Logo image de fond
La lettre d'info des Instituts du CNRS
Flèche gauche Édition du 17/04/2018
En direct des labos

Nouvelles publications scientifiques, créations de laboratoires, annonces de prix, brevets... Avec "En direct des labos", retrouvez toutes les deux semaines des informations issues des instituts du CNRS et complémentaires des communiqués de presse.

Institut des sciences biologiques (INSB)

Evolution d’une molécule de signalisation

Vignette

Des chercheurs ont découvert comment la fonction biologique d’une molécule, l’acide rétinoïque (AR), peut changer au cours de l’évolution en passant du statut de simple métabolite à celui de régulateur de fonctions physiologiques essentielles. Ces travaux sur la fonction biologique de l’AR, récemment publiés dans le journal Science Advances, ont révélé que, chez le ver annélide, l’AR agit comme une horloge métabolique qui aide les neurones à se former au bon moment et dans le bon tissu durant le développement.

L’activité oncogénique d’une pseudo-kinase réputée inactive élucidée

Vignette

Les enzymes de la famille des protéine-kinases sont des cibles thérapeutiques dans le traitement du cancer mais 10% d’entre elles, dites pseudo-kinases, sont supposées non-catalytiques et ne sont donc pas considérées a priori, comme des cibles intéressantes. Cependant, des travaux publiés le 27 février 2018 dans la revue Structure présentent la structure de la pseudo-kinase oncogénique Pragmin et révèlent son mode d’action, impliquant l’activation de CSK, une kinase active.

LBK1: un gardien essentiel du renouvellement hépatocytaire

Vignette

Le foie est un organe doué d'une fantastique capacité de régénération qui, cependant, n’est pas optimale chez certains patients. Quels sont donc les mécanismes à l’origine de cette régénération ? Les chercheurs de l’Institut Cochin montrent le rôle majeur de la kinase LKB1 (liver kinase B1) dans ce processus et notamment le fait que LKB1 contrôle à la fois l’efficacité de prolifération hépatocytaire et l'intégrité génomique. Ces travaux ont été publiés le 21 février 2018 dans la revue Cell Reports.

Le microbiote de l’ormeau : un couteau suisse pour la digestion des grandes algues

Vignette

Des chercheurs de la Station biologique de Roscoff ont montré la présence d’un microbiote digestif dominant et stable dans le temps chez l’ormeau européen, quel que soit le type d’algue ingéré. Ces travaux, menés en collaboration avec une écloserie d’ormeaux, sont parus dans la revue Microbiome le 27 mars 2018. Ils visent à développer les connaissances sur l’utilisation des grandes algues comme fourrage pour l’élevage d’ormeaux.

Sida : Une nouvelle stratégie médicamenteuse

Vignette

Le Sida se caractérise par la baisse du nombre des lymphocytes T CD4 (ou déplétion). Cette nouvelle étude, publiée le 19 mars 2018 dans le Journal of Clinical Investigation, démontre que la molécule Q-VD-OPH, un inhibiteur des caspases (protéases impliquées dans l’apoptose), administrée in vivo, protège contre la déplétion des lymphocytes T CD4, diminue la réplication virale, et conduit à une survie des animaux traités. Ainsi, cette molécule représente un nouvel axe potentiel de recherche thérapeutique.

Institut de chimie (INC)

Ivoire : des stratégies d'approvisionnement régionales au Paléolithique

Vignette

Pour créer des parures et de l’art figuratif, les Homo sapiens du Paléolithique supérieur développaient des stratégies différentes selon les régions pour s’approvisionner en ivoire. Publiées dans Angewandte Chemie International Edition, ces recherches sont menées par Ina Reiche, directrice de recherche CNRS à l’Institut de recherche de chimie Paris, avec ses collègues allemands et américains, grâce au microfaisceau de l’instrument Aglaé.

