Accueil > La recherche > Talents - Prix, distinctions > Lauréats des plus hautes distinctions

Lauréats des plus hautes distinctions

Avec 19 lauréats du prix Nobel et 11 de la Médaille Fields, le CNRS a une longue tradition d’excellence.

Des chercheurs éminents ont travaillé, à un moment ou à un autre de leur carrière, dans des laboratoires du CNRS.

Prix Nobel

Plusieurs d’entre eux ont été récompensés par le prix Nobel :

  • Jean Perrin, fondateur du CNRS, prix Nobel de physique 1926,
  • Frédéric Joliot-Curie, premier directeur général de l’après-guerre, prix Nobel de chimie 1935.

Plus récemment :

  • en physique : Alfred Kastler (1966), Louis Néel (1970), Pierre-Gilles de Gennes (1991), Georges Charpak (1992), Claude Cohen-Tannoudji (1997), Albert Fert (2007) et Serge Haroche (2012)
  • en chimie : Jean-Marie Lehn (1987), Yves Chauvin (2005), Martin Karplus (2013),
  • en biologie et médecine : les pastoriens André Lwoff, Jacques Monod et François Jacob (1965), Jean Dausset (1980), Luc Montagnier (2008), Jules Hoffmann (2011),
  • en économie : Maurice Allais (1988).

Prix Abel

Le prix Abel récompense un mathématicien pour son oeuvre dans son ensemble et pour le rôle central qu'il occupe dans l'élaboration de nombreux domaines des mathématiques. Ce prix est décerné par l'Académie norvégienne des sciences et des lettres chaque année depuis 2003. Le choix du lauréat Abel est fondé sur la recommandation du Comité Abel, qui se compose de cinq mathématiciens internationalement reconnus.

Jean-Pierre Serre a reçu le prix Abel en 2003.

Médaille Fields

La médaille Fields récompense un mathématicien de moins de 40 ans pour une contribution reconnue comme majeure. Elle est attribuée tous les quatre ans au cours du congrès international des mathématiciens à, au plus, quatre mathématiciens devant avoir moins de 40 ans au 1er janvier de l'année en cours.

Les mathématiciens ayant reçu la médaille Fields et ayant travaillé au CNRS durant leur carrière sont Jean-Pierre Serre, René Thom, Alexandre Grothendieck, Alain Connes, Laurent Schwartz, Pierre-Louis Lions, Jean-Christophe Yoccoz, Laurent Lafforgue (2002), Wendelin Werner (2006), Ngô Bao Châu et Cédric Villani (2010).

Prix Turing

Le Prix Turing est la plus haute distinction en Informatique, prix prestigieux considéré comme l'équivalent du prix Nobel de ce domaine.

Joseph Sifakis en 2007 est le premier Français à obtenir ce prix depuis sa création, en 1966.

Médaille d'or du CNRS

La médaille d'or distingue chaque année, depuis sa création en 1954, l'ensemble des travaux d'une personnalité scientifique qui a contribué de manière exceptionnelle au dynamisme et au rayonnement de la recherche française.

Les derniers lauréats de la Médaille d’or sont :

Pierre Bourdieu, sociologue, en 1993 ; Claude Allègre, physicien du globe, en 1994 ; Claude Hagège, linguiste, en 1995 ; Claude Cohen-Tannoudji, physicien, en 1996 ; Jean Rouxel, chimiste, en 1997 ; Pierre Potier, chimiste, en 1998 ; Jean-Claude Risset, en informatique musicale, en 1999 ; Michel Lazdunski, biochimiste, en 2000 ; Maurice Godelier, anthropologue, en 2001 ; Claude Lorius et Jean Jouzel, en climatologie, en 2002 ; Albert Fert, physicien, en 2003 ; Alain Connes, mathématicien, en 2004 ; Alain Aspect, physicien en 2005 ; Jacques Stern, informaticien, en 2006, Jean Tirole, économiste en 2007, Jean Weissenbach, généticien en 2008, Serge Haroche, physicien en 2009, Gérard Férey, chimiste en 2010, Jules Hoffmann, biologiste en 2011, Philippe Descola, anthropologue en 2012 et Margaret Buckingham, biologiste du développement en 2013.

Toutes les Médailles d'or

Médaille de l'innovation du CNRS

La médaille de l'innovation du CNRS, a été créée en 2011 pour honorer une recherche exceptionnelle sur le plan technologique, thérapeutique, économique ou sociétal. Chaque année, un jury décerne entre une et cinq médailles à des chercheurs et ingénieurs du CNRS, d'autres organismes de recherche, des universités et des grandes écoles, ou encore à des industriels très engagés dans des actions de recherche.

Les derniers lauréats sont :

en 2013 : Philippe Cinquin, professeur d'informatique médicale, Ludwik Leibler, physico-chimiste et Stéphane Mallat, mathématicien. En 2012 : Alain Benoît, physicien des très basses températures, Patrick Couvreur, biopharmacien, José-Alain Sahel, clinicien-chercheur dans le domaine de la vision. En 2011 : Esther Duflo, économiste du développement, François Pierrot, roboticien et Mathias Fink, physicien.

Toutes les Médailles de l'innovation

Médaille d'argent du CNRS

Chaque année, la Médaille d'argent du CNRS distingue des chercheurs, au début de leur ascension, mais déjà reconnus sur le plan national et international pour l'originalité, la qualité et l'importance de leurs travaux.

Toutes les Médailles d'argent

Médaille de bronze du CNRS

La Médaille de bronze récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste prometteur dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

Toutes les Médailles de bronze

Cristal du CNRS

Enfin, le Cristal du CNRS, créé en 1992, distingue chaque année des ingénieurs, techniciens et personnels administratifs du CNRS.

Il récompense celles et ceux qui, par leur créativité, leur maîtrise technique et leur esprit innovant contribuent aux cotés des chercheurs à l'avancée des savoirs et des découvertes scientifiques.

Tous les Cristal