Crédits des photos

© CNRS Photothèque / Vincent BORRELLI / Saïd JABRANE / Francis LAZARUS / Boris THIBERT / Damien ROHMER

Vue interne du plongement isométrique d'un tore carré plat, en 3D, dans l'espace ambiant. Les différentes vagues d'ondulations sont appelées corrugations. Leur accumulation créé un objet ressemblant à une fractale et ayant un aspect rugueux. Il s'agit d'une fractale lisse, à mi-chemin entre les fractales et les surfaces ordinaires. Pour cette représentation, les chercheurs se sont basés sur la théorie de l'intégration convexe et ils ont utilisé la technique de corrugations (oscillations). Ces résultats ouvrent notamment des perspectives pour la visualisation des solutions des équations différentielles rencontrées en physique ou en biologie. Les propriétés des fractales lisses pourraient également jouer un rôle central dans l'analyse de la géométrie des formes.

UMR5208 - Institut Camille Jordan (VILLEURBANNE)

© CNRS Photothèque / Vincent BORRELLI / Saïd JABRANE / Francis LAZARUS / Boris THIBERT / Damien ROHMER

© CNRS Photothèque / AMICE Erwan

Manchots Adélie, "Pygoscelis adeliae", sur le bord de la banquise, base Dumont d'Urville, Antarctique.

UMR6539 - Laboratoire des sciences de l'environnement marin - LEMAR

© CNRS Photothèque / AMICE Erwan

© CNRS Photothèque / VRIGNAUD François

Circuit électronique souple. La start-up Ceradrop a mis au point des machines permettant de fabriquer des composants électroniques grâce à l'impression par jet d'encre. Cette start-up a été créée pour valoriser les travaux du laboratoire CNRS Science des procédés céramiques et de traitements de surface (SPCTS). Les encres utilisées sont constituées de matériaux céramiques, métalliques ou polymères en suspension dans un solvant. Ces machines déposent l'encre goutte à goutte sur le substrat pour former le composant électronique souhaité en 3D. Ce procédé intéresse des industriels de nombreux secteurs : énergie, aérospatial, défense, transport, optique, biomédical...

Ceradrop

© CNRS Photothèque / VRIGNAUD François

© CNRS Photothèque / Kaksonen

Manche à air, servant à piéger des graines dispersées par le vent (anémochores), marais de Cassaïre en Camargue. Les scientifiques ont réhabilité une ancienne exploitation de riz et de vigne, à 5 km au sud de la plaine de Crau. Sur ces 35 ha, l'objectif est de retrouver une zone humide caractéristique des espaces naturels de Camargue, tout en permettant une activité de chasse. Le projet vise à tester des moyens de restauration de 2 communautés végétales cibles : les pelouses xérophiles par transfert de foin et les marais temporaires méditerranéens par transfert de sol. Pour les deux types de traitements, le matériel a été prélevé dans des écosystèmes de référence en Camargue (Réserve naturelle des Marais du Vigueirat et Tour du Valat).

UMR7263 - Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale (IMBE)

© CNRS Photothèque / Kaksonen

© CNRS Photothèque / MAP / LO BUGLIO David

Image 3D obtenue suite à la numérisation par balayage laser du site de la tholos de Delphes, une rotonde d'ordre dorique datant des années 380-370 avant J.-C., située sur la terrasse d'Athéna Pronaia, près de Delphes en Grèce. Cette image a été réalisée dans le cadre du projet interdisciplinaire HuMaIn (Humanités - mathématiques - sciences de l'information). Ce projet a pour objet la numérisation 3D d'artefacts patrimoniaux, en particulier le site de la tholos. L'objectif est de croiser des modèles de description géométrique et sémantique des éléments architecturaux en intégrant toute la richesse informationnelle des numérisations 3D et en permettant aussi de mieux les guider. De nouveaux systèmes d'analyse, de numérisation et de classification des formes architecturales pourraient ainsi être mis au point.