Le redox anionique, technologie prometteuse pour les batteries de demain

Vignette

Découvert à la fin de années 1990, le redox anionique repose sur un phénomène électrochimique complémentaire aux réactions d’oxydation-réduction classiques des batteries à ions lithium. Maîtrisé, ce processus pourrait presque doubler la capacité d’énergie stockée dans la batterie et donc son autonomie. Il ouvrirait également la voie vers une composition plus « verte » des batteries, en réduisant aussi la quantité de matériaux aux enjeux économiques et géopolitiques importants. Créateur du Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie du CNRS (RS2E) et co-auteur d’un état des lieux du redox anionique publié dans la revue Nature Energy, Jean-Marie Tarascon nous en dit plus sur cette technologie et ses voies de développement.

Les migrations cellulaires antiparallèles aujourd’hui modélisées

Vignette

L’analyse récente de la migration cellulaire collective à partir de tumeurs a révélé l’existence de déplacements surprenants, à contre-sens de la migration habituellement observée. Des chercheurs du laboratoire Physico-chimie Curie et du Francis Crick Institute de Londres ont pour la première fois reproduit in vitro ces observations en confinant des cellules dans des pistes adhésives de largeur variable. Les résultats, publiés dans Nature Physics, montrent une disparition de ces déplacements antiparallèles sous une largeur critique (ici de 50 μm). Il s’agit d’une étape importante dans la compréhension d’un phénomène jusque-là inexpliqué.

Synthèse de molécules chirales : la piste inattendue des phosphanediides

Vignette

Dans le cadre d’une collaboration entre le laboratoire Cobra et le Laboratoire de chimie moléculaire et thio-organique, des chercheurs ont mis au point une approche originale pour produire des phosphanediides, des composés pourtant très instables, en vue d’obtenir des phosphines chirales. Ces molécules clés, notamment pour l’industrie pharmaceutique, permettent dans de nombreux cas d’orienter la synthèse chimique vers la molécule aux propriétés biologiques souhaitées. Ces travaux sont parus dans la revue Chemistry - A European Journal.

Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes (INSIS)

Comment une impulsion laser nait du chaos

Vignette

Des chercheurs de l'Institut Femto-ST et de la Tampere University of Technology (Finlande) ont réalisé un dispositif expérimental permettant d'étudier les mécanismes de génération d'impulsions laser ultra-courtes. Une première, qui devrait faciliter la conception de sources laser plus performantes, et apporter des réponses à des questions de physique fondamentale. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Photonics.

Des chaînes pour stabiliser les tas de grains

Vignette

La fragilité proverbiale des châteaux de sable illustre bien la grande instabilité des tas de grains. Certaines interactions physiques peuvent aider à les stabiliser, mais sans véritablement les fixer. Des chercheurs de l’université de Mons, des laboratoires Gulliver, Loma et PMMH ont cependant utilisé des chaînes de grains pour obtenir des tas indéfiniment stables. Ces travaux, qui simulent le comportement des polymères, ont fait la couverture de la revue Physical Review Letters.

Institut de physique (INP)

Sécuriser le stockage de bits quantiques

Vignette

Des physiciens ont stocké des photons avec une efficacité record au sein d’un nuage allongé d’atomes froids. Cela permet pour la première fois de sécuriser le stockage et la relecture de bits quantiques. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Communications.

Transfert d’énergie et de charges à l’interface de deux cristaux bidimensionnels

Vignette

Des physiciens ont décrit les transferts d’électrons et d’excitons à l’interface entre un semi-conducteur bidimensionnel et une couche de graphène. La compréhension de ces processus est indispensable à la mise au point de nouveaux dispositifs optoélectroniques et optospintroniques. Ces résultats sont publiés dans la revue Physical Review X.

Institut national des sciences de l'Univers (INSU)

80 millions d'années de cristallisation de la racine fondue de la chaine varisque

Vignette

L'évolution de la racine des continents sous les chaines de montagnes et les processus magmatiques qui s'y déroulent ont des implications directes sur la genèse de ressources minérales et énergétiques. Une manière d'aborder cette évolution est de décrypter l'enregistrement de roches formant la racine d'anciennes chaines de montagnes et maintenant exhumées à la surface de la Terre. Ce faisant, une équipe franco-australienne composée notamment d’un chercheur du laboratoire Géosciences environnement Toulouse vient de montrer que la racine continentale de la zone d'Ivrée, dans les Alpes italiennes, avait cristallisé progressivement de sa partie médiane vers sa partie plus profonde durant 80 millions d’années.

