Accueil du site > Biodiversité rurale




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Maintenir les itinéraires de déplacement des animaux

16 novembre 2010

JPEG - 84.1 ko
Passage à grande faune et mares. © RFF

La LGV Rhin-Rhône Branche Est est la première ligne ferroviaire en France à intégrer l’environnement en amont de sa construction. L’impact principal d’une ligne nouvelle à l’égard de la faune étant la coupure de leurs axes de déplacement, des aménagements adaptés aux modes de vie des animaux ont été retenus. Sur les 140 kilomètres de la ligne, 37 passages pour la « grande faune » (chevreuils, sangliers, cerfs) et 51 passages « petite faune » (renards, blaireaux, lapins…) ont été réalisés en concertation avec les associations et les élus locaux. Des mares ont été créées pour les amphibiens et des plantations réalisées pour amener les chauves-souris à suivre les cheminements reconstitués afin d’éviter d’éventuelles collisions avec les trains. Enfin, la ligne en phase d’exploitation est clôturée sur l’ensemble de sa longueur afin d’éviter la pénétration des animaux sur les voies.

JPEG - 65.4 ko
Passage à faune. © RFF