Accueil > Espace actualités > Actualités > Vu à la une

Vu à la une

 

Mois : Décembre - Novembre - Octobre - Septembre - Août - Juillet - Juin - Mai - Avril - Mars - Février - Janvier -

Décembre

11/12/2017 - L'Agence française pour la Biodiversité, le Muséum national d'Histoire naturelle et le CNRS créent un centre d'expertise et de données sur la nature

Le président du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN), Bruno David, le directeur général de l'Agence française pour la biodiversité (AFB), Christophe Aubel et la directrice de l'Institut écologie et environnement (INEE) du CNRS, Stéphanie Thiébault, ont signé le 11 décembre 2017 la convention de création de l'Unité mixte de service « Patrimoine naturel » basée au Muséum (UMS PatriNat). Centre d'expertise et de données sur la nature pour l'ensemble des territoires français, dans les domaines marin et terrestre, cette unité se place en appui aux politiques publiques tout en renforçant les liens entre la recherche et l'expertise environnementale sur les enjeux de connaissance de la nature et de ses interactions avec la société. Plus...

11/12/2017 - Vers une nouvelle classification des troubles de la conscience

Dans un article de synthèse publié le 1er décembre 2017 dans la revue Brain, le Pr Lionel Naccache, responsable de l'équipe « PICNIC Lab »* à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière -CNRS/Inserm/UPMC- et chef du département de Neurolophysiologie clinique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, développe une critique inédite du concept d' « état de conscience minimale ». Il propose une nouvelle classification des troubles de conscience qui combine les observations cliniques, sur lesquelles se fonde exclusivement la classification actuelle, et les données de l'imagerie cérébrale fonctionnelle. Plus...

11/12/2017 - Identification de marqueurs précoces de maladies neurodégénératives chez des personnes à risque

Une étude promue par l'AP-HP a montré pour la première fois que des individus asymptomatiques risquant de développer une dégénérescence fronto-temporale (DFT) ou une sclérose latérale amyotrophique (SLA), car porteurs de la mutation c9orf72, présentent des altérations cognitives, anatomiques et structurelles très précoces, avant l'âge de 40 ans. L'identification de ces marqueurs avant l'apparition des symptômes de la maladie est une découverte majeure car de tels marqueurs sont essentiels pour la mise au point d'essais thérapeutiques et le suivi de leur efficacité. Cette étude menée à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière – Inserm / CNRS / UPMC – à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, par le Dr Isabelle Le Ber, Anne Bertrand et Olivier Colliot (chercheur CNRS), a bénéficié d'un financement dans le cadre du programme de recherche translationnelle en santé (PRT-S). Ses résultats ont été publiés le 02 décembre 2017 dans JAMA Neurology. Plus...

08/12/2017 - Mieux prévoir la formation de couches de glace à la surface du manteau neigeux dans les Pyrénées

Dans les Pyrénées, des couches de glace vive sont régulièrement observées en hiver en surface du manteau neigeux. Particulièrement glissantes et donc susceptibles d'être la cause d'accidents, elles sont dues à des précipitations verglaçantes. En conséquence, mieux les prévoir et les modéliser améliorerait la sécurité en montagne. Dans le cadre d'une thèse soutenue le 24 novembre dernier, des chercheurs du Centre national de recherches météorologiques (CNRM, Météo-France – CNRS), dont certains du Centre d'étude de la neige (CEN) sont parvenus à modéliser ce phénomène et à évaluer la qualité de ces prévisions en s'appuyant sur des données issues de l'observation participative des pratiquants de la montagne. Ces travaux sont publiés dans la revue Cold Regions Science and Technology le 21 novembre 2017. Plus...

08/12/2017 - Les molécules sont-elles droitières ou gauchères ?

Quand le signal de départ est donné, deux électrons s'élancent dans des directions opposées. Celui qui remporte la course a une avance d'à peine sept attosecondes. Soit sept précédé de 17 zéros avant la virgule, ou 7x10-18 seconde. Une différence si petite que jusqu'à présent il était impossible de la mesurer. Pourtant, elle constitue une signature des molécules dont s'échappent les électrons : la chiralité. Cette mesure d'une précision inouïe a été réalisée par une équipe internationale de recherche (INRS/CNRS/CEA/UPMC/Université de Bordeaux/Institut Weizmann) qui a dirigé un laser ultrarapide sur des molécules de camphre. Les équations théoriques prédisaient le phénomène, mais personne n'avait pu le prouver, comme l'expliquent les chercheurs dans leur article publié le 8 décembre 2017 dans la revue Science. Plus...

06/12/2017 - Inauguration du Centre de fabrication additive

Le Centre de fabrication additive a été inauguré ce mercredi 6 décembre. Cet espace de travail est un outil mutualisé entre l'X et l'ENSTA ParisTech, situé dans les locaux du Laboratoire de mécanique des solides (LMS –CNRS/ École polytechnique/ MINES ParisTech). Il est conçu autour d'une imprimante 3D par dépôt de poudres métalliques par laser (Laser Metal Deposition – LMD) de la société BeAM. Les nouveaux processus de fabrication par ajout de matière, dits de fabrication additive, permettent de concevoir des matériaux innovants et des prototypes originaux qui n'étaient pas concevables par des procédés de fabrication standards. Plus...

04/12/2017 - L'informatique aux commandes de la biologie ou comment contrôler une population de cellules par ordinateur

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et d'Inria, avec des chercheurs du CNRS, de l'université Paris-Diderot et de l'Institut de science, et technologie d'Autriche (IST Austria) publient deux articles dans Nature Communications sur le contrôle par ordinateur de processus cellulaires. Des plate-formes expérimentales hybrides, combinant microscopie et logiciels, permettent aux chercheurs d'interfacer au niveau cellulaire le vivant avec des algorithmes de contrôle en temps-réel. Les deux articles illustrent que ces solutions permettront d'obtenir des comportements cellulaires nouveaux et aisément reprogrammables pour les populations de cellules contrôlées. Ce contrôle externalisé du vivant deviendrait ainsi un formidable outil de recherche pour la compréhension fine du rôle biologique de certaines protéines et pour l'optimisation de processus de bioproduction. Plus...

04/12/2017 - Les premiers résultats du satellite MICROSCOPE confirment la théorie d'Albert Einstein avec une précision inégalée

Alors que la meilleure mesure du Principe d'équivalence n'avait pas été dépassée depuis 10 ans, les premiers résultats du satellite MICROSCOPE du CNES, équipé des accéléromètres de l'ONERA, permettent de faire aujourd'hui 10 fois mieux. Ils démontrent, avec une précision inégalée, soit 2.10-14, que les corps tombent dans le vide avec la même accélération. Le principe d'équivalence demeurant à ce stade inébranlable, il s'agit rien de moins que d'une nouvelle confirmation de la Relativité générale proposée par Albert Einstein il y a plus d'un siècle. Ce résultat obtenu par l'ONERA et les équipes de Geoazur (CNRS-OCA-Université Côte d'Azur-IRD) avec la contribution du CNES, du ZARM est rapporté dans la prestigieuse revue scientifique PRL. Plus...

01/12/2017 - Vidéo du vendredi : D'où vient la lune ?

Cette série a pour objet d'apporter de manière imagée et humoristique, des réponses accessibles à des questions parfois complexes, que chacun peut se poser sur l'univers et son histoire. Elle est librement inspirée de l'ouvrage "Le Beau livre de l'univers" écrit par Jacques Paul et Jean-Luc Robert (éditions Dunod), qui retrace l'histoire de l'univers en 200 grandes étapes. Plus...

01/12/2017 - À l'âge du bronze, le métal des objets en fer venait des météorites

Si la présence d'objets en fer dès l'âge du bronze peut surprendre, leur origine est encore plus extraordinaire : leur métal provient de météorites. Le phénomène était connu, mais jusqu'à présent la communauté scientifique ne parvenait pas à déterminer si cela concernait la majorité des objets en fer de l'époque, ou seulement quelques exceptions. Albert Jambon, dans le cadre de ses travaux menés à l'Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (CNRS/UPMC/IRD/Muséum national d'Histoire naturelle)1, a montré que le fer utilisé à l'âge du bronze est systématiquement météoritique, puis a expliqué la disparition de cette pratique à l'âge du fer. Ses travaux sont publiés dans l'édition de décembre 2017 de la revue Journal of Archaeological Science. Plus...

01/12/2017 - Les poussières de la comète Tchouri livrent le secret de leur composition

Une équipe scientifique internationale impliquant des chercheurs de l'UPEC, des universités d'Orléans, Paris-Sud et Grenoble Alpes, et du CNRS, a déterminé la composition élémentaire des poussières de la comète Tchouri explorée par la mission Rosetta de l'ESA. Ces mesures révèlent l'un des matériaux les plus riches en carbone et les moins altérés jamais explorés dans le Système solaire. Ce carbone cométaire se trouve essentiellement sous forme de matière organique macromoléculaire et c'est donc principalement sous cette forme qu'il a pu être délivré sur la Terre primitive par les comètes et éventuellement contribuer à l'apparition de la vie. Ces résultats, obtenus à partir des mesures de l'instrument COSIMA, sont publiés dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (Oxford University Press) le 1er décembre 2017. Plus...

haut de page

Novembre

30/11/2017 - De nouveaux signaux précoces pour quantifier la magnitude des forts séismes

A la suite d'un tremblement de terre, une perturbation du champ de gravité se produit quasi-instantanément, et pourrait donc être enregistrée avant les ondes sismiques habituellement analysées par les sismologues. Dans une étude publiée dans la revue Science le 1er décembre 2017, une équipe constituée de chercheurs du CNRS, de l'IPGP, de l'université Paris Diderot1 et de Caltech, est parvenue à observer ces faibles signaux liés à la gravité et à comprendre leur origine. De par leur sensibilité à la magnitude des séismes, ces signaux pourront jouer un rôle important dans l'identification précoce de l'occurrence d'un séisme majeur. Plus...

30/11/2017 - Cancer du pancréas : une étude « multiomique » identifie deux sous types de tumeurs, et une nouvelle piste de traitement potentiel

Juan Iovanna (directeur de recherche Inserm) et ses collègues du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (Inserm/ CNRS/ Aix Marseille Université/ Institut Paoli-Calmettes), en étroite collaboration avec le programme « Cartes d'identité des tumeurs (CIT) » de la Ligue nationale contre le cancer et l'Université de Wisconsin (Etats-Unis), ont généré une « banque » de quelque 200 tumeurs pancréatiques humaines vivantes, et des cellules issues de ces tumeurs. L'analyse « multiomique » de ces tumeurs, c'est-à-dire la caractérisation globale de l'ensemble des altérations de l'expression des gènes, des modifications dites épigénétiques de méthylation de l'ADN, a révélé deux sous-types principaux de tumeurs. Les spécificités de ces sous-types, identifiées par les chercheurs, pourraient constituer de nouvelles pistes thérapeutiques. Les résultats de ces travaux font l'objet d'une publication dans la revue Cell Reports. Plus...

30/11/2017 - Création d'une unité mixte internationale franco-indienne en informatique

Le CNRS, l'université de Bordeaux, l'ENS Paris-Saclay, et leurs partenaires indiens du CMI (Chennai Mathematical Institute) et du IMSC (Institute of Mathematical Sciences) viennent de créer Relax, une unité mixte internationale en informatique. Plus...

29/11/2017 - Inria et le CNRS rejoignent l'équipe pluridisciplinaire ScanPyramids et dévoilent le concept d'un robot d'exploration minimalement invasif

Inria et le CNRS se joignent à la faculté des ingénieurs de l'université du Caire et à l'Institut HIP (Heritage, Innovation, Preservation) avec le soutien de l'entreprise Robeauté et de La Fondation Dassault Systèmes, pour concevoir et réaliser un robot innovant destiné à explorer des monuments en laissant aussi peu de traces que possible. Les scientifiques intitulent cette approche l'« exploration robotique minimalement invasive ». Plus...

28/11/2017 - Dyslexie : quand les difficultés en orthographe gênent l'acquisition de l'écriture

La dyslexie est un trouble de l'apprentissage du langage écrit empêchant d'acquérir les automatismes nécessaires aux processus de lecture et d'écriture. De nombreuses études ont eu pour but de comprendre l'origine des difficultés éprouvées par les personnes dyslexiques lors de la lecture. Peu de questions ont, en revanche, été posées quant aux mécanismes de l'écriture. Sonia Kandel, professeure de l'Université Grenoble Alpes au GIPSA-Lab (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP) et ses collègues1 se sont donc penchés sur l'aspect purement moteur de l'écriture dans le cadre du trouble dyslexique chez l'enfant. Leurs résultats montrent que le déchiffrage de l'orthographe par les enfants dyslexiques est tellement coûteux qu'il finit par modifier ou inhiber le geste d'écriture alors que ces enfants ne sont pas dysgraphiques. Ces travaux ont été publiés dans la revue Cognitive Neuropsychology en novembre 2017. Plus...

24/11/2017 - Vidéo du vendredi : Rouch Tourne

Ce film de 1984 nous plonge dans les coulisses du tournage de "Dionysos", une comédie musicale de Jean Rouch traitant de la société industrielle d’aujourd’hui sur fond de mythe antique. À travers une suite d’interviews entremêlées de plusieurs séquences de ce film « d’une dinguerie très cohérente », un portrait du cinéaste et ethnologue se dessine peu à peu... Plus...

23/11/2017 - Une start-up pour des batteries de plus en plus rapides

Deux ans après la conception du premier prototype de batterie utilisant des ions sodium1 dans un format industriel standard, la start-up Tiamat est créée pour concevoir, développer et produire cette technologie prometteuse. Celle-ci pourrait en effet pallier certaines limites des batteries lithium-ion, aujourd'hui dominantes, comme la vitesse de recharge, la durée de vie ou le coût de production. Elle pourrait notamment permettre le stockage massif d'énergies renouvelables dites intermittentes (éolienne ou solaire) ou équiper des véhicules électriques. Implantée à Amiens, cette société est issue du Réseau français sur le stockage électrochimique de l'énergie (RS2E2) porté par le CNRS. Elle dispose aujourd'hui de plusieurs dizaines de prototypes fonctionnels, et espère lancer la production à plus grande échelle d'ici 2020. Plus...

23/11/2017 - Nouvel AGLAÉ : une référence mondiale au service du patrimoine

Pour percer les mystères des œuvres ou authentifier des objets patrimoniaux, les spécialistes ont souvent besoin du soutien de la science. Installé depuis 1988 au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF, Palais du Louvre), AGLAÉ est l'unique accélérateur de particules dans le monde exclusivement dédié à l'étude d'objets du patrimoine. Aujourd'hui, l'équipement d'excellence New AGLAÉ permet d'améliorer ses performances : automatisation de la ligne de faisceau, optimisation d'une imagerie chimique à l'échelle micrométrique et analyse jour et nuit rendue possible. En association avec le CNRS, le projet est soutenu par le ministère de la Culture, les Investissements d'avenir et la ville de Paris. Le nouvel AGLAÉ est inauguré le 23 novembre 2017 par Françoise Nyssen, ministre de la Culture et Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Plus...

23/11/2017 - Plasticité des ribosomes : une nouvelle piste de thérapie ciblée pour combattre le cancer

L'équipe « Domaines nucléaires et pathologie » dirigée par Jean-Jacques Diaz, directeur de recherche Inserm au Centre de recherche en cancérologie de Lyon (Inserm/CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Centre Léon Bérard), vient de démontrer qu'un des composants essentiels de la « machinerie cellulaire » qui fabrique les protéines, le ribosome, est dénaturé dans les tumeurs. Les chercheurs observent en effet que ces ribosomes modifiés fonctionnent différemment dans les cellules cancéreuses et produisent préférentiellement des protéines favorisant la prolifération et la survie des cellules cancéreuses. Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de thérapeutiques innovantes anti-cancéreuses, ciblant ces machineries anormales. Ces travaux sont publiés ce jour dans la revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences). Plus...

22/11/2017 - Vers une meilleure compréhension du comportement du ballast ferroviaire

Les ingénieurs SNCF utilisent depuis de nombreuses années des modèles mathématiques pour simuler le comportement dynamique de la voie ferrée. Ces modèles ne permettent pas de prendre en compte de grandes portions de voie et sont de plus très réducteurs quant à la modélisation du ballast, la couche de graviers située sous les rails des chemins de fer. C'est pourquoi SNCF Innovation & Recherche a fait appel à des chercheurs du CNRS et de l'Insa Strasbourg1, spécialistes de la propagation des ondes dans tous types de milieux et à différentes échelles. Ensemble, ils ont mis en évidence qu'une grande partie de l'énergie produite par le passage d'un train est piégée par le ballast. Leurs travaux, publiés dans le numéro de novembre de la revue Computational Mechanics, montrent que ce phénomène de piégeage, très dépendant de la vitesse du train, pourrait être à l'origine d'une dégradation accélérée du ballast des voies de chemin de fer. Plus...

21/11/2017 - Cancer gastrique : une nouvelle stratégie de Helicobacter pylori ciblant les mitochondries

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS viennent d'identifier de nouvelles stratégies utilisées par la bactérie Helicobacter pylori pour infecter les cellules. En ciblant spécifiquement les mitochondries, cette bactérie, bien qu'étant extracellulaire, peut intensifier l'infection subie par l'hôte. Alors que la bactérie H. pylori est associée à la majorité des cas de cancers gastriques, ces découvertes permettent aujourd'hui d'envisager de nouvelles stratégies de lutte contre cette infection et les pathologies gastriques associées. Les résultats de cette étude sont publiés le 21 novembre dans la revue Scientific Reports. Plus...

20/11/2017 - Zeste de science, la première chaîne YouTube du CNRS

Le CNRS poursuit son déploiement sur les réseaux sociaux en lançant aujourd'hui sur YouTube Zeste de Science (#ZdS). Désireux d'élargir son audience à un public plus jeune, l'organisme s'approprie les codes du genre pour parler de science dans un format court et vulgarisé. Rendez-vous sur http://bit.ly/ZesteDeScience Plus...

20/11/2017 - Le James Webb Space Telescope (JWST) n'a pas froid aux yeux

Alors que le James Webb Space Telescope (JWST) sort de la plus grande cuve cryogénique du monde, une étape cruciale pour le télescope et ses instruments a été franchie avec la réussite des tests cryogéniques. Au sein d'un consortium international, la France, en particulier le CEA, le CNRS et le CNES, a joué un rôle clé pour fournir au successeur de Hubble et Spitzer son imageur infrarouge, MIRIM, lui permettant d'obtenir des images dans une gamme de 5 à 28 microns de longueur d'onde. Plus...

20/11/2017 - Une enzyme cruciale enfin démasquée

Après 40 ans de recherche, des chercheurs du CEA, du CNRS, de l'Université Grenoble Alpes, de l'Université de Montpellier et de l'Inserm ont enfin démasqué l'enzyme responsable de la détyrosination de la tubuline. Surprise : ce n'est pas une enzyme mais deux qui ont été découvertes capables de modifier ce composant essentiel du squelette de la cellule. Ces travaux ouvrent de nouvelles pistes pour mieux comprendre le rôle de la tubuline dont les altérations accompagnent cancers, maladies cardiaques et défauts neuronaux. Ces résultats sont publiés le 16 novembre 2017 dans la revue Science. Plus...

17/11/2017 - Vidéo du vendredi : Grand et petite | Une question d'anthropologie

De la meilleure nourriture réservée prioritairement aux hommes aux interdits alimentaires imposés aux femmes dans certaines sociétés, allant à l ’ encontre de leurs besoins nutritionnels, tout un système de pensée à longtemps conditionné le destin féminin, plaçant la femme sous la coupe et le pouvoir de l ’ homme. Pour Françoise Héritier, anthropologue reconnue et professeur honoraire au Collège de France, les différences physiques des hommes et des femmes, tel l ’ écart de taille, pourraient être dues, non pas à une donnée biologique originelle mais à une pression de sélection, une différence construite, imposée par l’homme. Plus...

14/11/2017 - Archéologie : un trésor médiéval découvert à l'Abbaye de Cluny

Mi-septembre, sur le site de l'Abbaye de Cluny (Saône-et-Loire), une découverte majeure a été réalisée dans le cadre d'une opération de fouille : plus de 2 200 deniers et oboles en argent, 21 dinars musulmans en or, un anneau sigillaire1 et d'autres éléments en or. C'est la première fois que ces deniers sont retrouvés en si grand nombre et qu'un tel trésor réunit, au sein d'un même ensemble clos, des monnaies arabes en or, des deniers d'argent et un anneau sigillaire. Les travaux ont été dirigés par Anne Baud, enseignante-chercheure à l'Université Lumière Lyon 2 et Anne Flammin, ingénieure CNRS, rattachées au laboratoire Archéologie et archéométrie (CNRS / Université Lumière Lyon 2 / Université Claude Bernard Lyon 1). Ils ont été menés en collaboration avec une équipe de 9 étudiant.es de l'Université Lumière Lyon 2 et de membres de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux (CNRS / Université Lumière Lyon 2). Plus...

13/11/2017 - La plus longue piste de dinosaure sauropode du monde révélée

Suite à la découverte en 2009 des plus grandes empreintes de dinosaures du monde dans le massif du Jura, plusieurs campagnes de fouilles ont permis de dégager d'autres traces sur plus de 150 mètres de long. Le site de Plagne abrite ainsi aujourd'hui la plus longue piste de dinosaure sauropode du monde. La compilation et l'analyse des résultats de ces fouilles par des chercheurs du Laboratoire de Géologie de Lyon (CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1), du Laboratoire Magmas et Volcans (CNRS/Université Clermont Auvergne/Université Jean Monnet/IRD) et du musée de la Plage aux ptérosaures, publiés dans la revue Geobios, concluent que ces empreintes ont été laissées par un dinosaure d'au moins 35 m de long et 35 tonnes, voilà 150 millions d'années. Plus...

13/11/2017 - « Que reste-t-il à découvrir ? », le Forum du CNRS, à Paris les 25 et 26 novembre 2017

Paris accueillera à nouveau le Forum annuel du CNRS, « Que reste-t-il à découvrir ? », les 25 et 26 novembre prochains. A la Cité internationale universitaire de Paris, une centaine de chercheurs de renom viendra raconter, débattre et échanger avec le public. « Que reste-t-il à découvrir » est un événement du CNRS, en entrée libre. Plus...

10/11/2017 - Vidéo du vendredi : Hadar 1975 ou les techniques de terrain (extrait)

En octobre 1975 débute la cinquième campagne de fouilles archéologiques de l'expédition internationale de l'Afar (IARE) en Ethiopie, composée de géologues, paléontologues et paléoanthropologues travaillant sous la direction de Maurice Taïeb, Yves Coppens et Donald Johanson. Leur mission consiste à rechercher des hominiens et essayer de reconstituer le milieu écologique du site de Hadar, où fut découverte Lucie lors de la campagne précédente de 1974. Plus...

08/11/2017 - Mémoire : des images vues pendant quelques secondes, reconnues une dizaine d'années plus tard

Se rappeler du nom d'anciens camarades de classe 50 ans après avoir quitté l'école ou du titre des programmes télévisés préférés de notre enfance, ce ne sont que quelques exemples des aptitudes incroyables de notre mémoire. Le nombre de répétitions ou encore la dimension émotionnelle sont connus dans ce processus de mémorisation sur le long terme mais qu'en est-il d'une information sans réel contenu émotionnel et vue un petit nombre de fois ? C'est pour répondre à cette question que des chercheurs du Centre de recherches cerveau et cognition (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier)1 ont rappelé des participants qu'ils avaient testés au laboratoire il y a environ dix ans pour mettre à l'épreuve une nouvelle fois leur mémoire. Les résultats obtenus montrent que des images vues pendant quelques secondes peuvent être reconnues une dizaine d'années plus tard. Ces travaux sont disponibles en ligne depuis le 5 novembre 2017 dans le journal Cognition. Plus...