Combien de temps une racine orogénique peut-elle rester partiellement fondue ?

Vignette

Des chercheurs de trois laboratoires français et des géologues du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec ont mis en évidence que sous le plateau orogénique de la province protérozoïque de Grenville, similaire à celui du Tibet, la croûte continentale peut rester partiellement fondue pendant plus de 70 millions d’années (Ma), et même demeurer à plus de 450-500°C pendant plus de 110 Ma. De telles durées ont pu être estimées grâce à une approche combinant observations de terrain et pétrochronologie de la monazite et de l’apatite et ouvrent de nouvelles perspectives sur l’évolution thermique et mécanique des orogènes.

Effets du mélange vertical sur la dynamique du phytoplancton et l’exportation de carbone organique en Méditerranée occidentale

Vignette

Dans le cadre du programme Mermex, des chercheurs ont montré qu’au cours de l’année 2012/2013, l'exportation de carbone organique sous la couche éclairée (150 m) et son transfert vers les eaux profondes (800 m) ont été respectivement 5 et 8 fois plus élevés dans la région de convection profonde du Golfe du Lion que dans le sous-bassin algérien. Le transport latéral, associé à la dispersion des eaux denses profondes vers le sud du bassin, et la forte variabilité interannuelle du mélange hivernal dans cette région suggèrent qu'une quantité importante de matière exportée est séquestrée dans les masses d’eau profondes.

Le clathrate hydrate d'ammoniac : une nouvelle phase solide à prendre en compte pour Titan, Encelade et d'autres objets du système solaire

Vignette

En simulant sur ordinateur le piégeage de la molécule d’ammoniac dans des clathrates hydrates, une équipe de physiciens hongrois et d'astrophysiciens français de l’Institut Utinam et du Laboratoire d'astrophysique de Marseille, ont montré que le clathrate hydrate d’ammoniac pouvait être stable à basse température (jusqu’à 200 K) dans des conditions typiques de certains environnement planétaires ou du milieu interstellaire, confirmant ainsi les résultats d’une étude expérimentale, pourtant contrintuitive, publiée quelques années auparavant.

Les tornades solaires géantes mettent les chercheurs en ébullition

Vignette

Contre toute apparence, les « tornades solaires » ne tournent pas. C’est la conclusion des travaux menés par une équipe de chercheurs européens comprenant une astronome de l’Observatoire de Paris et un chercheur de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie, apportée le vendredi 6 avril 2018, à la conférence European Week of Astronomy and Space Science (EWASS) à Liverpool.

Observations sur la naissance des cristaux

Vignette

Une équipe de chercheurs de l'université de Bruxelles, de l'université de technologie d'Eindhoven et de l'Institut des sciences de la Terre de Grenoble a découvert les détails moléculaires de la sélection polymorphe des cristaux de macromolécules. Leurs travaux ont été publiés dans Nature le 5 avril 2018.

Directeur de la publication : Antoine Petit
Directrice de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Julien Guillaume
Secrétaires de rédaction : Priscilla Dacher, Véronique Étienne, Alexiane Agullo, Fabienne Arpiarian
Comité éditorial : Christophe Cartier Dit Moulin, Sophie Félix, Stéphanie Younès (INC) ; Floriane Vidal, Elodie Vignier (INEE) ; Marine Charlet-Lambert, Jean-Michel Courty, Marie Signoret (INP) ; Pétronille Danchin, Emmanuel Royer (INSMI) ; François Mercier, Perrine Royole-Degieux, Robin Lambert (IN2P3) ; Marina da Silva Moreira, Pierre Netter, Conceicao Silva, Jeremy Zuber (INSB) ; Armelle Leclerc, Nacira Oualli (INSHS) ; Muriel Ilous, Chloé Rimailho (INSIS) ; Victor Haumesser Savio, Laure Thiébault (INS2I) ; Dominique Armand, Géraldine Gondinet (INSU).