© B. Lapointe

Cyril IsnartChercheur en anthropologie

Médaille de bronze du CNRS

Anthropologue au sein de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative1 à Aix-en-Provence, spécialiste des résurgences patrimoniales de traditions musicales et religieuses en Europe du sud et en Méditerranée.

Lorsque j’enquêtais dans les villages catholiques des Alpes sur les cultes que les habitants vouaient à des saints locaux, j’ai été frappé par les nombreux dispositifs de rappel du passé qui envahissaient l’espace religieux. Panneaux relatant la légende de fondation d’un sanctuaire, cartels rapportant la valeur artistique d’une fresque médiévale, visites guidées par une association historique du village fonctionnaient comme des redoublements patrimoniaux du récit du passé des communautés locales. Au fil de mes enquêtes auprès d’autres groupes religieux ou de spécialistes de musique dite traditionnelle, en France, en Grèce ou au Portugal, j’ai suivi ces narrations des cultures de soi et tenté de comprendre de quelles manières les sociétés européennes contemporaines s’approprient leurs héritages.

  • 1. Université Aix Marseille/CNRS

CV

  • 2004 : Doctorat en anthropologie culturelle et ethnologie de l’université de Provence (Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative)
  • 2009 : Fondation du réseau interdisciplinaire Respatrimoni
  • 2012 : Directeur du programme international MERAP-MED de l’université d’Évora (Portugal)
  • 2014 : Entrée au CNRS - Chargé de recherche à l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative
  • 2017 : Rédacteur en chef de la revue Lusotopie