© Raphaël Clady

David GrojoChercheur en optique laser

CNRS bronze medal

Voir et manipuler ce qui se cache sous la surface des matériaux : voilà ce que cherche à réaliser David Grojo, chercheur au laboratoire Lasers, plasmas et procédés photoniques (LP3). Et cela, grâce à des lasers capables de délivrer des impulsions ultra-courtes, de l’ordre de quelques millionièmes de milliardième de seconde. Ces lasers lui permettent non seulement d’observer et de cartographier dans le volume des matériaux tels que le silicium, mais aussi de modifier leurs propriétés, en vue d’applications à la microélectronique et aux télécommunications. David Grojo obtient en 2002 un diplôme d’ingénieur à l’École nationale supérieure de physique de Marseille puis, en 2006, un doctorat à l’université d’Aix-Marseille. Après un post-doctorat au Canada (Ottawa), il intègre le CNRS en 2009 au LP3. Spécialiste des interactions entre matériaux et lasers, il prouve que l’indice optique du silicium peut être modifié localement par de courtes impulsions lumineuses. Il montre aussi que le laser femtoseconde permet d’analyser et de corriger des défaillances dans les systèmes de microélectronique. Ces travaux lui ont valu la Prime d’excellence scientifique du CNRS en 2013.

Chercheur CNRS