CNRS - Centre National de la recherche scientifique
Espace presse
Le CNRS
La lettre d'info des Instituts du CNRS
lettre précédente Édition du 24 juin 2014 lettre suivante
En direct des labos

Nouvelles publications scientifiques, créations de laboratoires, annonces de prix, brevets... Avec "En direct des labos", retrouvez toutes les deux semaines des informations issues des instituts du CNRS et complémentaires des communiqués de presse.

 

 

Actualités du 11.06.2014 au 24.06.2014

Découverte d'un mécanisme inédit de développement de la pré-éclampsie

VignetteLa pré-éclampsie touche plus de 8 millions de femmes enceintes dans le monde. Aucun traitement efficace n’existe actuellement pour cette maladie qui peut provoquer la prématurité ou la mort de la mère et du foetus. Dans une étude publiée dans Antioxidants & Redox Signaling, des chercheurs du CNRS, de l’Inserm, de l’Institut Pasteur et de l’INRA révèlent que l’altération, au niveau du placenta, de la fonction des mitochondries liée à l’équilibre des formes réactives de l’oxygène et de l’azote pourrait être à l’origine de la maladie. Ce travail de recherche fondamentale ouvre la voie au développement de nouveaux biomarqueurs pour la détection précoce de la pré-éclampsie et l’exploration d’approches thérapeutiques.

Division cellulaire bactérienne : un nouveau modèle

VignetteAgent pathogène de l’homme, le pneumocoque est une bactérie responsable de maladies graves pouvant entraîner la mort notamment chez les enfants et les personnes âgées. Christophe Grangeasse et son équipe du laboratoire Bases moléculaires et structurales des systèmes infectieux cherchent à comprendre les mécanismes de la morphogenèse et de la division cellulaire de cette bactérie. Leurs travaux récents, publiés dans Plos Genetics, révèlent le rôle d’un nouveau trio de protéines qui régulent finement la machinerie d’assemblage de la paroi bactérienne, nécessaire à la formation de deux cellules filles viables et identiques.

Nanoparticules fluorescentes ultra-brillantes remplies de fluorophores qui clignotent en synchronie

VignetteL’utilisation de nanoparticules fluorescentes en imagerie biomédicale présente un triple défi : obtenir des particules d’une très grande brillance dont l’émission est contrôlable tout en utilisant des matériaux biodégradables. Des chercheurs du Laboratoire de biophotonique et pharmacologie ont synthétisé de nouvelles nanoparticules polymériques fluorescentes ultra-brillantes contenant des centaines de fluorophores dont l’auto-inhibition est très fortement réduite par la présence d’un contre-ion hydrophobe. L’organisation spatiale des fluorophores induit leur clignotement collectif qui peut être utilisé en imagerie super-résolutive, ce qui confère à ces nanoparticules un très grand potentiel en imagerie cellulaire. Ce travail fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications.

Tolérance des cellules aux lésions de l'ADN : quelle stratégie adopter ?

VignetteToute cellule possède deux stratégies qui lui permettent de tolérer les dommages induits dans la molécule d’ADN, l’une responsable de l’apparition de mutations et l’autre, fidèle, dite de contournement des dommages. Des chercheurs du Centre de recherche en cancérologie de Marseille apportent une nouvelle vision de la réponse des cellules aux stress de l’environnement. Ils démontrent que les cellules bactériennes dont l’ADN est endommagé « choisissent » dans un premier temps de produire des mutations, avant de mettre en place le mécanisme de contournement. Cette étude est publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Voir avec le coeur

VignetteNos battements cardiaques influencent notre capacité à voir ! Une découverte pour le moins surprenante de la chercheuse CNRS Catherine Tallon Baudry et de son équipe du Laboratoire de neurosciences cognitives. Publiés dans Nature Neurosciences, ces travaux montrent expérimentalement, pour la première fois, un lien direct créé par notre cerveau entre les informations intrinsèques du corps et les stimuli extérieurs.

Comment discriminer deux formes énantiomériques via des mesures simples de résistivité électrique sous champ magnétique ?

VignetteDes chercheurs du laboratoire Moltech-Anjou  et du Laboratoire national des champs magnétiques intenses, en collaboration avec des équipes du Laboratoire de physique des solides et de l’Institut de science des matériaux de Barcelone viennent de montrer que dans des conducteurs organiques à base d’un dérivé chiral du tétrathiafulvalène, il est possible de discriminer les deux formes énantiomères via des mesures de résistivité électrique sous champ magnétique. Ces matériaux pourraient ainsi être utilisés en « spintronique » pour manipuler des informations.

