Accueil > Espace actualités > Actualités > Vu à la une

Vu à la une

 

Mois : Janvier -

Janvier

30/01/2015 - Vidéo du vendredi : L'action du vent sur les végétaux

Cette semaine, les chercheurs du laboratoire d'hydrodynamique de l’École Polytechnique Paris Saclay étudient l'influence et les conséquences du vent sur la vie des plantes. Lors d'une première expérience grandeur nature à la soufflerie Jules Verne de Nantes, ils collectent les données qui permettront de comprendre ces phénomènes complexes. Plus...

27/01/2015 - « Ma thèse en 180 secondes » : la deuxième édition du concours prend son envol en France

Résumer un sujet de thèse en trois minutes seulement, tout en le rendant passionnant et compréhensible par tous, tel est le challenge que lancent à nouveau le CNRS et la Conférence des présidents d'université (CPU) aux doctorants. La quasi-totalité des regroupements d'universités françaises se sont portés volontaires pour participer à la deuxième édition du concours « Ma thèse en 180 secondes ». A l'issue des sélections locales, les meilleurs candidats s'affronteront le 3 juin 2015 à Nancy au cours de la finale nationale. Les trois gagnants auront ensuite le privilège de concourir à la finale internationale qui se tiendra en octobre 2015 à Paris. Plus...

23/01/2015 - Vidéo du vendredi : Pourquoi conserver un herbier

Cette semaine écoutons des chercheurs évoquer le grand herbier du Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Cette chronique est extraite de la série en 40 épisodes « Herbier 2.0 » réalisée à l'occasion de la rénovation de l'herbier national, vieux de plus de trois siècles et abritant quelques 8 millions d'échantillons de plantes et graines du monde entier. Plus...

23/01/2015 - Tchouri sous l'oeil de Rosetta

De forme surprenante en deux lobes et de forte porosité, le noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko (surnommée Tchouri) révèle une large gamme de caractéristiques grâce aux instruments MIRO, VIRTIS et OSIRIS de la mission Rosetta de l'ESA, à laquelle participent notamment des chercheurs du CNRS, de l'Observatoire de Paris et de plusieurs universités1, avec le soutien du CNES. Au nombre de sept, leurs études, publiées le 23 janvier 2015 dans Science, montrent également que la comète est riche en matériaux organiques et que les structures géologiques observées en surface résultent principalement de phénomènes d'érosion. L'instrument RPC-ICA a quant à lui retracé l'évolution de la magnétosphère de la comète alors que l'instrument ROSINA cherche les témoins de la naissance du Système Solaire. Plus...

23/01/2015 - Cerveau et attention spatiale : l'hémisphère gauche peut-il compenser une lésion de l'hémisphère droit ?

Le Dr Paolo Bartolomeo, Directeur de recherche Inserm et chef d'équipe de PICNIC LAB1 à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière - ICM (Institut sous tutelle de l'Inserm, du CNRS et de l'UPMC) - et ses collaborateurs ont publié le 21 janvier 2015 dans la revue Brain, les résultats de leurs recherches sur la "négligence spatiale unilatérale" encore connue sous le terme "d'héminégligence". Les personnes atteintes de ce trouble agissent comme si elles ignoraient la moitié gauche du monde. Ce trouble survient essentiellement après une lésion de l'hémisphère droit du cerveau, par exemple suite à un AVC (accident vasculaire cérébral), et en aggrave le handicap en gênant la rééducation et la récupération. Les scientifiques ont donc recherché des facteurs prédictifs de la persistance de ce trouble, afin de proposer aux patients une rééducation adaptée. Le travail publié montre que les deux hémisphères peuvent en partie se compenser l'un l'autre en cas de lésion, grâce à des mécanismes, dits de "plasticité cérébrale", encore peu connus. Les résultats suggèrent cependant que cette compensation nécessite que les deux hémisphères "se parlent" via des connexions – faisceaux de matière blanche formés par les prolongements des neurones – non lésées. Plus...

