CNRS - Centre National de la recherche scientifique
Espace presse
Le CNRS
La lettre d'info des Instituts du CNRS
lettre précédente Édition du 23 juin 2015
En direct des labos

Nouvelles publications scientifiques, créations de laboratoires, annonces de prix, brevets... Avec "En direct des labos", retrouvez toutes les deux semaines des informations issues des instituts du CNRS et complémentaires des communiqués de presse.

 

 

Actualités du 10.06.2015 au 23.06.2015

Enroulement à sens unique : myosine et cadhérine, ensemble pour tordre l'intestin

VignetteAu cours du développement rien n’est laissé au hasard. Par exemple, l’intestin s’enroule toujours dans le même sens afin d’occuper un volume minimal évitant ainsi tout risque d’occlusion. L’établissement de l’asymétrie droite-gauche joue un rôle essentiel dans ce phénomène. Mais qui décide du sens d’enroulement et comment cette information est-elle transmise aux organes ? L’équipe de Stéphane Noselli, à l’Institut de biologie Valrose, a mis en évidence le rôle clé de 2 gènes conservés au plan évolutif : la myosine ID (MyoID), qui agit en amont et détermine le sens d’enroulement, et la cadhérine Dachsous (Ds), qui relaye cette information dans les cellules précurseurs de l’intestin pour son enroulement dirigé. Cette étude est publiée dans la revue Developmental Cell.

Fabriquer des souvenirs de rats pour étudier les circuits neuronaux de la mémoire épisodique

VignetteDes chercheurs du Centre de recherche en neurosciences de Lyon, en collaboration avec l'Institut des neurosciences Paris-Saclay, proposent un modèle animal nouveau et original pour l’étude du substrat neuronal de la mémoire épisodique en démontrant que les rats sont capables de se souvenir à très long terme d’un événement épisodique vécu occasionnellement. Ces travaux mettent l’accent sur l’existence d’une variabilité interindividuelle du souvenir épisodique déjà connue chez l’homme et démontrent que le rappel de cette mémoire dans son intégralité nécessite l’activation conjointe de neurones de l’hippocampe et de régions du cortex préfrontal. Cette étude est parue dans la revue Journal of Neuroscience.

La localisation subcellulaire d'un complexe respiratoire contrôle la respiration bactérienne

VignetteL’équipe d’Axel Magalon, au sein du Laboratoire de chimie bactérienne, démontre pour la première fois que le changement de localisation dans la membrane d’un complexe respiratoire en fonction de la quantité d’énergie requise par une bactérie, est un facteur essentiel de son adaptation aux variations de l’environnement. Cette étude est publiée dans la revue eLIFE.

Une double vie pour 3% des protéines humaines

VignetteMener une double vie est-il la règle ou l’exception chez les protéines ? Certaines protéines ont des fonctions cellulaires très différentes… Au point que la découverte de cette dualité fonctionnelle se fait généralement par hasard. Des chercheurs du laboratoire Technologies avancées pour le génome et la clinique ont découvert qu’au moins 3% des protéines humaines pourraient être extrêmement multifonctionnelles car elles sont impliquées dans des processus biologiques sans liens fonctionnels évidents. Ces résultats publiés dans la revue Nature Communications ont été obtenus grâce au développement d’une méthode bioinformatique permettant d’identifier ces protéines à partir de l’analyse de leurs interactions.

Un point chaud mutationnel dans le gène de l'oncoprotéine AKT1 à l'origine d'une tumeur de l'ovaire chez l'enfant

VignetteLes cellules de la granulosa qui entourent les cellules germinales dans les follicules ovariens, peuvent subir à la période péripubertaire une prolifération non programmée conduisant à la formation de tumeurs dites Juvenile Granulosa Cell Tumors ou JGCTs. L'équipe de Reiner Veitia à l'Institut Jacques Monod, en collaboration avec des cliniciens de l'hôpital Necker et de l'Hôpital de l'université de Montpellier, révèle que des mutations activatrices de l’oncogène AKT1 seraient à l’origine des JGCTs. Cette découverte ouvre une nouvelle perspective thérapeutique de ces tumeurs. Cette étude est publiée dans la revue EBioMedicine.

