CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
  Accueil > Projet > Projet CONDITOR

Projet CONDITOR

 

bsn2

 

 

1 ORIGINE DU PROJET ET OBJECTIFS

Malgré la variété des dispositifs de référencement existants au sein des établissements de l’ESR (Hal et les archives institutionnelles, les bases bibliométriques, les systèmes d’information recherche tels que Ribac,...), il reste impossible de savoir ce qui est produit par la recherche publique française dans son ensemble. Les bases internationales telles que WoS ou Scopus n’en répertorient qu’une partie, certes importante mais qu’il faut réussir à repérer et dans tous les cas leur objectif n’est pas l’exhaustivité en la matière : Conditor est né de ce constat dans le cadre de la BSN. Il vise non seulement à identifier la production de l’ESR mais à rationaliser progressivement les façons de faire pour éviter les multiples saisies et repérages d’une même production.

Dès l’origine, le pragmatisme, la complémentarité, la collaboration inter-établissement et la transparence ont été la règle. L’expérimentation qui a été menée dans ce sens a permis de démontrer la faisabilité de Conditor, de mieux cerner le périmètre du projet, de créer un groupe de partenaires convaincus mais a aussi mis en exergue le rôle fédérateur de Conditor pour le recensement de la production et au-delà pour l’utilisation de référentiels communs (référentiels nationaux tels que RNSR ou internationaux).

Il s’agit concrètement de mettre en place :

  • un « pot » commun de métadonnées alimenté au fil de l’eau par des sources ESR existantes (archives, bases bibliométriques...) ou internationales (libres et gratuites ou commerciales) et des référentiels communs comme le Répertoire National des Structures de Recherche (RNSR) ou des référentiels choisis collégialement,
  • un « outillage » adapté pour le construire (collecte, formatage, détection des doublons ou appariements entre notices, alignement avec et enrichissement via des référentiels,..., validation des alignements et appariements incertains) et fournir en métadonnées les applicatifs de l’ESR, - voir schéma synthétique des flux d’informations Conditor 4.1)
  • une organisation multipartenaires pour le faire vivre : réseau métier réparti dans les établissements (fournisseurs, administrateurs, utilisateurs des données produites), équipe informatique (administration, maintenance), structure de pilotage du service (évolutions du produit ...).


2 LA PHASE PROJET

Lancé officiellement le 5 décembre 2016, ce projet multi-partenaires soutenu par le MENESR et porté par le CNRS Dist prévoit aboutir en 2 ans (voir 4.2) à :
  • Un corpus de métadonnées décrivant la production scientifique sur plusieurs années,
  • Un « outillage » aussi industrialisé que possible,
  • L’organisation multi-partenaires du service.
  • Cette phase projet permettra d’engager le processus de mutualisation et d’intégration progressive dans les différents dispositifs de l’ESR.
Les travaux à mener ont été découpés en six ensembles :
  • Lot 1 : gestion de projet et coordination d’ensemble
  • Lot 2 : formalisation des usages des données collectées et produites par Conditor
  • Lot 3 : stratégie de construction des corpus de notices et constitution « itérative » de corpus
  • Lot 4 : conception/développement itératif/déploiement de l’applicatif
  • Lot 5 : mise en place du service Conditor
  • Lot 6 : communication
Les lots sont pris en charge par des groupes multi-partenaires autour d’un ou deux partenaires pilote ou copilotes. Un comité de suivi opérationnel auquel participent les pilotes ou copilotes de lots et les initiateurs du projet., assure la coordination d’ensemble. Il joue également un rôle de facilitation.

Les acteurs impliqués sont l'Abes, l'Amue, le CCSD, l'Inist, la Dist, l', la InSHS et la Dastr - SAP2S du CNRS, Huma-Num, l'Inra, Inria, l'Irstea, le MENESR (équipes RNSR et ScanR ), l'OST du HCERES, ainsi que les universités de Bordeaux, Paris-Dauphine, Paris-Diderot et l'UPMC.