20/01/2015 - Voir à l'intérieur des rouleaux carbonisés d'Herculanum

Une équipe internationale1 comprenant des chercheurs du CNRS (Institut de recherche et d'histoire des textes), du CNR italien et de l'ESRF (synchrotron de Grenoble) vient de réussir une percée technologique majeure pour étudier des rouleaux de papyrus ensevelis par l'éruption du Vésuve en 79 et découverts à Herculanum il y a 260 ans. Grâce à une nouvelle technique d'imagerie non invasive par rayons-X, les chercheurs ont pu faire apparaître des lettres grecques cachées au cœur même d'un rouleau carbonisé. Les résultats obtenus ont également permis d'émettre une hypothèse quant à l'identité de l'auteur du texte. Ces travaux interdisciplinaires, publiés le 20 janvier dans Nature Communications, laissent espérer que, dans le futur, l'ensemble des papyrus de la bibliothèque antique d'Herculanum pourront être déchiffrés. Plus...

19/01/2015 - Tuberculose : les origines de souches multi-résistantes aux antibiotiques dévoilées

Une étude s'est intéressée à l'histoire évolutive de la mycobactérie responsable de la tuberculose et plus particulièrement à la lignée Beijing associée à la propagation des formes résistantes aux antibiotiques de la maladie en Eurasie. Tout en confirmant l'origine asiatique de cette lignée, les résultats indiquent que la population bactérienne a connu d'importantes variations coïncidant avec des évènements clés de l'histoire humaine. Ils démontrent également que deux souches multi-résistantes ont démarré leur expansion lors de l'effondrement du système de santé publique en ex-URSS et mettent donc en exergue la nécessité de maintenir les efforts de lutte contre la tuberculose. Enfin, ces travaux ont permis l'identification de nouvelles cibles potentielles pour le traitement et le diagnostic de la maladie. L'étude qui a été menée par des chercheurs du Centre d'infection et d'immunité de Lille (CNRS/Institut Pasteur de Lille/Inserm/Université de Lille) et de l'Institut de systématique, évolution, biodiversité (CNRS/Muséum national d'Histoire naturelle/UPMC/EPHE), en collaboration avec un large consortium international1, sera publiée le 19 janvier dans la revue Nature Genetics. Plus...

19/01/2015 - Un gel contractile qui stocke l'énergie lumineuse

Les systèmes vivants ont la capacité de générer des mouvements moléculaires collectifs qui se transfèrent jusqu'à l'échelle macroscopique, comme un muscle qui se contracte par l'action concertée de moteurs protéiques. Afin de reproduire ce phénomène, une équipe de l'Institut Charles Sadron du CNRS menée par Nicolas Giuseppone, professeur à l'université de Strasbourg, a créé un gel de polymères capable de se contracter grâce à des moteurs moléculaires artificiels. Activés par la lumière, ces moteurs nanométriques enroulent les chaînes de polymères du gel qui se contracte alors sur plusieurs centimètres. Autre atout : ce nouveau matériau parvient à stocker l'énergie lumineuse absorbée. Cette étude est publiée dans Nature Nanotechnology le 19 janvier 2015. Plus...

16/01/2015 - Les 19 et 20 janvier, lancement de l'Année internationale de la lumière au siège de l’Unesco à Paris.

L’ONU a proclamé 2015, année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière. Le but est de sensibiliser le public à la contribution de ces techniques au développement durable, et aux solutions qu'elles peuvent apporter aux grands défis contemporains comme l’énergie, l’éducation, l’agriculture et la santé. Plus...

16/01/2015 - Vidéo du vendredi. Le chant d'un oiseau de la forêt amazonienne : le Capitaine.

Cette semaine découvrons la série "Chacun cherche son Son" qui met en avant des sons de science sous la forme de devinettes sonores. Dans ce premier film, des chercheurs bioacousticiens étudient le chant du Capitaine, petit oiseau difficilement observable de la forêt amazonienne. Plus...

16/01/2015 - Les bases biologiques d'une « bonne santé »

Que signifie, au sens biologique, « être en bonne santé » ? C'est à cette vaste question qu'est consacré le projet du Laboratoire d'Excellence Milieu Intérieur, coordonné à l'Institut Pasteur par le Pr Matthew Albert (unité Immunobiologie des cellules dendritiques, Institut Pasteur/Inserm) et par le Dr Lluis Quintana-Murci (unité de Génétique évolutive humaine, Institut Pasteur/CNRS). Les chercheurs de ce consortium viennent de franchir une étape importante, en analysant les premiers résultats générés à partir de la cohorte Milieu Intérieur - mille donneurs bien portants, première cohorte française du genre - dont l'étude devra servir à définir les paramètres d'un système immunitaire sain. Outre une application directe dans le domaine de la santé, les résultats de ce programme intéressent directement la communauté scientifique, en définissant un nouveau cadre de contrôle aux études menées chez des populations de malades. Ils devraient également permettre de mieux comprendre la variabilité entre individus, et ainsi fournir des outils de référence pour adapter les traitements, en vue du développement de la médecine personnalisée. Plus...

