Logo image de fond
La lettre d'info des Instituts du CNRS
Flèche gauche Édition du 25/07/2017Flèche droite
En direct des labos

Nouvelles publications scientifiques, créations de laboratoires, annonces de prix, brevets... Avec "En direct des labos", retrouvez toutes les deux semaines des informations issues des instituts du CNRS et complémentaires des communiqués de presse.

Institut des sciences biologiques (INSB)

Le mécanisme de l'hibernation des ribosomes du staphylocoque doré révélé

Vignette

Une collaboration internationale coordonnée par l’équipe de Yaser Hashem à l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire dévoile la structure de dimères de ribosomes du pathogène Staphylococcus aureus par cryomicroscopie électronique. Ces travaux permettent de visualiser le rôle d’un facteur bactérien de réponse au stress dans l’architecture de cet assemblage propre à certaines bactéries et ouvrent la voie à des thérapies ciblées pour combattre les infections à staphylocoque doré. Cette étude a été publiée le 23 juin 2017 dans la revue The EMBO Journal.

Micro-algues marines : maxi-diversité génétique

Vignette

Les microalgues planctoniques, invisibles à l’œil nu, sont à la base de la chaine alimentaire de l’écosystème marin et constituent un réservoir de biodiversité encore méconnu. L’analyse des génomes complets d’une population naturelle d’une minuscule microalgue verte, Ostreococcus tauri, par un consortium international, a permis de révéler une hypervariabilité chromosomique inédite, associée à l’immunité cellulaire dirigée contre les virus à ADN double brin. Cette étude a été publiée le 5 juillet 2017 dans la revue Science Advances.

Quand l'évolution bricole pour réprimer

Vignette

Les co-répresseurs sont essentiels à la régulation de la transcription chez tous les organismes vivants. Une équipe interdisciplinaire a élucidé la structure d’un co-répresseur des plantes nommé TOPLESS. Ce travail montre que cette protéine est composée de domaines identiques à ceux d’autres co-répresseurs mais avec des propriétés différentes, illustrant comment l’évolution récupère des domaines protéiques pour créer de nouvelles fonctions. Cette étude, qui ouvre également la voie à des manipulations raisonnées de cette protéine clé pour l’adaptation des plantes à l’environnement, a été publiée le 11 juillet 2017 dans la revue PNAS.

Traduction du virus de la paralysie du criquet : le piratage du ribosome d'insectes

Vignette

Des chercheurs de l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire ont élucidé les mécanismes moléculaires permettant au virus de la paralysie du criquet de pirater la machinerie de synthèse des protéines de l’insecte. C’est ainsi que le virus force la cellule infectée à fabriquer ses protéines, qui seront ensuite assemblées pour former de nouvelles particules virales. Cette étude, qui ouvre des perspectives pour lutter contre les virus qui s’attaquent aux insectes pollinisateurs comme les abeilles, a été publiée le 18 juillet 2017 dans la revue Nucleic Acids Research.

Un microcircuit cortical pour mieux s'orienter

Vignette

Impliqué dans la cognition spatiale, le presubiculum contient des neurones dont l’activité dépend de la direction de la tête. C’est une véritable boussole dont le fonctionnement reste peu connu. L’équipe de Desdemona Fricker, au Centre de neurophysique, physiologie, pathologie, révèle chez la souris comment les communications synaptiques entre neurones excitateurs et inhibiteurs permettrait de contrôler la précision du signal au sein du presubiculum. Cette étude a été publiée le 20 juillet 2017 dans la revue Nature Communications.

Institut de chimie (INC)

De plus en plus d'énergie dans nos nano-batteries

Vignette

Capacité de stockage et durée de vie, deux paramètres clés qui caractérisent les performances des batteries ! Un nouveau matériau vient d’être mis au point par des chercheurs du Laboratoire de chimie et de l’Université des sciences et technologies de Cracovie. Il est capable de stocker une grande quantité d’énergie dans un faible volume, tout en ne montrant aucune usure après plus de 1 000 cycles de charge/décharge. Ces travaux font l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications.

Des semi-conducteurs à deux visages

Vignette

Des particules semi-conductrices « double-face », c’est désormais possible. Des chercheurs de l’Institut des sciences moléculaires, en collaboration avec des scientifiques de l’Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux et deux équipes thaïlandaises (VISTEC à Rayong et Kasetsart University à Bangkok) viennent de mettre au point un nouveau procédé permettant de synthétiser des particules semi-conductrices asymétriques. De tels objets bifonctionnels promettent des applications dans le domaine de la catalyse, et plus particulièrement la photolyse de l’eau. Ces résultats ont été publiés dans la revue Angewandte Chemie.

