Communication chez les plantes, un nouveau mécanisme basé sur une histoire d'eau

Ingénierie

Dans la nature, les plantes sont soumises à des sollicitations mécaniques externes qui affectent leur croissance, parfois à très grande distance du point de stimulation. Des chercheurs de l'Inra, du CNRS et d'Aix-Marseille Université proposent que le signal qui induit cette réponse provienne d'un couplage hydro-mécanique entre la déformation du tissu et la pression de l'eau contenue dans le système vasculaire de la plante. Ces travaux ouvrent ainsi la voie à un nouveau mode de communication chez les plantes. Ils sont publiés en ligne dans la revue PNAS le 02 octobre 2017.

Télécharger le communiqué de presse : Image retirée. 

Bibliographie

Universal poroelastic mechanism for hydraulic signals in biomimetic and natural branches. J.-F. Louf, G. Guéna, E. Badel, and Y. Forterre. PNAS October 2, 2017. Consulter le site web

Contact

Yoel Forterre
Chercheur CNRS
Eric Badel
Chercheur INRA
CNRS - Bureau de Presse