UMR3495 - Modèles et simulations pour l'architecture, l'urbanisme et le paysage (MAP), UMR7299 - Centre Camille Jullian (CCJ), UMR7296 - Laboratoire des Sciences de l'Information et des Systèmes (LSIS)

© CNRS Photothèque / MAP / LO BUGLIO David

© CNRS Photothèque /

Méduse, "Pelagia noctiluca" dans la rade de Villefranche-sur-Mer, en mer Méditerranée, en novembre 2012. Cette photo a été réalisée dans le cadre d'une mission d'échantillonnage de grandes nacres de Méditerranée, "Pinna nobilis".

UMR6282 - Biogéosciences

© CNRS Photothèque / MOTREUIL Sébastien

© CNRS Photothèque / CHATIN Jérôme

Sur le transparent : comparaison entre images expérimentales et images de simulations numériques montrant des microstructures de solidification. En haut : dendrites dans un alliage cobalt-chrome (à gauche) et une dendrite simulée de nickel. En bas, cellules (ou colonies) eutectiques dans un alliage organique transparent. Ces recherches portent sur l'étude de la croissance de cristaux de métaux par simulation numérique. Elles devraient permettre d'améliorer la fabrication d'alliages (par exemple en aéronautique) et peut-être aider à comprendre certains développement biologiques humains.

UMR7643 - Physique de la matière condensée (PMC)

© CNRS Photothèque / CHATIN Jérôme

© CNRS Photothèque / Kaksonen

Un opérateur effectue un prélèvement sur une expérience de traçage avec un colorant (fluorescéine), pour la détermination de la "Distribution du Temps de Séjour" dans une colonne à bulles. La cuve employée est compartimentée, en fonction de l'avancement du colorant dans le procédé. Toutes les parties ne sont pas encore colorées. La colonne à bulles utilisée ici permet de dissoudre de l'ozone gazeux (bulles) en phase aqueuse. L'injection d'un colorant permet de comprendre l'écoulement du liquide afin de mieux modéliser les cinétiques de transfert et de réaction de l'ozone. L'ozone, une fois en phase aqueuse, réagit avec du peroxyde d'hydrogène pour former des radicaux hydroxyles HO° très réactifs permettant de dégrader les polluants.

UMR6226 - Institut des sciences chimiques de Rennes

© CNRS Photothèque / Kaksonen

© CNRS Photothèque / Kaksonen

Vérification de l'identité de lichens frais par comparaison avec les spécimens de référence contenus dans l'herbier historique (REN) du Pr. Henry des Abbayes (1898-1974). Ici, comparaison de "Roccella fuciformis" (L.) DC. à celui de gauche, récolté en janvier 2011 sur les rochers du littoral, près de St-Malo en Ille-et-Vilaine. A droite, le spécimen de référence prélevé à Morieux, Côtes-d'Armor, vallée du Moulin Rolland, en avril 1928 par le Pr. des Abbayes. Ce dernier a constitué un important herbier de lichens d'une grande valeur scientifique notamment pour le genre "Cladonia", dont il était l'un des plus grands spécialistes. Les métabolites issus des lichens pourraient par exemple servir à fabriquer des antibiotiques ou des produits cosmétiques.

UMR6226 - Institut des sciences chimiques de Rennes

© CNRS Photothèque / Kaksonen

© CNRS Photothèque / CHOLER Philippe

Prélèvement de sol pour analyses microbiologiques dans les pelouses alpines du vallon de Roche Noire (2 750 m), dans la haute vallée de la Guisane, dans les Alpes françaises en juillet 2007. La Zone atelier Alpes (ZAA) étudie les dynamiques couplées des écosystèmes alpins, de leurs usages et du climat sur deux sites contrastés par leurs conditions naturelles et humaines : le Vercors et l'Oisans.

