CNRS - Centre National de la recherche scientifique
Espace presse
Le CNRS
La lettre d'info des Instituts du CNRS
lettre précédente Édition du 22 juillet 2014
En direct des labos

Nouvelles publications scientifiques, créations de laboratoires, annonces de prix, brevets... Avec "En direct des labos", retrouvez toutes les deux semaines des informations issues des instituts du CNRS et complémentaires des communiqués de presse.

 

 

Actualités du 09.07.2014 au 22.07.2014

Algues brunes, plantes et animaux : même combat contre l'agression

VignetteLes algues brunes marines sont des végétaux n'ayant ni fleurs, ni canaux pour conduire la sève et pourtant elles révèlent des adaptations de leur système immunitaire qui convergent avec des mécanismes similaires aux plantes, mais aussi aux animaux. Des chercheurs du laboratoire de Biologie intégrative des modèles marins de la Station biologique de Roscoff viennent de mettre en évidence, pour la première fois, des mécanismes de défense systémique chez les grandes algues brunes. Lorsqu’une algue est attaquée par un pathogène ou un brouteur, elle se révèle capable de mettre en place des défenses actives non seulement localement, mais aussi à distance dans les autres parties de l’algue éloignées du lieu de l’attaque. La propagation de signaux le long de son thalle, qui est l’équivalent des feuilles chez les plantes, lui permet ainsi de se protéger intégralement contre de nouvelles attaques d’herbivores ou de pathogènes. Ces travaux sont publiés dans la revue New Phytologist.

ARN de porine et mitochondries, une association constructive

VignetteSiège de la respiration cellulaire, la mitochondrie est une véritable centrale énergétique mais elle est également impliquée dans la mort cellulaire. Ainsi, un nombre croissant de pathologies humaines, comme le cancer et certaines maladies neuro-dégénératives, est associé à des dysfonctionnements des mitochondries. Anne-Marie Duchêne, maître de conférences de l’université de Strasbourg, et ses collègues de l’Institut de biologie moléculaire des plantes et de l’Institut des sciences du végétal, cherchent à comprendre le fonctionnement de cet organite. Ils viennent de mettre en évidence qu’une porine, protéine majeure de la mitochondrie, était traduite à partir de deux ARNs messagers. L’un d’eux, en s’associant aux membranes mitochondriales, modifie la quantité et la morphologie des mitochondries, comme le précise cette étude parue dans les PNAS.

Atoh1, à la croisée de la prolifération et de la différenciation cellulaire

VignetteLe médulloblastome, la plus fréquente des tumeurs cérébrales malignes de l’enfant, se développe dans le cervelet. La jeune équipe d’Olivier Ayrault du laboratoire Signalisation, neurobiologie et cancer s’intéresse à une protéine nommée Atoh1, essentielle à la mise en place de cette région du cerveau. Ce facteur de transcription est également très fortement impliqué dans l’apparition de ce cancer pédiatrique. Publiés dans Developmental Cell, leurs travaux dissèquent le mécanisme moléculaire permettant la dégradation d’Atoh1 dans les neurones et ont pu mettre en évidence que ce mécanisme est altéré dans les tumeurs.

Le hamster d'Europe nous apprend à mesurer les saisons

VignetteDe fascinants systèmes d’horloges biologiques permettent àun très grand nombre d’organismes vivants d’anticiper et de s’adapter aux variations journalières et saisonnières de l’environnement. Si les mécanismes moléculaires et cellulaires du fonctionnement des horloges circadiennes commencent à être élucidés en détail, les mécanismes d’adaptation aux variations saisonnières restent à caractériser. Chez les mammifères dont la reproduction est saisonnière, une horloge circannuelle régule les variations d’activité des gonades, de poids ou de température corporelle selon des rythmes endogènes ayant une période proche d’un an. Une équipe de l’Institut des neurosciences cellulaires et intégratives montre pour la première fois que l’horloge circannuelle du hamster d’Europe pourrait être localisée dans la pars tuberalis, une région antérieure de l’hypophyse. Leurs travaux démontrent en outre que cette horloge circannuelle contrôle le rythme de production de l’hormone thyréostimuline qui régule l’activité de neurones hypothalamiques impliqués dans la reproduction. Cette étude est publiée dans Current Biology.

Syndrome du X fragile : la morphologie des synapses enfin visible

VignetteSpécialistes en microscopie STED, Valentin Nägerl et son équipe de l’Institut interdisciplinaire de neuroscience découvrent les subtiles modifications des synapses responsables du syndrome du X fragile qui entraînent des anomalies comportementales proches de l’autisme. Cette étude, publiée dans le Journal of Neuroscience met à mal les thèses qui indiquent que la morphologie des synapses est très touchée.

Comment optimiser la forme et la nature d'une poudre pour qu'elle se disperse dans l'eau sans grumeau ?

VignetteLorsqu’une goutte de liquide est déposée sur une surface solide, cette goutte va s’étaler plus ou moins sur cette surface selon la nature du liquide et du solide. Quand l’eau mouille un matériau soluble dans l’eau comme un sucre, l’énergie d’interaction entre les molécules ne suffit plus à caractériser le mouillage. Les chercheurs du laboratoire Sciences et ingénierie de la matière molle ont pu montrer que l'étalement se fait de façon complètement différente selon que le solide a eu le temps de se liquéfier ou pas aux bords de la goutte d’eau. Les résultats sont parus dans la revue Phys. Rev. Lett. du 9 mai 2014.