06/11/2017 - Modéliser les interactions sociales pour améliorer les prises de décisions collectives

Comment sommes-nous affectés par l'opinion des autres ? Pour répondre à cette question, des scientifiques1 du CNRS, de l'Inra et de l'Université Toulouse 1 Capitole ont mené une étude en France et au Japon, quantifiant cet impact sur nos décisions. Ils ont ainsi identifié cinq comportements présents dans les deux pays : une majorité des sujets font un compromis entre leur opinion et celles des autres (59% des personnes en France), certains conservent leur opinion (29% en France), alors que les autres suivent fidèlement, amplifient, ou contredisent les informations reçues. L'étude montre également comment un groupe peut accroître collectivement ses performances et la précision de ses estimations grâce à l'information sociale. Ces analyses ont permis d'élaborer un modèle reproduisant les résultats de l'étude et prédisant la performance d'un groupe selon la quantité et la qualité de l'information échangée entre ses membres. L'objectif serait in fine de développer des algorithmes d'aide à la décision. Les résultats de cette étude sont publiés le 6 novembre 2017 dans la revue PNAS. Plus...

06/11/2017 - Fin du mystère de l'accrétion de la matière autour des étoiles naissantes

Des chercheurs du Laboratoire pour l'utilisation des lasers intenses - LULI (École Polytechnique/UPMC/CEA/CNRS)1 sont parvenus à observer et caractériser, grâce à l'utilisation de lasers et à l'observation des émissions de rayons X, la manière par laquelle la matière s'accumule à la surface d'un astre au cours de sa formation, depuis une nébuleuse gazeuse jusqu'à devenir une étoile pleinement formée comme notre Soleil. Plus...

06/11/2017 - Virus de la fièvre de la Vallée du Rift : mise en évidence d'un mécanisme de l'infection

Le virus de la fièvre de la Vallée du Rift, transmis par des moustiques, est responsable d'épidémies chez l'animal en Afrique et peut être mortel chez l'Homme. Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec l'université de Goettingen, ont caractérisé le mécanisme d'insertion d'une protéine de l'enveloppe du virus dans la membrane cellulaire de l'hôte, et qui lui permet ainsi d'infecter la cellule. Ils ont montré que la protéine d'enveloppe virale présente une « poche » qui reconnait certains lipides de la membrane cellulaire. Cette poche est également présente chez d'autres virus transmis par d'autres moustiques, comme les virus Zika et chikungunya. La compréhension de ces interactions devrait permettre l'identification de nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant des virus transmis par ces moustiques. Ces résultats sont publiés le 3 novembre 2017 dans la revue Science. Plus...

03/11/2017 - Vidéo du vendredi : Bakary Diallo, mémoires peules (extrait)

Ce film nous conduit sur les traces de Bakary Diallo, berger peul connu pour être un des premiers tirailleurs sénégalais à avoir relaté en français son expérience de la Première Guerre Mondiale dans son roman “Force-Bonté". De retour parmi les siens en 1928, il compose en peul, sa langue maternelle, de longs poèmes chantant la beauté et la luxuriance des paysages de son enfance. Mélanie Bourlet, spécialiste de Langue et Littérature peule au sein du laboratoire Langage, Langues et Cultures d'Afrique Noire (LLACAN), nous emmène dans un long voyage au cœur de la région du Foûta Tôro, à la recherche de ces écrits perdus. Plus...

02/11/2017 - Histoire génétique : à la recherche des racines africaines des communautés Noirs Marrons.

De nouvelles données génétiques contribuent à renouer les liens brisés par le commerce triangulaire et l'esclavage, entre les deux rives de l'Atlantique. Des chercheurs1 du laboratoire d'Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier/Université Paris Descartes) et du laboratoire d'Eco-anthropologie et ethnobiologie (CNRS/MNHN) ont mis en évidence la conservation exceptionnelle (à 98%) de l'héritage africain dans les communautés Noirs Marrons composées d'Africains ayant échappé à l'esclavage, il y a plus de quatre siècles, en Amérique du Sud. Une conservation du patrimoine génétique qui ne se retrouve pas chez les Afro-descendants du Brésil et de la Colombie par exemple. Cette étude est publiée dans la revue American Journal of Human Genetics le 2 novembre 2017. Plus...

02/11/2017 - Apprentissage de la langue maternelle : un processus universel ?

Comment les enfants apprennent-ils leur langue maternelle ? Cette question a fait l'objet de peu d'études menées hors des pays industrialisés. Au Laboratoire de sciences cognitives et psycholinguistique (CNRS/ENS/EHESS), des spécialistes du développement du langage chez l'enfant se sont intéressés à une population traditionnelle de l'Amazonie bolivienne, les Chimane 1, en lien avec des bio-anthropologues de l'Université Toulouse 1 Capitole2 et de celle de Californie - Santa Barbara. Leur étude, publiée le 2 novembre 2017 dans la revue Child Development, montre que la durée moyenne des paroles adressées aux enfants de moins de quatre ans est inférieure à une minute par heure. C'est jusqu'à dix fois moins que pour les enfants du même âge de pays industrialisés. Ce constat invite à multiplier ce genre d'études dans des cultures diverses afin de vérifier si l'apprentissage de la langue maternelle suit un processus universel. Plus...

02/11/2017 - De nouvelles formes d'expression de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob observées dans le cadre de transmissions expérimentales

Une équipe de chercheurs français du CEA, de l'AP-HP, du CNRS, de l'Inserm, de l'Inra, de l'ENVT, de l'Institut Pasteur et de MacoPharma a montré que de multiples variants de prions peuvent coexister et se manifester sous différentes formes cliniques selon les conditions de transmission. Les résultats de cette étude sont publiés dans Nature Communications, le 2 novembre 2017. Plus...

01/11/2017 - Assurer la survie des éléphants au Laos, une question d'économie

Au Laos, les éléphants d'Asie ont diminué de moitié au cours des 30 dernières années, menacés notamment par leur marchandisation. Selon des chercheurs1 du CNRS et de Beauval Nature, la dynamique de leurs populations dépend fortement des pratiques socio-économiques du pays et des propriétaires. Ainsi, la mise en place de « congés maternité » compensant la perte financière des éleveurs pendant la période de gestation de leurs animaux permettrait à l'espèce de perdurer. Leurs résultats sont publiés dans la revue Scientific Reports le 1er novembre 2017. Plus...

haut de page

Octobre

27/10/2017 - Vidéo du vendredi : Jean Rouch en héritage

Il y a plus de quarante ans, Jean Rouch développait une pratique à la croisée des sciences humaines et de l'image : l'anthropologie visuelle. A l'occasion du centenaire de la naissance du cinéaste et anthropologue, les chercheurs Leatitia Merli, Philippe Lourdou, Nadine Wanono et Boris Petric évoquent l’héritage laissé par Jean Rouch dans cette discipline. Plus...

26/10/2017 - Découverte d'une potentielle cible thérapeutique pour lutter contre les trypanosomes

L'équipe de Yaser Hashem du laboratoire Architecture et réactivité de l'ARN du CNRS vient de découvrir une nouvelle cible potentiellement thérapeutique – située dans les ribosomes – pour lutter contre les parasites de la famille des trypanosomes. Grâce à la technique de cryomicroscopie électronique1, ces chercheurs, basés à l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire (CNRS / Université de Strasbourg), ont analysé en détail la structure de ces parasites et révélé l'un de leurs points faibles potentiels, passé inaperçu jusqu'à maintenant. Cette découverte ouvre la voie au développement de nouvelles thérapies plus sûres, moins toxiques et plus spécifiques pour combattre les trypanosomes, responsables de la maladie de Chagas ou encore de la maladie du sommeil. Cette étude est publiée le 26 octobre 2017 dans la revue Structure. Plus...

25/10/2017 - Inauguration de l'Institut de Mathématique d'Orsay

En présence du Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, l'Institut de Mathématique d'Orsay (Université Paris-Sud/CNRS) a été inauguré le mercredi 25 octobre 2017, sur le campus d'Orsay de l'Université Paris-Sud. Ce bâtiment réunit les équipes du Laboratoire de mathématiques d'Orsay (Université Paris-Sud/CNRS), une partie des enseignements et la bibliothèque Jacques Hadamard (CNRS/Université Paris-Sud). Plus...

24/10/2017 - Anne Peyroche est nommée présidente du CNRS par intérim

Anne Peyroche est nommée présidente du CNRS par intérim ce 24 octobre 2017. Elle remplace Alain Fuchs, président du CNRS depuis 2010, et nommé président de Paris Sciences & Lettres à compter de ce même jour. Anne Peyroche est directrice générale déléguée à la science du CNRS depuis janvier 2016. Plus...

23/10/2017 - La compartimentation de protéines et de l'ADN : une nouvelle voie vers des cellules synthétiques ?

Les cellules sont des compartiments au sein desquels se concentrent des biomolécules telles que les protéines et l'ADN, essentielles aux organismes vivants. Malgré de très forts enjeux en termes de santé humaine et animale, ou de connaissance des origines du vivant, la science n'est pas encore en mesure de produire des cellules vivantes synthétiques. En produisant de nouveaux « compartiments hybrides » permettant la séquestration de protéines et d'ADN à l'échelle cellulaire, des chercheurs de l'Inra, en collaboration avec l'université de Bordeaux et le CNRS1, ouvrent de nouvelles perspectives scientifiques vers la production de cellules synthétiques. Leurs derniers résultats sont publiés le 23 octobre 2017 dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Plus...

20/10/2017 - Vidéo du vendredi : Le boulier quantique (extrait de la série La boite noire)

Les ordinateurs font leurs calculs grâce à un code que l'on appelle binaire fondé sur une succession de 0 et de 1. Cependant on pourrait envisager de les faire fonctionner à l'aide d'autres objets ayant également deux états. Les propriétés quantiques des atomes permettraient par exemple de faire des calculs plus compliqués. Plus...

20/10/2017 - Genre et Santé : attention aux clichés !

En matière de santé, femmes et hommes ne sont pas logés à la même enseigne, non seulement pour des raisons biologiques, mais aussi pour des raisons sociales, culturelles et économiques pas toujours prises en compte. Les préjugés liés au genre influencent les pratiques médicales, la recherche, l'enseignement et le comportement des patient.e.s. Ils conduisent à des situations d'inégalité et de discrimination entre les sexes dans la prise en charge et l'accès aux soins. Plus...

20/10/2017 - Quand des punaises d'eau aident à mieux comprendre les processus évolutifs

Comment de nouvelles espèces émergent-elles et se diversifient-elles dans la nature ? Le processus de l'évolution par sélection naturelle explique cette diversification, mais les conditions génétiques et environnementales dictant ce mécanisme restent pourtant mal connues. L'équipe dirigée par Abderrahman Khila, directeur de recherche du CNRS à l'Institut de génomique fonctionnelle de Lyon (CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) vient de découvrir comment des patineuses d'eau1 (les Rhagovelia) ont pu développer des structures en forme d'éventail à l'extrémité de leurs pattes pour remonter le courant des rivières, prouesse dont sont incapables d'autres espèces de punaises d'eau. Ils ont mis en évidence l'existence de deux gènes, jusqu'ici inconnus, et ont montré qu'ils sont justement à l'origine de l'apparition des éventails chez les Rhagovelia. Ces travaux sont publiés dans Science le 20 octobre 2017. Plus...

19/10/2017 - L'Encyclopédie de Diderot, D'Alembert et Jaucourt, une réédition interactive en libre accès, par l'Académie des sciences,l'équipe ENCCRE et la Bibliothèque Mazarine

Le 19 octobre 2017, la première édition numérique, collaborative et critique de l'Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences des arts et des métiers sera mise en ligne par l'Académie des sciences et son comité D'Alembert. L'Académie des sciences a choisi de faire revivre l'Encyclopédie pour promouvoir l'universalité et la modernité de son message. L'Édition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie (ENCCRE) est le résultat du travail de plus de 120 chercheurs de tous horizons, coordonnées par des chercheurs du CNRS, de l'UPMC et des universités de Nanterre et de Lausanne, spécialistes de l'œuvre, ingénieurs, étudiants et bénévoles, français et étrangers : une édition collaborative s'appuyant sur les dernières technologies, pensée et construite pour être enrichie en permanence. Plus...

18/10/2017 - Comment la lumière et le vent modèlent les arbres

Comprendre la forme des arbres… Pour atteindre cet objectif, un groupe de recherche interdisciplinaire de Centrale Marseille, de l'Inra, d'AgroParisTech, du CNRS, d'Aix-Marseille Université1, a mis au point un modèle original simulant l'évolution d'une forêt pendant plus de 200 000 ans. Les arbres qui poussent dans cette forêt virtuelle sont en compétition pour l'accès à la lumière, ajustent leur croissance en réponse au vent et sont soumis à des tempêtes qui peuvent casser leurs branches. Lumière et vent sélectionnent des formes fractales dont les invariants d'échelle sont similaires à ceux observés par les écologues et les forestiers sur les arbres. L'action conjointe du vent et de la lumière peut ainsi expliquer comment la forme des arbres a émergé, au cours de l'évolution. Ces résultats sont publiés le 18 octobre 2017 dans Nature Communications. Plus...

18/10/2017 - Développement des plantes : l'analyse de la protéine DEK1 révèle le caractère indispensable des signaux mécaniques

Chez les plantes, se développer, c'est changer de forme, de structure. Cependant, le lien entre régulation génétique et lois mécaniques est encore loin d'être totalement fait. Des chercheurs de l'Inra et du CNRS démontrent que la protéine DEK1, sans laquelle la plante ne peut se développer, a une fonction essentielle dans la transduction des forces de la membrane plasmique vers l'intérieur de la cellule via une activité associée aux ions calcium. Publiés dans la revue Nature communications le 18 octobre 2017, ces travaux démontrent pour la première fois le caractère obligatoire des signaux mécaniques pour le développement des plantes et en éclairent le fonctionnement. Plus...

18/10/2017 - Un modèle animal inédit pour accélérer la lutte contre la maladie d'Alzheimer

Pour la première fois, un modèle animal exprime les deux caractéristiques biologiques de la maladie d'Alzheimer. Des chercheurs du CEA, de l'Inserm, des universités Paris-Sud et Paris-Descartes et du CNRS ont mis au point un modèle animal qui reproduit la progression de la maladie humaine. Ces résultats offrent de nouvelles possibilités pour tester des médicaments et développer un diagnostic par simple analyse de sang. Leurs résultats sont publiés dans Cerebral Cortex du 18 Octobre 2017. Plus...

17/10/2017 - Record du monde pour la lecture de plastiques numériques

Pour la première fois, des chercheurs ont réussi à lire par simple spectrométrie de masse plusieurs octets1 d'information stockés à l'échelle moléculaire sur des polymères synthétiques. Ces travaux menés conjointement par l'Institut Charles Sadron (CNRS) de Strasbourg et l'Institut de chimie radicalaire (CNRS/Aix Marseille Université) représentent un record du monde en termes de séquence moléculaire analysable via cette méthode de routine. Elle ouvre la voie au stockage de données à une échelle cent fois plus petite que celle des disques durs actuels. Ces résultats sont publiés dans Nature communications le 17 octobre 2017. Plus...

16/10/2017 - Les ondes gravitationnelles font la première lumière sur la fusion d'étoiles à neutrons

C'est une découverte majeure à plus d'un titre. Les scientifiques de la collaboration LIGO-Virgo (dont le CNRS est membre) ont observé pour la première fois des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux étoiles à neutrons, et non de deux trous noirs comme dans les cas précédents. Autre première : cette source d'ondes gravitationnelles émet de la lumière, observée dans les heures, jours et semaines qui suivirent grâce à la contribution de 70 autres observatoires sur Terre et dans l'espace. Cet ensemble d'observations marque l'avènement d'une astronomie dite « multi-messagers ».1 Une moisson de résultats en est issue : d'une solution à l'énigme des sursauts gamma et à celle de l'origine des éléments chimiques les plus lourds – comme le plomb, l'or ou le platine –, en passant par l'étude des propriétés des étoiles à neutrons ou par une mesure indépendante de la vitesse d'expansion de l'Univers. Une dizaine d'articles scientifiques publiés le 16 octobre 2017 détaillent ces différents aspects. Ils sont signés par de nombreux chercheurs de laboratoires du CNRS (plus de 200 pour l'une des publications), membres de la collaboration LIGO-Virgo ou de groupes d'astronomes partenaires. Plus...

13/10/2017 - Vidéo du vendredi : A l’heure des atomes froids

Dans les sous-sols de l’Observatoire de Paris se trouvent certaines des horloges les plus précises au monde. En 2011, Pierre Lemonde, chercheur au SYRTE (Systèmes de Référence Temps-Espace), nous explique comment les atomes froids ont révolutionné le monde du temps. On arrive aujourd’hui à concevoir des horloges de plus en plus précises... Plus...

13/10/2017 - Une vie foisonnante et insoupçonnée dans les caniveaux

Micro-algues, champignons, éponges ou mollusques, des chercheurs du laboratoire de Biologie des organismes et des écosystèmes aquatiques (CNRS/MNHN/IRD/UPMC/Université de Caen/Université des Antilles)1 en collaboration avec un chercheur du Max Planck Institute de Marburg (Allemagne), ont montré que les caniveaux parisiens abritent une grande diversité de micro-organismes. Organisés en communautés, ces micro-organismes sont susceptibles d'être des acteurs importants du traitement des eaux de pluie et des détritus urbains en contribuant à la décomposition des déchets solides et d'autres types de polluants (gaz d'échappement, huile moteur, etc.). Des connaissances approfondies sur la composition et le rôle de ces communautés biologiques pourraient amener à identifier les éventuels services fournis par ces écosystèmes. Ces résultats, qui montrent pour la première fois la richesse insoupçonnée de la vie microbienne dans nos rues, sont publiés le 13 octobre 2017 dans the ISME journal. Plus...

13/10/2017 - Une échographie linguale augmentée pour la rééducation orthophonique

Une équipe de chercheurs du laboratoire GIPSA-lab (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP) et d'Inria Grenoble Rhône-Alpes vient de mettre au point un système permettant de visualiser, en temps réel, nos propres mouvements de langue. Capturés à l'aide d'une sonde échographique placée sous la mâchoire, ces mouvements sont traités par un algorithme d'apprentissage automatique qui permet de piloter une "tête parlante articulatoire". En plus du visage et des lèvres, cet avatar fait apparaître la langue, le palais et les dents habituellement cachés à l'intérieur de l'appareil vocal. Ce système de "retour visuel", qui devrait permettre de mieux comprendre et donc de mieux corriger sa prononciation, pourra servir à la rééducation orthophonique ou l'apprentissage d'une langue étrangère. Ces travaux sont publiés dans la revue Speech Communication d'octobre 2017. Plus...

12/10/2017 - Première détection d'un anneau autour d'une planète naine

Dans le cadre d'une campagne d'observations coordonnée à l'échelle européenne, une équipe scientifique, codirigée par Bruno Sicardy, professeur à l'Université Pierre et Marie Curie et astrophysicien de l'Observatoire de Paris, au LESIA (Observatoire de Paris / CNRS / UPMC / Université Paris Diderot) est parvenu à affiner les caractéristiques de la planète naine Hauméa… et lui a découvert un anneau. Ce résultat fait l'objet d'une publication dans la Lettre de Nature parue le 11 octobre 2017. Plus...

12/10/2017 - Hépatite E : un virus qui se révèle

Une équipe de chercheurs menée par Laurence Cocquerel, directrice de recherche du CNRS au Centre d'infection et d'immunité de Lille (CNRS / Inserm / Institut Pasteur de Lille / Université de Lille), et soutenue par l'ANRS a démontré pour la première fois l'existence de plusieurs formes d'une protéine du virus de l'hépatite E (VHE) et est parvenue à visualiser ce virus. Leur découverte ouvre la voie à un nouveau dépistage plus optimisé de cette infection qui touche chaque année plus de 20 millions de personnes. Les résultats de cette étude ont été publiés dans Gastroenterology. Plus...

11/10/2017 - Appétence pour le sucre : de nouveaux éléments pour comprendre la régulation d'une hormone sécrétée par le foie

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans la compréhension des mécanismes de régulation de l'hormone hépatique FGF21 qui exerce divers effets métaboliques et intervient dans le contrôle de l'appétence au sucre. Fruit d'une collaboration entre des équipes de l'Inra et de l'Institut Cochin (CNRS, Inserm, Université Paris Descartes), ces travaux sont prometteurs pour développer de nouvelles cibles thérapeutiques dans le traitement des maladies métaboliques (obésité, diabète…). Ces résultats sont publiés dans Cell Reports le 10 octobre 2017. Plus...

10/10/2017 - Les anémones blanchissent, les poissons-clowns pâtissent

Le blanchissement des coraux est une conséquence bien connue du réchauffement. On le sait moins : les anémones de mer subissent le même sort. Et cela affaiblit la fécondité des poissons-clowns associés à ces anémones, comme viennent de le montrer, en Polynésie française, des chercheurs du Centre de recherches insulaires et observatoire de l'environnement (CNRS/EPHE/Université de Perpignan Via Domitia). Après une étude de 14 mois, ils publient leurs résultats dans la revue Nature Communications le 10 octobre 2017. Plus...

10/10/2017 - La production de la science moins concentrée dans les grandes métropoles mondiales

Les grandes métropoles mondiales, comme New-York, Londres ou Tokyo, perdent de leur prépondérance dans la production et la circulation d'articles scientifiques, selon une étude menée par le Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (CNRS/Université Toulouse Jean Jaurès/EHESS/ENSFEA), la fédération INCREASE du CNRS et le Centre Marc Bloch à Berlin (CNRS/MEAE/MESRI/BMBF). Ces résultats sont publiés dans le numéro d'octobre de la revue Scientometrics. Plus...

10/10/2017 - Cancer du côlon : la protéine APC agit sur l'immunité en prévenant l'inflammation prétumorale

Adenomatous polyposis coli (APC) est un gène dont les mutations sont à l'origine d'une forme de cancer colorectal rare et héréditaire, la polypose adénomateuse familiale. Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'Inserm viennent de démontrer que les mutations de ce gène initient non seulement l'apparition des polypes intestinaux, mais elles ont aussi un effet néfaste sur le système immunitaire qui ne peut plus lutter contre l'inflammation de la muqueuse du côlon. Un double effet qui favoriserait la croissance du cancer. Cette découverte, publiée dans la revue Cell Reports le 03 octobre 2017, permet d'étendre les connaissances scientifiques sur le mode de développement des cancers colorectaux. Plus...

10/10/2017 - Communication chez les plantes, un nouveau mécanisme basé sur une histoire d'eau

Dans la nature, les plantes sont soumises à des sollicitations mécaniques externes qui affectent leur croissance, parfois à très grande distance du point de stimulation. Des chercheurs de l'Inra, du CNRS et d'Aix-Marseille Université proposent que le signal qui induit cette réponse provienne d'un couplage hydro-mécanique entre la déformation du tissu et la pression de l'eau contenue dans le système vasculaire de la plante. Ces travaux ouvrent ainsi la voie à un nouveau mode de communication chez les plantes. Ils sont publiés en ligne dans la revue PNAS le 02 octobre 2017. Plus...

09/10/2017 - Quand un solide poreux garde ses propriétés à l'état liquide

Connus pour leur porosité exceptionnelle permettant de piéger ou de transporter des molécules, les réseaux métallo-organiques (MOFs) se présentent sous forme de poudre, ce qui les rend difficiles à mettre en forme. Pour la première fois, une équipe internationale menée par des chercheurs de l'Institut de recherche de Chimie Paris (CNRS/Chimie ParisTech 1), associant notamment Air Liquide, met en évidence la capacité surprenante d'un type de MOF à garder ses propriétés de porosité à l'état liquide, puis à l'état vitreux. Publiés le 9 octobre 2017 sur le site de la revue Nature Materials, ces résultats ouvrent la voie à de nouvelles applications industrielles. Plus...