UMR5553 - Laboratoire d'écologie alpine (LECA), UMS3370 - Station alpine Joseph Fourier

© CNRS Photothèque / CHOLER Philippe

© CNRS Photothèque / IRD / AMICE Erwan

Comatule, "Himerometra robustipinna", sur du corail, dans le lagon sud de Nouvelle-Calédonie, dans l'océan Pacifique. Cette espèce comporte plus de 10 bras, ici environ 25 et elle est typiquement lagunaire. Cette photographie a été réalisée dans le cadre du projet de recherche IBANOE dont l'objectif est d'identifier de nouveaux indicateurs des apports anthropiques (nutriments, métaux lourds) et du fonctionnement trophique du lagon sud-ouest de Nouvelle-Calédonie. In fine, il s'agit d'appréhender l'intensité et l'étendue spatiale des apports anthropiques de Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu. Le projet IBANOE s'inscrit dans un double contexte de recherche académique et de préservation des écosystèmes côtiers.

UMR6539 - Laboratoire des sciences de l'environnement marin - LEMAR

© CNRS Photothèque / IRD / AMICE Erwan

© CNRS Photothèque / IRD / AMICE Erwan

Vérification du matériel sur le navire océanographique Alis, dans le lagon de Nouvelle-Calédonie, dans l'océan Pacifique. Cette vérification est nécessaire avant toute plongée, car il devra fonctionner durant plusieurs heures en autonomie. Cette photographie a été réalisée dans le cadre du projet de recherche IBANOE dont l'objectif est d'identifier de nouveaux indicateurs des apports anthropiques (nutriments, métaux lourds) et du fonctionnement trophique du lagon sud-ouest de Nouvelle-Calédonie. In fine, il s'agit d'appréhender l'intensité et l'étendue spatiale des apports anthropiques de Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu. Le projet IBANOE s'inscrit dans un double contexte de recherche académique et de préservation des écosystèmes côtiers.

UMR6539 - Laboratoire des sciences de l'environnement marin - LEMAR

© CNRS Photothèque / IRD / AMICE Erwan

© CNRS Photothèque / Céline ANAYA-GAUTIER

Observation du patch panel ou panneau de brassage pour savoir comment sont mis en relation les cuves, les télescopes et la salle d'acquisition, dans la salle des serveurs de l'observatoire Pierre Auger, à Malargüe en Argentine. Situé à 1 400 m d'altitude, il s'agit du plus grand détecteur de rayons cosmiques au monde. Il est équipé d'un réseau de 1 600 cuves s'étendant sur plus de 3 000 km² dans la pampa argentine, combiné à 24 télescopes à fluorescence pour étudier les rayons cosmiques grâce à l'observation des gerbes atmosphériques. Sur la gauche, les serveurs d'acquisition permettent de stocker les données recueillies par les cuves et les télescopes puis transmises par ondes radio.

UMR7585 - Laboratoire physique nucléaire et hautes énergies (LPNHE) (PARIS)

© CNRS Photothèque / Céline ANAYA-GAUTIER

© CNRS Photothèque / Kaksonen

Chambre sourde, enregistrement de deux locuteurs. Description des interactions conversationnelles interindividuelles dans une perspective multimodale. Il s'agit de rendre compte des liens entre les différents niveaux linguistiques (syntaxe, sémantique, prosodie, discours) et les différentes modalités (parole, geste) dans la construction du sens et de l'interaction. La locutrice illustre un moment de discours durant lequel la posture, les différents gestes des mains, l'orientation du regard entre autres constituent autant d'éléments à prendre en considération pour mieux comprendre ce qui se déroule dans le dialogue. Ici, il y a deux protagonistes, la multimodalité est donc envisagée des deux points de vue de l'interaction, à savoir le locuteur et l'interlocuteur.

