Un modèle partenarial de valorisation

Le partenariat avec les entreprises est le socle de la politique de valorisation du CNRS. Les liens, parfois anciens avec les grands groupes industriels, sont en plein essor avec l’ensemble du tissu économique, facilités par des formes multiples de collaboration. Cette diversité fait la force d’un modèle original, fondé sur la co-construction de l’innovation.

De nombreux contrats de recherche avec l’industrie

Les collaborations scientifiques entre les laboratoires CNRS et les entreprises sont encadrées par des contrats. Des milliers de contrats de collaboration de recherche sont signés chaque année avec des entreprises, PME ou multinationales. Ils impliquent la réalisation conjointe d’un programme scientifique débouchant sur des livrables. Les relations étroites établies de longue date avec de grandes entreprises conduisent à la signature d’accords-cadres. Ceux-ci permettent de fluidifier et d’intensifier ces partenariats.

Avec les grands groupes, le CNRS signe aussi des accords-cadres d’une durée de 5 ans qui organisent l’ensemble des collaborations entre l’industriel et plusieurs laboratoires CNRS sur différents champs thématiques. Les 21 accords-cadres en vigueur avec des groupes tels Total, Safran, Solvay, EDF, Essilor, Thales ou Groupe PSA, etc. témoignent de l’intérêt du monde économique pour cette démarche.  

Les chercheurs innovent avec les industriels

Chimie verte innovante, médecine ou encore mathématiques, plusieurs médaillés de l'innovation du CNRS soulignent le potentiel du partenariat public-privé de recherche pour déplacer des lignes scientifiques et développer l’innovation.

Audiodescription

A venir

Des laboratoires communs avec les entreprises

Plus de 130 structures de recherche communes CNRS/Entreprises représentent le modèle le plus intégré de recherche partenariale entre le CNRS et les entreprises. En forte progression, elles associent autant les petites et moyennes entreprises que les grands groupes et reposent sur une gouvernance et un programme scientifique partagés à moyen et long terme. Elles revêtent plusieurs formes : laboratoire commun, unité mixte de recherche y compris à l’international, laboratoires ouverts (OpenLabs) ou encore LabComs de l’Agence nationale de la recherche (ANR) pour les PME. Les sciences de l’ingénierie et des systèmes, et la chimie sont les domaines de prédilection de ces collaborations.

Témoignages croisés

Côté entreprise

Portait de Didier Roux
Didier Roux, directeur R&D et Innovation du Groupe Saint-Gobain, médaille de l’innovation CNRS 2014

« Au sein de l’unité mixte internationale LINK basée au Japon, Saint-Gobain explore des voies du futur avec les meilleurs scientifiques du domaine, teste des technologies et accroît ses compétences. »

Côté recherche

Portait de Jean-Michel Morel
Jean-Michel Morel, professeur de mathématiques - ENS Cachan, médaille de l’innovation CNRS 2015

« Les critères de qualité que nous donnent les industriels nous permettent d’aller plus vite à l’essentiel. En fait, la pression industrielle nous conduit à approfondir nos recherches fondamentales. »

Des plateformes technologiques au service de l’innovation 

Les plateformes technologiques du CNRS et de ses partenaires permettent à la communauté scientifique et aux acteurs économiques d’utiliser des infrastructures de pointe, dans le cadre de contrats de recherche, de collaborations partenariales ou de prestations de services externes.

Technicien devant des pistes d'enduction automatiques de la résine photosensible
L’institut FEMTO-ST à Besançon est le principal laboratoire français en sciences de l'ingénieur avec plus de 700 chercheurs et doctorants. Il dispose de plusieurs plateformes technologiques dont Mimento, une centrale de micro et nanotechnologies.© Cyril Frésillon / CNRS Photothèque

Des formations pour transférer les savoirs et savoir-faire du CNRS

L’organisme de formation continue du CNRS propose aux chercheurs, ingénieurs et techniciens des secteurs privé et public des stages aux technologies de pointe dans tous les domaines, de l’intelligence artificielle aux biotechnologies en passant par les sciences humaines et sociales et les sciences des matériaux.

Des stages courts (3 jours en moyenne) sont dispensés par des personnels de la recherche, dans les laboratoires du CNRS, avec une part importante dédiée à l’expérimentation.

En plus des 200 formations au catalogue, des formations sont montées sur mesure, à la demande des clients.

En savoir plus sur CNRS Formation Entreprises

Un think tank avec les industriels

Le Réseau des entreprises partenaires du CNRS favorise les échanges et renforce le dialogue au plus haut niveau avec le monde socio-économique. Il se réunit autour de thématiques telles que les start-up, la place de l’industrie en France, le développement à l’international. Les partenaires participent à des projets de soutien à l’innovation, font partie du jury de sélection des médaillés de l’innovation et sont associés aux grands événements de culture scientifique comme le Forum du CNRS « Que reste-t-il à découvrir ? », « Innovatives », « Ma thèse en 180 secondes » ou « NanoCar Race ».