09/10/2017 - Diabète de type 1 et microbiote : les cellules MAIT comme biomarqueur et nouvelle cible thérapeutique

Des chercheurs de l'Institut Cochin (CNRS/Inserm/Université Paris Descartes) associés à des collègues de l'hôpital universitaire Necker Enfants Malades, AP-HP, ont découvert que l'apparition du diabète de type 11 est précédée d'altérations de cellules associées aux muqueuses et reconnaissant le microbiote, les lymphocytes MAIT2. Cela suggère que ces cellules pourraient être un nouveau biomarqueur pour détecter précocement et prévenir la maladie. Ces travaux sont publiés le 9 octobre 2017 dans la revue Nature Immunology. Plus...

06/10/2017 - Vidéo du vendredi : Jean Rouch commente...

Lors d'une rétrospective de ses films, Jean Rouch s'entretient avec Enrico Fulchignoni. Dans cet extrait, l’éthnologue parle de son professeur de thèse Marcel Griaule et du tournage du film « Cimetières dans la falaise » avec toutes les difficultés d'une captation sans aucune préparation. Plus...

04/10/2017 - Arrêt sur image: la transcription freine la mobilité d'un gène unique

L'organisation du génome humain dans le noyau joue un rôle essentiel dans la régulation de son expression. Depuis quelques années nos connaissances sur l'architecture nucléaire et l'agencement des chromosomes en conditions normales et pathologiques évoluent très rapidement, notamment grâce aux approches de biologie moléculaire. Ces techniques de pointe, permettent désormais d'obtenir des informations allant jusqu'à l'échelle de cellules uniques. Néanmoins l'observation en temps réel du comportement d'un gène isolé, tout en contrôlant sa fonction, n'était jusqu'alors pas possible. Une équipe de chercheurs du Centre de Biologie Intégrative1 (CBI - CNRS / université Toulouse III – Paul Sabatier) et du Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes (LAAS-CNRS) a récemment réussi à optimiser une technique d'étiquetage de l'ADN appelée ANCHOR, leur permettant de suivre pour la première fois, la transcription2 d'un gène isolé en cellules humaines. Ces travaux font l'objet d'une publication dans le Biophysical Journal le 3 octobre 2017. Plus...

03/10/2017 - Le CNRS félicite Rainer Weiss, Barry C. Barish et Kip S. Thorne pour le prix Nobel de physique 2017

Le prix Nobel de physique 2017 est attribué aux physiciens Rainer Weiss, Barry C. Barish and Kip S. Thorne pour l'observation des ondes gravitationnelles, prédites par Albert Einstein en 1916 dans sa théorie de la relativité générale. Cette découverte a été annoncée le 11 février 2016 par la collaboration LIGO-Virgo1, dont le CNRS est l'unique membre français. Elle est le fruit de l'implication sur plusieurs décennies de très nombreux scientifiques, tant au niveau de la théorie que des efforts expérimentaux. Cette distinction est donc un encouragement à toute la communauté des ondes gravitationnelles dont Rainer Weiss, Barry C. Barish and Kip S. Thorne ont été des pionniers, tout comme les chercheurs français Alain Brillet et Thibault Damour, récemment récompensés par la médaille d'or du CNRS2. Le CNRS salue la reconnaissance par le jury Nobel de cette avancée majeure. Plus...

03/10/2017 - Éruptions volcaniques, mousson africaine, El Niño : les processus physiques identifiés

Une étude internationale, coordonnée par une chercheuse de l'IRD, montre que les éruptions volcaniques stratosphériques peuvent déclencher des événements El Niño dans le Pacifique. Les chercheurs ont identifié pour la première fois les mécanismes physiques à l'œuvre : le refroidissement de la surface du continent africain, qui diminue l'intensité de la mousson et provoque une «anomalie de chaleur» à l'origine d'un coup de vent d'Ouest responsable du déclenchement d'El Niño. Ces résultats, qui associent des chercheurs de l'UPMC et du CNRS, sont publiés le 3 octobre 2017 dans la revue Nature Communications. Plus...

haut de page

Septembre

29/09/2017 - Vidéo du vendredi : Zone critique sous haute surveillance

Dans les Vosges, un laboratoire en plein air a été implanté dans le cadre du projet CRITEX, qui étudie la Zone Critique de la Terre. Cet espace mince et superficiel, compris entre la basse atmosphère et la roche-mère, concentre toute la vie terrestre. Une équipe de chercheurs pluridisciplinaires tente de mieux comprendre les effets du changement climatique et des activités anthropiques sur l'avenir de notre planète. Plus...

29/09/2017 - Il n'existe que 15 pavages pentagonaux possibles

Recouvrir une surface plane avec un motif unique est un problème mathématique qui intéresse l'Homme depuis l'Antiquité, notamment pour la qualité esthétique des pavages, comme les mosaïques et les carrelages. L'un des problèmes encore ouvert dans ce domaine, qui questionne la communauté scientifique depuis 1918, est aujourd'hui définitivement clos grâce à Michaël Rao du Laboratoire d'informatique du parallélisme (CNRS/Inria/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) : en utilisant des outils informatiques, il a démontré que pour des motifs à cinq côtés, seules 15 formes sont possibles pour recouvrir une surface plane. Ces travaux sont aujourd'hui disponibles sur le site Arxiv.org. Plus...

27/09/2017 - Ondes gravitationnelles : première détection conjointe LIGO-Virgo

Les scientifiques des collaborations LIGO et Virgo ont observé, pour la première fois avec trois détecteurs, des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux trous noirs. Ce résultat confirme le bon fonctionnement de l'instrument Advanced Virgo, qui s'est joint aux observations des deux détecteurs LIGO le 1er août et dont c'est la première détection. Il ouvre la voie à une localisation bien plus précise des sources d'ondes gravitationnelles. Cette première fait l'objet d'une publication de la collaboration internationale exploitant les trois détecteurs, qui comprend des équipes du CNRS, à paraitre dans la revue Physical Review Letters. Elle a été exposée lors d'un point presse en marge de la réunion du G7-science le 27 septembre 2017 à Turin1. Le CNRS a décerné le même jour une double médaille d'or aux physiciens Alain Brillet et Thibault Damour pour leurs contributions majeures à la détection des ondes gravitationnelles2. Plus...

27/09/2017 - Alain Brillet et Thibault Damour, physiciens, lauréats 2017 d'une double médaille d'or du CNRS

Le CNRS attribue pour 2017 deux médailles d'or : les physiciens Alain Brillet et Thibault Damour sont récompensés pour leurs contributions majeures à la détection des ondes gravitationnelles, annoncée pour la première fois le 11 février 20161. Par ses travaux sur les lasers stabilisés, Alain Brillet, visionnaire dans le développement des détecteurs d'ondes gravitationnelles, est l'un des pères de l'instrument européen Virgo. Les travaux théoriques de Thibault Damour, spécialiste des trous noirs et du rayonnement gravitationnel, ont été déterminants dans l'analyse des données des détecteurs d'ondes gravitationnelles. Cette récompense décernée par le collège de direction du CNRS, plus haute distinction scientifique française, leur sera remise le 14 décembre 2017 au cours d'une cérémonie au Collège de France. Plus...

25/09/2017 - Dengue : comprendre les mécanismes permettant de ne pas développer les symptômes suite à une infection

Des chercheurs de l'Institut Pasteur à Paris et de l'Institut Pasteur du Cambodge, en collaboration avec des équipes du CNRS et d'Inria, ont démontré que l'infection par la dengue chez des enfants asymptomatiques est associée à une activation du système immunitaire utilisant des mécanismes de contrôle qui permettent d'éliminer l'infection virale sans activation excessive de l'immunité. Cette étude, publiée dans le journal scientifique Science Translational Medicine le 30 août 2017, représente une étape importante vers une meilleure connaissance du rôle joué par l'immunité dans l'infection virale de la dengue. Elle devrait permettre de développer de nouvelles stratégies vaccinales contre cette maladie. Plus...

25/09/2017 - L'instrument MATISSE fin prêt pour mieux comprendre la formation de la Terre et des planètes

L'instrument MATISSE est prêt à s'envoler pour le Chili et le Very Large Telescope (VLT), l'observatoire astronomique le plus puissant du monde, où il sera installé dans les prochaines semaines. Cette réalisation est l'aboutissement de quinze années de développement, dont une dernière année de tests au laboratoire J.-L. Lagrange (Observatoire Côte d'Azur/CNRS/Université de Nice Sophia-Antipolis). Cet instrument, dont la France a la responsabilité auprès de l'European Southern Observatory (ESO), est d'envergure internationale. En observant les disques protoplanétaires entourant les étoiles jeunes, le projet MATISSE va permettre de mieux comprendre la formation de la Terre et de l'ensemble des planètes. Plus...

22/09/2017 - Vidéo du vendredi : Enigmes de Sirius (extrait)

Jean-Marc Bonnet-Bidaud, accompagné des ethnologues Jean Rouch et Germaine Dieterlen, a observé le lever conjoint du soleil et de Sirius, tel que les Dogon le décrivent depuis toujours. Il s'est entretenu avec eux du rôle primordial de cette étoile dans la cosmogonie dogon, se demandant comment les Dogon ont eu connaissance d'une telle étoile et de son compagnon en l'absence de tout matériel d'observation. Plus...

21/09/2017 - Les rayons cosmiques les plus énergétiques proviennent d'au-delà de notre galaxie

C'est un débat vieux de 50 ans qui est désormais tranché : les rayons cosmiques les plus énergétiques ne proviennent pas de la Voie lactée, mais ont été propulsés depuis des galaxies situées à des dizaines, voire des centaines de millions d'années-lumière. L'observatoire Pierre Auger, en Argentine, qui collecte depuis 2004 des informations sur ces particules bombardant la Terre, a permis d'apporter cette preuve. Le CNRS est le principal organisme français de financement de cet observatoire. Cette découverte est publiée dans la revue Science le 22 septembre 2017 par une collaboration internationale, dont font partie des chercheurs de l'Institut de physique nucléaire d'Orsay (CNRS/Université Paris-Sud), du Laboratoire de physique nucléaire et des hautes énergies (CNRS/UPMC/Université Paris Diderot) et du Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP). Plus...

21/09/2017 - Finale internationale 2017 de « Ma thèse en 180 secondes » : les chercheuses à l'honneur !

Pour sa quatrième édition, le 28 septembre 2017 à Liège en Belgique, la finale internationale de « Ma thèse en 180 secondes » rassemblera 20 candidats … dont 15 candidates ! La France sera représentée par 2 d'entre elles, Sabrina Fadloun et Davina Desplan... Plus...

20/09/2017 - Restitution de l'expertise scientifique collective sur l'eutrophisation

Le CNRS, l'Ifremer, l'Inra et Irstea ont présenté, lors du colloque de restitution qui s'est déroulé mardi 19 septembre à Paris, le rapport de l'expertise scientifique collective (ESCo) sur l'eutrophisation, qu'ils ont menée à la demande du ministère de la Transition écologique et solidaire et de celui de l'Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien financier de l'Agence française pour la biodiversité. Plus...

19/09/2017 - Le premier nano-neurone artificiel capable de reconnaissance vocale voit le jour

Des chercheurs de l'Unité mixte de physique CNRS/Thales, du Centre de nanosciences et de nanotechnologies (CNRS/Université Paris Sud), en collaboration avec des chercheurs américains et japonais, viennent de développer le premier nano-neurone artificiel capable de reconnaitre des chiffres prononcés par différents locuteurs. Tout comme le développement récent des synapses électroniques, ce nano-neurone électronique, décrit dans un article de Nature, est une avancée clé pour l'intelligence artificielle et ses applications. Plus...

19/09/2017 - La microfluidique analyse le système immunitaire

L'analyse de cellules uniques permet d'étudier la diversité d'une population cellulaire d'intérêt et d'en identifier des caractéristiques rares. Elle est particulièrement intéressante dans le cas des cellules du système immunitaire qui produisent les anticorps durant une infection ou après vaccination. Des chercheurs du laboratoire Chimie, biologie, innovation (ESPCI Paris / CNRS) et de l'unité Anticorps en thérapie et pathologie (Institut Pasteur / Inserm) ont mis au point une méthode microfluidique qui permet d'analyser rapidement des dizaines de milliers de cellules uniques. Cette technique, simple à mettre en oeuvre et industrialisable, permet de tester la fonctionnalité et l'affinité des anticorps produits pour chaque cellule. Ces travaux pourraient être appliqués rapidement pour l'amélioration de vaccins et le suivi de nouveaux essais vaccinaux, ou d'identifier des anticorps thérapeutiques intéressants plus rapidement. Ces travaux sont publiés en ligne dans la revue Nature Biotechnology. Plus...

19/09/2017 - Syndrome de Usher : restauration de l'audition et de l'équilibre grâce à la thérapie génique

Des chercheurs de l'Institut Pasteur, de l'Inserm, du CNRS, du Collège de France, de l'Université Pierre et Marie Curie et de l'Université Clermont Auvergne* viennent de restaurer, pour la première fois, l'audition et l'équilibre dans un modèle murin du syndrome de Usher de type 1G (USH1G). Grâce à l'injection locale du gène USH1G, essentiel pour la formation et le maintien de l'appareil de transduction mécano-électrique des cellules sensorielles de l'oreille interne, les chercheurs ont réussi à rétablir le fonctionnement de cette structure, et ont ainsi permis à un modèle murin de ce syndrome, de recouvrer l'ouïe et l'équilibre. Ces résultats, publiés dans la revue PNAS, ouvrent la voie vers le développement de traitements, par thérapie génique, de certaines formes génétiques de surdité. Plus...

15/09/2017 - Vidéo du vendredi : La science se frotte aux momies dorées

C’est à une enquête minutieuse que se livrent des chercheurs pour analyser des momies coptes datant d’il y a 1 500 ans et issues de la nécropole égyptienne d’Antinoé. Leur spécialité : la tribologie, science du frottement et de l’usure. Grâce à l’analyse de la peau et des cheveux de ces momies ainsi qu’à celle des dorures et des traces de textile, ils tentent de mieux comprendre les techniques d’embaumement et d’application des feuilles d’or. Et dégager, pourquoi pas, des pistes pour d’éventuelles reconstitutions vestimentaires. Plus...

14/09/2017 - Des preuves d'incendies datant de l'ère glaciaire retrouvées au coeur des Alpes

Si les incendies de végétation sont communs en été sous les latitudes tropicales ou méditerranéennes, il est inattendu de découvrir des preuves d'incendies en haute montagne et de surcroît à une époque glaciaire. Cependant, de telles preuves ont été découvertes dans le massif du Queyras (Alpes, France) à 2 240 m d'altitude. Une étude internationale conduite par Christopher Carcaillet, directeur d'études EPHE au Laboratoire d'écologie des hydrosystèmes naturels et anthropisés (CNRS/Université Lyon 1/ENTPE) et Olivier Blarquez (Université de Montréal)1 a permis de reconstruire la fréquence des feux de végétation et la composition des boisements durant les derniers 20 000 ans, incluant le dernier maximum glaciaire. Cette étude apporte la preuve d'un refuge glaciaire d'arbres, soit un lieu isolé où les arbres ont survécu en population restreinte sous conditions extrêmes, qui a été sujet à des incendies. Elle permet ainsi une analyse qui décompose les interactions de long terme entre les feux, la végétation et le climat. Cette découverte a été publiée en ligne le 14 août 2017 dans la revue internationale New Phytologist. Plus...

14/09/2017 - Un porte-greffe de vigne développé pour résister au virus du court-noué est sans impact sur les microorganismes de l'environnement

En l'absence de méthode curative de lutte contre le court-noué, une maladie virale de la vigne, des stratégies de développement de plantes résistantes ont été entreprises. Des chercheurs de l'Inra et du CNRS montrent que l'utilisation de porte-greffes transgéniques de vigne ne modifie pas les populations de virus et bactéries du sol. Ces résultats sont disponibles en ligne dans la revue Plant Biotechnology Journal. Plus...

13/09/2017 - Mobilité des récepteurs synaptiques : découverte d'un nouveau mécanisme du contrôle de la mémoire

Des chercheurs bordelais viennent de découvrir un nouveau mécanisme permettant le stockage de l'information dans les synapses ainsi qu'un moyen de contrôler ce stockage. Une découverte qui lève un peu plus le voile sur le grand mystère des mécanismes moléculaires de la mémoire ainsi que sur les processus d'apprentissage. Ces travaux, menés principalement par des chercheurs de l'Institut interdisciplinaire des neurosciences (CNRS/Université de Bordeaux) et du Bordeaux Imaging Center (CNRS/Université de Bordeaux/Inserm)1, sont publiés le 13 septembre 2017 dans Nature. Plus...

12/09/2017 - Des « legos » cellulaires magnétiques pour la médecine régénérative de demain

Grâce à l'incorporation de nanoparticules magnétiques dans les cellules et à la mise au point d'un dispositif comprenant des aimants miniaturisés, des chercheurs du laboratoire Matière et systèmes complexes (CNRS/Université Paris Diderot), en collaboration avec le laboratoire Adaptation biologique et vieillissement (CNRS/UPMC) et le Centre de recherche cardiovasculaire de Paris (Inserm/Université Paris Descartes), ont créé de véritables « legos » cellulaires magnétiques. Ils sont parvenus à agréger des cellules sans matrice de soutien externe, uniquement avec l'aide d'aimants. De cette manière, le tissu formé par les cellules peut être déformé à loisir. Décrit dans Nature Communications le 12 septembre 2017, ce dispositif pourrait se révéler être un outil puissant aussi bien pour des études biophysiques que pour la médecine régénérative de demain. Plus...

11/09/2017 - Cinéma moléculaire ultra-rapide : voir les protéines absorber la lumière

Grâce à un procédé inédit, des scientifiques ont pu filmer les processus ultra-rapides à l'œuvre dans les protéines fluorescentes, largement utilisées comme marqueur en imagerie du vivant. Ce nouveau procédé, qui utilise des lasers gigantesques aux rayons X, permet d'étudier les processus tels que la vision, la bioluminescence et d'autres jusqu'ici inobservables. Ces travaux sont publiés dans Nature Chemistry le 11 septembre 2017 par une collaboration internationale impliquant les scientifiques du CEA, du CNRS, de l'Université Grenoble-Alpes1, de Lille, de Rennes 1 et Paris-Sud, ainsi que l'Institut Max-Planck de Heidelberg en Allemagne. Plus...

08/09/2017 - Bien-être animal : vers un nouvel indicateur de stress chronique chez le cheval ?

Le cortisol est généralement considéré comme l'hormone du stress car son taux augmente lors de stress aigus. Pourtant, son lien avec le stress chronique est moins clair. Des chercheurs du laboratoire Ethologie animale et humaine (CNRS/Université Rennes 1/Université de Caen) et de l'Institut de recherche en santé, environnement et travail (Inserm/Université Rennes 1), en collaboration avec l'université vétérinaire de Vienne, révèlent ainsi qu'un état chronique de mal-être est associé à un taux de cortisol plus bas chez des chevaux adultes observés dans leurs conditions de vie habituelles. Cette étude est publiée le 8 septembre 2017 dans la revue PLOS ONE. Plus...

08/09/2017 - Vidéo du vendredi : Sous les brumes de Titan (extrait de la série Des Etoiles plein les yeux)

Jean-Pierre Lebreton, directeur de la mission Cassini-Huygens évoque le premier engin conçu par l'homme qui s'est posé en 2005 sur Titan, mystérieuse lune de Saturne. Le paysage qu'a découvert l'atterrisseur européen Huygens est renversant : des dunes, des montagnes, des rivières où du méthane aurait coulé, des galets composés de glace d'eau… Un voyage dans un autre monde. Plus...

06/09/2017 - Déjà 15.000 échantillons prélevés par Tara sur des récifs coralliens affectés par le réchauffement climatique

Partie en mai 2016 à travers l'Océan Pacifique, la goélette Tara est à mi-parcours de son expédition dédiée aux récifs coralliens. Elle a déjà visité 15 pays et parcouru près de 50.000 km d'Est en Ouest. Cette mission d'envergure initiée par la Fondation Tara Expéditions a permis de prélever à ce jour près de 15.000 échantillons, au cours de 2000 plongées. Leur analyse qui vient de débuter va permettre de mieux connaître la biodiversité des récifs coralliens, leur état de santé et leur capacité d'adaptation aux changements climatique et environnementaux. Les scientifiques de la mission ont également pu constater un blanchissement massif des coraux sur l'ensemble du Pacifique : si quelques sites étaient indemnes comme aux îles de Wallis et Futuna, la couverture corallienne avait été affectée à hauteur de 30 à 90% sur d'autres sites. Tara Pacific est soutenue par le CNRS, le CEA, le CSM, l'université Paris Sciences & Lettres et de nombreux autres partenaires publics et privés. Plus...

04/09/2017 - La matière organique des comètes plus ancienne que le système solaire ?

La matière organique découverte massivement dans le noyau de la comète “Tchouri” par la sonde Rosetta n'aurait pas été fabriquée au moment de la formation du système solaire, mais auparavant, dans l'espace interstellaire. C'est la théorie avancée par deux chercheurs français, dans un article publié le 31 août 2017 dans MNRAS. Plus...

01/09/2017 - Vidéo du vendredi : Motos et scooters, l'ampleur des risques

En France, chaque année, les remontées de file des deux-roues motorisées entrainent près de 2000 accidents graves. Face à cette pratique particulièrement présente dans les grandes villes, où le traffic ne cesse de se densifier, une équipe de chercheurs de l’IFSTTAR tente de comprendre les mécanismes à l’origine de ces accidents de motos et de scooters. Pour cela, ils ont mené pendant un an, une campagne d'observation sur 14 voies principales de la ville de Marseille. A terme, leur objectif est d’arriver à des propositions d’aménagement et de restructuration des voies urbaines qui permettraient de sécuriser ce moyen de transport et ainsi de diminuer le nombre d’accidents. Plus...

01/09/2017 - Une photoenzyme permet aux microalgues de produire des hydrocarbures

Une équipe française1 a découvert une enzyme qui permet aux microalgues de transformer certains de leurs acides gras en hydrocarbures à l'aide de l'énergie lumineuse. Cette enzyme, qui a été baptisée FAP (pour Fatty Acid Photodecarboxylase), est d'un type très rare car seules quatre enzymes utilisant la lumière ont été identifiées jusqu'à présent dans le monde vivant. Publiée le 01/09/2017 dans Science, cette découverte est d'autant plus importante que, dans un contexte de transition énergétique, la production bio-sourcée d'hydrocarbures, utilisant le CO2 atmosphérique et limitant donc le rejet dans l'atmosphère de carbone stocké dans le sous-sol, est devenue un enjeu biotechnologique majeur. Plus...

01/09/2017 - European XFEL : un laser à électrons libres nouvelle génération pour l'Europe

Plus puissant et plus rapide, le laser à électrons libres1 European XFEL est inauguré le 1er septembre 2017, près de Hambourg en Allemagne. En produisant des flashs de rayons X ultra-lumineux (mille milliards de photons par flash), deux cent fois plus nombreux par seconde que les meilleurs lasers à électrons libres existants, ce laser européen nouvelle génération permettra aux scientifiques de cartographier les détails atomiques des virus, de déchiffrer la composition moléculaire des cellules, de réaliser des images tridimensionnelles du nanomonde ou encore de filmer des réactions chimiques. Onze pays ont participé à sa construction, pour un budget total de 1,2 milliard d'euros. En France, le CEA et le CNRS ont joué un rôle de premier plan dans la conception et la construction de l'accélérateur supraconducteur à électrons, au cœur de cette nouvelle infrastructure de recherche internationale. Plus...

