Accueil > Travailler au CNRS > Devenir chercheur

Devenir chercheur

Le métier de chercheur

Les missions principales du chercheur sont :

  • la production scientifique : articles dans des revues "primaires", livres, rapports ;
  • la valorisation des résultats : brevets, participation à des congrès ;
  • la diffusion de l'information scientifique : articles de vulgarisation scientifique, communications au public (conférences, émissions) ;
  • la formation par la recherche : encadrement d'étudiants (e-doctorants, stagiaires...).

Pour mener à bien ces missions, en laboratoire ou sur le terrain, le chercheur réalise, des activités très diversifiées, en fonction de son domaine scientifique et des techniques qu'il utilise :

  • il définit des sujets de recherche ;
  • il élabore des protocoles en concertation avec les ingénieurs et techniciens de son équipe ;
  • il réalise des expériences, analyse et interprète les résultats ;
  • il rédige et publie des articles ;
  • il participe et intervient dans des colloques et séminaires…

À côté de ces activités centrées sur la production scientifique, le chercheur participe également à la formation des doctorants et peut dispenser un enseignement universitaire. Au fil de sa carrière, il est souvent conduit à encadrer des équipes, à prendre la direction de projets scientifiques et à participer à l’administration de la recherche. Il peut également être amené à déposer des licences et des brevets, apporter ses compétences à une entreprise existante, voire à créer sa propre entreprise.

La carrière de chercheur

Le chercheur est rattaché à un institut scientifique en fonction de sa spécificité thématique.

Le directeur et l'institut scientifique peuvent conseiller le chercheur en vue d'une orientation ou d'une réorientation scientifique.

Il dépend également d'une section du Comité national qui interviendra tout au long de sa carrière pour :

  • l'évolution professionnelle : elle donne un avis sur les demandes d’avancement ;
  • l'évaluation de la recherche : elle évalue son activité tous les deux ans ;
  • la mobilité : elle se prononce pour les mobilités (changement d'affectation) internes (dans un autre laboratoire CNRS), et externes (dans un autre organisme, laboratoire non CNRS...).

Les interlocuteurs de proximité de la délégation régionale dont il relève, et en particulier le responsable du service ressources humaines (RRH) ou le conseiller ressources humaines et formation (CRH), sont à l'écoute et au service du chercheur pour le conseiller et l'orienter tout au long de sa vie professionnelle.

Pour en savoir plus