Eteindre l'addiction à la nicotine grâce à la lumière ?

Biologie

Des chercheurs de l'Inserm, du CNRS et de Sorbonne Université au sein du laboratoire Neuroscience Paris-Seine1 en collaboration avec l'Institut Pasteur2, l'Université de New York (NYU) et l'Université de Californie Berkeley (UC Berkeley) ont réussi à contrôler l'activité des récepteurs à la nicotine dans le cerveau de souris. Pour cela, ils ont développé une stratégie de pharmacologie optogénétique permettant de bloquer avec la lumière les récepteurs nicotiniques, avec, à la clé, la possibilité de contrôler les effets addictifs de la nicotine. Cette étude est publiée dans eLIFE le 4 septembre 2018.

 

  • 1. Laboratoire situé sur le campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université, commun avec le CNRS et l'Inserm.
  • 2. Au laboratoire Gènes, synapses et cognition (Institut Pasteur/CNRS).
Bibliographie

Manipulating midbrain dopamine neurons and reward-related behaviors with light-controllable nicotinic acetylcholine receptors, Romain Durand-de Cuttoli, Sarah Mondoloni, Fabio Marti, Damien Lemoine, Claire Nguyen, Jérémie Naudé, Thibaut d'Izarny-Gargas, Stéphanie Pons, Uwe Maskos, Dirk Trauner, Richard H. Kramer, Philippe Faure and Alexandre Mourot. eLIFE, 4 septembre 2018. Consulter le site web

 

Contact

Alexandre Mourot
Chercheur Inserm
Inserm
Presse Inserm
CNRS - Bureau de Presse