UMR6057 - Laboratoire Parole et Langage (LPL)

© CNRS Photothèque / Kaksonen

© CNRS Photothèque / IPEV / DELHAYE Claude

Carotte extraite par un carottier prototype en test pendant la saison 2008 à Concordia, Antarctique. C'est un carottier mobile qui servira à faire des forages de 150/200 m de profondeur et jusqu'à 25 km autour de la station franco-italienne Concordia. Ces forages serviront à pomper de l'air dans le névé, notamment pour des analyses de taux de mercure. Le carottier est composé de 2 tubes en inox, il a un moteur électrique dont la puissance est amenée par un câble électroporteur. Il permet de faire une carotte de 98 mm de diamètre et le trou est de 130 mm de diamètre.

UMR5183 - Laboratoire de glaciologie et géophysique de l'environnement (LGGE)

© CNRS Photothèque / IPEV / DELHAYE Claude

© CNRS Photothèque / RAJAU Benoît

Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et médaille d'or du CNRS en 2011, ici au laboratoire qu'il a créé et dirigé : "Réponse immunitaire et développement chez les insectes" à Strasbourg. Biologiste de renommée internationale, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'Université de Strasbourg, Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont fait émerger une vision nouvelle des mécanismes de défense que les organismes, des plus primitifs jusqu'à l'homme, opposent aux agents infectieux.

UPR9022 - Réponse immunitaire et développement chez les insectes

© CNRS Photothèque / RAJAU Benoît

© CNRS Photothèque / FRESILLON Cyril

Margaret Buckingham, biologiste du développement, médaille d'or 2013 du CNRS avec Sigolène Meilhac et Jessy Leloup, deux de ses collaboratrices. Elles discutent de l'identification de clones, dans des multiplaques avec puits, contenant des embryons de souris. De nationalité franco-britannique, Margaret Buckingham est directrice de recherche émérite au CNRS et professeur émérite à l'Institut Pasteur. Ses travaux de recherche ont permis des avancées majeures dans le domaine de la myogenèse (formation des muscles), de la cardiogenèse (formation du coeur) et des cellules souches chez l'embryon et l'adulte de rongeurs. Ses découvertes ont un impact majeur notamment sur les thérapies utilisées pour la régénération musculaire et la compréhension des malformations congénitales cardiaques chez l'homme.

URA2578 - Bases génétiques, moléculaires et cellulaires du développement

© CNRS Photothèque / FRESILLON Cyril

© CNRS Photothèque / Christophe LEBEDINSKY

Serge Haroche, médaille d'or du CNRS 2009, et son collaborateur, Igor Dotsenko examinant une cavité "piège à photons". Serge Haroche est un spécialiste de la physique atomique et de l'optique quantique. Il est l'un des fondateurs de l'électrodynamique quantique en cavité, domaine qui permet de mieux comprendre le monde quantique et de réaliser des prototypes de systèmes de traitement quantique de l'information. Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de physique quantique depuis 2001, Serge Haroche dirige le groupe d'électrodynamique des systèmes simples au sein du laboratoire Kastler Brossel (École normale supérieure/Université Pierre et Marie Curie/CNRS).

UMR8552 - Laboratoire Kastler Brossel (LKB)

© CNRS Photothèque / Christophe LEBEDINSKY

© CNRS Photothèque / PERRIN Emmanuel
Page

Nanoparticules trimétalliques à base de cobalt déposé sur de l'alumine gamma, utilisées comme catalyseur supporté pour la production d'hydrogène par hydrolyse du borohydrure de sodium. Les matériaux à base de bore stockent "naturellement" l'hydrogène sous forme d'hydrures et/ou protons (par exemple les borohydrures et les boranes). Le défi est alors de produire du H2 à partir de ces matériaux. En hydrolyse, l'utilisation d'un catalyseur métallique est alors cruciale pour avoir des conversions et des cinétiques acceptables. Ainsi, des catalyseurs sont développés pour cette activité de stockage chimique de l'hydrogène.

UMR5635 - Institut Européen des membranes (I.E.M.)

© CNRS Photothèque / PERRIN Emmanuel Page

© CNRS Photothèque / VIGNAUD Thomas

Le haut des coraux, "Pocillopora spp.", émerge parfois lors des marées les plus basses. Atoll de Fakarava, archipel des Tuamotu, Polynésie française.

