La dépression et l’efficacité des antidépresseurs dépendent de la composition du microbiote intestinal

Biologie
Santé

Pas d’esprit sain sans un microbiote sain ? Une étude conjointe entre l’Institut Pasteur, le CNRS et l’Inserm démontre que la population bactérienne de l'intestin présente un profil bien particulier chez un modèle de souris utilisé pour étudier la dépression. Lorsque cette population bactérienne est transférée à des souris saines, celles-ci présentent des comportements spécifiques de la dépression quelques jours après le transfert. Par quel mécanisme ? La communauté bactérienne de la souris malade produit très peu de précurseurs nécessaires à la synthèse de sérotonine, rendant ainsi inefficace une famille d’antidépresseurs comme la fluoxetine. Ces travaux sont publiés dans Cell Reports, le 17 mars 2020.

Changes in gut microbiota by chronic stress impair the efficacy of fluoxetine
Siopi Eleni, Chevalier Grégoire, Bigot Mathilde, Katsimpardi Lida, Saha Soham, Moigneu Carine, Eberl Gérard and Lledo Pierre-Marie.
Cell Reports, 17 mars 2020

Contact

Pierre-Marie Lledo
Chercheur CNRS
Véronique Etienne
CNRS press officer
Myriam Rebeyrotte
Attachée de presse à l'Institut Pasteur