Thomas Ebbesen, physico-chimiste, est médaille d'or 2019 du CNRS

CNRS

La médaille d'or du CNRS, l’une des plus prestigieuses récompenses scientifiques françaises, distingue cette année le physico-chimiste franco-norvégien Thomas Ebbesen. Ses travaux en nanosciences, fortement interdisciplinaires, couvrent des domaines aussi divers que les sciences des matériaux carbonés, l'optique, la nano-photonique et la chimie moléculaire. Ses découvertes ont notamment permis des ruptures technologiques en optoélectronique, pour les communications optiques et les biocapteurs. Ce professeur de l’université de Strasbourg a dirigé l’Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Université de Strasbourg) jusqu’en 2012. Il est aujourd’hui directeur de l’Institut d’études avancées de l’université de Strasbourg (USIAS).

Thomas Ebbesen est né le 30 janvier 1954 à Oslo, en Norvège. Diplômé du Oberlin College (États-Unis) et de l’université Pierre et Marie Curie, il est titulaire d'un doctorat en photochimie physique obtenu en 1980. Il rejoint l’année suivante l’université Notre Dame dans l’Indiana (États-Unis) et développe des collaborations avec le Japon, en particulier avec l’université de Tsukuba. En 1988, il s’établit au Japon au sein du laboratoire de recherche de NEC, géant industriel de l'informatique et de la télécommunication. En 1996, Jean-Marie Lehn, prix Nobel de chimie 1987, le convainc de le rejoindre à l’Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS, CNRS/Université de Strasbourg). Il devient professeur à l’université de Strasbourg, tout en continuant à entretenir des liens forts avec les laboratoires NEC au Japon et aux États-Unis, à Princeton. En 2005, il prend la direction de l’ISIS, succédant à Jean-Marie Lehn, direction qu’il transmet à Paolo Samori en 2012. Il est aujourd’hui directeur du Centre international de recherche en chimie1(ICFRC) et, depuis 2012, directeur de l’Institut d’études avancées de l’université de Strasbourg (USIAS).

Lire le communiqué de presse

  • 1. Institut de Science et d'Ingénierie Supramoléculaires (CNRS/Université de Strasbourg)