USR3278 - Centre de recherches insulaires et observatoire de l'environnement (CRIOBE)

© CNRS Photothèque / VIGNAUD Thomas

© CNRS Photothèque / DETALLE Serge

Miroir ultrasonore à retournement temporel contrôlant une pièce de titane.

URA1503 - Laboratoire ondes et acoustique

© CNRS Photothèque / DETALLE Serge

© CNRS Photothèque / CHATIN Jérôme

Colonnes de chromatographie ionique en phase liquide en salle blanche. Ces colonnes sont constituées d'une résine anionique (couleur jaune) et permettent d'extraire les Terres rares (Lanthanides) de l'eau de mer. Selon l'acide utilisé, un élément chimique donné peut être retenu ou libéré par la colonne, ce qui permet de les trier entre eux. Il s'agit d'analyser des éléments chimiques dans des échantillons marins (eau, particules, sédiments...). Ces éléments permettent de reconstituer en un lieu donné l'age de la masse d'eau, sa trajectoire, la vitesse de chute des particules, le taux de sédimentation. Ces informations quantitatives sont très utiles pour les modèles cherchant à décrire l'océan et son rôle dans le système planétaire.

UMR5566 - Laboratoire d'études en Géophysique et océanographie spatiales (LEGOS)

© CNRS Photothèque / CHATIN Jérôme

© CNRS Photothèque / VERGOZ Thibaut

Touristes visitant les "buttereaux", dunes de l'isthme Miquelon-Langlade, dans l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon. Cet isthme est un cordon littoral sableux reliant les deux presqu'îles de Grande Miquelon et Langlade. C'est un paysage très spécifique où les habitants laissent traditionnellement leurs chevaux domestiques en liberté. Ce cordon dunaire accueille des écosystèmes d'une grande richesse et fait l'objet d'une protection contre l'érosion.

UMR5110 - Centre de formation et de recherche sur les environnements méditerranéens (CEFREM)

© CNRS Photothèque / VERGOZ Thibaut

© CNRS Photothèque / Kaksonen

Conception de catalyseurs de polymérisation à base de terres rares. L'objectif est de remplacer des matières premières fossiles (donc non renouvelables) par des matières premières renouvelables, dans l'idéal annuellement comme la biomasse, et qui ne soient pas en compétition avec le secteur alimentaire. D'autre part, il s'agit d'obtenir des produits biodégradables, ou simplement dégradables. Le plus important pour les chercheurs est de s'affranchir de ressources telles que le pétrole, le charbon, le gaz. Ils développent donc des catalyseurs capables de transformer des monomères issus de sucres ou, encore mieux de glycérol (sous-produit issu de ressources non-alimentaires) en polymères accessoirement biodégradables.

UMR6226 - Institut des sciences chimiques de Rennes

© CNRS Photothèque / Kaksonen

© CNRS Photothèque / CHEZIERE Alexis

Goutte millimétrique impactant sur un substrat en silicium chauffé à 325°C. Lors de son impact, la goutte se désintègre (splash) en une multitude de gouttelettes qui partent dans toutes les directions. L'objectif de la recherche est de déterminer l'influence de défauts solides sur la surface, sur le "seuil de splash". Ce seuil correspond à la vitesse seuil de la goutte pour laquelle cette dernière va se fragmenter en petites gouttes satellites ou non.

UMR5586 - Laboratoire de physique de la matière condensée et nanostructures (LPMCN)

© CNRS Photothèque / CHEZIERE Alexis

© CNRS Photothèque / LAM / FRESILLON Cyril

Inspection et nettoyage de l'un des segments (miroir) du futur télescope géant européen E-ELT (European extremely large telescope). Cette opération est effectuée sur la plate-forme POLARIS (Polishing active and robotic integrated system). Il s'agit d'un équipement de grand diamètre (2,5 m), associant polissage robotique et optique active, dédié aux programmes de R&D et à la réalisation de grandes optiques asphériques (non strictement sphériques). Cette plate-forme est opérée en collaboration avec un industriel optique.

