Le génome de Clytia révèle les origines de la méduse

Biologie

Des équipes du Laboratoire de biologie du développement de Villefranche-sur-Mer (Sorbonne Université/CNRS), en collaboration avec l’Institut de biologie Paris-Seine (CNRS/Sorbonne Université), le CEA-Genoscope et l’Université de Vienne ont décodé le génome de la méduse Clytia. Leur étude, parue le 11 mars 2019 dans Nature Ecology and Evolution, met en évidence les gènes impliqués dans le développement de la méduse, dont certains sont présents aussi chez l’homme, et questionne l’origine évolutive de ce cnidaire* apparu il y a plus de 500 millions d’années.

Bibliographie

The genome of the jellyfish Clytia hemisphaerica and the evolution of the cnidarian life-cycle, L. Leclère, C. Horin, S. Chevalier, P. Lapébie, P. Dru, S. Peron, M. Jager, T. Condamine, K. Pottin, S. Romano, J. Steger, C. Sinigaglia, C. Barreau, G. Quiroga Artigas, A. Ruggiero, C. Fourrage, J. E. M. Kraus, J. Poulain, J-M. Aury, P. Wincker, E. Quéinnec, U. Technau, M. Manuel, T. Momose, E. Houliston and R. R. Copley. Nature Ecology & Evolution.

 

Contact

Lucas Leclère
Chercheur CNRS
Claire de Thoisy Méchin
Attachée de presse à Sorbonne Université
Samira Techer
Assistante presse CNRS
Marion Valzy
Attachée de presse à Sorbonne Université