Répartition dans les lots (pilotes et autres acteurs) :
  • Lot 1 : Dist du CNRS, comité de suivi opérationnel
  • Lot 2 : Irstea
    Abes, Dastr-SAP2S CNRS, Dist du CNRS, Inist, MENESR (équipe RNSR), OST de l'HCERES
  • Lot 3 : Abes, Inist
    CCSD, Dastr CNRS, Dist du CNRS, Inra, InSHS du CNRS, MENESR (équipe RNSR et ScanR)
  • Lot 4 : Inist, CCSD
    Abes, Amue (Caplab), Dist du CNRS, Huma Num, Inra, Inria, InSHS CNRS, MENESR (équipe ScanR)
  • Lot 5 : Université Paris Diderot
    Abes, Casu Hal, CCSD, Dist du CNRS, Inist, Université Paris Dauphine, UPMC
  • Lot 6 : Université de Bordeaux
    Dist CNRS, Inist com,
D’autres partenaires seront intégrés en cours de projet (second cercle constitué d’experts, fournisseurs, utilisateurs des données).


3 BENEFICES ATTENDUS

Outre l’amélioration de la qualité et de la complétude des réservoirs ESR existants, Conditor favorisera une mutualisation des recensements au sein de l’ESR notamment grâce au RNSR - voir 4.4 (partage du travail pour une UMR notamment) et des enrichissements réalisés via des services externes – voir 4.3 le service offert par le hub de métadonnées et IdRef.

Il sera un facteur d’amélioration de la qualité des référentiels ESR existants - un référentiel ne s’améliore que s’il est utilisé - et il contribuera à la mise en place de référentiels communs ou à leur interopérabilité sémantique. Au travers d’applicatifs exposant les métadonnées validées de Conditor, il aboutira à une meilleure connaissance et une visibilité accrue de la production de la communauté ESR.

Conditor fournira la matière aux et permettra des indicateurs de la science plus fiables. Enfin, il facilitera la tâche des chercheurs en matière de référencement de leur production en permettant un allégement du dépôt dans Hal et les archives institutionnelles mais aussi les activités de gestion de la recherche au fur et à mesure de l’intégration de Conditor dans les SI recherche.


4 ANNEXES

4.1 Schéma synthétique des flux d’informations Conditor

bsn2

4.2 Macroplanning prévisionnel

bsn2

4.3 Service offert par le hub de métadonnées et IdRef

Les identifiants d’auteurs n’apparaitront dans Conditor que s’ils sont présents dans une source utilisée fiable ou ajoutés via un applicatif tiers : IdRef via le hub de métadonnées offrira ce service à Conditor. Le hub de métadonnées récupérera des notices Conditor, opérera l’identification des auteurs en lien avec IdRef et proposera le résultat à Conditor. La validation des identifiants proposés par IdRef pourra être assurée via les applicatifs utilisés par les chercheurs qui se nourriront de Conditor.

4.4 Apports réciproques du RNSR et de Conditor

Pour les notices provenant d’un réservoir institutionnel, fournie à Conditor et comportant l’identifiant ou le libellé d’une structure spécifique à une institution
  • Le RNSR permet d’attribuer un identifiant de structure unique et national, et de connaître l’ensemble des institutions tutelles.
  • Conditor pourra proposer aux institutions des notices absentes de leur éventuel réservoir potentiellement pertinentes pour eux.
    Pour une notice non fournie par une institution (provenant d’une base internationale par exemple)
  • Le RNSR permet d’identifier dans les lignes d’adresses une structure de recherche
  • Conditor pourra donc proposer à une institution des notices non repérées par elle.
La mise en place d’un pot commun de métadonnées tel que Conditor associé à l’utilisation du RNSR permettra donc une optimisation de la mutualisation : pour une UMR donnée, une institution co-tutelle ayant renseigné le RNSR pourra éviter de référencer une production si une autre co-tutelle a déjà fourni la notice à Conditor.
Conditor contribuera également à détecter des erreurs ou des manques dans le RNSR.


Contact DIST : annie.coret@cnrs-dir.fr

   

| Contacts | Plan du site | Mentions légales et Crédits |