Accueil du site > Biodiversité forestière




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


L’avenir des forêts

16 novembre 2010

4°C de plus d’ici 2100. Ces quelques degrés de différence auront des conséquences sur les forêts, favorisant leur expansion dans certaines régions du monde et conduisant à leur disparition dans d’autres. Les variations de température et du régime des pluies vont perturber les conditions de vie des espèces. Elles devront s’adapter, coloniser de nouveaux espaces, ou disparaîtront. En France, la progression du chêne vert vers le nord est déjà observée. Pour le hêtre, arbre de montagne, la colonisation en altitude vers des températures favorables est forcément limitée. Les zones favorables à cette espèce en France seront très réduites d’ici 2050. Dans la zone Arctique, la forêt boréale devrait s’étendre sur la végétation basse de la toundra. En Méditerranée, à l’inverse, l’augmentation des périodes de sécheresse et de la fréquence des feux, pourrait favoriser le développement du maquis arbustif sur la forêt.