UMR7326 - Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (LAM)

© CNRS Photothèque / LAM / FRESILLON Cyril

© CNRS Photothèque / FRESILLON Cyril

Photogrammétrie des éléments de l'entablement de l'ordre extérieur de la tholos de Delphes, reconstitué au musée de Delphes, en Grèce. Cette technique consiste à prendre différents points de vue de l'objet pour le modéliser en 3D. Cette image a été réalisée dans le cadre du projet interdisciplinaire HuMaIn (Humanités - mathématiques - sciences de l'information). Ce projet a pour objet la numérisation 3D d'artefacts patrimoniaux, en particulier sur le site de la tholos de Delphes. L'objectif est de croiser des modèles de description géométrique et sémantique des éléments architecturaux en intégrant toute la richesse informationnelle des numérisations 3D et en permettant aussi de mieux les guider.

UMR3495 - Modèles et simulations pour l'architecture, l'urbanisme et le paysage (MAP), UMR7299 - Centre Camille Jullian (CCJ), UMR7296 - Laboratoire des Sciences de l'Information et des Systèmes (LSIS)

© CNRS Photothèque / FRESILLON Cyril

© CNRS Photothèque / CRCC / ANAYA-GAUTIER Céline

Manuscrit endommagé. Une encre ferrogallique, largement répandue pour l'écriture depuis le Moyen-Age jusqu'au début du XXe siècle, a été utilisée pour ce manuscrit. Cette encre provoque une altération importante du papier qui devient brun et cassant, jusqu'à parfois tomber en poussière. La dégradation du papier résulte de deux phénomènes : l'hydrolyse acide et l'oxydation de la cellulose. Des chercheurs ont montré que l'oxydation de la cellulose est le processus dominant de cette dégradation. L'oxydation est directement liée à la présence de fer dans le papier. Ces résultats montrent l'intérêt d'étudier des méthodes "anti-oxydantes" pour le traitement des manuscrits les plus endommagés.

USR3224 - Centre de recherche sur la conservation des collections (CRCC)

© CNRS Photothèque / CRCC / ANAYA-GAUTIER Céline

© CNRS Photothèque / RAGUET Hubert

Substrat en silicium structuré pour la microfabrication de dispositifs microfluidiques. Sur le substrat de silicium est déposé un film mince de résine photosensible gravée ensuite par exposition à une radiation lumineuse. La photolithographie est une étape essentielle à la microfabrication.

FRE2771 - Laboratoire du futur (LOF)

© CNRS Photothèque / RAGUET Hubert

© CNRS Photothèque / PIERRE Xavier

Miroir sphérique en cuivre sur lequel une couche de métal supraconducteur (niobium) sera évaporée. Ces miroirs sont utilisés pour obtenir des cavités de très grande finesse dans le domaine microonde.

UMR8552 - Laboratoire Kastler Brossel (LKB)

© CNRS Photothèque / PIERRE Xavier

© CNRS Photothèque / RAGUET Hubert

Mouche équipée de sa " laisse " faite de deux microélectrodes souples destinées à recueillir dans l'oeil le signal électrique commandant le micro-muscle responsable du micro-balayage rétinien. L'objectif est de comprendre la raison d'être des micro-mouvements rétiniens qui, chez la mouche, interviennent lors de la locomotion. Application aux capteurs intelligents destinés à la robotique, l'automobile, l'aéronautique...

