Médailles de bronze

La Médaille de bronze récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 |
2002 | 2001 | 2000

 

Les lauréats 2017

 

Institut des sciences biologiques
INSB

Katia
Zanier

Aura Carreira
Moreno

Mounia
Lagha

Juliette
Jouhet

François
Gerbe

Brice
` ! Bathellier

Francesca
Sargolini

Romain
Roncagalli

Carole
Escartin

Institut de chimie
INC

Clémence
Allain

Matthieu
Raynal

Sébastien
Ulrich

Sara
Cavaliere

Camelia
Matei Ghimbeu

Arnaud
Gautier

Institut écologie et environnement
INEE

Sonia
Kéfi

Élise
Huchard

Institut des sciences humaines et sociales
INSHS

Caroline
Hamon

Thomas
Faucher

Tatiana
Nikitina

Wolf
Feuerhahn

Maud
Simonet

Axelle
Brodiez-Dolino

Astrid
Hopfensitz

Anna
Poujeau

Marielle
Debos

Institut des sciences de l'information et de leurs interactions
INS2I

Eun
Jung Kim

Céline
Coutrix

Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes
INSIS

Damien
Querlioz

Konstantinos
Danas

Anne-Laure
Biance

Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions
INSMI

Béatrice
de Tilière

Institut de physique
INP

Valentina
Krachmalnicoff

Chercheuse en nanophotonique

Les travaux de Valentina Krachmalnicoff visent à développer des outils d’observation du nano-monde à l’aide de nano-sondes fluorescentes. Après une thèse sur les condensats de Bose-Einstein, récompensée par une bourse L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, Valentina Krachmalnicoff démarre des recherches sur la nano-photonique, l’étude de l’interaction entre des émetteurs fluorescents nanométriques et des nanostructures, lors de son postdoctorat à l’Institut Langevin. Elle y poursuit désormais ce projet en tant que chargée de recherche. Entre autres résultats marquants, la jeune physicienne a conçu une sonde capable de positionner des émetteurs fluorescents dans un environnement nanostructuré. Il s’agit d’un système composé d’un émetteur fluorescent fixé sur la pointe d’un microscope à force atomique. Telle une lampe torche nanoscopique, cette sonde éclaire le milieu et permet de mesurer sa topographie ainsi que son interaction avec la lumière. Les perspectives qu’ouvrent ces avancées technologiques dans l’exploration des interactions à l’échelle du nanomètre sont immenses. Originaux et déjà largement remarqués, les travaux de Valentina Krachmalnicoff lui ont notamment valu d’obtenir le financement du programme Emergence(s) de la Ville de Paris.

Christophe
Gatel

Charis
Quay

Agnese
Seminara

Institut national de physique nucléaire et de physique des particules
IN2P3

Matthieu
Renaud

Institut national des sciences de l'univers
INSU

Emmanuel
Hugot

Evelyn
Füri

Samuel
Morin

[ haut de page ]