Pourquoi les mitochondries produisent-elles du peroxyde d'hydrogène H2O2 ?

VignetteDes chercheurs de l’Institut des sciences moléculaires et du Centre de recherche Paul Pascal ont mis au point un biocapteur aux performances inédites pour suivre la libération du peroxyde d’hydrogène par les mitochondries lorsqu’elles produisent l’ATP. Les pics de libération nanomolaires d’H2O2 ont pu être attribués à la signalisation "redox" réalisée par les mitochondries au sein de la cellule. Ces résultats sont publiés dans la revue Angewandte Chemie.

Une nouvelle méthode de détection ultrasensible des fluorures en solution dans l'eau

VignetteL'organisation mondiale de la santé (OMS) recommande d'éviter la consommation d'eau contenant plus de 1,5 mg d'ions fluorure par litre. Des chercheurs de l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien associés à plusieurs autres équipes, ont mis au point une méthode de détection ultrasensible des fluorures en solution dans l'eau, méthode qui utilise des complexes luminescents d'ions lanthanides. Cette stratégie pourrait également être utilisée pour la dépollution d'eaux contaminées. Ces résultats sont à retrouver dans la revue Angew. Chem.

Une première étape vers des polymères conducteurs auto-organisés

VignetteLes polymères conducteurs électrogénérés sont utilisés dans de nombreuses applications notamment pour le stockage électrochimique de l’énergie. Afin de conférer à ces polymères des structures organisées présentant une grande surface spécifique comme par exemple des nanofils ou des nanotubes, on réalise généralement une électropolymérisation au sein d’un matériau hôte poreux. Celui-ci va permettre la mise en forme du polymère conducteur avant d'être ensuite éliminé par dissolution ou attaque chimique. Une équipe du laboratoire Moltech-Anjou  vient de montrer pour la première fois qu’il est possible d’obtenir des nanostructures possédant un ordre à longue distance par électropolymérisation de précurseurs spécifiquement conçus, sans avoir recours à un matériau hôte. Ces résultats sont parus dans la revue d’électrochimie européenne ChemElectroChem le 23 mai 2014.

Éthique et recherche en numérique : deux conférences pour faire avancer la réflexion

VignetteCEPE et ETHICOMP, deux conférences internationales dédiées à l’éthique du numérique, se tiennent pour la première fois en France à Paris, du 23 au 27 juin 2014, à l’initiative de la CERNA. À cette occasion, voici un focus sur le besoin de réflexion autour des notions d’éthique dans les recherches en sciences du numérique.

Ces ondes qui rompent les contacts

VignetteUne équipe du Laboratoire de tribologie et dynamique des systèmes, en collaboration avec des chercheurs norvégiens et anglais, a développé un modèle numérique permettant d’étudier la dynamique de mise en glissement de deux solides rugueux. Les chercheurs ont ainsi reproduit pour la première fois le ralentissement brutal de l’onde qui rompt les microcontacts assurant la résistance de l’interface, et analysé son origine. Ces résultats, publiés dans PNAS, devraient bénéficier à de nombreux travaux en sciences de la Terre et en ingénierie des matériaux.

Contrôler la photoluminescence des nanotubes de carbone

VignetteEn déposant des nanotubes de carbone sur des micro-résonateurs en forme d’anneau, des chercheurs de l'Institut d'électronique fondamentale sont parvenus à contrôler finement la lumière émise par les nanotubes. Adaptés à des dispositifs complexes, cette technologie pourrait permettre de maitriser des futures applications dans les télécommunications optiques ou les circuits intégrés pour la microélectronique. Ces travaux sont publiés dans la revue Nanotechnology.

Les recherches françaises sur le « morphing » exposées à Londres par la Royal Society

VignetteS’inspirer des oiseaux de grande envergure pour concevoir les ailes et les ailerons des avions de demain ? C’est le concept des recherches de « morphing » développées pour l’aéronautique par des équipes de l’Institut de mécanique des fluides de Toulouse et du Laboratoire plasma et conversion d’énergie. Leur objectif est de développer des ailes et ailerons flexibles et intelligents, capables de changer de forme et de se mouvoir en harmonie avec les sollicitations extérieures, comme des ailes d’oiseaux, mais adaptées aux très grandes vitesses des avions et à leur taille. Ces travaux seront présentés au grand public lors de l’exposition annuelle de la Royal Society, à Londres, du 1er au 6 juillet 2014.