De nouveaux polymères performants et durables issus de la biomasse : une révolution bio-structurée

VignetteLe développement de matériaux biosourcés est l'un des enjeux majeurs de notre époque pour faire face à l’épuisement des ressources fossiles, et élaborer de nouvelles architectures chimiques. Des chercheurs de l'Institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé, en collaboration avec la société Soprema (France), viennent de synthétiser des polymères aromatiques originaux obtenus par l’association unique de deux sources de biomasse différentes et disponibles en très grande quantité. Ces résultats sont parus le 19 juin 2014 dans la revue Green Chemistry.

Nanostructuration du graphène par coupure catalytique

VignetteDes équipes de l’Institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé et de l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg viennent d’utiliser un catalyseur à base de nanoparticules de fer pour nanostructurer la surface du graphène par coupure catalytique. Ces travaux sont parus le 11 juin 2014 dans la revue Nature Communications.

Polymérisation radicalaire contrôlée de l'éthylène

VignetteLes chercheurs du laboratoire Chimie, catalyse, polymères et procédés sont parvenus à maîtriser la polymérisation radicalaire contrôlée de l’éthylène par le procédé RAFT (reversible addition–fragmentation chain transfer). Cette technique a permis de maîtriser la croissance des chaînes de polymères et d’envisager l’élaboration d’architectures macromoléculaires complexes à base de segments polyéthylènes. Ce travail fait l’objet d’un article VIP paru le 23 juin 2014 dans la revue Angewandte Chemie.

Un modèle synthétique du canal ionique de gramicidine-A naturelle

VignetteDes chercheurs de l’Institut européen des membranes, en collaboration avec des équipes de l’Institut Charles Gerhardt et de l’Université de Victoria (Canada) ont montré que, dans une certaine mesure, la gramicidine-A naturelle pouvait être imitée par un canal synthétique simple qui présente des fonctions similaires.

Départ en vacances : avec les véhicules autonomes, bientôt la fin des bouchons ?

VignetteOn a beaucoup entendu parler ces derniers temps des avancées technologiques des véhicules autonomes, ces voitures qui "se conduisent toutes seules" en détectant les obstacles et en se géolocalisant par rapport à une carte, comme la Google Car. Durant cette période estivale propice aux bouchons, Philippe Bonnifait du laboratoire Heuristique et diagnostic des systèmes complexes nous explique les avancées possibles dans le domaine et... ce qui ne sera pas résolu avant longtemps.

Un nanocristal de silicium aromatique pour produire des ondes térahertz

VignetteSituées entre l'infrarouge et les micro-ondes, les ondes térahertz sont aujourd’hui utilisées pour de nombreuses applications : systèmes informatiques, télécommunications à haut-débit, essais médicaux et biologiques non destructifs, systèmes de sécurité... Mais leur utilisation reste coûteuse et complexe. Un chercheur du Laboratoire de physique des interfaces et des couches minces propose une approche originale pour produire un rayonnement térahertz en utilisant un nanocristal de silicium aromatique. De taille sub-nanométrique et de faible coût, ce nanocristal pourrait être utilisé dans différents dispositifs nanométriques. Ces travaux ont été publiés dans Physical Review Letter.

La transition d'Anderson résiste aux interactions, mais change de nature

VignetteEn analysant l’effet du désordre sur la propagation d’une onde de matière d’atomes ultrafroids en interaction, des physiciens viennent de prédire un nouveau type de transition de phase. Pour un faible désordre, la diffusion des atomes n’est que faiblement affectée tandis qu’à partir d’un seuil critique la diffusion est très fortement ralentie. Ce travail est publié dans la revue Physical Review Letters.

Réduire les pertes dans le couplage entre une onde lumineuse et un guide plasmonique

VignetteDes physiciens viennent de montrer comment utiliser les interférences entre les deux modes électromagnétiques d’une surface métallique plane pour améliorer le couplage entre l’onde et ce guide plasmonique. Ce travail est publié dans la revue Physical Review Letters.

Un ressaut hydraulique de taille submillimétrique au sein d'une mousse liquide

VignetteDes physiciens niçois viennent d’observer la formation et la propagation d’un ressaut hydraulique le long d’un microcanal se trouvant à la jonction des parois d’une mousse liquide. Sous l’effet de la tension de surface, ce ressaut se déplace à une vitesse de près d’un mètre par seconde, une vitesse totalement inattendue dans un écoulement à cette échelle. Ce travail publié dans la revue Physical Review Letters ouvre de nouvelles perspectives dans l’étude du drainage des mousses.

 

Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Priscilla Dacher
Secrétaire de rédaction : Fabienne Arpiarian
Comité éditorial : Christophe Cartier Dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken (INC) ; Clément Blondel (INEE) ; Jean-Michel Courty, Catherine Dematteis, Simon Jumel (INP) ; Clotilde Fermanian, Delphine Demols (INSMI) ; Christina Cantrel (IN2P3) ; Anne de Reyniès, Elodie Péribe (INSB) ; Armelle Leclerc (INSHS) ; Muriel Ilous, Valérie Pierre (INSIS) ; Laure Guion (INS2I) ; Christiane Grappin, Dominique Armand, Anthony Teston (INSU).

Valid XHTML 1.0 Transitional