Des boucliers pour protéger de l'oxygène les catalyseurs des piles à combustibles

VignetteL’utilisation des enzymes qui oxydent le dihydrogène est limitée par leur sensibilité à l’oxygène. Dans le cadre d’une collaboration interdisciplinaire franco-allemande, des chercheurs ont montré récemment qu’elles peuvent être protégées par incorporation dans un film hydrogel. Cette stratégie permet l'utilisation dans une pile à combustible de n'importe quel catalyseur sensible à l'oxygène. Ces résultats sont parus dans le Journal of the American Society.

Des dispositifs microélectroniques fabriqués en combinant chimie et lumière

VignetteDes chercheurs ont mis au point un matériau semi-conducteur préparé par voie liquide et mis en forme par écriture laser. Ils ont montré que la lumière permet non seulement de fabriquer des structures avec une résolution inédite mais que ce procédé photochimique améliore les propriétés électriques du matériau. Cette voie permet d'envisager d'intégrer très simplement des dispositifs microélectroniques sur différents types de substrat en simplifiant les étapes de dépôt, gravure et post-traitement du matériau. Ces résultats viennent d'être publiés dans la revue Scientific Reports.

Des matériaux qui se réorganisent spontanément à l'état solide

VignetteDans le cadre de recherches sur des composés actifs pour la conversion protovoltaïque, une équipe a développé une nouvelle famille de molécules dont les propriétés physico-chimiques évoluent spontanément à température ambiante. Les propriétés originales de cette classe de matériaux offrent des perpectives d’applications dans de nombreux domaines : capteurs, électronique transitoire, semiconducteurs organiques pour l’impression jet d’encre… Ces travaux sont parus dans la revue Adv. Mat.

Identification et localisation de métabolites dans une drosophile vivante par RMN HR-MAS

VignetteDes chercheurs ont mis au point une nouvelle méthodologie basée sur la résonance magnétique nucléaire en rotation à l’angle magique (RMN HR-MAS) et sur la localisation du signal par impulsions de gradients de champ magnétique utilisée en IRM. Ils ont ainsi pu identifier et localiser des métabolites contenus dans une drosophile vivante. Ces travaux sont parus dans la revue Scientific Reports.

Mesure du glissement moléculaire à la frontière entre un solide et un liquide

VignetteDes chercheurs viennent de proposer une méthode novatrice reposant sur l’existence de l’instabilité hydrodynamique de Plateau-Rayleigh qui permet de mesurer le glissement moléculaire entre un solide et un liquide. Ces travaux sont parus dans la revue Nature Communications.

Un hygromètre supramoléculaire

VignetteDes chercheurs ont conçu et réalisé un capteur d’humidité résistif en utilisant les phénomènes d'auto-assemblage de la chimie supramoléculaire. Cet hygromètre présente des caractéristiques uniques comme une sensibilité et une sélectivité très élevées, une réversibilité totale et une réponse ultra-rapide. Ces travaux font la couverture de la revue Advanced Materials.

Dynamique des populations : les immigrants montrent la voie

VignetteQu’est-ce qui incite certains individus à se déplacer ? Une étude menée par une équipe de la Station d’écologie expérimentale du CNRS à Moulis, en Ariège, apporte un nouvel éclairage à ce sujet. Les chercheurs ont analysé les déplacements de groupes de microorganismes parmi lesquels ont été introduits des immigrants issus de populations susceptibles de les accueillir. Ils ont ainsi démontré le rôle de ces immigrants dans la décision de l’organisme unicellulaire de se disperser ou pas. Ces travaux publiés récemment dans Journal of Animal Ecology, prouvent que l’information apportée par les immigrants joue un rôle très important dans les mouvements d’individus entre populations.

La bilharziose gagne l'Europe

VignetteLa schistosomiase, ou bilharziose, est une maladie parasitaire négligée (Neglected Tropical Disease - NTD) qui touchait, jusqu’alors les populations des régions tropicales et subtropicales, principalement en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et dans l’est de l’Asie. En raison de son taux élevé de morbidité et du nombre important de personnes infectées (plus de 200 millions dont 85 % en Afrique), la schistosomiase est une priorité pour l'OMS. Or, depuis 2011, plusieurs cas ont été signalés en Corse. Dans un article publié le 22 juin 2015 dans le journal The Lancet Infectious Diseases, une équipe européenne composée notamment de chercheurs du laboratoire Interactions hôtes-pathogènes-environnements, attire l’attention sur les leçons qui doivent être tirées de l'émergence de cette maladie parasitaire en Europe.

