Diagnostic de la maladie d'Alzheimer : des anticorps de lama détectent les lésions cérébrales

Biologie

Face à la maladie d'Alzheimer, le défi majeur auquel sont confrontés les médecins est de pouvoir détecter au plus tôt les marqueurs de la maladie. Or, situés au sein même du cerveau, ils sont difficilement accessibles pour le diagnostic. Des chercheurs de l'Institut Pasteur, de l'Inserm, du CNRS, du CEA, des universités Pierre et Marie Curie et Paris Descartes et de Roche ont réussi à atteindre de manière non invasive les cellules du cerveau dans un modèle murin de la maladie, grâce à deux types d'anticorps obtenus chez des lamas et capables de franchir la barrière hémato-encéphalique. Ceux-ci peuvent alors marquer spécifiquement les plaques amyloïdes et les enchevêtrements neurofibrillaires et rendre visibles ces deux types de lésions caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. Ces résultats ont été publiés dans Journal of Controlled Release, le 7 octobre 2016.

 

Bibliographie

Camelid single-domain antibodies: A versatile tool for in vivo imaging of extracellular and intracellular brain targets, Tengfei Li, Matthias Vandesquille, Fani Koukouli, Clémence Dudeffant, Ihsen Youssef, Pascal Lenormand, Christelle Ganneau, Uwe Maskos, Christian Czech, Fiona Grueninger, Charles Duyckaerts, Marc Dhenain, Sylvie Bay, Benoît Delatour, Pierre Lafaye. Journal of Controlled Release, 7 octobre 2016

Contact

CNRS - Bureau de Presse
Marion Doucet
Presse Institut Pasteur