Logo image de fond
La lettre d'info des Instituts du CNRS
Flèche gauche Édition du 17/11/2015Flèche droite
En direct des labos

Nouvelles publications scientifiques, créations de laboratoires, annonces de prix... Avec "En direct des labos", retrouvez toutes les deux semaines des informations issues des instituts du CNRS et complémentaires des communiqués de presse.

Institut des sciences biologiques (INSB)

Des patients à la vision « photographique »

Vignette

La vision normale n’est pas une copie du monde extérieur mais une interprétation que le cerveau fait de ce monde, qui a pour fonction de nous permettre d’anticiper ce qui arrive et de nous adapter. L’équipe de Paolo Bartolomeo, à l’Institut du cerveau et de la moelle épinière, illustre ce fait méconnu, en montrant pour la première fois qu’une lésion cérébrale peut modifier la perception visuelle de certains patients, qui sont alors incapables d’effectuer cette interprétation et voient une copie « photographique » du monde extérieur. Cette étude est publiée dans la revue Journal of Neurophysiology.

La structure d'une nouvelle cible thérapeutique d'un virus à ARN négatif caractérisée

Vignette

Une étude pluridisciplinaire, menée dans le cadre du projet européen « SILVER » sur les antiviraux, a permis de caractériser pour la première fois la structure d’une enzyme jouant un rôle déterminant dans la réplication du métapneumovirus humain (hMPV). Ce virus, appartenant à l’ordre des virus à ARN négatif (Mononegavirales), provoque des infections respiratoires et des pneumonies sévères. Cette étude est publiée dans la revue Nature Communications.

L'évolution de la vie sur Terre : aléatoire ou prévisible ?

Vignette

L'évolution des êtres vivants met en jeu de nombreux phénomènes aléatoires tels que mutations, rencontres des ovules et spermatozoïdes, accidents météorologiques, etc. Notre monde vivant est-il donc juste une alternative parmi tant d'autres ? Dans une étude publiée dans la revue Interface Focus, Virginie Orgogozo à l’Institut Jacques Monod, revisite la question à la lumière des données actuelles. Elle montre qu'au cours de l'évolution de la vie sur terre, des événements se répètent et semblent prévisibles.

Un canal ionique activé par la force dans l'hypertension

Vignette

Les vaisseaux sanguins subissent, détectent et répondent aux stimuli hémodynamiques. La mécanotransduction vasculaire joue un rôle physiologique important en régulant le flux sanguin, mais intervient également dans des situations pathologiques, telles que l’hypertension. Les mécanismes moléculaires impliqués dans la détection du stress mécanique par les cellules vasculaires sont encore mal compris. L’équipe d’Eric Honoré et d’Amanda Patel à l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire, a élucidé le rôle du canal ionique mécanosensible Piezo1 dans le remodelage artériel hypertensif des petites artères. Cette découverte ouvre des perspectives nouvelles pour le traitement des complications associées à l’hypertension artérielle. Cette étude est parue dans la revue Cell Reports.

Un lien moléculaire entre glucocorticoïdes et antidépresseurs dévoilé

Vignette

Les effets des glucocorticoïdes et neurotrophines dans les maladies neuropsychiatriques liées au stress sont complexes. Ceux-ci, tantôt positifs, tantôt négatifs, s’expliqueraient par l’existence d’un mécanisme de détection de coïncidence entre ces deux hormones. L’équipe de Freddy Jeanneteau à l’Institut de génomique fonctionnelle, éclaire ce mécanisme au travers de l’identification chez la souris d’un code de phosphorylation permettant de composer une nouvelle gamme de réponses à ces deux hormones. Cette étude qui ouvre de nouvelles perspectives dans le traitement des dépressions, est publiée dans la revue PNAS.

Institut de chimie (INC)

De nouvelles mousses gélifiées pour la décontamination de surfaces

Vignette

Pour se laver les mains, le plus simple est d’utiliser de l’eau et du savon. Pour décontaminer des surfaces polluées, comme par exemple celles des installations nucléaires, on peut utiliser des mousses aqueuses à base de tensioactifs. Malheureusement, ces mousses sont souvent fragiles et instables. Des équipes du laboratoire Sciences et ingénierie de la matière molle (et de Saint-Gobain viennent de mettre au point un nouveau procédé de fabrication de mousses gélifiées à base de polymères particulièrement stables. Ces résultats sont parus dans la revue Soft Matter.

Mouvements collectifs de gouttelettes synchrones

Vignette

Les mouvements collectifs dans lesquels les individus agissent de façon synchronisée fascinent depuis longtemps la communauté scientifique. Les chercheurs de l’Institut Charles Sadron, en collaboration avec une équipe de l’Université Doshisha (Kyoto, Japon), ont étudié comment un film d’un fluorocarbure, insoluble dans l’eau, s’étale à la surface de celle-ci. Ils ont élucidé le mécanisme de la formation de microgouttelettes de fluorocarbure qui s’organisent spontanément, de manière synchrone et collective, en réseaux hexagonaux à la surface. Ces résultats font l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications.