Le lien entre développement et cancer se resserre

Vignette

Des chercheurs de l’Unité de technologies chimiques et biologiques pour la santé viennent de montrer que des mécanismes à l’origine de la vie ressemblent étrangement à ceux utilisés par les cellules cancéreuses pour fragiliser cette vie. Ces travaux sont publiés dans la revue Epigenetics.

Les algues, des ampoules pour la planète

Vignette

Des chercheurs de l’Institut de biologie physico-chimique et du laboratoire Processus d'activation sélectif par transfert d'énergie uni-électronique ou radiatif ont élaboré un système d’extraction des électrons photosynthétiques d’une suspension d’algues éclairées. Ce sont des quinones qui jouent le rôle de cargo en allant chercher les électrons de la chaîne photosynthétique située à l’intérieur des algues pour les restituer à la surface de l’électrode. Ces travaux sont parus dans la revue Nature Communications.

Oxydation : un nouveau système catalytique bio-inspiré

Vignette

Des chercheurs du laboratoire Chimie organique, médicinale, extractive et toxicologie expérimentale viennent de mettre au point un procédé catalytique doublement inspiré par la nature pour réaliser l’oxydation sélective des amines primaires aliphatiques en imines, à l’air ambiant, sans avoir recours à un co-catalyseur métallique, ce qui restait un challenge en organocatalyse. Ces résultats font l’objet d’une publication dans Chemistry – A European Journal.

Un nouveau carburant plus vert pour la propulsion spatiale

Vignette

Utilisées depuis des années pour la propulsion spatiale, les hydrazines sont menacées par la directive REACH, car jugées toxiques. Quelle alternative verte pour ne pas limiter cette course à l’espace ? Un nouveau composé, le 1,1,4,4-tétraméthyl-2-tétrazène (TMTZ), a été élaboré par des chercheurs du Laboratoire des hydrazines et composés énergétiques polyazotés et de la faculté de pharmacie de l'université de Lyon. Ces résultats publiés dans la revue Chemistry: a European Journal ouvrent la voie au développement de nouveaux systèmes propulsifs.

Institut écologie et environnement (INEE)

Changements climatiques : la mortalité des oryctéropes menace les écosystèmes africains

Vignette

Les oryctéropes sont des mammifères africains menacés par les changements climatiques. En collaboration avec une équipe de l’université du Witwatersrand (Afrique du Sud), des chercheurs du Laboratoire de biométrie et biologie évolutive ont enregistré en continu la température interne et l’activité d’oryctéropes dans le Kalahari. Après un été particulièrement sec et chaud, nombreux sont retrouvés morts sur le site d’étude après avoir développé une profonde hétérothermie et inversé leur rythme d’activité (de nocturne à diurne). L’aridification des habitats semble très préjudiciable aux populations d’oryctéropes. Compte tenu de leur rôle en tant qu’« ingénieurs des écosystèmes », leur disparition est une grande menace pour la biodiversité, conclut l’article publié dans Biology Letters.

Datation inédite des changements climatiques glaciaires en Europe continentale grâce aux granules de vers de terre !

Vignette

La chronologie de nombreux sols et couches de pergélisol développés dans la grande plaine européenne a été établie récemment grâce à la méthode du carbone 14 par une équipe pluridisciplinaire française dans les dépôts éoliens, ou loess, du site de référence de Nussloch (vallée du Rhin, Allemagne). La qualité des âges obtenus par un protocole innovant utilisant les granules de vers de terre a permis pour la première fois la distinction chronologique de tous les horizons de ce site et leur corrélation avec tous les épisodes de réchauffement climatique abrupt, ou interstades, identifiés au Groenland entre -47 000 et -20 000 ans. Quelques couches de pergélisol surnuméraires reflètent en outre l’impact de faibles oscillations climatiques entre -27 000 et -20 000 ans, sans équivalents dans les carottes de glace du Groenland. Ces résultats publiés récemment PNAS révèlent la haute sensibilité des environnements loessiques aux changements climatiques glaciaires ainsi qu’une dynamique climatique plus complexe aux moyennes qu’aux hautes latitudes pendant la phase la plus froide de la dernière glaciation.

La théorie dominante sur l'évolution des chromosomes sexuels remise en cause

Vignette

L’évolution des chromosomes sexuels n’aurait-elle aucun lien avec les différences entre mâles et femelles ? C'est ce que suggèrent les résultats d’une équipe du laboratoire Ecologie, systématique et évolution, à Orsay, publiés dans PNAS. En se focalisant sur les chromosomes impliqués dans le déterminisme de type sexuel chez différents champignons du genre Microbotryum, les chercheurs ont constaté que ceux-ci avaient subi des vagues successives de suppressions de recombinaisons au fil de l'évolution. Or chez ces champignons, les chromosomes assurant le déterminisme de type sexuel ne sont en aucun cas impliqués dans la différenciation entre mâles et femelles.