01/09/2017 - La bactérie responsable de la légionellose détourne le métabolisme des cellules infectées à son avantage

Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'Inserm, en collaboration avec une équipe suisse1, ont démontré que la bactérie Legionella pneumophila, agent de la légionellose, survit au sein des cellules hôtes en ciblant spécifiquement leurs mitochondries. En fragmentant les mitochondries, L. pneumophila engendre une perturbation dans la chaîne respiratoire de la cellule, ce qui lui permet de se multiplier plus facilement en son sein. Ces résultats suggèrent qu'une stratégie thérapeutique visant à empêcher les dommages causés aux mitochondries pourrait contribuer à combattre les infections bactériennes dues à L. pneumophila. Cette étude a été publiée le 31 août sur le site de la revue Cell Host & Microbe. Plus...

haut de page

Août

31/08/2017 - Aider les scientifiques à cartographier l'environnement sonore grâce à une nouvelle application mobile

Tous les possesseurs de smartphone Android pourront bientôt contribuer à un projet de recherche, simplement en enregistrant les bruits qui les entourent. L'objectif ? Établir une cartographie participative de l'environnement sonore. Exploitant des algorithmes de traitement du signal, l'application NoiseCapture, développée par des chercheurs du CNRS et de l'IFSTTAR1, calcule des indicateurs acoustiques lors des déplacements de l'utilisateur. Ces indicateurs géolocalisés sont ensuite reversés anonymement dans une base de données pour élaborer des cartes de bruit au plus près de la réalité, avec un maillage extrêmement dense. Ces cartes de bruit obtenues à l'aide de smartphones pourront être utilisées par les collectivités afin de mettre en place des plans d'actions plus ciblés, pour préserver ou améliorer la qualité des environnements sonores urbains. Plus...

31/08/2017 - Le microbiote des larves de moustiques joue un rôle dans la capacité des insectes adultes à transmettre des pathogènes humains

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec des équipes de l'IRD, de l'Université Claude Bernard Lyon 11 et du CIRMF au Gabon, viennent de démontrer que l'exposition à différentes bactéries au cours du développement des larves de moustiques (Aedes aegypti) se répercute sur leur aptitude à devenir vecteurs d'arbovirus au stade adulte. Ces résultats apportent la première preuve empirique que le microbiote larvaire peut influencer l'aptitude d'un moustique adulte à transmettre des pathogènes humains. Cette étude, publiée dans le journal scientifique Science Advances le 16 août 2017, représente une étape importante vers une meilleure connaissance du rôle joué par l'environnement dans le risque de maladies à transmission vectorielle. Plus...

30/08/2017 - Conférence de presse - Expédition Tara Pacific 2016-2018 - Point d'étape à mi-parcours

Mercredi 6 septembre 2017 à 11h au CNRS - 3, rue Michel-Ange, Paris 16e Métro : Michel-Ange Auteuil (Lignes 9, 10) Plus...

30/08/2017 - Production d'électricité : quand des enzymes rivalisent avec le platine

Une biopile aussi efficace qu'une pile à combustible au platine : c'est la prouesse qu'ont réussie des chercheurs du laboratoire de Bioénergétique et ingénierie des protéines (CNRS/Aix-Marseille Université), en collaboration avec le Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux) et l'Institut universitaire des systèmes thermiques industriels (CNRS/Aix-Marseille Université). Trois ans après leur premier prototype de biopile, les chercheurs viennent de franchir une nouvelle étape en augmentant ses performances et sa stabilité. Cette biopile pourrait, à terme, offrir une alternative aux piles à combustible nécessitant des métaux rares et coûteux, comme le platine. Leurs travaux sont publiés dans Energy & Environmental Science le 17 août 2017. Plus...

25/08/2017 - Vidéo du vendredi : La colle (extrait)

La colle, objet incontournable de notre quotidien, est également au coeur d'une vaste problématique scientifique méconnue. Un physicien, un chimiste et un mécanicien apportent trois regards complémentaires sur la compréhension des mécanismes d'adhésion. Plus...

25/08/2017 - Réchauffement climatique : le CO2 atmosphérique n'a pas toujours été le coupable

Le CO2 atmosphérique est le facteur principal du réchauffement climatique actuel. Mais ce forçage opère-t-il à toutes les échelles de temps ? Une équipe de chercheurs du Laboratoire de géologie de Lyon : terre, planètes et environnement (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/ENS de Lyon) a montré que si le CO2 atmosphérique est un moteur majeur des variations de température à l'échelle du millier ou de la dizaine de milliers d'années, il n'en est pas de même à l'échelle du million d'années durant le Crétacé (-145 à -66 millions d'années). L'article vient d'être publié dans la revue Scientific Reports. Plus...

21/08/2017 - Les éléphants de mer mémorisent et reconnaissent les rythmes sonores

Si les êtres humains retiennent facilement des sons rythmiques, cette capacité semble rare chez les autres mammifères. Cependant, les éléphants de mer mémorisent le rythme et le timbre de la voix de leurs rivaux d'après une étude menée par une équipe de recherche internationale impliquant Isabelle Charrier (CNRS) et Nicolas Mathevon (Université Jean Monnet Saint-Etienne & Institut Universitaire de France), chercheur·ses à l'Institut des neurosciences Paris-Saclay (CNRS/Université Paris-Sud). Ce premier exemple de l'utilisation du rythme sonore par un mammifère pour reconnaître la voix d'un congénère a été publié fin juillet 2017 dans la revue internationale Current Biology. Plus...

18/08/2017 - Vidéo du vendredi : La magie de l’image (extrait)

Ce film présente l’histoire des procédés de la photographie, de ses débuts à nos jours, et nous montre la formation de l'image dans une émulsion moderne. Le procédé de Nicéphore Niepce est reconstitué ici pour la première fois. Plus...

16/08/2017 - Nanobody : un outil multifonctionnel pour comprendre et lutter contre la maladie du court-noué

La maladie du court-noué, dont le traitement est quasiment impossible, est présente dans deux-tiers des vignobles français. Pour comprendre le fonctionnement du virus du court-noué, des chercheurs de l'Inra et du CNRS, en collaboration avec l'Université de Bruxelles, ont mené une recherche tout à fait originale en utilisant des anticorps particuliers nommés Nanobodies1. Au-delà de l'intérêt biotechnologique de ces nanobodies, ces résultats sont prometteurs au plan fondamental et pour le développement d'outils visant la détection de la maladie du court-noué, et d'autres virus de plantes. Ils sont publiés dans la revue Plant Biotechnology Journal. Plus...

11/08/2017 - Vidéo du vendredi : Des figurines précolombiennes (de la série L'Or et ses secrets)

A l'occasion du réaménagement de la station de métro Franklin Roosevelt, 4 films courts sur l'or ont été réalisés par CNRS Images dans le cadre de l'Année internationale de la chimie. Dans ce film, du musée du Quai Branly au laboratoire du centre de recherche et de restauration des Musées de France, les scientifiques analysent des figurines 'muiscas' en or afin d'en savoir plus sur leurs origines... Plus...

09/08/2017 - Dans les testicules, des macrophages gardiens de la fertilité

Deux types de macrophages testiculaires viennent d'être caractérisés par des chercheurs du CNRS au Centre d'immunologie de Marseille-Luminy (CNRS/Inserm/Aix-Marseille Université). Une méthode de traçage cellulaire inédite leur a permis d'établir l'origine, le développement et les caractéristiques de ces cellules immunitaires. Cette découverte fondamentale, publiée le 7 août 2017 dans Journal of Experimental Medicine, est prometteuse pour comprendre certains cas d'infertilité chez les hommes et envisager de nouveaux traitements. Plus...

08/08/2017 - Apprendre et oublier pendant son sommeil : deux processus étroitement liés ?

Il est admis que le sommeil est propice à la consolidation des connaissances acquises dans la journée. Mais pouvons-nous apprendre de nouvelles choses en dormant ? En exposant des sujets à des stimuli sonores répétés, des chercheurs viennent de montrer que, dans certaines phases du sommeil, le cerveau est capable d'apprendre des sons récurrents mais que ces mêmes sons peuvent aussi être oubliés durant les phases de sommeil les plus profondes. Cette étude, menée par le Laboratoire de sciences cognitives et psycholinguistique (CNRS/ENS Paris/EHESS) en collaboration avec le Laboratoire des systèmes perceptifs (CNRS/ENS Paris) et le Centre du sommeil et de la vigilance (AP-HP/université Paris Descartes) de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu - AP-HP est publiée dans Nature Communications le 8 août 2017. Plus...

04/08/2017 - Vidéo du vendredi : Le bout'chou et la girafe (extrait)

La série de films courts "La boîte noire" présente et décrypte avec humour une recherche scientifique par épisode. Dans ce treizième épisode, Gus découvre que le cerveau adulte compense les mots manquants d'une phrase en utilisant l'expérience et le contexte. Mais que se passe-t-il dans le cerveau d'un enfant de moins de deux ans ? Saura-t-il reconnaitre une phrase ayant un sens correct et une dont la syntaxe est incorrecte ? Plus...

04/08/2017 - Le coeur du Soleil tourne sur lui-même en une semaine

Pour la première fois, la vitesse de rotation du cœur du Soleil a pu être évaluée correctement. Remarquablement stable depuis 4,6 milliards d'années, le Soleil est maintenu ainsi par l'équilibre quasi parfait entre la gravitation, qui tend à le contracter, et la pression des réactions thermonucléaires en son cœur. Des chercheurs fédérés auprès d'une équipe du laboratoire Lagrange (CNRS/Observatoire de la Côte d'Azur/Université Nice Sophia Antipolis) ont mesuré que le cœur de notre étoile tournait sur lui-même en une semaine. Grâce à l'instrument Golf1, en orbite autour de notre étoile à bord de la sonde Soho2 pour mesurer les oscillations solaires, ils ont développé une nouvelle approche qui a enfin permis de détecter sans ambiguïté des modes de vibration de gravité dans notre étoile. Ces travaux, qui relancent plus largement l'étude de la physique de ce cœur, sont publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics. Plus...

03/08/2017 - Menace sur la pollinisation : le côté obscur de la lumière artificielle

Une équipe européenne, dont un chercheur du Centre d'écologie et des sciences de la conservation (CNRS/MNHN/UPMC), démontre pour la première fois les impacts directs et indirects de la lumière artificielle sur la pollinisation des fleurs. Une menace sur les écosystèmes terrestres qui s'ajoute à la perte d'habitat, l'utilisation de pesticides, la propagation de pathogènes et le changement climatique. Leurs résultats sont publiés le 3 août 2017 dans la revue Nature. Plus...

01/08/2017 - La découverte de la fleur ancestrale : un nouveau modèle pour la diversification des plantes à fleurs

L'ancêtre de toutes les fleurs vient d'être identifié par une équipe de 36 chercheurs, issus de 13 pays. Ces travaux, coordonnés par Hervé Sauquet du laboratoire Ecologie, systématique, évolution (Université Paris-Sud/CNRS/AgroParisTech) apportent de nouveaux résultats sur la structure des fleurs les plus anciennes, il y a 140 millions d'années. Les résultats de cette étude sont publiés le 1er août 2017 dans la revue Nature Communications. Plus...

haut de page

Juillet

28/07/2017 - Vidéo du vendredi : Pourquoi la nuit est noire ? (extrait)

Premier épisode de la série de 10 films de 3 minutes, qui a pour objet d'apporter de manière imagée et humoristique, des réponses accessibles à des questions parfois complexes, que chacun peut se poser sur l'univers et son histoire. Le film est librement inspiré de l'ouvrage "Le Beau livre de l'univers" écrit par Jacques Paul et Jean-Luc Robert (éditions Dunod), qui retrace l'histoire de l'univers en 200 grandes étapes. Plus...

26/07/2017 - Une matrice extra-cellulaire protectrice à l'origine du pouvoir infectieux du VIH

Selon une étude soutenue par l'ANRS et menée par Maria-Isabel Thoulouze au sein du département de Virologie de l'institut Pasteur (Institut Pasteur/CNRS) et ses collègues de l'Inserm et du CHU du Kremlin Bicêtre, le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) incite les lymphocytes infectés à synthétiser un maillage extra-cellulaire qui abrite les particules virales, les protégeant ainsi du système immunitaire et des antirétroviraux. Ces résultats, qui mettent en évidence une nouvelle cible thérapeutique, sont présentés le 26 juillet 2017 en communication orale lors de la 9e conférence scientifique sur le VIH/sida (IAS 2017) organisée par l'International Aids Society et l'ANRS et qui se déroule du 23 au 26 juillet 2017, à Paris. Plus...

24/07/2017 - La turbulence des noyaux planétaires excitée par les marées

Véritables boucliers contre les particules à hautes énergies, les champs magnétiques des planètes sont produits par des mouvements de fer dans leur noyau liquide. Le modèle dominant pour expliquer ce système s'accorde cependant mal avec les plus petits astres. Des chercheurs de l'Institut de recherche sur les phénomènes hors équilibre (IRPHE, CNRS/Aix Marseille Université/Centrale Marseille) et de l'université de Leeds proposent un nouveau modèle, dans lequel l'agitation des noyaux liquides serait due aux marées produites par les interactions gravitationnelles entre les astres. Au lieu de grands tourbillons turbulents de fer fondu loin sous la surface, les mouvements du noyau seraient dus à une superposition de nombreuses agitations ondulatoires. Ces travaux sont publiés dans Physical Review Letters le 21 juillet 2017. Plus...

24/07/2017 - Observation en temps réel de l'infection efficace des tissus muqueux de l'urètre humain par le VIH-1 et de la formation d'un réservoir viral dans les macrophages de ces tissus

Lors de rapports sexuels, le VIH peut traverser les barrières épithéliales des muqueuses comme celle de l'urètre pénien. Ce mécanisme encore mal compris fait intervenir des synapses virales, formées par le contact étroit entre une cellule infectée et une cellule cible, grâce auxquelles les virus sont transmis d'une cellule à l'autre. Des chercheurs de l'Institut Cochin (CNRS/Inserm/ Université Paris Descartes) soutenus par l'ANRS montrent pour la première fois que ces synapses virales établies à la surface de la muqueuse conduisent à l'infection des macrophages et à la formation d'un réservoir viral dans les tissus de l'urètre. Parallèlement, d'autres recherches mettent en évidence l'existence des réservoirs tissulaires de macrophages infectés. Ces travaux ouvrent de nouvelles perspectives en terme de stratégie thérapeutique en montrant que le ciblage très rapide des macrophages lors de l'acquisition de l'infection pourrait empêcher l'établissement de tels réservoirs. Ces résultats ont fait l'objet de deux posters présentés le 24 juillet 2017 à la 9e Conférence scientifique sur le VIH (IAS 2017) organisée par l'International Aids Society et l'ANRS à Paris du 23 au 26 juillet 2017. Plus...

21/07/2017 - Vidéo du vendredi : Sexualité de la truffe : un père absent

Le prix de la truffe noire peut dépasser 1000 euros le kilo, notamment parce que ce champignon très recherché par les gastronomes résiste encore à la domestication. Des chercheurs tentent de comprendre sa sexualité particulièrement complexe et les différences de modes de vie entre une mère qui abrite les spores que l'on mange et un père qui la féconde sans jamais se dévoiler... Plus...

20/07/2017 - Une convention pour renforcer le partenariat scientifique entre le CNRS et l'université de recherche Paris Sciences & Lettres (PSL)

L'université Paris Sciences & Lettres (PSL) et les établissements qui la composent signent avec le CNRS, une convention pluriannuelle de site visant à expliciter et dynamiser une coopération scientifique déjà riche et fructueuse, couvrant la quasi-totalité des domaines de recherche au meilleur niveau européen et international. Plus...

19/07/2017 - La Navelbine® et le Taxotère®, histoires de sciences

Né d'un compagnonnage entre l'histoire et la chimie, l'ouvrage La Navelbine® et le Taxotère®, histoires de sciences, publié en juin 2017 par ISTE Editions, retrace l'histoire de deux molécules anticancéreuses d'origine naturelle découvertes par des équipes de l'Institut de chimie des substances naturelles du CNRS. Cet ouvrage, réalisé par l'historienne Muriel Le Roux et la chimiste Françoise Guéritte, offre une réflexion sur la collaboration, au sein du système français, de la recherche publique avec la recherche industrielle. Plus...

18/07/2017 - Nos ancêtres ont eu le sang chaud juste avant l'extinction du Permien-Trias

Depuis quand a-t-on le sang chaud ? L'âge d'apparition de ce caractère chez les ancêtres des mammifères était jusque-là débattu. Des analyses de datation ont été menées sur 90 fossiles au sein d'une collaboration internationale impliquant notamment le Laboratoire de géologie de Lyon – Terre, planètes, environnement (CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1). Les chercheurs ont montré que les espèces à sang chaud sont apparues dans notre lignée au cours du Permien supérieur, il y a 252 à 259 millions d'années. Ce caractère nouveau aurait d'ailleurs favorisé leur survie lors de l'extinction du Permien-Trias, il y a 252 millions d'années. Ces travaux sont publiés le 18 juillet 2017 dans la revue eLife. Plus...

17/07/2017 - Vers une production de « carburant solaire »

Une équipe de chercheurs du Laboratoire d'électrochimie moléculaire (Université Paris Diderot/CNRS) vient de développer un procédé capable de transformer le dioxyde de carbone (CO2) en méthane (CH4) à l'aide de lumière solaire et d'un catalyseur moléculaire à base de fer. Cette découverte représente une avancée car le CO2 est une molécule particulièrement inerte, rejetée en quantité massive par les activités humaines et dont l'impact sur le changement climatique est connu. Ces résultats ouvrent une nouvelle voie vers la production de « carburant solaire » et le recyclage du CO2. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature le 17 juillet 2017. Plus...

14/07/2017 - Vidéo du vendredi : Le verre des diatomées (extrait)

Sur le modèle des diatomées, micro-organismes cellulaires qui s’entourent d’une coque de verre dans l’eau, on sait fabriquer différents matériaux, à température ambiante, très utiles pour de nombreuses applications industrielles et médicales. Plus...

14/07/2017 - Le secret des cycles magnétiques des étoiles

Grâce à de nouvelles simulations numériques, des scientifiques du CEA, du CNRS et de l'Université Paris Diderot expliquent pourquoi le champ magnétique du Soleil se renverse tous les onze ans. La découverte d'une loi d'échelle pour la période du cycle magnétique d'une étoile est une première mondiale publiée le 14 juillet 2017 dans Science et permet de mieux appréhender les phénomènes violents de météorologie spatiale. Plus...

13/07/2017 - Mercure dans l'océan Arctique : quand la toundra sert de passeur

Pourquoi l'océan Arctique et sa faune sont-ils si contaminés par le mercure, alors qu'ils sont éloignés des principales sources de pollution ? C'est cette vieille énigme que vient de résoudre une équipe internationale, impliquant notamment des chercheurs du CNRS, du Desert Research Institute et de l'Université du Colorado (États-Unis)1. Ils démontrent que la végétation et les sols de la toundra séquestrent le mercure atmosphérique issu des activités industrielles des moyennes latitudes. Au printemps, lorsque la neige et le sol fondent en surface, le mercure piégé est libéré en grande quantité vers l'océan Arctique et s'accumule dans la faune marine. Ces conclusions, qui résultent de deux ans de mesures en Alaska2, sont publiées dans la revue Nature le 13 juillet 2017. Plus...

13/07/2017 - Paludisme : un marqueur génétique pour identifier les moustiques « super-propagateurs »

Les moustiques vecteurs du paludisme peuvent maintenant être identifiés plus facilement. Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'IRD, en collaboration avec des équipes scientifiques africaines et américaines, viennent d'identifier un marqueur génétique qui permet de distinguer les moustiques les plus susceptibles d'être infectés par le parasite du paludisme en milieu naturel, et donc de transmettre la maladie. Baptisé « inversion 2La », celui-ci correspond à une variation génétique naturellement répandue chez le moustique Anopheles gambiae, principal vecteur du paludisme en Afrique. Les insectes qui en sont porteurs passent en outre plus de temps à l'extérieur, alors que les mesures de protection ciblent davantage les moustiques à l'intérieur des habitations. Ces résultats, publiés dans la revue eLife le 23 juin 2017, pourraient appeler à développer de nouvelles stratégies plus ciblées de lutte antivectorielle. Plus...

13/07/2017 - La restauration visuelle par thérapie optogénétique à portée de main ?

L'Institut de la Vision (Inserm, Université Pierre et Marie Curie, CNRS) via la fondation Voir & Entendre vient de signer avec l'Agence du département de la Défense des Etats-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies (DARPA) un contrat dont le montant pourra atteindre à terme 25 millions de dollars. Avec l'aide d'un consortium international, les chercheurs de l'Inserm, du CNRS et de l'UPMC regroupés au sein de l'Institut de la Vision souhaitent développer un dispositif capable de restaurer la vision par stimulation optogénétique du cortex visuel. Ce projet est baptisé CorticalSight. Le consortium est coordonné par le Professeur José-Alain Sahel (Institut de la Vision et Université of Pittsburgh School of Medicine). Il est composé de partenaires académiques : Université de Stanford, Friedrich Miescher Institute for Biomedical Research, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives- Leti ainsi que les entreprises GenSight Biologics, Chronocam and Inscopix. Serge Picaud, Directeur de Recherche Inserm, animera les activités de recherche à l'Institut de la Vision. Plus...

10/07/2017 - Réserves marines : un réseau mondial insuffisant pour assurer la sécurité alimentaire dans les pays du Sud

Dans un article publié le 10 juillet 2017 dans Nature Communications, des chercheurs de l'EPHE, de l'IRD, de l'Université de Montpellier, avec le soutien du CNRS, ainsi que de cinq universités étrangères1 montrent que les pays les plus dépendants de la pêche côtière reçoivent le moins de larves de poissons issues des réserves marines. Or ces larves sont nécessaires à l'ensemencement des zones de pêche et au maintien des espèces exploitées. Elles permettent aussi d'assurer une activité économique, voire une sécurité alimentaire pour certains pays. Plus...

07/07/2017 - Vidéo du vendredi : Claire Voisin, la force de l’abstraction

Dans ce court portrait, Claire Voisin évoque son parcours et son enthousiasme pour l’infini questionnement que représente le domaine des mathématiques. Chercheuse au CNRS pendant une trentaine d'années et plusieurs fois primée, elle est aujourd'hui titulaire de la chaire Géométrie algébrique au Collège de France et devient ainsi la première mathématicienne à entrer cet établissement. Plus...

06/07/2017 - Première découverte d'une exoplanète pour Sphère

Installé depuis 2014 sur le Très grand télescope (VLT) de l'ESO au Chili, l'instrument européen Sphère vient d'obtenir pour la première fois le cliché d'une exoplanète grâce à des méthodes de détection directe. A ce jour, seule une poignée d'exoplanètes a pu être observée de manière directe sur les 3600 qui ont été détectées depuis 1995. D'une masse de 6 à 12 fois celle de Jupiter, HIP65426b est une planète jeune et massive qui orbite autour d'une étoile brillante à rotation rapide, située dans l'association d'étoiles du Scorpion-Centaure. Cette découverte soulève de nouvelles interrogations sur la formation des systèmes extrasolaires. Réalisée par une équipe internationale comprenant des chercheurs de l'Institut de planétologie et astrophysique de Grenoble (CNRS/Université Grenoble Alpes), du Laboratoire d'astrophysique de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université), du Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris/CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot), du laboratoire Lagrange (Observatoire de la Côte d'Azur/CNRS/Université Nice-Sophia Antipolis1), du Centre de recherche astrophysique de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1/ENS Lyon/CNRS) et de l'Onera, elle paraîtra prochainement dans la revue Astronomy & Astrophysics. Plus...

haut de page

Juin

30/06/2017 - Vidéo du vendredi : Les chasseurs de virus

Longtemps laissés de côté par la science, les virus marins représentent pourtant les entités biologiques les plus abondantes de la planète. Chaque jour ils tuent plus de 40% des bactéries des océans. Les scientifiques de la station biologique de Roscoff, en Bretagne, se sont penchés sur le rôle que ces virus pouvaient avoir sur l'environnement et plus particulièrement sur les diatomées... Plus...

