Le comité national de la recherche scientifique

Instance collective placée auprès du CNRS, le comité national de la recherche scientifique (CoNRS) – composé du conseil scientifique, des conseils scientifiques d'institut, des sections spécialisées dans chacune des disciplines et des commissions interdisciplinaires – joue un rôle essentiel dans la vie scientifique française.

Mission

Le comité national conseille la gouvernance du CNRS – président et directeurs généraux délégués –  ainsi que les directions des instituts. Par son analyse de la conjoncture et de la prospective il participe à l'élaboration de la politique scientifique de l'établissement. Il est assisté dans ses missions par le secrétariat général du comité national (SGCN). Grâce aux travaux de ses instances qui traitent environ 20 000 dossiers par an, le comité national :

  • contribue à l'élaboration de la politique scientifique de l'établissement,
  • procède à l'analyse de la conjoncture et de ses perspectives,
  • participe au recrutement et au suivi de la carrière des chercheurs et au suivi de l'activité des unités de recherche.

Voir le site du CoNRS

Composition

Composé de plus de 1 000 experts nationaux et internationaux – membres élus (répartition en collèges) et membres nommés (personnalités du monde scientifique et économique et personnalités étrangères) – le comité national est largement représentatif de la communauté scientifique. Ses membres exercent leur compétence en s'impliquant dans la mission fondamentale du CNRS : « identifier, effectuer ou faire effectuer, seul ou avec ses partenaires, toutes recherches présentant un intérêt pour l'avancement de la science ainsi que pour le progrès économique, social et culturel du pays ».

Instances

Le comité national regroupe quatre types d'instances renouvelées tous les quatre ans ayant pour mission le conseil et l'évaluation de la recherche.

Conseil scientifique

Le conseil scientifique (CS) est présidé depuis 2010 par Bruno Chaudret qui assiste au conseil d’administration du CNRS avec voix consultative.

Il veille à la cohérence de la politique scientifique de l’organisme en liaison avec l'ensemble des instances scientifiques consultatives du comité national.

Il donne notamment un avis sur les :

  • grandes orientations de la politique scientifique du CNRS,
  • principes communs d’évaluation de la qualité des recherches et de l’activité des chercheurs,
  • créations ou la suppressions de programmes intéressant un ou plusieurs instituts,
  • modalités de répartition des moyens financiers et humains entre les instituts,
  • programmes intéressant plusieurs instituts et les services communs et le plan stratégique et le contrat pluriannuel (État / CNRS). 

Il donne également un avis sur les propositions de nomination des membres des conseils scientifiques d'institut et peut demander un avis au comité d'éthique du CNRS.

En savoir plus sur le CS


Conseils scientifiques d'institut

Les conseils scientifiques d'instituts (CSI) ont pour vocation :

  • de conseiller et d’assister par leurs avis et leurs recommandations les directeurs d’institut de manière prospective sur la pertinence et l’opportunité des projets et des activités de l’institut ;
  • d'être consultés sur les points de divergence entre les avis des sections et les positions des instituts, constatés lors d’une réunion entre le directeur de l’institut, le président du CSI et les présidents de sections concernés ;
  • d'être consultés sur la nomination de membres des jurys d’admission des chargés de recherche.

En savoir plus sur les CSI


Sections

Les 41 sections du comité national représentent l'ensemble des champs de la connaissance. Elles participent :

  • à l’évaluation de l'activité des unités propres du CNRS ou associées,
  • à l’évaluation de l'activité des chercheurs,
  • aux recrutements des chercheurs – Jury d'admissibilité,à l’analyse de la conjoncture.

En savoir plus sur les sections


Commissions interdisciplinaires

Les commissions interdisciplinaires (CID) sont compétentes pour des domaines d'activité concernant plusieurs sections ou instituts. Elles sont au nombre de cinq pour le mandat en cours. Leurs attributions dépendent de leur domaine d'activité.

En savoir plus sur les CID