paris 7) a présenté le Laboratoire international associé ATL qu’il dirige avec le Pr. Ali Bazarbachi de l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et qui porte sur le traitement ciblé de leucémies.

Carla Khater (Centre de télédétection, CNRS-L) et Nicolas Arnaud (Géosciences Montpellier, CNRS/université de Montpellier) ont annoncé la signature prochaine, au Liban, de la convention de création de l’Observatoire libano-français de l’environnement (O-LiFE), Laboratoire international associé fédérant de nombreuses institutions de recherche françaises et libanaises dans le cadre du vaste métaprogramme international et interdisciplinaire MISTRALS d’étude du fonctionnement environnemental du bassin méditerranéen sous la pression des changements globaux.

Ziad El Bitar (IPHC, CNRS/université de Strasbourg) a présenté le projet de radiothérapie qu’il mène avec plusieurs établissements libanais dont les universités Saint-Joseph et Libanaise et qui complète les nombreux projets menés par des équipes libanaises et françaises en physique des particules.

Enfin le PHC franco-libanais CEDRE a été mentionné en ce qu’il permet d’initier de nouvelles collaborations et de soutenir les jeunes chercheurs.

De g. à d. : MM. Philipe Baptiste, Directeur général délégué à la science du CNRS, Mouïn Hamzé, Secrétaire général du CNRS-L, et Ghadi Khoury, Chargé d’affaires de l’ambassade du Liban.