Biodiversité : les efforts de l'Union européenne doivent encore être renforcés

Environnement

Une nouvelle étude internationale menée par des chercheurs de 15 pays et dirigée par Sylvaine Giakoumi, chercheur au laboratoire ECOMERS (Université Nice Sophia Antipolis et CNRS)1 montre que les efforts de l'Union européenne pour conserver la biodiversité des écosystèmes marins, dulcicoles et terrestres doivent être renforcés afin d'atteindre les objectifs fixés par la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité. L'étude est publiée au mois de juillet dans la revue scientifique Conservation Letters.

  • 1. Les laboratoires français impliqués sont Ecosystèmes côtiers marins et réponses aux stress (ECOMERS, UNS/CNRS) et le Centre de recherche insulaire et observatoire de l'environnement (CRIOBE, CNRS/EPHE/UPVD).
Bibliographie

Conserving European biodiversity across realms, Sylvaine Giakoumi, Virgilio Hermoso, Silvia B. Carvalho, Vasiliki Markantonatou, Mindaugas Dagys, Takuya Iwamura, Wolfgang N. Probst, Robert J. Smith, Katherine L. Yates, Vasiliki Almpanidou, Tihana Novak, Noam Ben‐Moshe, Stelios Katsanevakis, Joachim Claudet, Marta Coll, Alan Deidun, Franz Essl, José A. García‐Charton, Carlos Jimenez, Salit Kark, Milica Mandić, Antonios D. Mazaris, Wolfgang Rabitsch, Vanessa Stelzenmüller, Elena Tricarico, Ioannis N. Vogiatzakis. Conservation Letters, 16 Juillet 2018. Consulter le site web

Contact

Sylvaine Giakoumi
CNRS - Bureau de Presse
Delphine Sanfilippo
Presse université de Nice Sophia Antipolis