Premier exemple d'innovation culturelle permettant aux hommes modernes du Middle Stone Age africain de s'adapter à des changements environnementaux

Vignette

Les données de la paléoanthropologie et de la génétique s’accordent sur le fait que notre espèce trouve son origine en Afrique il y a environ 200 000 ans. Nos connaissances restent toutefois encore limitées sur les mécanismes en jeu dans le développement des comportements modernes par cette espèce et la possible influence de changements climatiques sur ce processus. Des préhistoriens, paléoclimatologues et modélisateurs du climat du CNRS et de l’EPHE, ainsi que des chercheurs norvégiens, américains et sud-africains viennent de montrer que les hommes modernes vivant en Afrique australe il y a 60 000 à 68 000 ans ont développé des innovations qui leur ont permis d’élargir significativement, dans une période de forte aridification, les environnements qu’ils exploitaient. Publiée dans PNAS, cette étude identifie le premier cas d’un changement culturel permettant aux hommes modernes du Middle Stone Age africain de s’adapter à des changements environnementaux avec des innovations culturelles. Selon les chercheurs, cette flexibilité culturelle pourrait être l’une des clés du succès de plusieurs membres du genre Homo.

Institut des sciences humaines et sociales (INSHS)

Les effets de la radiation du chômage

Vignette

Que devient-on quand les droits aux allocations chômage sont brutalement supprimés ? Pendant les périodes d’indemnisation et après en avoir été exclus, quel rapport les chômeurs entretiennent-ils avec l’emploi ? Les dispositifs d’aide et d’incitation sont-ils efficaces pour les ramener vers l’emploi ? Didier Demazière, chercheur au Centre de sociologie des organisations, a codirigé une recherche en Belgique sur des individus radiés des allocations chômage.

<'div>

Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes (INSIS)

La turbulence commune des particules et des footballeurs

Vignette

Agités et turbulents, les footballeurs ? Ce n’est pas la sociologie qui le dit, mais la mécanique des fluides. En étudiant les trajectoires de particules fluides dans un écoulement turbulent, des chercheurs de l’Institut universitaire des systèmes thermiques industriels, du Laboratoire de mécanique des fluides et d’acoustique et de l’Institut de mathématiques de Marseille ont mesuré des comportements similaires aux mouvements des sportifs en plein match. Ces travaux, qui soulignent l’effet du temps et du confinement sur les trajectoires des particules, sont publiés dans la revue Physical Review Fluids.

Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI)

Les flux sanguins en équations et en images

Vignette

Des mathématiciens du Laboratoire de mathématiques de Reims se sont intéressés à la simulation de la circulation des flux de liquides biologiques, notamment le sang dans les artères et les veines cérébrales. Ces travaux permettent de progresser dans la compréhension du réseau vasculaire, dont les mécanismes sont encore largement méconnus à ce jour. Ils aident également à mieux corréler ce que l’on observe par le filtre de l’imagerie et les phénomènes qui se produisent réellement au sein des vaisseaux. Ils ouvrent de nombreuses perspectives, par exemple en termes d’enseignement de la médecine par des outils numériques, mais également pour la création d’outils de recherche reproductible pour l’analyse d’images.

Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3)

Première pierre pour l'expérience neutrinos internationale Dune aux États-Unis

Vignette

Le 21 juillet 2017 marque le début des travaux pour la construction d’un détecteur géant de neutrinos. L’expérience Dune (Deep Underground Neutrino Experiment) est un projet international auprès de l’infrastructure LBNF (Long Baseline Neutrino Facility) dont le démarrage est prévu d’ici à 2026 au Fermilab, près de Chicago. En France, les chercheur.e.s de six laboratoires sont impliqués sur les prototypes de détecteurs (ProtoDune) qui serviront de modèle pour la construction de ces détecteurs de neutrinos de prochaine génération.

Feu vert pour le changeur de filtres du LSST

Vignette

La construction du LSST avance ! Ce télescope mesurera avec précision, depuis le Chili, les quantités physiques associées à l'énergie noire qui tend à accélérer l'expansion de l'Univers afin d'en comprendre l'origine. Le prototype du changeur de filtres, l’un des éléments essentiels de la caméra du télescope et dont la conception et la construction ont été confiées au CNRS, vient de passer avec succès les tests ultimes avant le lancement de la fabrication du modèle définitif.

