Changement climatique : les résultats des nouvelles simulations françaises

Environnement
Terre

Conférence de presse
Mardi 17 septembre 2019, à 9h30
au Tank (salle « La Source », rez-de-chaussée)
22 bis rue des Taillandiers, Paris 11e
Métro Bastille (lignes 1, 5 et 8)

La communauté internationale en climatologie est engagée dans un important exercice de simulations numériques du climat, passé et futur. Les scientifiques français impliqués dans ce travail, notamment au CEA, au CNRS et à Météo-France, vous présenteront leurs résultats le mardi 17 septembre à Paris. Ces conclusions contribueront notamment à la réalisation du premier volet du sixième rapport d’évaluation du GIEC1, dont la publication est prévue en 2021.

  • 1. GIEC : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (en anglais : Intergovernmental Panel on Climate Change, IPCC).

Le GIEC réalise environ tous les 6 ans une synthèse de l’information scientifique disponible sur le changement climatique, ses impacts et les solutions pour l’atténuer et s’y adapter. Dans cette optique, la communauté internationale en climatologie se mobilise au travers du Programme mondial de recherche sur le climat (PMRC), pour concevoir et réaliser un nouvel exercice de simulations du climat passé et futur (CMIP6)2.

Ce travail a mobilisé des chercheurs et ingénieurs de nombreuses disciplines (climatologues, océanographes, glaciologues, spécialistes de l’atmosphère, de la végétation et des sols, experts en calcul intensif) dans une trentaine de centres de recherche sur le climat dans le monde, ayant développé plus de 70 modèles numériques. Il requiert également une puissance de calcul et un volume de stockage de données particulièrement importants. En France, de nombreux organismes3 contribuent à ce projet au sein de l’infrastructure de recherche CLIMERI-France.

Nous vous invitons à la présentation de ces nouveaux résultats, avec les interventions de :

- Valérie Masson-Delmotte (intervention enregistrée), chercheuse CEA au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (CNRS/CEA/UVSQ) et co-présidente du groupe de travail n°1 du GIEC ;

- Pascale Braconnot, chercheuse CEA au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (CNRS/CEA/UVSQ) ;

- Olivier Boucher, chercheur CNRS à l’Institut Pierre-Simon Laplace4 ;

- David Salas y Mélia, chercheur Météo-France au Centre national de recherches météorologiques (CNRS/Météo-France).


Pour visionner la conférence de presse :

  • 2. Coupled Model Intercomparison Project, sixième édition.
  • 3. Dont le CEA, CNRS et Météo-France, avec le soutien notable de Sorbonne Université, de l’IRD et du Cerfacs.
  • 4. l’Institut Pierre-Simon Laplace fédère neuf laboratoires en sciences de l’environnement, dont cinq (LATMOS, LMD, LOCEAN, LSCE, et METIS) ont participé à cet exercice.

Contact

Véronique Etienne
Attachée de presse CNRS
Priscilla Dacher
Responsable adjointe du bureau de presse du CNRS