CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil réformeCentre National de la recherche scientifique : Direction de l'innovation et des relations avec les entreprises
  Accueil > La politique industrielle au CNRS : les chiffres clés

Les chiffres clés

 

Le CNRS et la vie économique

Le CNRS, via sa direction de l'innovation et des relations avec les entreprises (DIRE), développe un système performant et durable de relations avec le monde économique, dans un double but : comprendre les besoins de l'industrie en matière de recherche et les prendre en compte dans sa stratégie scientifique.

 

Développer des relations performantes avec l'industrie

Le CNRS adopte une stratégie différenciée en fonction de ses partenaires. Accords-cadres avec les grands groupes industriels (Alcatel, Saint-Gobain...), actions spécifiques en direction des PME, dont la petite taille rend difficiles les actions de R&D.

Ainsi, le CNRS participe à l'Ecole de l'Innovation, un dispositif qui sensibilise les PME à l'innovation en partenariat. Côté propriété intellectuelle, la politique est la même pour tous, à savoir la copropriété intellectuelle pour les résultats générés en collaboration avec des partenaires académiques ou industriels.

La DIRE définit également la politique de répartition des retours financiers. Dans le respect de la loi, le CNRS intéresse les laboratoires et les inventeurs dont sont issues les inventions.

Le Répertoire des Compétences, moteur de recherche intelligent, permet à tout industriel qui en fait la demande d'identifier au sein des laboratoires du CNRS une compétence, un savoir-faire ou une technologie susceptible de lui être utlie.

 

Accompagner les unités dans la valorisation de leurs recherches

Dans leur démarche de valorisation, les personnels CNRS peuvent bénéficier des conseils et Services du partenariat et de la valorisation (SPV) des délégations régionales. Depuis la loi sur l'innovation du 12 juillet 1999, ils peuvent participer à la création d'une entreprise innovante valorisatn les travaux de recherche qu'ils ont réalisés dans l'exercice de leurs fonctions.

Depuis cette loi, les personnels de recherche peuvent par ailleurs apporter leur concours scientifique et participer au capital d'une entreprise innovante.

 

Transférer les technologies vers le monde économique

Le CNRS entend accélérer le processus de transfert de son portefeuille de technologies vers des partenaires industriels qui développeront et vendront les produits ou services issus de ces connaissances. Il s'appuie pour cela sur :

  • un processus de prise de brevets sur et performant ;,
  • une gestion stratégique et économique de son portefeuille de brevets et licences (près de 4400 brevets principaux et un rythme de dépôt de plus de 400 par an) ;
  • une société dédiée à la recherche de licenciés, Fist SA..

Le CNRS soutient activement le développement de jeunes entreprises innovantes adossées à ses laboratoires, par diverses actions : hébergement, mise à disposition de matériel, prestations de service, contrats de collaboration de recherche, bourses CIFRE (plus de 500 en cours...)..

 

Les chiffres clés

 

  • 4 521 familles de brevets en 2012,
  • 703 nouveaux brevets/logiciels déposés en 2012,
  • 959 licences actives à fin 2012,
  • 723 entreprises innovantes créées depuis 1999,
  • 25 accords-cadres avec des grands groupes,
  • 150 formations par an,
  • 150 requêtes d'entreprises traitées par an par le répertoire des compétences,
  • Membre de 47 pôles de compétitivité à travers 300 unités de recherche,
  • Responsable ou impliqué dans de nombreux Instituts Carnot,
  • Actionnaire de toutes les SATT,
  • Membre fondateur de tous les CVT adossés aux Alliances.

 

Accueil du Siteimprimercontact Plan du sitecredits Intranet du CNRS