L'origine symbiotique d'une bactérie pathogène révélée

VignetteLa fièvre Q est une maladie infectieuse provoquée par Coxiella burnetii, une bactérie de la famille des légionnelles. Alors que nos connaissances sur cette pathologie très contagieuse ont largement progressé ces dernières années, l’origine de l’agent infectieux demeurait jusqu’alors mystérieuse. En passant au crible de l’analyse génétique près de 60 espèces de tiques, des chercheurs ont identifié des dizaines de nouvelles souches de Coxiella vivant en symbiose avec ces arthropodes. Ces travaux publiés le 15 mai 2015 dans PLOS Pathogens ont par ailleurs permis de montrer que l’agent responsable de la fièvre Q est apparenté à certains de ces microorganismes symbiotiques.

De nouveaux outils informatiques pour améliorer l'habillage d'objets 3D numériques

VignetteLa création de mondes virtuels 3D trouve des applications dans des domaines variés, aussi bien technologiques comme les simulateurs 3D, le prototypage virtuel pour l’aide à la prise de décision, les catalogues et archives 3D, etc., qu’artistiques avec par exemple la création de média à des fins ludiques ou éducatives. Les travaux de Jean-Michel Dischler du laboratoire ICube, qui vient d’être nommé Eurographics Fellow, une des distinctions importantes du domaine, porte sur l’habillage d’objets 3D numériques, dans le cadre de la création de mondes virtuels complexes et riches en détails visuels.

Étudier les signaux électriques cérébraux pour comprendre et soigner l'épilepsie

VignetteLe traitement du signal et l’automatique accompagnent la recherche pour guérir l’épilepsie. À cet effet, des chercheurs du Centre de recherche en automatique de Nancy s’associent avec des médecins pour étudier à des niveaux de détails jamais atteints les signaux électriques épileptiques et cognitifs, et ainsi mieux comprendre le fonctionnement du cerveau en général.

Le Graal cryptographique peut-il être atteint ?

VignetteLes protocoles cryptographiques les plus avancés de ces dernières années reposent sur une nouvelle piste d’exploration, les applications multilinéaires, qui pourraient à long terme être employées de multiples façons dans la vie quotidienne. Mais une grande proportion des travaux sur cette piste de recherche viennent d’être rendus caducs suite à l’article de Damien Stehlé du Laboratoire d’informatique du parallélisme et de ses collègues de la Seoul National University, qui ont "cassé" une des deux propositions d’applications multilinéaires faites jusque-là. En récompense de ce résultat, ils ont obtenu le prix du meilleur article à la conférence Eurocrypt 2015, conférence de premier plan en cryptographie.

Salon du Bourget : le contrôle des drones pour l'aéronautique civil

VignetteLe Salon du Bourget, rendez-vous de l’ensemble des acteurs de l’industrie aéronautique, s'est tenu du 15 au 21 juin 2015. L’occasion pour le laboratoire Heuristique et diagnostic des systèmes complexes, précurseur dans les recherches sur les drones, de présenter leurs travaux et de réaliser des démonstrations, notamment sur la tolérance aux pannes.

Bâtiment : l'université de La Rochelle, le CNRS et le CSTB s'engagent dans une co-programmation de recherche

VignetteL’université de La Rochelle, le CSTB et le CNRS, via le Laboratoire des sciences de l'ingénieur pour l'environnement (LaSIE), associent leurs expertises en matière de recherche à l’échelle du bâtiment. Ils ont signé, le 17 juin 2015, un accord de recherche partenariale autour de 4 axes : les bâtiments durables ; les usages, la santé et le confort à l’échelle des environnements intérieurs et des modes de conception ; la maîtrise des risques ; et la simulation et outils numériques.

Des nanolasers couplés pour approcher le régime quantique de la brisure spontanée de symétrie

VignetteDes physiciens viennent pour la première fois de mettre en évidence un phénomène de brisure spontanée de symétrie avec deux nanolasers couplés dont les résonateurs ne contenaient qu’une centaine de photons. Ce travail est publié dans la revue Nature Photonics.

Focaliser un faisceau d'électrons relativistes avec une lentille laser-plasma

VignetteDes physiciens ont, pour la première fois, réduit la divergence d’un faisceau d’électrons relativistes issu d’un accélérateur laser-plasma grâce à une lentille plasma produite par la même impulsion laser que l’accélérateur. Les performances de cette collimation permettent d’envisager le couplage entre ces nouveaux accélérateurs laser-plasma et les lignes traditionnelles de transport d’électrons. Ces résultats ont été publiés dans la revue Nature Communications.