Comptage fractal de résonances pour les billards chaotiques quantiques

La mécanique classique étudie l’évolution de points (et de leurs vitesses) suivant les lois de Newton. Un système particulièrement simple est celui d’une particule dans le plan ou l’espace, qui n’est soumise à aucune force et qui rebondit, sans frottement, sur un certain nombre d’obstacles.

La simulation numérique pour le calcul de la structure électronique des cristaux

VignetteA l’échelle microscopique, tous les matériaux sont constitués d’atomes, ceux-ci étant eux-mêmes constitués de noyaux et d’électrons. Les cristaux ont cette singularité que leurs noyaux sont arrangés de manière périodique dans l’espace, et cette disposition particulière a une influence très importante sur le comportement des électrons, ce qui a ensuite de nombreuses conséquences à l’échelle macroscopique sur les propriétés de ces matériaux.

Sur la constante de connectivité d'une grille diluée

VignetteLes chemins auto-évitants sur les réseaux sont étudiés en mécanique statistique comme un modèle simplifié de chaînes de polymères*. Un aspect important de l’étude de ce modèle est le dénombrement du nombre de chemins auto-évitants d’une longueur donnée. Une étude récente s’est intéressée pour la première fois à l’étude rigoureuse de ce problème sur une grille planaire qui a subi une dilution aléatoire.
* Voir le livre de Paul Flory, Principles of Polymer Chemistry, Cornell University Press, 1953.

Changer rapidement l'état d'un gaz piégé

VignetteDes physiciens viennent de mettre à jour une nouvelle classe de solutions à l’équation de Boltzmann. Cette équation modélise l’effet des collisions sur la distribution des vitesses dans un gaz. Leur étude a porté sur un gaz placé dans un piège dont le potentiel dépend du temps. Le résultat a permis de proposer un nouveau protocole pour manipuler un gaz atomique piégé bien plus rapide que les méthodes utilisées jusqu’à présent. Ce travail est publié dans la revue Physical Review Letters.

Supprimer l'hystérésis d'un matériau magnétocalorique en le bombardant avec des ions multichargés

VignetteDes physiciens ont supprimé l’hystérésis thermique d’un film mince d’arséniure de manganèse en l’irradiant avec des ions multichargés de néon. Débarrassé de cette source d’irréversibilité qui le rendait impropre à toute utilisation pratique, ce matériau magnétocalorique devient un candidat de choix pour la réalisation de réfrigérateurs magnétiques. Ce travail est publié dans la revue Applied Physics Letters.

Transitions de phase quantique dans un système hybride graphène/supraconducteur

VignetteEn étudiant l’apparition de la supraconductivité dans des microplots supraconducteurs d’étain couplés par un ruban de graphène, des physiciens ont mis en évidence une transition de phase quantique se produisant à température nulle et reliée à l’intensité du couplage entre plots. Ce travail est publié dans la revue Nature Physics.

Un réseau de microlentilles en cristal liquide sélectives en longueur d'onde

VignetteDes physiciens ont élaboré des microlentilles autoassemblées à partir d’un film mince de cristal liquide. La sélectivité en longueur d’onde de ces lentilles repose sur l’organisation spatiale du cristal liquide et peut être facilement ajustée lors d’une phase de recuit. Ce travail est publié dans la revue Lab-on-a-Chip.

 

Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Priscilla Dacher
Secrétaire de rédaction : Fabienne Arpiarian
Comité éditorial : Christophe Cartier Dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken (INC) ; Clément Blondel (INEE) ; Jean-Michel Courty, Catherine Dematteis, Simon Jumel (INP) ; Clotilde Fermanian, Delphine Demols (INSMI) ; Christina Cantrel (IN2P3) ; Anne de Reyniès, Elodie Péribe (INSB) ; Armelle Leclerc (INSHS) ; Muriel Ilous, Valérie Pierre (INSIS) ; Laure Guion (INS2I) ; Christiane Grappin, Dominique Armand, Anthony Teston (INSU).

Valid XHTML 1.0 Transitional