Un détecteur directionnel portable de neutrons rapides (10 keV - 600 MeV)

Vignette

Une équipe du Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble réalise un prototype de détecteur directionnel portable de neutrons rapides, un spectromètre unique pour la mesure d’énergies aussi élevées.

Début des travaux pour le projet FAIR

Vignette

Le 4 juillet 2017 a eu lieu en Allemagne la cérémonie de lancement des travaux de construction du projet européen FAIR (Facility for Antiproton and Ion Research), qui devraient s’achever en 2025. Le CNRS est un acteur important de ce projet financé par la France à hauteur de 27 millions d’euros, incluant une contribution à l’injecteur de protons du premier synchrotron (déjà existant). Ce dernier servira d’injecteur pour le nouveau synchrotron qui fournira une large palette de faisceaux stables et exotiques sur une grande gamme en énergie. Ceci fera de FAIR une infrastructure où près de 3 000 scientifiques du monde entier travailleront sur des programmes ambitieux concernant la structure de la matière et l’évolution de l’Univers.

icone décorative* />
$ �             <p>
                  <a href= En savoir plus

Institut national des sciences de l'Univers (INSU)

Adoption de la mission spatiale PLATO

Vignette

La proposition de mission spatiale PLATO (Planetary Transits and Oscillations of stars) a pour objectif la découverte de planètes rocheuses autour d’étoiles proches, semblables à notre Soleil. Sélectionnée par l’ESA en 2014, la mission a été adoptée lors d'une réunion du Comité du programme scientifique de l'ESA qui s'est tenue le 20 juin 2017. Cette adoption clôt la phase d’étude et donne le feu vert à la phase de réalisation de la mission. Par suite, dans les prochains mois, un appel d’offre va être lancé pour la fourniture de la plate-forme spatiale sur laquelle seront placés les télescopes.

La glace révèle enfin le mystère de ses dislocations

Vignette

Une équipe internationale de chercheurs, conduite par l’Institut des géosciences de l’environnement et le laboratoire Géosciences Montpellier, a contribué à percer le mystère de la nature des dislocations dans la glace.

Une base de données des températures de la planète des deux derniers millénaires

Vignette

En 2008, des chercheurs ont commencé à répertorier et analyser des enregistrements de paléotempératures couvrant les deux derniers millénaires et publiés dans la littérature scientifique, dans le cadre du projet 2kNetwork sous l’égide du projet Past Global Climate Change (PAGES). S’en est suivie la publication d’une série d’articles scientifiques documentant les températures pour chaque continent et d’un article de synthèse des données de l’ensemble des continents basé sur la première version de la base de données (PAGES2k, 2013). Depuis, les données océaniques ont été ajoutées. La dernière version de la base de données est sortie le 11 juillet 2017 dans la revue Scientific Data. Elle est cosignée par près de 100 climatologues, donc quatre chercheurs français de l'ISEM, du CEREGE, du LSCE, et de LOCEAN, et contient près de 700 enregistrements.

Une galaxie à disque jeune, compacte et « morte » surprend les astronomes

Vignette

En combinant la puissance d’une lentille « naturelle » dans l’espace avec celle du télescope spatial Hubble, des astronomes de plusieurs laboratoires internationaux dont l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie, à Toulouse et le Centre de recherche astrophysique de Lyon ont fait une découverte surprenante – le premier exemple d’une galaxie compacte, en forme de disque en rotation, qui a arrêté de former des étoiles quelques milliards d’années seulement après le Big Bang. On parle alors de galaxie « morte » car elle ne fabrique plus de nouvelles étoiles. Le fait de trouver une galaxie en forme de crêpe – ressemblant physiquement à la Voie lactée – morte aussi prématurément dans l’histoire de l’Univers bouleverse notre compréhension de la formation et de l’évolution des galaxies massives. En effet, l’Univers à cette époque était rempli de gaz et était à son maximum de formation stellaire.

Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Julien Guillaume
Secrétaire de rédaction : Priscilla Dacher, Véronique Étienne, Alexiane Agullo
Comité éditorial : Christophe Cartier Dit Moulin, Stéphanie Younès (INC) ; Clément Blondel, Mounia Garouche (INEE) ; Jean-Michel Courty, Marie Signoret, Marine Charlet-Lambert (INP) ; Clotilde Fermanian, Pétronille Danchin (INSMI) ; Lisa Maymon, François Mercier, Perrine Royole-Degieux (IN2P3) ; Jean-Antoine Lepesant, Conceicao Silva, Jeremy Zuber, Marina da Silva Moreira (INSB) ; Armelle Leclerc (INSHS) ; Muriel Ilous, Chloé Rimailho (INSIS) ; Laure Thiébault (INS2I) ; Dominique Armand, Géraldine Gondinet, Kelly Will (INSU).