Stocker plus de méthane grâce à des matériaux flexibles

Vignette

Le stockage d’un carburant comme le méthane intéresse particulièrement l’industrie automobile. On sait depuis longtemps qu’il est possible de stocker sous pression davantage de gaz lorsque le container est rempli de matériaux poreux que lorsqu’il est vide, à cause du phénomène d’adsorption. Des équipes viennent de synthétiser un nouveau matériau hybride inorganique-organique, flexible, avec lequel ils ont obtenu des capacités de stockage supérieures à celles observées avec d’autres composés de la même famille. Ces résultats sont parus dans la revue Nature.

Supercondensateurs : comment se diffusent les ions ?

Vignette

Expliquer le mécanisme microscopique de diffusion des ions dans les électrodes de supercondensateurs, c’est la prouesse que viennent d’accomplir les scientifiques. Ces travaux sont parus dans le Journal of the American Chemical Society.

Institut écologie et environnement (INEE)

L'océan profond, pierre angulaire de la lutte contre le changement climatique

Vignette

En absorbant une large part de la chaleur et du CO2 émis par les activités humaines, les couches profondes de l’océan, situées au-delà de 200 mètres de profondeur, atténuent le réchauffement climatique global. Cette régulation s’exerce toutefois aux dépens des écosystèmes marins qui subissent de fortes perturbations environnementales à mesure que l’océan tempère les effets du changement climatique. Alors que la conférence de Paris sur le climat approche à grands pas, une équipe franco-américaine précise, dans un article publié le 12 novembre 2015 dans Science, les dangers que les perturbations du climat et l’exploitation des ressources marines font peser sur l’océan profond. Son objectif : inciter la communauté internationale à intégrer ce vaste territoire et les écosystèmes qu’il abrite dans les scénarios d’adaptation au changement climatique.

Institut des sciences de l'information et de leurs interactions (INS2I)

Accessimap, rendre les cartes géographiques accessibles aux déficients visuels

Vignette

Les cartes géographiques sont de plus en plus présentes sur les sites web, journaux ou applications, mais elles sont inaccessibles aux personnes déficientes visuelles. L’objectif d’Accessimap, développé à l’Institut de recherche en informatique de Toulouse, est de concevoir des cartes tactiles augmentées avec des informations sonores, mais aussi de permettre aux déficients visuels d’explorer « dynamiquement » des contenus spatiaux grâce à de nouvelles techniques d’interaction adaptées.

Des micro-robots dans nos vaisseaux sanguins

Vignette

Permettre à des micro-robots de circuler dans nos vaisseaux sanguins pour faire des mesures ou tester la résistance d’organes, c’est le défi relevé par Stéphane Régnier qui vient d’obtenir pour ses travaux le Prix La Recherche 2015 en technologie.

Prix Ampère de l'Académie des Sciences pour Michel Fliess

Vignette

Michel Fliess, directeur de recherche émérite au Laboratoire d’informatique de l’École polytechnique, vient d’être distingué par le grand prix Ampère de l’Académie des Sciences. L’occasion de revenir sur les recherches de ce précurseur de l’automatique, instigateur de nouvelles méthodes, largement utilisées aujourd’hui.

Institut de physique (INP)

Le rayonnement synchrotron cohérent : un peigne de fréquence performant dans le domaine térahertz

Vignette

Des physiciens viennent d’explorer la nature discontinue du rayonnement synchrotron due à sa cohérence. Cette découverte permet de positionner le rayonnement synchrotron cohérent comme une des sources les plus performantes pour la production de peigne de fréquence dans la gamme térahertz. Ce travail est publié dans la revue Nature Communications.

Mesurer et contrôler les vibrations thermiques d'un nanofil

Vignette

Des physiciens viennent de montrer qu’il est possible de mesurer les infimes vibrations thermiques d’un nanofil vibrant à l’aide du faisceau d’un microscope électronique. Leur méthode a une sensibilité près de mille fois meilleure que la résolution du microscope. Ce travail est publié dans la revue Nature Communications.

Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3)

Au Cern, les professeurs de lycée se forment à la physique des deux infinis

Vignette

La 8e édition du stage des professeurs français au Cern s'est déroulée du 18 au 23 octobre 2015. Cette formation, co-organisée par le CNRS, le Cern et le dispositif ministériel Sciences à l'école, permet à des enseignants en sciences de lycée de découvrir la "physique des deux infinis" – des particules élémentaires à la cosmologie – en profitant du cadre unique du Cern pour visiter des installations de recherche de pointe.

