Une photoenzyme permet aux microalgues de produire des hydrocarbures

Biologie
Environnement

Une équipe française 1 a découvert une enzyme qui permet aux microalgues de transformer certains de leurs acides gras en hydrocarbures à l'aide de l'énergie lumineuse.

  • 1. De l'Institut de biosciences et biotechnologies d'Aix-Marseille (BIAM à Cadarache ; CEA/CNRS/Aix-Marseille Université), en collaboration avec l'Institut de biologie intégrative de la cellule (I2BC à Saclay ; CEA/CNRS/Université Paris-Sud), le laboratoire Biologie à grande échelle (BGE à Grenoble ; CEA/Inserm/Université Grenoble Alpes) et le Synchroton Européen de Grenoble (ESRF), et avec le soutien de la région PACA.

Cette enzyme, qui a été baptisée FAP (pour Fatty Acid Photodecarboxylase), est d'un type très rare car seules quatre enzymes utilisant la lumière ont été identifiées jusqu'à présent dans le monde vivant. Publiée le 01/09/2017 dans Science, cette découverte est d'autant plus importante que, dans un contexte de transition énergétique, la production bio-sourcée d'hydrocarbures, utilisant le CO2 atmosphérique et limitant donc le rejet dans l'atmosphère de carbone stocké dans le sous-sol, est devenue un enjeu biotechnologique majeur.

Bibliographie

An algal photoenzyme converts fatty acids to hydrocarbons. D. Sorigué, B. Légeret, S. Cuiné, S. Blangy, S. Moulin, E. Billon, P. Richaud, S. Brugière, Y. Couté, D. Nurizzo, P. Müller, K. Brettel, D. Pignol, P. Arnoux, Y. Li Beisson, G. Peltier, F. Beisson. Science, le 1er septembre 2017. DOI: 10.1126/science.aan6349

Contact

Guillaume Milot
attaché de presse au CEA
CNRS - Bureau de Presse