Accueil du site > Biodiversité invisible




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Les micro-organismes du sol, une « nouvelle frontière » pour le XXIe siècle

16 novembre 2010

JPEG - 77.4 ko
Diversité des micro-organismes isolés du sol associés aux racines de plantes en culture en boîte de Pétri. © M. Bourcy et P. Ratet/ISV-CNRS

Le sol est un fantastique réservoir de microorganismes (champignons, bactéries et virus), en termes de diversité et de densité. En effet, un gramme de sol végétalisé contient environ 1 milliard de bactéries réparties en 5 à 25 000 espèces dont la plupart ne sont pas encore connues, ni même cultivables en laboratoire. Ces microorganismes jouent des rôles cruciaux dans les cycles de la matière (carbone, azoté, phosphore) ; ils sont donc indispensables à la vie sur Terre. Rares sont les microorganismes pathogènes. En revanche, nombre d’entre eux favorisent la croissance des végétaux, assurent la dégradation de polluants, et fournissent des composés d’intérêt tels des enzymes, des antibiotiques ou d’autres molécules comme des antiviraux ou des antitumoraux.

JPEG - 78.6 ko
Bactéries (petits bâtonnets violets) de la famille des Rhizobiaceae colonisant des cellules végétales au sein de nodosités racinaires, permettant à la plante d’utiliser l’azote atmosphérique pour sa croissance. © A. Ciriou/ISV-CNRS