29/06/2017 - Biologie moléculaire : à la recherche des ARN circulaires ?

Des chercheurs du Laboratoire d'optique et biosciences (École polytechnique/CNRS/INSERM) ont réussi à percer l'un des mystères entourant les ARN circulaires, ces molécules découvertes en grand nombre ces dernières années et dont le rôle reste débattu. Néanmoins, il a été décrit que les ARN circulaires pouvaient servir soit de transition entre l'ADN et les protéines comme leurs analogues linéaires, soit de molécule régulatrice pour l'expression des gènes dans la cellule. A partir des données de séquençage des ARN d'un organisme, une archée en l'occurrence, les scientifiques ont identifié l'enzyme responsable de la forme circulaire de ces ARN. Ces résultats, récemment publiés dans la revue RNA Biology, devraient faciliter le développement de nouvelles applications en biotechnologie. Plus...

28/06/2017 - Une nouvelle technique expérimentale pour des matériaux plus résistants aux déformations extrêmes

Une équipe de recherche internationale, rassemblant des chercheurs du Laboratoire d'utilisation des lasers intenses (École polytechnique / CNRS / CEA / UPMC), de l'Université d'Osaka (Japon) et du ROSATOM (Russie) vient de développer une technique expérimentale permettant de déterminer, à l'échelle atomique, le niveau de fracture d'un matériau. Ces travaux, publiés le 3 juin 2017 dans la revue Science Advances, ont un intérêt pour de nombreux domaines industriels, dont l'aérospatial. Plus...

28/06/2017 - Des dinosaures parents-poules

Une méthode inédite d'analyse géochimique d'œufs fossilisés provenant de Chine a montré que les oviraptorosaures couvaient leurs œufs avec leurs corps, à l'instar des oiseaux d'aujourd'hui, et en les maintenant à une température comprise entre 35°C et 40°C. Ce résultat est le fruit d'une collaboration franco-chinoise coordonnée par Romain Amiot du Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement (CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1). L'article est publié dans la revue Palaeontology disponible en ligne le 28 juin 2017. Plus...

26/06/2017 - Michel Mortier nommé délégué général à la valorisation du CNRS

Michel Mortier a été nommé délégué général à la valorisation du CNRS par Alain Fuchs, président de l'organisme. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l'ensemble des activités de l'organisme en matière de valorisation et de transfert. Michel Mortier était jusqu'ici conseiller du président du CNRS sur les politiques de sites. Il dirige l'Institut de recherche de chimie Paris (CNRS / Chimie ParisTech). Il succède à Nicolas Castoldi, nommé directeur adjoint du cabinet de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Plus...

26/06/2017 - Réalisation des premières images polarimétriques de Mueller du col utérin en bloc opératoire

Des chercheurs du Laboratoire de physique des interfaces et des couches minces (CNRS/École polytechnique) ont réalisé les premières images polarimétriques de col de l'utérus in vivo, dans des conditions réelles de bloc opératoire. Ces images, riches d'informations sur la structure des tissus analysés, ont été obtenues avec des temps d'acquisition records et avec une sensibilité jamais atteinte. Ces résultats, publiés en mai 2017 dans Scientific reports, permettront une meilleure détection précoce des cancers du col de l'utérus. Plus...

26/06/2017 - Transitions entre états physiologiques : un risque de mortalité accru pour les espèces saisonnières

Les résultats d'une étude de Julie Landes, doctorante du Muséum National d'Histoire Naturelle, dirigée par des chercheurs des laboratoires Eco-anthropologie et ethnobiologie et Mécanismes adaptatifs et évolution (CNRS/MNHN), et réalisée en collaboration avec l'Institut national d'études démographiques, suggèrent que les remaniements physiologiques liés aux transitions saisonnières génèrent des dommages à l'organisme, augmentant la mortalité des espèces. Pour cette étude, les chercheurs ont analysé près de 17 ans de suivi démographique de microcèbes murins. Ces résultats sont publiés dans la revue Ecology Letters le 8 juin. Plus...

23/06/2017 - Vidéo du vendredi : Alerte aux astéroïdes (extrait de la série "Des étoiles plein les yeux")

Le risque est faible, mais il n'est pas nul : la collision d'un astéroïde de quelques kilomètres de diamètre avec la Terre entraînerait l'extinction de la plupart des espèces vivantes, dont l'homme. A moins que nous ne soyons capables de dévier la course d’un de ces dangereux bolides. Dès aujourd'hui, des astrophysiciens y travaillent. Plus...

22/06/2017 - Interface physique / biologie : former une nouvelle génération de scientifiques, traducteurs et créatifs

Daniel Riveline, directeur de recherche CNRS1, fondateur et responsable du master de physique cellulaire de l'Université de Strasbourg, et Karsten Kruse, professeur à l'Université de Genève, co-signent une publication démontrant l'importance de former une nouvelle génération de scientifiques « bilingues », capables de travailler à l'interface entre la physique et la biologie. Cet article qui parait jeudi 22 juin 2017 dans le journal Trends in Cell Biology propose des stratégies innovantes pour former ces jeunes chercheurs. Plus...

22/06/2017 - Deux congrès pour mieux comprendre les enjeux du monde contemporain en Asie et au Moyen-Orient

Dans quelques jours, plus d'un millier de chercheurs spécialistes de l'Asie et du Moyen-Orient se réuniront à Paris lors de leurs congrès biennaux. L'occasion de présenter un aperçu des grandes problématiques que font émerger ces aires culturelles, tant sur le plan de l'aménagement du territoire, des questions de genre, de migration, de religion, de citoyenneté ou encore de recompositions politiques. Aujourd'hui, les sciences humaines et sociales répondent de plus en plus aux attentes des sociétés contemporaines, pour comprendre le monde et ses dynamiques, dans une perspective comparatiste et mondialisée. Deux congrès à découvrir également sur CNRS Le Journal : https://lejournal.cnrs.fr/articles/nouveaux-regards-sur-lasie. Plus...

21/06/2017 - Les achats : clé de la réussite pour les collaborations entre startups et grands groupes

Favoriser et faire perdurer les collaborations entre start-ups et grands groupes via les achats c'est la thèse développée par Romaric Servajean-Hilst, chercheur-associé au Centre de recherche en gestion de l'École poly-technique et à l'Institut interdisciplinaire de l'innovation (CNRS/Ecole polytechnique/Mines Paritech/Institut Mines Télécom) et Hervé Legenvre, directeur de l'Observatoire de la création de valeur de l'European Institut of Purchasing Management (EIPM), dans un rapport intitulé « Partnering with start-up ». Si les collaborations entre startups et grands groupes sont régulièrement envisagées, peu parviennent à perdurer dans le temps. Plus...

21/06/2017 - Première pierre d'un regroupement scientifique autour de la physique et de l'accueil de visiteurs internationaux

Un nouveau bâtiment qui accueillera deux laboratoires de physique : Fluides, automatique et systèmes thermiques (Université Paris-Sud/CNRS) et Physique théorique et modèles statistiques (Université Paris-Sud/CNRS) ainsi que l'Institut Pascal (porté par l'Université Paris-Saclay, l'Université Paris-Sud, le CNRS et le CEA), futur centre d'accueil de visiteurs internationaux, va être construit sur le plateau de Saclay. La première pierre de ce bâtiment est posée ce vendredi 23 juin 2017. Son ouverture est prévue en 2018. Plus...

20/06/2017 - Comment le phytoplancton domine-t-il les océans ?

La photosynthèse est un processus unique qui, dans le monde vivant, a permis la colonisation des terres et des océans, respectivement par les plantes et le phytoplancton. Si les mécanismes de la photosynthèse sont bien connus chez les plantes, les scientifiques commencent seulement à comprendre comment le phytoplancton a développé une photosynthèse. Dans le cadre d'une collaboration internationale1, des chercheurs du Laboratoire de physiologie cellulaire & végétale (CNRS/CEA/UGA/Inra)2, de l'Institut de biologie structurale (CNRS/CEA/UGA), du Laboratoire d'études des matériaux par microscopie avancée (CEA/UGA)3, et du Laboratoire de physiologie membranaire et moléculaire du chloroplaste (CNRS/UPMC) proposent un modèle structural du processus photosynthétique chez le phytoplancton, en étudiant la diatomée Phaeodactylum tricornutum. Ces résultats sont publiés le 20 Juin 2017 dans Nature communications. Plus...

20/06/2017 - Cristallographie : quand un ordre inattendu émerge d'un matériau nanostructuré

Les pyrochlores sont des matériaux potentiellement utiles pour le confinement des déchets radioactifs ou pour les piles à combustibles. Dans Nature Scientific report, des chercheurs du CEA, du CNRS et leurs collègues australiens explorent l'organisation cristalline de ces matériaux pour mieux en connaitre leurs caractéristiques mécaniques et leur stabilité sous irradiation. Plus...

19/06/2017 - Conférence de presse : l'ère de l'automatique

Jeudi 29 juin 2017 à 10h CNRS - 3, rue Michel-Ange, Paris 16e Métro Michel-Ange Auteuil (lignes 9, 10) Plus...

16/06/2017 - Vidéo du vendredi : Makwayela (extrait)

A Maputo au Mozambique, un groupe d'ouvriers qui travaillent dans une usine de fabrication de bouteilles chantent et dansent dans la cour de l'usine, tous les matins. Ils informent ainsi les nouvelles générations de leur exploitation et des mauvais traitements qu'ils ont subis lorsqu'ils travaillaient dans les mines en Afrique du sud. Ces chants et danses relatent l'histoire de leur migration en Afrique du sud. Plus...

15/06/2017 - Sabrina Fadloun, Communauté Université Grenoble Alpes, remporte le concours national « Ma Thèse en 180 secondes » 2017

La finale nationale 2017 de « Ma thèse en 180 secondes », organisée par la CPU et le CNRS, s'est déroulée le 14 juin à Paris, dans le Studio 104 de la Maison de la Radio. 16 doctorants, issus des universités et regroupements universitaires français, ont présenté leur travail de recherche en 180 secondes chrono. Plus...

15/06/2017 - Ce que les pupilles nous disent sur le langage

Le sens d'un mot est suffisant pour déclencher une réaction de notre pupille : quand nous lisons ou entendons un mot avec un sens associé à la luminosité (« soleil », « briller », etc.), nos pupilles se rétractent comme si elles étaient effectivement exposées à une plus forte luminosité. Et l'inverse se produit pour un mot dont le sens est associé à l'obscurité (« nuit », « ténèbres », etc.). Ces résultats, publiés le 14 juin 2017 dans Psychological Science par des chercheurs du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/AMU), du Laboratoire parole et langage (CNRS/AMU) et de l'université de Groningen (Pays-Bas), ouvrent une nouvelle voie pour mieux comprendre le traitement du langage par notre cerveau. Plus...

13/06/2017 - Nouvelle cartographie des objets célestes les plus lumineux de l'Univers

Une équipe internationale du programme d'observation SDSS (Sloan Digital Sky Survey) a pu dresser pour la première fois une cartographie 3D des quasars, objets les plus lumineux de l'Univers. C'est la plus grande carte d'objets de l'Univers établie jusqu'à présent par la communauté scientifique, à laquelle ont participé des chercheurs du CEA et du CNRS. Utilisant une technique d'analyse spectroscopique à grande échelle, leurs travaux permettent également de mesurer la vitesse d'expansion de l'Univers, et confirment les prédictions formulées jusqu'ici par le modèle standard de la cosmologie. Ces résultats sont en cours de publication dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society et d'ores et déjà consultables sur le site Arxiv.org. Plus...

12/06/2017 - Un test sanguin développé pour détecter une maladie rare neurologique

Des équipes de l'AP-HP en collaboration avec des chercheurs de l'ICM (Inserm/CNRS/UPMC), et la start-up Metafora Biosystems, issue du CNRS, viennent de développer un test de diagnostic sanguin d'une maladie neurologique rare mais traitable, la maladie de De Vivo. Il a été testé sur 30 patients atteints de cette maladie, qui induit des déficits neurologiques tels qu'une épilepsie ou des troubles de la marche par exemple. Le nouveau test1, dont les résultats sont publiés dans la revue Annals of Neurology, permettra d'identifier rapidement (en moins de 48h) et facilement les enfants et les adultes touchés, comparativement aux tests diagnostiques actuels qui reposent sur un geste invasif, la ponction lombaire, ou des analyses ADN complexes. Plus...

12/06/2017 - Exploiter la diversité génétique du maïs : de l'intérêt de la composition métabolique des feuilles durant le remplissage des grains

Largement cultivée de par le monde, le maïs est une céréale possédant de nombreux atouts agronomiques, parmi lesquels une forte capacité de production. Examinant l'existence d'un lien potentiel entre la physiologie des feuilles et la production de grains, des chercheurs de l'Inra, du CNRS, des universités d'Angers et Paris-Sud, ont mis en évidence que différents marqueurs du métabolisme foliaire reflètent la diversité génétique du maïs. Ces travaux ouvrent la voie à une sélection de variétés à fort rendement en grains. Ils viennent d'être publiés dans la revue Plant Cell. Plus...

09/06/2017 - Vidéo du vendredi : Surprenant Désert (extrait)

Sur la bordure atlantique de l'Afrique australe, entre l'Angola et l'Afrique du Sud, s'étend une zone aride, le Namib. La région centrale du désert du Namib est constituée de trois parties : la mer de sable, le désert de pierres et l'oued Kuiseb. Les scientifiques de la station de Gobabeb mènent un programme de recherche en écologie désertique. Ils étudient la diversité et l'originalité des adaptations des êtres vivants à un milieu désertique qui comporte de forts contrastes climatiques. Plus...

09/06/2017 - Succès parasitaire des nématodes à galles, bien plus qu'une simple histoire de sexe

Les nématodes à galles sont des ravageurs importants en agriculture, parmi lesquels excellent les espèces qui se reproduisent de manière strictement asexué, en dépit des avantages génétiques conférés par la reproduction sexuée. Des chercheurs de l'Inra, de l'Université Côte d'Azur, du CEA et du CNRS1 ont mis en évidence que l'histoire évolutive de ces nématodes et les particularités structurales de leur génome pourraient expliquer une partie de ce succès hors normes. Ces résultats sont publiés le 8 juin 2017 dans la revue PloS Genetics. Plus...

08/06/2017 - L'audition des premières baleines

L'organe auditif des premières baleines, les protocètes, vient d'être reconstitué virtuellement par des paléontologues de l'Institut des sciences de l'évolution de Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/IRD/EPHE)1. Ces cétacés aujourd'hui éteints, étaient, malgré des mœurs essentiellement aquatiques, pourvus de membres postérieurs leur permettant de se mouvoir sur la terre ferme. La reconstitution virtuelle de leur cochlée, l'organe siège de l'audition, suggère que leurs capacités auditives étaient très différentes de celles de leurs cousins actuels. Plus...

08/06/2017 - Création d'une unité mixte internationale franco-mexicaine en mathématiques

Le CNRS et ses partenaires mexicains, l'Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM) et le Consejo Nacional de Ciencia y Tecnología de México (CONACYT), viennent de créer une unité mixte internationale (UMI) en mathématiques, le "Laboratoire Solomon Lefschetz - LaSoL". Plus...

08/06/2017 - L'accélération laser-plasma pour explorer la matière

L'équipe de Jérôme Faure, directeur de recherche CNRS, a développé une source d'électrons inédite basée sur l'accélération laser-plasma à partir d'un système laser aux propriétés uniques mis au point par l'équipe de Rodrigo Lopes-Martens, chercheur à l'École polytechnique, et qui permettra à la fois de sonder et d'imager la matière. Ces travaux, prometteurs pour la recherche fondamentale en physique, ont été menés au Laboratoire d'optique appliquée (École polytechnique/CNRS/ENSTA ParisTech). Ils sont publiés dans la revue Nature Photonics de mai 2017. Plus...

08/06/2017 - Découverte d'un nouveau système de réparation de l'ADN

Une équipe de chercheurs issus du CNRS, du CEA, des universités Paris Diderot, Paris Descartes, Paris-Sud1, Harvard Medical School et Lebanese American University, a découvert un nouveau système de réparation des dommages causés à l'ADN par les dérivés toxiques du glucose appelés glyoxals. Leur fixation sur les guanines (G), l'un des quatre composants A, T, G, C de la séquence d'ADN, entraîne mutations et cancers. La protéine DJ-1, antiparkinson, répare les guanines endommagées par les glyoxals, prévient l'apparition de mutations, et pourrait être la cible de nouveaux agents anticancéreux. Ces résultats sont parus dans la revue Science, le 8 juin 2017. Plus...

02/06/2017 - Vidéo du vendredi : Haut Vicdessos, une vallée et des hommes (extrait)

Didier Galop, directeur de l’Observatoire Hommes-Milieux (OHM) du Haut-Vicdessos créé en 2009, présente les objectifs de cet observatoire interdisciplinaire qui consistent à observer, documenter et analyser les processus de transitions et d’adaptations en cours ou ayant eu lieu au sein de cette haute vallée d’Ariège et des sept communes qui la composent. Plus...

02/06/2017 - Un régime riche en graisse modifie le système de récompense chez l'animal

L'exposition depuis l'enfance à une alimentation riche en graisse favorise l'obésité et augmenterait, au niveau cérébral, la sensibilité du système de récompense à l'âge adulte. Des chercheurs de l'Inra, de l'université de Bordeaux et du CNRS ont analysé, chez l'animal, les mécanismes en jeu dans ces phénomènes. S'ils sont identiques chez l'Homme, ces travaux démontrent qu'une alimentation riche en graisse pourrait conduire à des changements sur le long terme dans les comportements de recherche des récompenses. Ces résultats viennent d'être publiés dans la revue eNeuro. Plus...

01/06/2017 - Le calcium des dents révèle ses secrets

Deux études basées sur l'analyse des isotopes1 du calcium des dents viennent d'apporter de nouvelles données aussi bien sur l'extinction des reptiles marins que sur l'estimation de l'âge au sevrage chez l'Homme. Ces recherches, menées par des chercheurs du CNRS, de l'ENS de Lyon et de l'Université Claude Bernard Lyon 1, ont été publiées respectivement les 25 et 30 mai 2017 dans Current Biology et PNAS. Elles offrent de nouvelles perspectives pour la recherche en anthropologie et en paléontologie. Plus...

01/06/2017 - Une application inédite dans le domaine du phénotypage des plantes

Une équipe de recherche menée par Emmanuel de Langre, professeur au Laboratoire d'hydrodynamique de l'École polytechnique (CNRS/École polytechnique), vient de développer un dispositif de phénotypage des plantes sans contact et par signature vibratoire. Un brevet, en copropriété École polytechnique/CNRS/Inra, a été déposé dans le cadre du programme de prématuration Vibrophene en vue d'une future utilisation industrielle. Plus...

01/06/2017 - Conférence de presse : quel avion pour demain ?

Conférence de presse Jeudi 8 juin 2017 à 10h Au CNRS – 3, rue Michel-Ange – Paris 16ème Métro Michel-Ange Auteuil (Lignes 9 et 10) Plus...

haut de page

Mai

26/05/2017 - Vidéo du vendredi : Jean Rouch commente... (extrait)

Lors d'une rétrospective de ses films, Jean Rouch s'entretient avec Enrico Fulchignoni. Dans cet extrait, le réalisateur commente les conditions de tournage de son film "Bataille sur le grand fleuve" et raconte la projection du film, quelques années plus tard dans le village des pêcheurs. Plus...

24/05/2017 - Maladies émergentes : une souche fortement mutante de la bactérie à l'origine d'une épidémie au Wisconsin

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec des équipes américaines et australiennes, ont réalisé une caractérisation génomique et évolutive complète de la souche de bactérie Elizabethkingia anophelis à l'origine d'une épidémie qui a touché une soixantaine de personnes dans le Wisconsin en 2015-2016. L'étude révèle que la souche d'E. anophelis à l'origine de cette épidémie est fortement mutante. Une propriété inhabituelle pour une bactérie, qui pourrait conférer un avantage sélectif à cette souche par ailleurs exceptionnellement résistante à de nombreux antibiotiques. Ces données, publiées le 24 mai 2017 dans la revue Nature Communications, ont été mises à disposition de la communauté scientifique internationale. Plus...

24/05/2017 - Itinéraire bis pour le cholestérol

Le cholestérol joue un rôle central dans de nombreux processus du vivant. Dans une nouvelle étude, une équipe dirigée par Catherine-Laure Tomasetto, directrice de recherche Inserm, à l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (Inserm/CNRS/Université de Strasbourg) révèle l'implication de la protéine STARD3 dans la répartition du cholestérol cellulaire. Un peu à la manière d'un scratch moléculaire, cette protéine est capable de former des contacts membranaires entre deux organites cellulaires, ce qui lui permet de transporter du cholestérol d'un organite à l'autre. Ces travaux sont publiés dans la revue EMBO Journal. Plus...

22/05/2017 - Du contexte au cortex : à la découverte des neurones sociaux

L'existence de nouveaux neurones sociaux vient d'être mise en évidence par des chercheurs de l'Institut de neurosciences des systèmes (Aix-Marseille Université/Inserm), du Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (Université Clermont Auvergne/CNRS) et de l'Institut de neurosciences de la Timone (Aix-Marseille Université/CNRS). Ces recherches menées chez le singe ont montré que lorsque l'animal est amené à réaliser une tâche, des neurones différents s'activent selon la présence ou non d'un congénère. Ces résultats, publiés dans la revue Social Cognitive and Affective Neuroscience, améliorent notre compréhension du cerveau social et permettent de mieux comprendre le phénomène de facilitation sociale1. Plus...

22/05/2017 - Hommes/femmes : pas tous égaux face à l'asthme allergique

Des chercheurs menés par Jean-Charles Guéry, du Centre de physiopathologie de Toulouse-Purpan (Inserm/ Université Toulouse III – Paul Sabatier/ CNRS) apporte un nouvel éclairage sur le possible lien entre les hormones masculines et les différences liées au sexe dans la susceptibilité à l'asthme allergique. Cette étude démontre que les hormones telles que la testostérone, agissent sur le système immunitaire. Les résultats sont parus dans la revue scientifique The Journal of Exp. Med. le 8 mai 2017. Plus...

22/05/2017 - Finale nationale de « Ma thèse en 180 secondes » le 14 juin à la Maison de la Radio à Paris

Les inscriptions sont désormais ouvertes pour assister à la finale nationale 2017 du concours « Ma thèse en 180 secondes », le 14 juin à Paris à partir de 18h30. La soirée, co-animée par Mathieu Vidard, Pierre Girard et Marie-Charlotte Morin, se tiendra au Studio 104 de la Maison de la Radio. Organisée par la Conférence des présidents d'université (CPU) et le CNRS, cette finale permettra à 16 doctorants venus de toute la France de présenter leur sujet de thèse en trois minutes. Plus...