UMR6152 - Mouvement et perception, UMR7287 - Institut des sciences du mouvement - Etienne-Jules Marey (ISM)

© CNRS Photothèque / RAGUET Hubert

© CNRS Photothèque / FRESILLON Cyril

Photogrammétrie d'un objet archéologique conservé au musée de Delphes, en Grèce. Cette technique consiste à prendre différents points de vue de l'objet pour le modéliser en 3D. Cette image a été réalisée dans le cadre du projet interdisciplinaire HuMaIn (Humanités - mathématiques - sciences de l'information). Ce projet a pour objet la numérisation 3D d'artefacts patrimoniaux, en particulier sur le site de la tholos de Delphes. L'objectif est de croiser des modèles de description géométrique et sémantique des éléments architecturaux en intégrant toute la richesse informationnelle des numérisations 3D et en permettant aussi de mieux les guider. De nouveaux systèmes d'analyse, de numérisation et de classification des formes architecturales pourraient ainsi être mis au point.

UMR3495 - Modèles et simulations pour l'architecture, l'urbanisme et le paysage (MAP), UMR7299 - Centre Camille Jullian (CCJ), UMR7296 - Laboratoire des Sciences de l'Information et des Systèmes (LSIS)

© CNRS Photothèque / FRESILLON Cyril

© CNRS Photothèque / CEBC / GUINET Christophe

Les éléphants de mer "Mirounga leonina" possèdent des yeux particulièrement gros par rapport à leur taille. Leur vision est adaptée aux très faibles intensités lumineuses présentes au cours de leurs plongées profondes. Iles Kerguelen au sud de l'océan Indien. Les éléphants de mer qui passent la plus grande partie de leur vie en pleine mer, effectuent des plongées pouvant aller jusqu'à 2 000 mètres de profondeur. Equipés de balises, ils constituent pour les chercheurs une source d'informations sur l'océan Austral (climat, courants marins, échanges océan-atmosphère et production primaire).

UPR1934 - Centre d'études biologiques de Chizé (CEBC)

© CNRS Photothèque / CEBC / GUINET Christophe

© CNRS Photothèque / MEDARD Laurence

Système de vision pour la capture et le suivi, en temps réel, du visage et des yeux d'un utilisateur assis en face d'un écran, afin de déterminer la direction de son regard. Groupe IMM (Groupe Interaction et Multi-Modalités), Projet CapRe : Capture et suivi du regard.

UPR3251 - Laboratoire d'informatique pour la mécanique et les sciences de l'ingénieur (LIMSI)

© CNRS Photothèque/ MEDARD Laurence

© CNRS Photothèque / CHAUVAUD Laurent

Un plongeur scientifique et son appareil photo sous-marin en surface, dans la glace de la Terre Adélie, en Antarctique.

UMR6539 - Laboratoire des sciences de l'environnement marin - LEMAR

© CNRS Photothèque / CHAUVAUD Laurent

© CNRS Photothèque / ISIR / RAJAU Benoît

Commande d'un robot par le regard. Il s'agit de faciliter les gestes téléopérés dans un dispositif d'assistance au handicap. Le robot est couplé à un casque qui permet de connaître la direction du regard du sujet (casque dit Eye-Tracker). On peut alors déplacer automatiquement un robot vers l'objet regardé par le sujet, tout en laissant à l'utilisateur sa vision naturelle.

UMR7222 - Institut des Systèmes Intelligents et Robotiques (ISIR)

© CNRS Photothèque / ISIR / RAJAU Benoît

© CNRS Photothèque / CEFE / HUCHARD Elise

Microcèbe gris femelle faisant une pause au cours de sa recherche de nourriture, dans la forêt de Kirindy à Madagascar. Le microcèbe gris est cité comme un exemple d'espèce au sein de laquelle les mâles ne commettent pas d'infanticides, dans le cadre d'une étude comparative menée sur plus de 260 mammifères. Cette étude vise à documenter les causes et conséquences évolutives de l'infanticide par les mâles chez les mammifères.

