Le plancton mixotrophe, acteur méconnu de la photosynthèse

Environnement

Une équipe de chercheurs de Sorbonne Université, du CNRS, du Muséum national d’Histoire naturelle et du CEA a exploité les données planctoniques de l’expédition scientifique Tara Oceans1, récoltées par la goélette Tara entre 2009 et 2013, au cours de 150.000 km parcourus dans tous les océans du globe, afin d’étudier la biogéographie des micro-organismes marins. Les résultats de leur étude, parue dans la revue The ISME Journal, ouvrent de nouvelles perspectives pour une modélisation plus fine du cycle du carbone dans les océans et interrogent les scientifiques dans leur réflexion sur les changements environnementaux.

  • 1. La goélette Tara a réalisé plus de 150 stations de prélèvement pour échantillonner le plancton et étudier les récifs coralliens. Ces échantillons planctoniques sont analysés afin de comprendre le fonctionnement et la diversité de la vie marine ; et prévoir la réponse des écosystèmes marins aux changements climatiques. Plus d’informations sur : https://oceans.taraexpeditions.org
Bibliographie

Mixotrophic protists display contrasted biogeographies in the global ocean, Emile Faure, Fabrice Not, Anne-Sophie Benoiston, Karine Labadie, Lucie Bittner & Sakina-Dorothée Ayata. The ISME Journal, le 14 janvier 2019. https://www.nature.com/articles/s41396-018-0340-5

Contact

Lucie Bittner
Chercheuse Sorbonne université
Sakina-Dorothée Ayata
Chercheuse Sorbonne université
Emile Faure
Doctorant Sorbonne université
Claire de Thoisy Méchin
Attachée de presse à Sorbonne Université
Marion Valzy
Attachée de presse à Sorbonne Université
Priscilla Dacher
Responsable adjointe du bureau de presse du CNRS