19/05/2017 - Vidéo du vendredi : Le champ journalistique et la télévision (extrait)

Pierre Bourdieu, sociologue, professeur-titulaire de la chaire de sociologie au Collège de France présente les acquis des recherches qu'il mène sur la télévision. Dans cet extrait, il montre comment la télévision, en pénétrant l'univers du journalisme, lui a imposé ses façons de fonctionner : règne de l'audimat, qui s'est propagé dans le système entier du journalisme, travail hâtif, fausse concurrence. Plus...

19/05/2017 - Un nouveau matériau pour purifier le gaz naturel

Les domaines de la séparation et de la purification des gaz demandent des matériaux dont la porosité doit-être parfaitement contrôlée. Actuellement, les zéolites, composés inorganiques poreux, sont le plus souvent utilisés, mais réclament beaucoup d'énergie pour leur recyclage. Des chercheurs de l'université saoudienne KAUST1, de l'Institut Lavoisier Versailles (CNRS/Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et de l'Institut Charles Gerhardt Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/ENSCM) viennent de découvrir le KAUST-8, un metal organic framework (MOF) qui purifie le gaz naturel de son humidité et du dioxyde de carbone, tout en se recyclant facilement. Ces travaux sont publiés dans la revue Science le 19 mai 2017. Plus...

17/05/2017 - Une nouvelle piste pour prédire les éruptions solaires ?

Discipline émergente, la météorologie de l'espace porte l'ambition de prédire efficacement les éruptions solaires pour mieux se prémunir de leurs perturbations. Une équipe internationale dirigée par Etienne Pariat, chercheur au Lesia (Observatoire de Paris / CNRS / Université Paris Diderot / UPMC), travaillant sur des modélisations numériques 3D1, a mis en évidence un facteur capable de détecter à l'avance un événement éruptif. Ce facteur est associé à l'hélicité magnétique, qui représente le degré de torsion et d'entortillement du champ magnétique. Cette étude est publiée dans le journal Astronomy and Astrophysics du 17 mai 2017. Plus...

15/05/2017 - Projet ICE MEMORY : deuxième expédition sur le glacier de l'Illimani

Collecter des carottes de glace des glaciers les plus exposés au changement climatique et les stocker en Antarctique pour les scientifiques des générations futures : tel est l'objectif d'ICE MEMORY, programme international de sauvegarde de la mémoire des glaciers. Après le colloque organisé à l'UNESCO en mars, la deuxième expédition du projet se déroulera en Bolivie, sur le glacier de l'Illimani (6 400 m), du 22 mai au 18 juin 2017. Plus...

15/05/2017 - Mise en évidence d'un mécanisme d'arrêt de croissance des racines des plantes

Une équipe de recherche du CEA et du CNRS1 ont mis en évidence un mécanisme d'arrêt de la croissance racinaire des plantes lors d'une carence en phosphate dans le sol. L'exploitation de ces résultats permettrait d'améliorer la résistance de plantes cultivées dans les sols acides ou pauvres en phosphates, ou d'augmenter leurs propriétés d'extraction de métaux polluants. Les résultats de cette étude paraissent dans Nature Communications le 15 mai 2017. Plus...

12/05/2017 - Vidéo du vendredi : Que se passe-t-il lorsque le champ magnétique s'inverse ? (extrait de la série "Les dessous de la planète")

Jean-Pierre Valet, paléomagnéticien à l'Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP), explique comment se déroule une inversion de pôles. Par le passé, le champ magnétique terrestre s'est inversé à de nombreuses reprises et, un jour ou l'autre, le pôle nord magnétique retournera au pôle sud géographique. Doit-on redouter, durant ces phases de transition, l'affaiblissement du bouclier magnétique qui protège la planète des rayonnements cosmiques ? Faut-il s'inquiéter pour les oiseaux migrateurs qui utilisent le champ magnétique pour se repérer ? Plus...

12/05/2017 - Autisme et déficiences intellectuelles : la communication entre les neurones mise en cause

Une étude collaborative internationale, coordonnée par Frédéric Laumonnier (Unité 930 « Imagerie et Cerveau » Inserm/ Université de Tours) et Yann Hérault de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (Inserm/ CNRS/ Université de Strasbourg), apporte des données nouvelles et originales sur le rôle physiopathologique des zones de contact entre les neurones dans certains troubles cérébraux. L'étude révèle que la mutation d'un des gènes impliqués dans les déficiences intellectuelles et l'autisme entraine un dysfonctionnement au niveau des synapses, structures essentielles pour la communication neuronale. Les travaux sont parus le 18 avril 2017 dans la revue Molecular Psychiatry. Plus...

11/05/2017 - Raphaèle Herbin, Jean-Pierre Nozières, Jean-Marie Tarascon et Jamal Tazi lauréats de la médaille de l'innovation 2017 du CNRS

La médaille de l'innovation 2017 du CNRS est décernée à Raphaèle Herbin, Jean-Pierre Nozières, Jean-Marie Tarascon et Jamal Tazi. Cette récompense leur sera remise le 15 juin 2017 lors d'une cérémonie à la Maison des océans, à Paris. La médaille de l'innovation du CNRS récompense des recherches scientifiques exceptionnelles ayant conduit à une innovation marquante sur le plan technologique, thérapeutique ou social et valorisant ainsi la recherche scientifique française. Plus...

10/05/2017 - Histoire migratoire des peuples Bantous : comment la génomique rend hommage au métissage et éclaire le récit de l'esclavage

Au gré d'un mouvement d'expansion initié il y a 4000 à 5000 ans, les populations de langues bantoues – aujourd'hui 310 millions de personnes – ont progressivement quitté leur berceau originel d'Afrique centrale de l'Ouest pour gagner les régions de l'est et du sud du continent. Grâce à une vaste analyse génomique menée sur plus de 2000 échantillons d'individus issus de 57 populations de toute l'Afrique subsaharienne, des scientifiques de l'Institut Pasteur et du CNRS, associés à un large consortium international, ont pu retracer le chemin migratoire de ces populations, qui était jusqu'alors soumis à controverse. Leur étude révèle en outre que le métissage né des rencontres successives avec les populations locales ont permis aux Bantous d'acquérir des mutations génétiques ayant favorisé leur adaptation à leurs nouveaux environnements. En analysant le génome de plus de 5000 Afro-américains d'aujourd'hui, les chercheurs ont enfin pu retracer l'origine génétique des populations africaines déportées en tant qu'esclaves, et confirmer le Golfe du Bénin et l'Afrique centrale de l'Ouest comme principaux ports de traites négrières vers l'Amérique du Nord. Ces travaux ont été publiés le 5 mai dans la revue Science. Plus...

09/05/2017 - Visite de presse – salon Innovatives SHS : des chercheurs qui innovent en sciences humaines et sociales

Mercredi 17 mai 2017 de 9h à 11h Marseille Chanot - Palais de l'Europe arrêt Rond-Point du Prado (métro 2, bus 21, 22, 23, 44, 45, 83) Plus...

08/05/2017 - Projection du son : la supériorité des Stradivarius remise en question

Des chercheurs de l'Institut Jean Le Rond d'Alembert (CNRS/UPMC) ont montré que les violons récents ont une meilleure projection du son1 que les violons fabriqués par le célèbre luthier Antonio Stradivarius. Cette étude, publiée dans la revue PNAS le 8 mai 2017, révèle également qu'en dépit du prestige de ces anciens violons italiens, les auditeurs préfèrent le son produit par les instruments récents et ne peuvent différencier les deux catégories de violons. Plus...

08/05/2017 - Réchauffement climatique : la flore microbienne en danger ?

Les effets néfastes du changement climatique sur les espèces du microbiote intestinal1 d'un lézard viennent d'être mis en évidence par des chercheurs du laboratoire Évolution et diversité biologique de Toulouse (CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier/ENSFEA/IRD), de la Station d'écologie théorique et expérimentale (CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) et de l'Université d'Exeter (Grande-Bretagne)2. Cette nouvelle étude à paraître dans la revue Nature Ecology & Evolution démontre l'urgence de mieux comprendre l'impact du climat sur les relations entre espèces afin de les protéger plus efficacement. Plus...

05/05/2017 - Vidéo du vendredi : Pourquoi les monuments aux morts ?

Afin de garantir la permanence du souvenir de tous ces soldats morts pour la patrie, on érige dès le début des années 1920 des monuments aux morts dans toute la France. Dans cet extrait du film "Rendez-vous au monument aux morts", plusieurs historiens expliquent la nécessité, après guerre, d'ériger ces monuments pour commémorer et rendre hommage aux morts. Plus...

04/05/2017 - Quand les liquides se bloquent : le mystère de la fécule de maïs élucidé

Certaines suspensions de particules, comme des grains d'amidon dans l'eau, liquides au repos, deviennent brusquement solides lorsqu'elles sont soumises à un écoulement rapide ou à un choc. Ce comportement fascinant, appelé rhéo-épaississement, permet par exemple de « marcher sur l'eau » ou de concevoir des vestes légères et souples mais très résistantes en cas de choc. Des chercheurs de l'Institut universitaire des systèmes thermiques industriels (Aix-Marseille Université/CNRS) ont montré expérimentalement que ce comportement vient d'une transition qui implique le frottement entre les particules et la présence de forces répulsives à courte portée (d'origine électrostatique ou physico-chimique). Cette étude est publiée dans la revue PNAS, le 1er mai 2017. Plus...

haut de page

Avril

28/04/2017 - Vidéo du vendredi : Taro Okamoto

Dans cet extrait, le sculpteur, peintre, ethnologue et sociologue Taro Okamoto reçoit Jean Rouch, dans son atelier à Tokyo. L’occasion pour cet ancien élève de Marcel Mauss, tout en présentant ses sculptures, d’évoquer l’influence de Marcel Mauss sur son art, sa manière de penser et de vivre. Plus...

28/04/2017 - Création d'un institut pluridisciplinaire pour l'étude des migrations

La crise migratoire actuelle en Europe révèle la nécessité de disposer de données scientifiques solides pour aider les pouvoirs publics à prendre des décisions importantes et ce, dans des contextes d'urgence et de situations politiques variés. En réponse à ces préoccupations, l'Inserm et le CNRS ont mobilisé cinq institutions d'enseignement et de recherche (Ined, IRD, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, EHESS et EPHE) dans le but de créer un institut interdisciplinaire pour l'étude des migrations. Il verra le jour en 2019 sur le Campus Condorcet, et regroupera 200 chercheurs. Cette structure sera financée par le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans le cadre de l'appel à projets "Instituts Convergences". Plus...

27/04/2017 - Certains mystères de la domestication animale révélés par les chevaux des Scythes

En étudiant le génome des chevaux des Scythes, une équipe internationale de chercheurs esquisse les relations que ces nomades d'Asie centrale de l'Âge de Fer entretenaient avec leurs montures – et lève le voile sur certains des mystères de la domestication animale. Publiés dans la revue Science le 28 avril 2017, ces travaux ont été dirigés par Ludovic Orlando, directeur de recherche du CNRS au laboratoire Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier/Université Paris Descartes) et professeur au Museum d'histoire naturelle du Danemark1. Plus...

27/04/2017 - Conférence de presse – Innovatives SHS : le salon de la valorisation en sciences humaines et sociales

Marseille – mardi 9 mai 2017 à 10h Campus Joseph Aiguier du CNRS – Bâtiment PH 31, Chemin Joseph Aiguier Bus 21 ou 47 (arrêt Michelet Bonneaude) / Bus 48 (arrêt Aiguier-CNRS) Plus...

26/04/2017 - Nous sommes plus que notre ADN : découverte d'un nouveau mécanisme d'hérédité épigénétique

L'équipe de Giacomo Cavalli, à l'Institut de génétique humaine de Montpellier (Université de Montpellier/CNRS), en collaboration avec l'Inra1, démontre chez la drosophile l'existence d'une hérédité épigénétique2 transgénérationnelle. En modifiant de façon transitoire la fonction des protéines du groupe Polycomb, dont l'activité est essentielle au cours du développement, ils ont obtenu des lignées de drosophile porteuses de la même séquence d'ADN mais caractérisées par des yeux de couleurs différentes. Ces différences dépendent d'un degré variable de répression par les protéines Polycomb qui est hérité de façon stable mais réversible. Cette hérédité épigénétique s'applique aussi bien à des lignées transgéniques qu'à des lignées naturelles et peut être modifiée par des changements de conditions environnementales, comme la température ambiante. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Genetics, le 24 avril 2017. Plus...

24/04/2017 - Quand l'intelligence artificielle évalue les champions d'échecs

Utilisé par la plupart des fédérations d'échecs, le système Elo classe les joueurs en fonction de leurs résultats. Bien que très efficace, il néglige certains critères pertinents comme la qualité de chaque coup joué. Jean-Marc Alliot de l'Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT - CNRS/INP Toulouse/Université Toulouse Paul Sabatier/Université Toulouse Jean Jaurès/Université Toulouse Capitole) propose donc un nouveau système, publié le 24 avril 2017 dans la revue de l'International Computer Games Association. Plus...

21/04/2017 - Vidéo du vendredi : Muse, la machine à explorer le temps

Observer les galaxies jusqu'aux confins de l’Univers, est la grande ambition du projet MUSE, le Multi-Unit Spectroscopic Explorer. Dans cet extrait, Roland Bacon, astrophysicien au Centre de Recherche Astrophysique de Lyon, retrace l’histoire peu ordinaire de cet instrument, depuis son concept imaginé il y a plus de 15 ans, jusqu’aux 7 tonnes de très haute technologie déployées aujourd’hui sur le Very Large Telescope (VLT - très grand télescope) de l'Observatoire Européen Austral. Plus...

20/04/2017 - Océan Arctique : découverte d'une importante zone d'accumulation des déchets plastiques au nord de l'Europe

Les expéditions de recherche scientifique Tara Oceans 2009-2013 (France) et Malaspina 2010 (Espagne) ont mis en évidence le transport à grande échelle de débris de plastique flottants depuis l'océan Atlantique jusqu'à l'Arctique. L'étude, à laquelle a participé une chercheuse du CNRS et publiée dans Science Advances, confirme qu'en seulement quelques décennies d'utilisation de matières plastiques, la pollution marine résultante est déjà devenue un grave problème jusque dans l'Arctique. Plus...

14/04/2017 - Vidéo du vendredi : L'empire des signes (extrait)

Ce film pédagogique présente l’originalité de l’écriture de la langue chinoise. Dans cet extrait, les signes sont analysés et classés en plusieurs groupes (figures simples, figures élaborées et figures composées). Les idéogrammes exercent une double fascination, celle du mystère de leur sens caché et celle de leur beauté propre. Plus...

14/04/2017 - Expérience Pilot : les poussières interstellaires étudiées depuis un ballon

L'expérience d'astrophysique Pilot sera lancée dans quelques jours sous un ballon stratosphérique depuis Alice Springs, au centre de l'Australie. Le but est d'observer la polarisation de l'émission des grains de poussières présents dans le milieu interstellaire de notre Galaxie et des galaxies proches. Avec une masse de près d'une tonne, Pilot utilise les plus gros ballons lancés par le CNES. Elle a été développée par l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (CNRS/CNES/Université Paul Sabatier) et l'Institut d'astrophysique spatiale (CNRS/Université Paris-Sud) et l'Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'univers (CEA-Irfu). Pilot a déjà volé une première fois en septembre 2015 depuis le Canada : il s'agira donc de son premier vol sous le ciel de l'hémisphère sud, plus riche en sources d'intérêt pour Pilot. Plus...

10/04/2017 - Quand nos plastiques deviennent des matériaux hautes performances recyclables

Eoliennes, automobiles, canalisations, robotique ou électronique portable demandent des matériaux plus légers,plus résistants mais aussi moins chers et réutilisables. Peut-on transformer les matériaux plastiques de tous les jours en matériaux de hautes performances ? Oui ! répond l'équipe de Ludwik Leibler et Renaud Nicolaÿ du laboratoire Matière molle et chimie (ESPCI Paris/CNRS). Une réaction chimique inédite a permis aux chercheurs d'assembler les macromolécules du plastique en un réseau dynamique, un vitrimère, en utilisant la chaîne de production traditionnelle. Grâce à leur combinaison de propriétés, les vitrimères pourraient révolutionner le monde des plastiques. D'autant plus que cette nouvelle chimie ouvre la voie au recyclage des différents plastiques sans tri sélectif préalable, en les transformant en alliage vitrimère. Ces travaux sont publiés le 7 avril dans la revue Science. Plus...

10/04/2017 - Quelle est l'efficacité de la production de neige de culture ?

L'usage de la neige de culture est en augmentation dans la plupart des stations de ski françaises. Toutefois, cette méthode de préparation des pistes est parfois sujette à controverses et l'ampleur de ses enjeux motive la réalisation de travaux de recherche sur le sujet. Une nouvelle étude menée par le Centre d'études de la neige (CEN1, Météo-France/CNRS) et Irstea Grenoble2 s'est attachée à quantifier précisément l'efficacité de la production de neige de culture actuelle. Sans juger de l'intérêt de la neige de culture pour le fonctionnement des domaines skiables dans des conditions climatiques variables, ces résultats sont susceptibles de stimuler l'amélioration de recommandations techniques pour l'implantation et l'usage des enneigeurs, voire des évolutions technologiques de production de neige. Ils sont publiés dans la revue The Cryosphere datée du 7 avril 2017. Plus...

07/04/2017 - Vidéo du vendredi : Un moteur plus humain (extrait de la série "Nature = Futur !")

Les différents métabolismes respiratoires de l’homme au cours de performances sportives sont un modèle d’inspiration pour fabriquer des moteurs de voiture hybrides qui émettent moins de CO2. Plus...

07/04/2017 - Primates : l'odorat pour échapper aux parasites

Des chercheurs du CNRS ont découvert que les mandrills évitaient de rentrer en contact avec leurs congénères infectés par des amibes gastro-intestinales grâce à leur odorat, afin d'échapper à toute contamination. Ces travaux, publiés dans la revue Science Advances du 7 avril 2017, montrent que les parasites influencent les comportements sociaux des primates qui développent une stratégie d'évitement parasitaire grâce à un mécanisme olfactif. Plus...

04/04/2017 - Quelles actions de régulation du bruit dans les océans ?

L'Observatoire de l'innovation responsable, think tank international dé-pendant de l'Institut interdisciplinaire de l'innovation (École polytechnique / CNRS / MINES ParisTech / Télécom ParisTech) organisait en sep-tembre dernier une conférence internationale sur l'impact du bruit sur les animaux marins et sur les solutions possibles à mettre en place. Cette conférence a donné lieu à la publication d'un position paper, synthétisant les résultats et à destination des pouvoirs publics français et européens ainsi qu'aux industriels concernés. Plus...

03/04/2017 - Salon Innovatives SHS : Marseille accueille la 3e édition

Faire connaître la diversité des savoir-faire et des innovations issues des laboratoires de sciences humaines et sociales (SHS). Faciliter la rencontre et les échanges entre équipes de recherche, monde entrepreneurial et décideurs publics, afin de construire des projets communs et de faciliter les transferts de connaissances et de compétences dans un sens comme dans l'autre. Tels sont les objectifs du salon Innovatives SHS, organisé par le CNRS, dont la troisième édition se tiendra les 17 et 18 mai 2017 au Parc Chanot, à Marseille. Cette édition accueille une vingtaine de projets étrangers, notamment québécois, et met l'accent sur la santé. D'autres projets exposés concernent la mise en valeur du patrimoine, l'aménagement des territoires, l'éducation, et d'autres expertises. Un salon à découvrir lors d'une conférence de presse, le mardi 9 mai à Marseille, et par une visite de presse le mercredi 17 mai 2017. Plus...

03/04/2017 - On a retrouvé les pôles magnétiques d'Uranus

La détection sur Uranus de nouvelles aurores polaires, dont les plus intenses jamais observées, apporte de nouvelles informations sur l'environnement magnétique atypique et mal connu de la septième planète du Système solaire. Des images rares obtenues par une équipe internationale sous la conduite d'un astronome de l'Observatoire de Paris au Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris/CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot) paraissent le 3 avril 2017 dans la revue Journal of Geophysical Research. Plus...

03/04/2017 - Des synapses électroniques capables d'apprendre : vers un cerveau artificiel ?

Des chercheurs du CNRS, de Thales et des Universités de Bordeaux, de Paris-Sud, et d'Evry viennent de créer une synapse artificielle capable d'apprendre de manière autonome. Ils ont également réussi à modéliser ce dispositif. Cette dernière étape est fondamentale pour élaborer des circuits plus complexes. Les travaux sont publiés dans Nature Communications le 3 avril 2017. Plus...

haut de page

Mars

31/03/2017 - Vidéo du vendredi : Autisme : traitements en progrès (extrait de la série "Une chimie pensée autrement")

Dans cet épisode de la série "Une chimie pensée autrement" (2011), Marcel Hibert, chercheur au Laboratoire d'Innovation Thérapeutique, évoque une nouvelle avancée dans le traitement de l'autisme. Depuis une dizaine d'années, on a découvert qu'une hormone, l'ocytocine, et son récepteur, jouent un rôle clé dans les relations entre un nouveau-né et son groupe social. Cette découverte pourrait déboucher sur la mise au point d'un médicament contre l'autisme... Plus...

31/03/2017 - La redistribution du vivant en réponse au réchauffement global : un tsunami silencieux non sans conséquences pour le genre humain

En réponse à l'augmentation globale des températures, la grande majorité des êtres vivants (animaux et végétaux), que ce soit sur terre ou dans les océans, migrent vers les pôles, les sommets des montagnes ou bien les profondeurs des océans. Ce phénomène global, aujourd'hui reconnu comme un fait incontestable par l'ensemble de la communauté scientifique, est comme une lame de fond dont les impacts sur le fonctionnement des écosystèmes (dont fait partie l'Homme) et sur la dynamique propre du changement climatique restent largement méconnus. Cette étude, issue d'une collaboration internationale menée par des scientifiques australiens de l'Institut des études marines et de l'Antarctique (IMAS, Tasmanie) et impliquant un chercheur du laboratoire EDYSAN (UPJV/CNRS), est publiée dans la prestigieuse revue Science. Les résultats de cette collaboration unique entre 41 chercheurs issus de tous les continents (14 pays) et de toutes les disciplines du vivant (biologie marine, terrestre, animale et végétale) montrent comment l'Homme est déjà et sera encore affecté par cette lame de fond avec laquelle il faudra composer. Plus...

31/03/2017 - Un fossile du Muséum, précurseur des cétacés actuels, livre ses secrets

Le squelette de Cynthiacetus peruvianus que peuvent admirer les visiteurs de la Galerie de Paléontologie du Muséum est l'un des plus complets au monde. La remarquable conservation et la complétude de ce spécimen ont permis aux chercheurs du Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements (Muséum national d'Histoire naturelle/CNRS/UPMC) d'explorer dans les moindres détails l'anatomie de Cynthiacetus. Cette étude exceptionnelle qui fait l'objet d'un numéro spécial de la revue Geodiversitas a démontré que Cynthiacetus fait bien partie de la famille des Basilosauridés, d'où sont issus les cétacés modernes. Plus...

30/03/2017 - Le partenariat scientifique Pierre Fabre Dermo-Cosmétique/UPMC/CNRS récompensé par le Grand Prix AEF Recherche & Innovation

Pierre Fabre Dermo-Cosmétique vient de recevoir le grand prix AEF Universités - Entreprises « les meilleures initiatives partagées » dans la catégorie recherche et innovation pour son partenariat exemplaire avec l'université Pierre et Marie Curie (UPMC) et le CNRS. Cette distinction récompense un partenariat scientifique public/privé de plus de 20 ans, consacré à la recherche de nouvelles molécules issues des micro-organismes en vue de leurs applications en dermo-cosmétique. Ces recherches ont été menées à l'observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer (UPMC/CNRS), près de Perpignan. Ce prix a été remis dans le cadre de la 10ème édition des Rencontres Universités Entreprises (RUE) de l'AEF. Plus...