14/01/2015 - Identification d'un talon d'Achille du virus de la dengue : un espoir pour le développement d'un vaccin

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec l'Imperial College (Londres) ont identifié un site vulnérable à la surface du virus de la dengue, qui est ciblé par les seuls anticorps neutralisants à spectre large identifiés jusqu'à présent. Cela en fait une nouvelle cible pour le développement d'un vaccin, qui serait alors efficace contre les quatre types de virus de la dengue qui circulent aujourd'hui. Ces résultats ont été publiés dans la revue Nature, le 12 janvier 2015. Plus...

13/01/2015 - Le CNRS conforte sa première place mondiale en nombre de publications scientifiques

Selon le classement SIR (Scimago Institutions Rankings) 2014, le CNRS reste la plus importante institution de recherche mondiale en nombre de publications scientifiques. Il précède l’Académie chinoise des sciences, l’Académie russe des sciences et l’université Harvard (Etats-Unis). La Helmholtz Gemeinschaft et l’Institut Max-Planck en Allemagne, les universités de Tokyo et de Tsinghua (en Chine) sont respectivement en 5e, 6e, 8e et 11e positions de ce classement. Ce dernier évalue plus de 4 800 universités et organismes de recherche à travers le monde dont la production scientifique dépasse les 100 publications en 2012. Il couvre les années 2008-2012 et se base sur l'indexation des publications scientifiques mondiales dans la base de données Scopus. Le CNRS est également au premier rang mondial du classement Scimago 2014 portant sur l’innovation, devant l’université d’Harvard et les National Institutes of Health (NIH) aux Etats-Unis. Ce second classement recense les publications scientifiques d’établissements déposant des brevets. Plus...

09/01/2015 - Vidéo du vendredi : La couleur de l’or

Cette semaine partons à la découverte de la couleur de l'or. Connu et apprécié pour sa couleur jaune, l'or change de teinte, allant du rouge au bleu lorsqu'il se présente sous forme de nanoparticules. Les alchimistes de la fin du 17e siècle ont ainsi pu concevoir le « verre rubis », dont la couleur rouge provenait de l’ajout d’or à la composition du verre. La couleur de l’or dépend aussi de la lumière diffusée. Ces effets ont été élucidés par Faraday en 1857… Plus...

07/01/2015 - Livre : « Écologie tropicale : de l'ombre à la lumière », découvrez une faune et une flore largement méconnues.

L'ouvrage « Écologie tropicale : de l'ombre à la lumière » rédigé par des chercheurs issus de laboratoires CNRS ou associés, paraît le 8 janvier 2015 en librairie. Publié par le cherche midi, en partenariat avec le CNRS, ce livre grand public nous plonge dans le monde fascinant de la faune et de la flore tropicales. Plus...

07/01/2015 - Maladie de Huntington : le potentiel thérapeutique de la triheptanoïne confirmé

Une équipe de chercheurs de l'Inserm dirigée par Fanny Mochel et située à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (Inserm/CNRS/UPMC/AP-HP) vient de démontrer le potentiel thérapeutique de la triheptanoïne chez dix patients atteints de la maladie de Huntington. Les dérivés de ce triglycéride de composition unique, en améliorant le métabolisme énergétique du cerveau, pourraient ralentir l'évolution de la maladie. Ces travaux sont publiés dans la revue Neurology. Plus...

06/01/2015 - La médaille Louis Pasteur 2014 récompense une contribution majeure à la compréhension des génomes bactériens et de leur métabolisme

Claudine Médigue, responsable du LABGeM (laboratoire CNRS/CEA/UEVE labellisé Genopole) de l'Institut de génomique du CEA, a reçu la médaille Louis Pasteur décernée par l'Académie des sciences lors de la séance solennelle du mardi 25 novembre. Cette distinction récompense ses recherches, ainsi que leur valorisation au sein d'une plate-forme unique en France et en Europe, qui offre aux biologistes les outils et les données pour mieux comprendre les génomes bactériens, et en particulier leur métabolisme dont une large part reste encore inconnue de nos jours. Plus...

haut de page