Portrait de Jacques Friedel
© CNRS Photothèque

Jacques Friedel Physicien

Médaille d’or du CNRS

Jacques Friedel (1921-2014) a joué un rôle déterminant dans le développement de la physique théorique des solides en France, il a été le cofondateur (1959) du Laboratoire de physique des solides de l’Université de Paris Sud, à Orsay. 

Ses travaux, souvent précurseurs ont contribué, de manière importante, à l’élucidation de la structure électronique des composés métalliques et à l’étude de leurs défauts. Il a entre autre établi la présence d’oscillations de densité électronique autour des impuretés dans les métaux, aujourd’hui appelées « oscillations de Friedel » et réalisé des études sur la supraconductivité, la rigidité, la plasticité des matériaux ou encore sur les agrégats métalliques qui ont préfiguré la nano-physique. 

Grand pédagogue, très engagé dans l'enseignement et la valorisation de la recherche, il a été président de la Société Française de Physique (1970), de la Société Européenne de Physique (1982-1984) et de l’Académie des sciences (1992-1994). Sa vie est jalonnée de récompenses dont les prix Holweck et le  Von Hippel award.