30/03/2017 - Présidentielle 2017 – Avec le Politoscope, Twitter et la politosphère passés au macroscope

Un dispositif inédit d'analyse des communautés politiques et de la circulation de l'information sur Twitter a été mis au point par une équipe de chercheurs de l'Institut des systèmes complexes du CNRS et du Centre d'analyse et de mathématiques sociales (CNRS/EHESS), pilotée par David Chavalarias. L'objectif : donner du sens à l'immense masse de données générées sur ce réseau social à l'approche des présidentielles. Le Politoscope, ou "macroscope politique", sera présenté aux médias, lundi 3 avril à 11h, dans les locaux de l'Institut des systèmes complexes. Il sera également présenté à l'occasion de l'exposition "Terra Data" qui se tiendra à la Cité des Sciences à Paris du 4 avril 2017 au 7 janvier 2018. Plus...

29/03/2017 - Un capteur de rayons X miniature pour une médecine de haute précision

Détecter des rayons X à une très petite échelle spatiale ouvre la voie à des images médicales et des thérapies de haute précision. C'est ce qu'ont réalisé des chercheurs du CNRS, de l'université de Franche-Comté et d'Aix-Marseille université, en intégrant un détecteur à l'extrémité d'une fibre optique. Ces résultats ont été publiés le 28 mars 2017 dans la revue Optics Letters. Plus...

28/03/2017 - « VOS POUCES POUR LA SCIENCE »

Communiquer avec ses proches, ses collègues ou ses amis n'a jamais été aussi facile et interactif. Messageries électroniques ou réseaux sociaux rythment notre quotidien et supplantent le SMS. C'est pourquoi l'Université catholique de Louvain, en partenariat avec le laboratoire Praxiling (CNRS/Université Paul-Valéry Montpellier 3) et le laboratoire PREFICS (Université Rennes 2), lance « Vos pouces pour la science », une grande collecte de données qui vise à étudier les compétences de la population au contact des nouveaux médias de communication. Ce projet de recherche pluridisciplinaire, piloté par l'UCL, rassemble des chercheurs en sociolinguistique, psychologie, sociologie et traitement automatique du langage de plusieurs pays francophones (Belgique, France, Suisse, Québec) et est financé par le FNRS1. Plus...

27/03/2017 - Conférence de presse - Nanocar Race, la première course internationale de molécules-voitures

Mardi 4 avril 2017 à 10h Au CNRS – 3 rue Michel Ange – Paris 16 ème Métro Michel-Ange Auteuil (lignes 9 et 10) Plus...

24/03/2017 - Vidéo du vendredi : Cocorico ! Monsieur Poulet (extrait)

A l'occasion du Centenaire de la naissance de Jean Rouch, CNRS Images propose tout au long de l'année 2017 des extraits de ses films. Cette semaine il s'agit d'une fiction racontant les aventures de trois personnages dans la brousse au Niger. Lam décide de partir en brousse dans une vieille 2 CV camionnette pour faire le commerce du poulet, avec l'aide d'un assistant. La rencontre d'une troisième personne, qui s'intègre tant bien que mal au groupe, trouble quelque peu l'organisation précaire du voyage. La voiture joue l'un des premiers rôles dans leur périple qui, partant de Niamey, les conduit en brousse. Plus...

23/03/2017 - L'embryon humain comme vous ne l'avez jamais vu

Une équipe coordonnée par Alain Chédotal, directeur de recherche Inserm, au sein de l'Institut de la vision (Inserm/UPMC/CNRS) et Paolo Giacobini au centre de recherche Jean Pierre Aubert (Inserm/Université de Lille) vient de réaliser une série d'observations inédites de l'anatomie d'embryons humains âgés de 6 à 14 semaines. Une prouesse devenue possible grâce à la combinaison de deux techniques récentes d'immuno-marquage, de microscopie en 3D et une technique permettant de rendre les tissus transparents. Ces découvertes font l'objet d'une publication dans la revue Cell datée du 23 mars 2017. Plus...

21/03/2017 - La discrimination de genre existe aussi en science

La discrimination de genre se niche même là où on ne l'attend pas. Une équipe internationale, impliquant Demian Battaglia, chercheur CNRS à l'Institut de neurosciences des systèmes (Inserm/AMU) et des chercheurs de Yale et de l'Institut Max Planck (Allemagne), vient de démontrer que les femmes sont sous représentées dans le mécanisme de révision des publications scientifiques. Ces travaux sont publiés dans la revue eLife le 21 mars 2017. Plus...

21/03/2017 - Ma thèse en 180 secondes : les doctorants entrent en scène dans toute la France

Organisé par la Conférence des présidents d'université (CPU) et le CNRS, le concours de vulgarisation scientifique «Ma thèse en 180 secondes » lance son édition 2017 française à partir du 23 mars. La grande finale nationale aura lieu à Paris le 14 juin prochain. Plus...

20/03/2017 - Les nanomachines s'équipent d'une boîte de vitesse contrôlée par la lumière

Mises à l'honneur par le prix Nobel de chimie 2016, les nanomachines fournissent un travail mécanique aux plus petites échelles. À ces dimensions, les moteurs moléculaires ne peuvent cependant produire ce travail que dans un seul sens. Des chercheurs de l'Institut Charles Sadron du CNRS, menés par Nicolas Giuseppone, professeur à l'Université de Strasbourg, en collaboration avec le Laboratoire de mathématiques d'Orsay (CNRS/Université Paris-Sud), sont parvenus à développer des machines moléculaires plus complexes capables de fournir un travail dans un sens, puis dans l'autre. L'ensemble peut même être précisément contrôlé à la manière d'une boîte de vitesses. Cette étude est publiée dans Nature Nanotechnology le 20 mars 2017. Plus...

20/03/2017 - Génome artificiel : 5 nouveaux chromosomes synthétiques de levure

Trois ans après la publication de la structure du premier chromosome synthétique de levure, le consortium international Sc2.0, constitué de plus de 200 chercheurs dans le monde, annonce avoir synthétisé cinq nouveaux chromosomes, totalisant 30 % du génome du microorganisme. Ces découvertes ont fait l'objet de sept publications conjointes dans la revue Science du 10 mars 2017. Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'université Pierre-et-Marie-Curie étudient dans l'une d'elle l'organisation fonctionnelle de ces chromosomes synthétiques. Leurs travaux permettent de valider l'ensemble du design des séquences synthétiques et serviront de référence dans des expériences futures. Plus...

17/03/2017 - Vidéo du vendredi : Les miroirs les plus parfaits du monde

Les miroirs les plus réfléchissants du monde se trouvent au Laboratoire des Matériaux Avancés (LMA) à Lyon. Ces miroirs demandent jusqu'à deux ans de travail avant d'intégrer un détecteur d'ondes gravitationnelles tel que LIGO ou Virgo. Éléments clés de ces détecteurs, ils sont parmi les optiques les plus précises jamais réalisées au monde. Chaque étape de leur traitement doit être accomplie dans des conditions de température, d'hygrométrie et de propreté rigoureusement contrôlées, afin d'obtenir le résultat le plus parfait possible. Plus...

16/03/2017 - Tuberculose et antibiorésistance : des chercheurs lillois inventent un nouveau prototype de médicament

Des chercheurs lillois (Inserm, Université de Lille, Institut Pasteur de Lille, CNRS)* ont inventé un prototype de médicament (SMARt-420**) capable de supprimer la résistance à l'éthionamide, un antibiotique utilisé pour traiter la tuberculose. Ces travaux sont publiés dans la revue Science datée du 17 mars 2017 et ouvrent une nouvelle voie dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques. Plus...

16/03/2017 - Une nouvelle compréhension des échanges gazeux pulmonaires

Comment se déroulent les échanges gazeux dans les poumons ? Les recherches menées par Bernard Sapoval, directeur de recherche émérite du CNRS, et Min-Yeong Kang, post-doctorant, au Laboratoire de physique de la matière condensée (LPMC - École polytechnique/CNRS) démontrent que l'interprétation traditionnelle de la quantification des échanges dans le poumon humain est erronée. Ces travaux ont déjà fait l'objet de deux publications scientifiques. Plus...

16/03/2017 - « Les Big Data à découvert »

Ouvrage collectif sous la direction de Mokrane Bouzeghoub et Rémy Mosseri Préface d'Alain Fuchs, président du CNRS Parution le 16 mars chez CNRS Editions 350 pages – 39 € Plus...

16/03/2017 - Numérique : des chercheurs nantais développent avec Netflix une nouvelle technologie d'encodage vidéo pour smartphone

Des chercheurs du Laboratoire des sciences du numérique de Nantes (Université de Nantes/CNRS/Centrale Nantes/IMT Atlantique) ont collaboré avec la société Netflix pour le développement d'un nouveau système d'encodage permettant de préserver la qualité d'une vidéo transmise et visionnée sur smartphone, même à très bas débit. Cette nouvelle technologie, présentée par le vice-président innovation de Netflix en personne, a été l'une des annonces phares du dernier Mobile World Congress 2017 (MWC) de Barcelone, le plus grand rendez-vous du monde dédié à la téléphonie mobile. Plus...

15/03/2017 - Découverte d'un marqueur du réservoir du VIH : une nouvelle piste pour éliminer le virus

Des chercheurs français ont identifié un marqueur qui permet de différencier les cellules « dormantes » infectées par le VIH des cellules saines. Cette découverte permettra d'isoler et d'analyser ces cellules réservoirs qui, en hébergeant silencieusement le virus, sont responsables de la persistance du virus même chez les patients sous traitements antirétroviraux, dont la charge virale est indétectable. Elle ouvre la voie à de nouvelles stratégies thérapeutiques par le ciblage des cellules infectées. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre du programme stratégique de l'ANRS « Réservoirs du VIH ». Ils sont issus d'une collaboration entre le CNRS, l'Université de Montpellier, l'Inserm, l'Institut Pasteur, l'hôpital Henri-Mondor AP-HP de Créteil, l'hôpital Gui de Chauliac (CHU de Montpellier) et le VRI (Institut de recherche vaccinale), et font l'objet d'une publication dans la revue Nature le 15 mars 2017. Un brevet, en propriété CNRS, a été déposé sur l'utilisation diagnostique et thérapeutique du marqueur identifié. Plus...

13/03/2017 - Les axes de rotation des étoiles nous parlent de leur naissance

Une équipe de recherche internationale incluant le CEA, le CNRS et l'Université Grenoble-Alpes1 a révélé, par astérosismologie, un surprenant alignement des axes de rotation des étoiles dans des amas ouverts, révélant les conditions dans lesquelles les étoiles se sont formées dans notre galaxie. Ce résultat a été obtenu en étudiant, grâce à la mission Kepler de la Nasa, un ensemble de géantes rouges dans deux anciens amas ouverts de la Voie lactée. Il est paru le 13 mars 2017 en une de Nature Astronomy. Plus...

13/03/2017 - Top départ pour Nanocar Race, la 1ère course internationale de molécules-voitures

Pour la première fois, des nanocars s'affronteront lors d'une course internationale de molécules-voitures les 28 et 29 avril 2017 à Toulouse. Ces véhicules de quelques centaines d'atomes seront propulsés grâce à des impulsions électriques. Durant les 36 h de la course, ils devront parcourir une piste en atomes d'or de 100 nanomètres de long au maximum. Ils s'opposeront sous les quatre pointes d'un microscope unique au monde situé au Centre d'élaboration de matériaux et d'études structurales (CEMES) du CNRS à Toulouse. Cette course organisée par le CNRS est avant tout un défi scientifique et technologique qui sera retransmis en direct sur la chaîne YouTube Nanocar Race. Au-delà de la compétition, tout l'enjeu est de faire progresser la recherche dans l'observation et le contrôle des molécules-machines. Plus...

10/03/2017 - Vidéo du vendredi : Poussée ou tirée par les cheveux ? (extrait de la série "3 minutes d'univers")

Ce quatrième épisode de la série "3 minutes d'univers" traite, de manière imagée et humoristique, de la comète de Halley, donnant ainsi des réponses accessibles à des questions parfois complexes. Le film est librement inspiré de l'ouvrage "Le Beau livre de l'univers" écrit par Jacques Paul et Jean-Luc Robert, qui retrace l'histoire de l'univers en 200 grandes étapes. Plus...

09/03/2017 - Les mouvements volontaires des yeux, nouvel indicateur du contrôle postural dans la maladie de Parkinson ?

L'instabilité de la posture est le premier facteur associé aux chutes chez les patients parkinsoniens mais il existe d'autres symptômes tels que les troubles oculaires. Des équipes de l'hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP et de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (Inserm/CNRS/UPMC) se sont penchés sur le lien entre ces troubles oculaires observés chez certains patients et l'instabilité de la posture. Leurs résultats mettent en évidence un nouveau marqueur potentiel du contrôle postural dans la maladie de Parkinson. Ces résultats sont publiés dans la revue Neurology. Plus...

07/03/2017 - Avec Ikonikat, le CNRS et le musée du Louvre-Lens s'associent pour étudier la perception des œuvres

A l'occasion de l'exposition « Le Mystère Le Nain » au musée du Louvre-Lens, dont le CNRS est partenaire, les deux établissements s'associent pour mener un projet de recherche inédit. Pendant toute la durée de l'exposition (du 22 mars au 26 juin 2017), 600 visiteurs munis d'une tablette indiqueront ce qu'ils pensent pertinent de voir dans sept des œuvres exposées. Les tracés, enregistrés et traités grâce à l'application Ikonikat, permettront aux chercheurs de savoir si l'attention d'un visiteur se porte réellement sur les éléments jugés les plus dignes d'intérêt par les professionnels. Les résultats contribueront notamment à nourrir la politique des publics du musée. Plus...

03/03/2017 - Vidéo du vendredi : Cathie Vix-Guterl, lauréate de la médaille de l'innovation 2016

A l'occasion de sa médaille de l'innovation 2016, décernée par le CNRS, Cathie Vix-Guterl retrace son parcours. Cette chimiste est la directrice de l'Institut de science des matériaux de Mulhouse et de l'Institut Carnot Mica, qu'elle a tous deux contribué à créer et à implanter avec succès en Alsace. Manageuse hors pair de la recherche et de l'innovation, elle est également experte des matériaux carbonés, céramiques et hybrides. Ses travaux de recherche, aussi bien fondamentale qu'appliquée, portent sur la synthèse contrôlée de nouveaux matériaux, leur caractérisation multi-échelle et l'étude de leurs propriétés. Plus...

03/03/2017 - Journée de l'innovation du CNRS - Découvrez les structures communes entre le CNRS et les entreprises

Attention ! Inscription impérative avant le 8 mars auprès du bureau de presse du CNRS : alexiane.agullo@cnrs-dir.fr l T 01 44 96 43 90 Visite de l'Unité mixte de physique CNRS/Thales Suivie d'un point presse sur l'enquête « Le CNRS, pionnier de l'innovation ouverte. Les structures communes de recherche CNRS/entreprises ». Le vendredi 10 mars 2017 de 14h15 à 16h30 1 avenue Augustin Fresnel, 91767 Palaiseau (un départ groupé est prévu de la gare de Massy Palaiseau à 14h00) L'Unité mixte de physique CNRS/Thales est un des fleurons des quelque 130 structures communes de recherche CNRS avec des entreprises, recensées dans une enquête inédite. Les principales conclusions de cette étude seront présentées le vendredi 10 mars à l'issue de la visite du laboratoire, en présence notamment d'Albert Fert, prix Nobel de Physique 2007. Cet évènement est proposé dans le cadre de la journée nationale dédiée à l'innovation organisée par l'établissement un peu partout en France. Plus...

02/03/2017 - Le CNRS fête les 10 ans de l'ERC

Créé en 2007, l'European Research Council (Conseil européen de la recherche) attribue chaque année des bourses de recherche individuelles à des scientifiques talentueux. L'ERC célébrera ses 10 ans du 13 au 19 mars 2017 lors de « l'ERC Week » clôturée par un évènement scientifique le 21 mars à Bruxelles. Le CNRS s'associe à cet anniversaire, à travers plusieurs rencontres organisées en France et l'ouverture d'un site internet présentant les 360 lauréats des différentes bourses ERC issus du CNRS. Plus...

02/03/2017 - Communiqué de presse CNRS/AMU/AP-HM

Plus...

02/03/2017 - Cancer du sein: identification d'un interrupteur moléculaire qui contrôle les cellules souches cancéreuses

Certaines cellules cancéreuses sont résistantes au traitement et persistent. Si elles ont la capacité de proliférer à nouveau, même un très petit nombre de ces cellules peut suffire à reconstituer une tumeur après ou malgré le traitement. Pour éliminer ces « cellules souches cancéreuses » (CSC), différentes approches ont été tentées au cours des dernières années : thérapies ciblées, vaccination, privation d'alimentation des tumeurs. Dans un article paru dans la revue Cell Reports, Christophe Ginestier, chargé de recherche Inserm au Centre de recherche en cancérologie de Marseille (Aix-Marseille Université/CNRS/Institut Paoli-Calmettes), et ses collaborateurs, identifient qu'une molécule d'ARN1 particulier joue le rôle d'interrupteur moléculaire capable « d'éteindre » ou « d'allumer » la prolifération des CSC dans les cancers du sein. Plus...

01/03/2017 - Semaine du cerveau 2017 : les chercheurs du CNRS à la rencontre du grand public

La mémoire laisse-t-elle une trace biologique dans le cerveau ? Pourquoi manger change nos émotions ? Les danseurs et les musiciens ont-ils un cerveau différent des autres ? Comment le corps modifie notre esprit ? Le cerveau vieillit-il mieux grâce à l'activité physique ? Des chercheurs du CNRS se mobilisent dans toute la France afin de partager l'état des connaissances sur ces questions et leurs travaux en cours, lors de la 19e Semaine du cerveau, du 13 au 19 mars 2017. Cette manifestation grand public et gratuite, coordonnée par la Société des neurosciences, se tient dans plus de 30 villes françaises et simultanément dans 62 pays dans le monde. Ateliers, ciné-débats, pièces de théâtre, concerts, cafés des sciences, expositions et conférences rythment cette semaine. Plus...

01/03/2017 - Des mutations génétiques perturbent la communication entre les hémisphères cérébraux

Des équipes de l'AP-HP viennent d'identifier le premier gène à l'origine d'un défaut de développement du corps calleux : la principale structure cérébrale responsable de la communication entre les deux hémisphères du cerveau. Ces travaux menés par le Dr Christel Depienne à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP et à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (Inserm/CNRS/UPMC), en collaboration avec des équipes de l'hôpital Trousseau AP-HP, de l'Université de Strasbourg et des chercheurs australiens1, font l'objet d'une publication dans la revue Nature Genetics, le 27 février 2017. Plus...

01/03/2017 - Recréer des surfaces superhydrophobes et antibuée en s'inspirant de la nature

Dans un article publié le 27 février 2017 dans Nature Materials, Timothée Mouterde, doctorant au Laboratoire d'hydrodynamique (École polytechnique/CNRS), s'intéresse aux propriétés superhydrophobes et anti-buée engendrées par des nano-structures spéciales. Plus...

haut de page

Février

24/02/2017 - Vidéo du vendredi : Le souffle d'air du grillon (extrait de la série "Nature = Futur !")

En reproduisant le mode ultrarapide de circulation de l’information développé par les poils du grillon, on peut réaliser des micros capteurs électroniques ultra-performants à des fins technologiques ou médicales. Plus...

24/02/2017 - D'où viennent les fleurs ? L'« abominable mystère de Darwin » s'éclaircit

Le mystère de l'origine des plantes à fleurs est en partie levé grâce à une équipe du Laboratoire de physiologie cellulaire et végétale (CNRS/Inra/CEA/Université Grenoble Alpes), en collaboration avec le laboratoire Reproduction et développement des plantes (CNRS/ENS de Lyon/Inra/Université Claude Bernard Lyon 1) et les Jardins de Kew (Royaume-Uni). Leur découverte, publiée dans la revue New Phytologist, le 24 février 2017, nous éclaire sur une question ayant beaucoup intrigué Darwin : l'apparition d'une structure aussi complexe que la fleur au cours de l'évolution. Plus...

24/02/2017 - Un lien entre virus et vie sexuelle sur Terre

En identifiant formellement le principal acteur de la fusion entre les deux cellules sexuelles mâle et femelle, des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'Université Paris Descartes, associés à des équipes américaines et allemandes, dévoilent l'origine virale probable de ce processus de fusion, commun à une grande partie des organismes vivants sur Terre. L'étude fournit en outre de nouvelles pistes de recherche à perspective thérapeutique, visant à bloquer cette fusion chez les pathogènes qui y ont recours, comme l'agent du paludisme. Ces résultats sont publiés le 23 février 2017 dans la revue Cell. Plus...

23/02/2017 - Bronchiolite : pourquoi elle ne touche que les nourrissons

Dans une étude parue le 21 février 2017 dans la prestigieuse revue Immunity, des chercheurs de l'Institut Pasteur de Paris et de Shanghai, de l'hôpital Bicêtre AP-HP, de l'Université Paris-Sud et du CNRS rapportent la découverte d'un nouveau groupe de cellules immunitaires de type lymphocytes B, présents uniquement chez les nourrissons, et constituant la cible privilégiée du virus de la bronchiolite. Leurs travaux expliquent ainsi pourquoi cette infection des voies respiratoires basses affecte majoritairement les nouveau-nés, d'autant plus sévèrement qu'ils sont jeunes. Cette publication ouvre ainsi des perspectives diagnostiques et thérapeutiques nouvelles dans la prise en charge de la bronchiolite aigüe du nourrisson. Plus...

22/02/2017 - Un cortège exceptionnel d'exoplanètes

Sept planètes de taille terrestre et de température modérée gravitent autour de l'étoile Trappist-1. Mieux : au moins trois d'entre elles sont dans des conditions compatibles avec la présence d'eau liquide en surface. C'est ce qu'a découvert une équipe internationale impliquant des chercheurs du CNRS, du CEA et de l'UPMC au Laboratoire d'astrophysique de Bordeaux (CNRS/Université de Bordeaux), au Laboratoire de météorologie dynamique (CNRS/UPMC/École polytechnique/ENS) et au laboratoire Astrophysique, instrumentation et modélisation (CNRS/CEA/Université Paris Diderot). Le système planétaire orbitant autour de l'étoile Trappist-1 constitue à ce jour l'un des plus étonnants et des plus riches, notamment en termes de perspectives scientifiques : au-delà de la détermination de l'orbite et de la masse de ces planètes, il sera possible, dans un avenir proche, de mettre en évidence la présence éventuelle d'atmosphères. Cette étude est publiée dans Nature le 23 février 2017. Plus...

22/02/2017 - « La Nuit des ondes gravitationnelles », le 20 mars 2017 dans toute la France

Le CNRS et la Société Française de Physique organisent le 20 mars 2017 « La Nuit des ondes gravitationnelles » dans une quinzaine de villes de France et d'Italie. Avec des conférences scientifiques, des visites virtuelles de laboratoires, un quizz et une projection d'extraits de films commentés, cet événement ouvert à tous célébrera la découverte des ondes gravitationnelles annoncée en février 2016. Plus...