Synchroniser les oscillations d'un quartz avec un système quantique

VignetteDes physiciens ont réussi à synchroniser les oscillations d’un quartz, un système classique, avec celles d’un ensemble d’atomes, un système quantique. Cette technique pourrait permettre de dépasser les limitations des méthodes actuellement utilisées pour stabiliser les horloges atomiques. Ce travail est publié dans la revue Physical Review X.

Transporter les molécules anticancéreuses dans des nanocapsules auto-assemblées

VignetteDes chimistes et biologistes ont mis au point un nouveau type de nanocapsules formées de l’auto-assemblage de dendrimères amphiphiles pour la délivrance de principes actifs anticancéreux. Ce mode d’administration du traitement augmente de manière significative l’efficacité de l’effet anticancéreux en diminuant les effets toxiques et surmontant la résistance aux médicaments. Ce travail est publié dans la revue PNAS.

Double-Chooz dans la course internationale pour la mesure des oscillations de neutrinos

VignetteLe deuxième détecteur de l’expérience Double-Chooz, situé à 400 m du cœur des réacteurs de la centrale de Chooz, enregistre des données depuis décembre 2014. Chaque jour, cet instrument détecte environ 300 neutrinos, sur les centaines de milliards de milliards qui le traversent. Après plusieurs mois de fonctionnement, les premières données du détecteur proche montrent que celui-ci répond de façon similaire à celle de son jumeau situé à 1 km du réacteur. Avec ses deux détecteurs opérationnels, l’expérience est à nouveau dans la course internationale pour la mesure du dernier angle de mélange venant compléter la mesure du phénomène d’oscillation des neutrinos. Les premiers résultats avec deux détecteurs sont attendus à l’automne 2015.

L'interféromètre PAON4 : un équipement de pointe au service des étudiants en astrophysique

VignetteInstallé au sein de l'Observatoire de Nançay, l’interféromètre PAON4 a vocation à être utilisé pour des travaux pratiques et des mini-projets pour des étudiants en astrophysique de niveau master. Plusieurs transits (Cygnus A, Cassiopée A, Crabe) ont déjà été observés durant les mois de mars et d’avril derniers.

Un nouveau modèle des interactions fondamentales en vue ?

VignetteLe Conseil européen de la recherche a annoncé les résultats de l’appel "ERC Advanced Grant 2014" qui récompense des chercheurs ayant plus de 12 ans d’expérience après leur thèse. Le projet Gravity, Holography and the Standard Model (SM-GRAV), porté par Elias Kiritsis qui sera accueilli au laboratoire Astroparticule et cosmologie, a été retenu. Financé sur 5 ans avec un budget total de 1,6 million d’euros, il ambitionne de proposer un modèle des interactions fondamentales, gravitation incluse.

Les poussières interplanétaires, de meilleurs marqueurs pour connaître la ceinture principale d'astéroïdes

VignetteUne équipe, composée principalement de chercheurs français, a démontré que la plupart des poussières interplanétaires qui finissent en micrométéorites à la surface de la Terre sont les objets extraterrestres récoltés les plus représentatifs de la ceinture principale d’astéroïdes, et non les météorites comme cela fut longtemps considéré. Elle a montré par la même occasion que ces poussières ont une origine principalement astéroïdale et non cométaire avec des conséquences sur les modèles d’évolution dynamique du système solaire. Cette étude a été publiée le 16 juin 2015 dans The Astrophysical Journal.

 

Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Julien Guillaume
Secrétaire de rédaction : Fabienne Arpiarian
Comité éditorial : Christophe Cartier Dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken (INC) ; Clément Blondel, Elodie Péribe (INEE) ; Jean-Michel Courty, Simon Jumel (INP) ; Clotilde Fermanian (INSMI) ; Christina Cantrel, Jérémy Lescène, Ana Poletto (IN2P3) ; Jean-Antoine Lepesant, Anne de Reyniès, Farah Alibay (INSB) ; Armelle Leclerc (INSHS) ; Muriel Ilous, Valérie Pierre (INSIS) ; Laure Guion (INS2I) ; Christiane Grappin, Dominique Armand, Anthony Teston (INSU).

Valid XHTML 1.0 Transitional