Chimie : au coeur des glaces de l'espace

Vignette

Dans les galaxies, les étoiles et les planètes sont environnées de nuages de gaz et de poussières qui constituent ce qu'on appelle le milieu interstellaire. On y trouve en abondance des assemblages de molécules sous forme de glaces dites interstellaires dont on soupçonne qu'elles jouent un rôle essentiel dans la formation de la matière. D'où proviennent ces molécules, quels sont les mécanismes permettant à la matière de se complexifier ? Autant de questions auxquelles une équipe du Laboratoire Univers et particules de Montpellier cherche à répondre.

La collaboration CTA démarre la construction du prototype du Large Size Telescope

Vignette

Le 9 octobre 2015, la collaboration internationale Cherenkov Telescope Array (CTA), regroupant notamment des équipes du CNRS et du CEA, a démarré la construction d’un prototype du futur Large Size Telescope (LST). Avec ses 23 mètres de diamètre, le prototype LST #1 sera le plus grand télescope Tcherenkov de l’hémisphère Nord. Il sera construit sur le site de l’observatoire du Roque de los Muchachos à La Palma dans les Canaries (Espagne). Le projet CTA prévoit à terme la construction de quatre télescopes de ce type dans un observatoire de l’hémisphère Nord et quatre autres dans l’hémisphère Sud.

Institut national des sciences de l'Univers (INSU)

Fortes chaleurs lors de la plus grande extinction de masse

Vignette

La limite Permo-Trias, il y a 252 millions d’années, se trouve être l’extinction de masse la plus meurtrière ayant eu lieu sur Terre. De nombreuses études ont abordé les perturbations environnementales en milieu océanique, mais sur les continents, la question restait entière. De nouveaux résultats montrent que durant cette période, l’Afrique du Sud a subi une très forte augmentation de la température. Cette découverte explique l’extinction importante des communautés continentales de tétrapodes. Cette phase de réchauffement climatique vient d’être mise en évidence par une collaboration internationale coordonnée par le Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement. Leurs travaux sont publiés dans Gondwana Research.

Le séisme du Népal à la loupe

Vignette

Une équipe de chercheurs de l'Institut de physique du globe de Paris et du CEA a analysé le séisme de Gorkha (Népal, 25 avril 2015) en couplant de nombreuses observations géodésiques et sismologiques. Les données acquises par les nouveaux satellites radar Sentinel-1, de l’Agence spatiale européenne, et ALOS-2, de l’Agence spatiale japonaise, tous deux lancés en 2014, ont permis de mesurer la répartition géographique des déformations du sol engendrées par le séisme. La modélisation de ce champ de déformation couplée avec celle des données sismologiques permet de déterminer les caractéristiques de la rupture. Et notamment de comprendre pourquoi, malgré sa magnitude 7,9, le séisme n’a pas touché la capitale Katmandou de manière aussi dévastatrice que redouté. Cette étude vient d’être publiée dans la revue Geophysical Research Letters.

Oxia Planum, le site retenu pour la mission Exomars 2018

Vignette

Le lieu choisi pour l'atterrissage du rover ExoMars qui doit se poser à la surface de Mars en 2018 est Oxia Planum, le site étudié et proposé par l'équipe ERC e-Mars pilotée par Cathy Quantin-Nataf du Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement, en collaboration avec John Carter de l'Institut d'astrophysique spatiale. Le choix de l'Agence spatiale européenne (ESA) a été annoncé officiellement le 21 octobre 2015.

Pourquoi certains dômes de lave génèrent-ils des explosions superficielles latérales très dévastatrices ?

Vignette

Une étude menée sur plusieurs dômes de lave dans le monde a permis à des chercheurs de l’Institut de physique du globe de Paris, de l’Institut des sciences de la Terre de Paris et de l’université de Leeds d’expliquer l’explosivité superficielle dévastatrice de certains d’entre eux. Cette étude est parue dans la revue Nature Scientific Reports.

Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Julien Guillaume
Secrétaire de rédaction : Fabienne Arpiarian
Comité éditorial : Christophe Cartier Dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken (INC) ; Clément Blondel (INEE) ; Jean-Michel Courty, Marie Signoret, Simon Jumel (INP) ; Clotilde Fermanian, Pétronille Danchin (INSMI) ; Ana Poletto, Marie-Laure Lenertz (IN2P3) ; Jean-Antoine Lepesant, Anne de Reyniès, Marina da Silva Moreira (INSB) ; Armelle Leclerc (INSHS) ; Muriel Ilous, Chloé Rimailho, Valérie Pierre (INSIS) ; Laure Guion (INS2I) ; Christiane Grappin, Dominique Armand, Géraldine Gondinet, Guillaume Duveau (INSU).