22/02/2017 - Lasers ultra-brefs et optiques de pointe : la plateforme Attolab inaugurée sur le plateau de Saclay

Inaugurée le mercredi 22 février, la plateforme Attolab rassemble trois installations laser uniques au monde dédiées à l'étude de la dynamique ultra-rapide de la matière sous toutes ses formes : gaz, condensée (liquide ou solide), plasmas. Au service d'une recherche interdisciplinaire – physique du solide, chimie, biologie et technologie – Attolab s'appuie sur des installations de pointe, tant pour le développement et l'exploitation de lasers à impulsions ultracourtes que pour la fabrication d'optiques. La plateforme Attolab rassemble les compétences et outils du CEA, du CNRS, de l'ENSTA ParisTech, de l'Institut d'optique Graduate School, de l'École polytechnique, des Universités Paris-Sud et Cergy-Pontoise, et du Synchrotron Soleil. Ces acteurs constituent les forces vives de la recherche sur les lasers de l'Université Paris-Saclay. Attolab est un Équipex soutenu par le programme Investissements d'avenir (PIA), ainsi que par la région Île-de-France et l'Université Paris-Saclay (projet LIDEX OPT2X). Plus...

22/02/2017 - « Not Like Dad » : découverte d'un gène majeur pour la sélection végétale

Depuis des décennies, les sélectionneurs de maïs exploitent un phénomène unique dans le monde végétal. Le pollen d'une plante dite « inductrice » déclenche, une fois déposé sur l'épi d'une autre plante le développement d'une descendance qui ne porte que les caractères de la mère. Les chercheurs de l'Inra, en collaboration avec le CNRS, l'ENS de Lyon, l'Université Claude Bernard Lyon 1 et Limagrain, ont découvert le gène responsable de ce phénomène et l'ont baptisé « Not Like Dad » (en français « pas comme papa »), puisque l'information génétique du père ne se retrouve pas dans la descendance. Ces résultats, fruits de 8 années de recherche et publiés dans la revue EMBO Journal le 22 février 2017, ouvrent notamment des perspectives importantes dans la compréhension de la fécondation des plantes et dans le transfert de cet outil de sélection vers d'autres espèces cultivées. Plus...

22/02/2017 - De surprenantes dunes sur la comète Tchouri

Contre toute attente, les clichés de la sonde Rosetta de l'ESA montrent la présence de structures en forme de dunes à la surface de la comète Tchouri. Des chercheurs du laboratoire Physique et mécanique des milieux hétérogènes (CNRS/ESPCI Paris/UPMC/Université Paris Diderot) ont étudié les photos disponibles et modélisé le dégazage de vapeur afin d'expliquer ce phénomène. Ils ont montré que la forte différence de pression entre la face au soleil de la comète et celle à l'ombre provoque des vents capables de transporter des grains et de façonner des dunes. Ces travaux ont été publiés le 21 février 2017 dans la revue PNAS. Plus...

21/02/2017 - Hydrogène et piles à combustible : quels progrès récents dans le domaine du transport automobile ?

Conférence de presse Jeudi 2 mars 2017 – 12 h Centre international universitaire pour la recherche - Hôtel Dupanloup 1 rue Dupanloup – 45000 ORLEANS Plus...

21/02/2017 - Le code secret des luthiers

Un conservateur du Musée de la musique et un cryptologue du CNRS percent le code secret d'un atelier de lutherie parisien du XIXe siècle – La clé du code est un mot « musical » – Cette découverte donne accès à d'importantes données sur le marché des violons anciens, notamment la cote des prestigieux instruments de Stradivari. Plus...

21/02/2017 - L'origine du fer terrestre plus que jamais mystérieuse

Le fer contenu dans le manteau terrestre possède dans le système solaire une signature unique, dont l'origine est encore inconnue. Une équipe internationale de chercheurs, impliquant Mathieu Roskosz de l'Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (UPMC/CNRS/IRD/Muséum national d'Histoire naturelle), a montré qu'aucune distribution préférentielle des isotopes du fer n'est observée quelles que soient la pression et la nature de l'alliage de fer, alors qu'il était généralement admis que cette singularité serait liée à la taille de la Terre et à la formation de son noyau métallique. Ces résultats, publiés dans la revue Nature Communications le 20 février 2017, renforcent le mystère autour de l'origine du fer terrestre. Plus...

20/02/2017 - Soutien à la marche citoyenne pour les sciences

Plus...

17/02/2017 - Vidéo du vendredi : Etudier sa propre langue : Peut-on être juge et partie ?

Dans ce cinquième épisode de la série "Langues vivantes, langues vitales", rencontre avec Suat Istanbullu et Joseph Jean-François Nunez, deux doctorants qui étudient leur langue natale. Cette position assure un avantage au linguiste en lui permettant d’instaurer rapidement une relation de confiance avec les locuteurs de sa propre communauté linguistique. Elle peut aussi très vite se transformer en piège si le chercheur oublie de garder son recul critique et son objectivité. Plus...

15/02/2017 - Atlantique Nord : le risque d'un refroidissement rapide au XXIe siècle revu à la hausse

La possibilité d'un changement important du climat autour de l'Atlantique est connue depuis longtemps, comme symbolisée par la fiction hollywoodienne « Le jour d'après ». Pour en évaluer le risque, des chercheurs du laboratoire Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux (CNRS/Université de Bordeaux) et de l'Université de Southampton ont développé un nouvel algorithme pour analyser les 40 projections climatiques prises en compte dans le dernier rapport du GIEC1. Cette nouvelle étude fait grimper la probabilité d'un refroidissement rapide de l'Atlantique Nord au cours du XXIe siècle à près de 50 %. La revue Nature Communications publie ces résultats, le 15 février 2017. Plus...

15/02/2017 - La numérisation du plus grand herbier du monde ouvre de nouveaux horizons de recherche

La rénovation de l'Herbier national du Muséum, chantier titanesque ayant permis de rénover les collections et les installations du plus grand herbier du monde, a surtout vu la concrétisation d'un exploit inégalé à ce jour1 : la numérisation et la mise à disposition en ligne des images de plus de 6 millions de planches d'herbiers. Une équipe de l'Institut de systématique, évolution, biodiversité (Muséum national d'Histoire naturelle / CNRS / EPHE / UPMC) et de la Direction des Collections du Muséum décrit la base de données obtenue dans un article qui vient de paraître dans Scientific data, permettant aux scientifiques de se les approprier dans leurs futurs travaux de recherche. Plus...

10/02/2017 - Vidéo du vendredi : Groupes humains : homogénéité et diversité

Dans cet épisode de la série "Evolution, des clés pour comprendre" (2010), Evelyne Heyer, chercheure au laboratoire Eco-Anthropologie et ethnobiologie (MNHN /CNRS), nous parle de la sélection naturelle et de la dérive génétique, un des deux phénomènes importants dans l’évolution des espèces. Elle prend pour exemple l’évolution humaine et la lactase. Plus...

03/02/2017 - Vidéo du vendredi : SuperNaturel | Février

Dans cette série de 12 films, la nature quotidienne de nos contrées est observée au plus près chaque mois de l’année, nous découvrons l’étrangeté et la complexité d’un milieu en apparence anodin et familier. Chaque film débute par une chronique saisonnière, et nous conte quelques événements importants du mois écoulé filmés au plus près. Dans cet épisode du mois de Février, les chercheurs étudient l’impact du réchauffement climatique sur la biodiversité. Plus...

haut de page

Janvier

30/01/2017 - Vers un diagnostic et un traitement précoces et affinés du cancer

L'équipe de Patrizia Paterlini-Bréchot, professeur en biologie cellulaire et oncologie à l'Université Paris Descartes et chercheuse au sein du département « Immunologie, infectiologie et hématologie » de l'Institut Necker Enfants Malades – Centre de médecine moléculaire (Université Paris Descartes/ Inserm / CNRS) a publié un article dans la revue PLOS One le 6 janvier dernier. Cette publication marque une avancée très nette dans les techniques d'isolement et de caractérisation moléculaire des cellules tumorales circulantes permettant la détection précoce de l'invasion tumorale. Plus...

30/01/2017 - Poussée par un vide, notre galaxie surfe à plus de 2 millions de km/h

Une équipe internationale, impliquant le CEA, l'Université Claude Bernard Lyon 1 et le CNRS, a découvert la raison du déplacement de notre galaxie à 630 km/s : le Dipole Repeller. Ce résultat, à paraitre le 30 janvier 2017, apporte une réponse à une énigme de plus de 40 ans pour les astrophysiciens et a été sélectionné par Nature Astronomy, la toute nouvelle revue du groupe Nature consacrée aux sciences de l'Univers. Plus...

27/01/2017 - Vidéo du vendredi : NOEMA, nouveau regard sur l'invisible

NOEMA (NOrthern Extended Millimeter Array), est le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l'hémisphère Nord. Situé sur le plateau de Bure, dans les Hautes-Alpes, l'observatoire se composera à terme de 12 antennes qui ne formeront qu'un seul grand radiotélescope capable de dévoiler l'invisible grâce à l'interférométrie. Equipées d'une nouvelle génération de récepteurs et d'électroniques, ces antennes pourront capter la lumière la plus froide émise par l'univers, autour de 250°C. L'astronome Frédéric Gueth nous explique comment les ondes millimétriques émises par les objets célestes sont une mine d'informations concernant les régions les plus reculées de notre univers, ainsi que sur la vie et l'évolution des galaxies. Plus...

26/01/2017 - PYRENE : un robot humanoïde nouvelle génération

PYRENE, la nouvelle recrue du Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS) du CNRS, est un robot humanoïde conçu pour mieux interagir avec son environnement et effectuer des tâches qui nécessitent une certaine force physique. Ses impressionnantes capacités en termes de calcul, d'actionnement et de perception lui permettront d'exécuter tout un ensemble de tâches qui n'étaient pas réalisables avec la génération précédente de robots humanoïdes. Fabriqué par la société espagnole PAL Robotics pour le LAAS-CNRS, ce nouveau robot dispose d'une électronique puissante et de capteurs d'efforts au niveau de ses articulations. Il sera présenté à la communauté scientifique le 9 février 2017 au LAAS-CNRS à Toulouse. Plus...

23/01/2017 - Écologie de la santé : pour une nouvelle lecture de nos maux

L'ouvrage "Écologie de la santé : pour une nouvelle lecture de nos maux", rédigé par des chercheurs issus des laboratoires du CNRS ou associés, paraît le 2 février 2017 en librairie. Publié par le cherche midi, en partenariat avec le CNRS, ce livre grand public révèle une nouvelle voie, évolutive et écologique, pour aborder les problèmes de santé. Une approche essentielle face aux risques d'émergence ou ré-émergence de maladies infectieuses. Plus...

23/01/2017 - Comment la nicotine agit sur le cerveau des schizophrènes

Plusieurs études rapportent la forte dépendance à la nicotine des patients schizophrènes. Les chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS, de l'Inserm et de l'ENS sont parvenus à décrypter grâce à un modèle murin, le mode d'action de la nicotine sur les cellules du cortex préfrontal. Ils ont pu visualiser l'effet direct de la nicotine sur le rétablissement de l'activité normale des cellules nerveuses impliquées dans les troubles psychiatriques, comme la schizophrénie. Ces résultats sont parus dans Nature Medicine, le 23 janvier 2017. Plus...

20/01/2017 - Vidéo du vendredi : Thierry Heidmann, biologiste

A l'occasion de sa médaille de l'innovation 2016, décernée par le CNRS, Thierry Heidmann retrace son parcours. Spécialiste des rétrovirus endogènes et infectieux humains ou animaux, ce chercheur a longuement étudié leur propriété immunosuppressive et contribué à ouvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques. Directeur de l'unité Physiologie et pathologie moléculaires des rétrovirus endogènes et infectieux à l'Institut Gustave Roussy, à Villejuif, il a fondé la start-up Viroxis en 2005 et il est l'inventeur de 6 brevets. Ses travaux sont à l'origine de nouveaux candidats vaccins ciblant ces agents pathogènes, dont celui contre le virus de la leucose féline, sur le marché depuis 2012. Plus...

20/01/2017 - Les États généraux de la recherche sur le Droit et la Justice

Dresser un état des lieux des recherches dans les domaines juridiques et judiciaires, encourager le débat entre professionnels du droit et chercheurs, réfléchir aux nouveaux défis politiques, économiques, technologiques et sociétaux de notre monde contemporain : tels sont les objectifs des États généraux de la recherche sur le Droit et la Justice, qui se dérouleront à Paris, au siège du CNRS, du 30 janvier au 2 février 2017. Ils sont organisés par la Mission de recherche Droit et Justice et le secrétariat d'État en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, en partenariat avec l'ENM, le CNRS et le ministère de la Justice. Plus...

19/01/2017 - En avant, en arrière et sur les côtés : les étonnantes capacités d'orientation des fourmis

Une équipe internationale impliquant Antoine Wystrach du Centre de recherche sur la cognition animale (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) a montré que les fourmis étaient capables de se repérer dans l'espace quelle que soit l'orientation de leur corps. Malgré leur cerveau plus petit qu'une tête d'épingle, les fourmis sont ainsi d'excellentes navigatrices utilisant à la fois des repères célestes et terrestres pour mémoriser leur route. L'utilisation de plusieurs aires cérébrales distinctes, qui travaillent néanmoins ensemble, prouve une nouvelle fois que le cerveau des insectes est plus complexe qu'on ne l'imaginait. Ces travaux sont publiés le 19 janvier 2017 dans Current Biology. Plus...

18/01/2017 - Le CNRS partenaire des Journées nationales de l'innovation en santé

Un bracelet de contrôle des émotions pour les autistes, un « corset virtuel » pour aider les personnes atteintes de scoliose à corriger leur posture, des solutions originales pour détecter les polluants dans l'environnement… Ce sont quelques-unes des innovations que le CNRS présentera sur son stand aux Journées nationales de l'innovation en santé, et dans des émissions de CNRS la radio, en direct et en public depuis l'événement. Pour la 2e année, le CNRS est partenaire de cette manifestation gratuite, qui se déroule du vendredi 271 au dimanche 29 janvier à la Cité des sciences et de l'industrie, à Paris. Organisée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé et Universcience, elle a pour but de faire découvrir à tous les publics les dernières innovations en matière de santé, que ce soit dans le domaine de la prévention, du diagnostic ou des traitements. Plus...

18/01/2017 - Première spectroscopie de 110Zr : ni une sphère, ni une pyramide... mais un ellipsoïde !

Une équipe internationale, conduite par le CEA et ses partenaires de l'institut de recherche japonais RIKEN, a pu déterminer expérimentalement la structure d'un noyau de zirconium très riche en neutrons (110Zr), une première qui remet en cause les théories employées jusque-là. Produit par l'accélérateur japonais RIBF et analysé grâce au détecteur MINOS, ce noyau lourd s'avère plus déformé que ce que les modélisations prévoyaient. Ces travaux, menés en collaboration avec le CNRS et les Universités de Lyon et de Paris-Sud, sont publiés le 18 janvier dans Physical Review Letters et font l'objet d'une suggestion de l'éditeur. Plus...

17/01/2017 - Microbiote : un nouvel éclairage sur le devenir des fibres alimentaires dans notre intestin

La dégradation des fibres alimentaires (et notamment des polysaccharides complexes) est une fonction majeure de notre microbiote intestinal que l'on situait jusqu'à présent uniquement dans le côlon. Or, grâce à des approches de métagénomique, des chercheurs de l'Inra, en collaboration avec le CNRS1, révèlent une activité fibrolytique au niveau de l'intestin grêle, plus précisément dans l'iléon. Publiés dans Scientific Reports le 16 janvier 2017, ces résultats conduisent à reconsidérer cette fonction de dégradation des fibres alimentaires et son impact sur la santé humaine. Plus...

13/01/2017 - Vidéo du vendredi : Dans les secrets d'une fourmilière

La fourmilière constitue un espace complexe en constante évolution. Afin de s'adapter à des milieux variés, les fourmis réorganisent fréquemment leur habitat. Une équipe de chercheurs du CRCA a tenté d'étudier la manière dont la construction de cet édifice résulte à la fois de comportements individuels et collectifs. Ils ont ainsi conçu un dispositif permettant l'observation des tâches effectuées par chaque fourmi et leur modélisation en vue d'obtenir une réplique virtuelle des structures d'une fourmilière. Grâce à cette expérience, les scientifiques ont découvert certains phénomènes individuels propres aux fourmis, utiles à la compréhension de la dynamique à l’œuvre dans la formation des fourmilières. Plus...

13/01/2017 - Cristallographie : la diffraction des électrons localise les atomes d'hydrogène

Les méthodes d'analyse par diffraction sont très utilisées dans les laboratoires, mais elles peinent à étudier des échantillons de taille inférieure au micromètre. Des chercheurs du Laboratoire de cristallographie et sciences des matériaux (CNRS/Ensicaen/Unicaen), du Laboratoire catalyse et spectrochimie (CNRS/Ensicaen/Unicaen)1 et de l'Académie des Sciences de République Tchèque sont pourtant parvenus à utiliser la diffraction des électrons pour révéler la structure de cristaux nanométriques2. Leur méthode est si sensible qu'elle localise même, pour la première fois, la position des atomes d'hydrogène, primordiale pour accéder à la morphologie des molécules ou à la taille des cavités dans les matériaux poreux. Ces travaux, publiés le 13 janvier 2017, font la couverture de la revue Science. Plus...

11/01/2017 - Pourquoi parlons-nous “bébé” aux chiens ?

Lorsque nous parlons amicalement à un chien, nous changeons d'intonation comme s'il s'agissait d'un bébé humain. Quelles sont les causes de ce changement ? Le visage attendrissant d'un chiot pourrait expliquer notre comportement, cependant une étude vient de montrer que nous continuons de parler “bébé” à des chiens adultes. De plus, alors que les chiots sont très réactifs au “parler bébé”, les chiens plus âgés n'y prêtent pas plus attention qu'au langage normal. Ces résultats, auxquels ont contribués des chercheurs de l'Institut des neurosciences Paris-Saclay (CNRS/Université Paris-Sud) basés à l'Université Jean Monnet de Saint-Étienne, sont publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society B. Ils suggèrent que le “parler bébé” est utilisé pour interagir avec un être vivant ne maîtrisant pas la parole. Si nous parlons ainsi à notre chien, c'est parce que nous aimerions qu'un jour il nous réponde… en parlant ! Plus...

11/01/2017 - Les babouins produisent des vocalisations comparables aux voyelles

Les babouins produisent des vocalisations comparables aux voyelles. C'est ce qu'ont mis en évidence des chercheurs du Gipsa-Lab (CNRS/Grenoble INP/Université de Grenoble Alpes), du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/AMU) et du Laboratoire d'anatomie de l'Université de Montpellier grâce à des analyses acoustiques de vocalisations, couplées à une étude anatomique des muscles de la langue et à une modélisation des potentialités acoustiques du conduit vocal des singes. Publiées dans PLOS ONE le 11 janvier 2017, les données confirment que les babouins sont capables de produire au moins cinq vocalisations ayant les propriétés des voyelles, malgré un larynx élevé, et qu'ils sont capables de les combiner lorsqu'ils communiquent avec leurs partenaires. Les vocalisations des babouins préfigurent ainsi un système de parole chez les primates non humains. Plus...

10/01/2017 - Identification d'une des clés permettant l'entrée du virus Zika dans les cellules du cerveau

L'équipe d'Ali Amara, directeur de recherche Inserm au laboratoire "Pathologie et virologie moléculaire" (Inserm/CNRS/Université Paris Diderot) décrit, dans un article publié dans Cell Reports les mécanismes permettant au virus Zika d'infecter les cellules du système nerveux. Plus...

10/01/2017 - CNRS Jeunes "Sciences et Citoyens" : nouvelle formule !

Des centaines de jeunes de 17 à 25 ans, étudiants ou engagés dans la vie active, et une trentaine de chercheurs de toutes disciplines se réuniront pour la première fois le 28 janvier 2017 à Caen et à Rennes, pour la nouvelle édition des rencontres « CNRS Jeunes Sciences et Citoyens ». Organisé pendant plus de 25 ans à Poitiers, cet évènement annuel, qui se déroule désormais dans différentes régions de France, permet de débattre sur le devenir de la planète et des sociétés de demain. Plus...

09/01/2017 - Peindre vite et bien : les secrets des innovations du 19e siècle

Afin de pouvoir peindre vite avec des effets de texture et de volume exceptionnels, J. M. William Turner et d'autres artistes anglais de sa génération ont bénéficié de la mise au point de gels innovants. Ajoutées à la peinture à l'huile, ces matières, très en vogue au 19e siècle et encore utilisées aujourd'hui, modifient les propriétés de la peinture. Des chercheurs du CNRS, de l'UPMC et du Collège de France1 ont, pour la première fois, révélé les secrets chimiques de ces mélanges. Le plomb ici sous forme d'acétate est l'un des ingrédients indispensable à la formation de ces gels. Leurs travaux sont publiés le 9 janvier 2017 dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Plus...

06/01/2017 - Vidéo du vendredi : SuperNaturel | Janvier

Dans cette série de 12 films, la nature quotidienne de nos contrées est observée au plus près chaque mois de l’année, nous découvrons l’étrangeté et la complexité d’un milieu en apparence anodin et familier. Chaque film débute par une chronique saisonnière, et nous conte quelques événements importants du mois écoulé filmés au plus près. Dans cet épisode du mois de janvier, des chercheurs s’intéressent au métabolisme des lichens. Capables de résister aux conditions les plus extrêmes, les lichens possèdent également des propriétés anti-inflammatoires, antivirales et anti-cancer. Plus...

05/01/2017 - Il y a 360 millions d'années : des récifs dans la tourmente d'une extinction de masse

Depuis l'apparition des organismes multi-cellulaires il y a 540 millions d'années, la vie sur Terre a été frappée par 5 grandes extinctions de masse. Moins populaire que l'extinction qui a marqué la fin du Crétacé et des dinosaures, l'extinction de la fin du Dévonien (- 360 millions d'années) a pourtant rayé de la surface de notre planète 75 % des espèces vivantes. Mais le mode opératoire de cette extinction reste mal connu. Une équipe sino-franco-australienne1, impliquant des chercheurs du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET – CNRS / Université Toulouse III - Paul Sabatier / IRD / CNES) à l'Observatoire Midi-Pyrénées, vient de mettre en évidence la réorganisation à l'échelle globale des récifs carbonatés suite à la crise de la fin du Dévonien, événement dit « Hangenberg ». Ces résultats sont publiés dans Nature Scientific Reports n°6. Plus...

04/01/2017 - À Rennes, une nouvelle vision de l'histoire de la mort

De 2011 à 2013, une équipe de l'Inrap a mené, sur prescription de l'État (Drac Bretagne), une fouille préventive intégrale du couvent des Jacobins, futur centre des congrès de Rennes Métropole. Construit en 1369, le couvent, d'obédience dominicaine, devint l'un des lieux d'inhumation de prédilection de l'aristocratie parlementaire rennaise. Environ 900 sépultures y ont été mises au jour par les archéologues, dont celle de Louise de Quengo, dame du XVIIe siècle retrouvée momifiée dans son cercueil de plomb. Aujourd'hui, Rozenn Colleter chercheuse Inrap associée au laboratoire Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) et ses collègues reviennent sur l'étude exhaustive de 606 de ces sépultures et réfutent un processus, admis jusqu'alors, de sécularisation des pratiques funéraires entre le Moyen Âge et l'Époque moderne dans un article publié dans PLOS ONE. Plus...

02/01/2017 - Ramollir les tumeurs par nanohyperthermie pour mieux les traiter

La lutte contre le cancer est souvent entravée par les résistances physiques des tumeurs et les dommages collatéraux que causent les traitements. Une équipe de chercheurs du CNRS, de l'Inserm, de l'Université Paris Descartes et de l'Université Paris Diderot est cependant parvenue à ramollir des tumeurs malignes en les chauffant. Ce procédé dit de nanohyperthermie les rend plus vulnérables aux produits de traitement. Des nanotubes de carbone sont injectés directement dans les tumeurs puis activés par laser, les tissus sains autour ne sont donc pas affectés. Ces travaux ont été publiés le 1er janvier dans la revue Theranostics. Plus...

haut de page