UMR5175 - Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE)

© CNRS Photothèque / GCEFE / HUCHARD Elise

© CNRS Photothèque / GOMPEL Nicolas, PRUD'HOMME Benjamin

Diversification de motifs pigmentaires noirs, sur des ailes de mâles de plusieurs espèces de drosophiles. Des chercheurs viennent de proposer un modèle génétique expliquant l'émergence évolutive de ces taches et leur diversification entre espèces. Ils ont retracé l'historique des changements génétiques à l'origine de ces motifs. Leur apparition résulterait non pas de l'évolution de nouveaux gènes mais plutôt de l'émergence de nouvelles interactions entre des gènes préexistants. Une fois la tache apparue, sa forme et l'intensité de sa coloration se seraient modifiées et diversifiées au gré de la formation de nouvelles espèces. Le modèle génétique identifié ici pourrait également expliquer l'évolution d'autres caractères animaux.

UMR7288 - Institut de biologie du développement de Marseille Luminy (IBDML)

© CNRS Photothèque / GOMPEL Nicolas, PRUD'HOMME Benjamin

© CNRS Photothèque / Sébastien MOTREUIL

Porcelaines sur une gorgone, dans les Petites Antilles, dans la mer des Caraïbes en juin 2011. Cette image a été réalisée dans le cadre d'une mission d'échantillonnage d'oursins, "Meoma ventricosa".

UMR6282 - Biogéosciences

© CNRS Photothèque / Sébastien MOTREUIL

© CNRS Photothèque / Archéovision / OLALDE Gabriel

Modélisation numérique 3D du sanctuaire du grand temple d'Aton à Amarna, la cité créée par le pharaon Amenhotep IV au 14e siècle avant J.-C., en Egypte. Des fragments de statues ont été acquis par photogrammétrie et insérés dans le modèle numérique 3D. Cette modélisation permet de visualiser et d'étudier les édifices solaires du règne d'Amenhotep IV et de l'urbanisme de la villa d'Amarna, aujourd'hui détruite. Il ne reste de cet ensemble architectural que des traces archéologiques au sol et des représentations sur les parois des tombes.

UMS3657 - Archéovision - SHS - 3D

© CNRS Photothèque / Archéovision / OLALDE Gabriel

© CNRS Photothèque / DELHAYE Claude

Les organismes récoltés à l'aide de la méthode Winkler (dispositif permettant d'extraire les arthropodes vivant dans la litière) sont mis en tubes avec le code de l'échantillon pour un tri et une identification ultérieurs en laboratoire à l'aide d'une loupe binoculaire. L'objectif est d'améliorer la connaissance de la biodiversité des fourmis de litière des Nouragues (Guyane), et de mieux comprendre la composition et le fonctionnement des assemblages d'espèces de la litière. Station des Nouragues, Guyane.

UPS2561 - CNRS Guyane, UMR8172 - Ecologie des forêts de Guyane (ECOFOG)

© CNRS Photothèque / DELHAYE Claude

© CNRS Photothèque / AMICE Erwan

Plage arrière de l'Alis, navire océanographique de l'IRD (Institut de recherche pour le développement), dans le lagon de Nouvelle-Calédonie, dans l'océan Pacifique. Cette photographie a été réalisée dans le cadre du projet de recherche IBANOE dont l'objectif est d'identifier de nouveaux indicateurs des apports anthropiques (nutriments, métaux lourds) et du fonctionnement trophique du lagon sud-ouest de Nouvelle-Calédonie. In fine, il s'agit d'appréhender l'intensité et l'étendue spatiale des apports anthropiques de Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu. Le projet IBANOE s'inscrit dans un double contexte de recherche académique et de préservation des écosystèmes côtiers.

UMR6539 - Laboratoire des sciences de l'environnement marin - LEMAR

© CNRS Photothèque / AMICE Erwan

© CNRS Photothèque / PERRIN Emmanuel

Injection d'une solution aqueuse de borane sur un catalyseur, lors de la première phase d'une réaction d'hydrolyse de l'hydrazine borane (hydrure de bore à 15.4 %m d'hydrogène). La production d'hydrogène commence. Ce montage d'hydrolyse permet de suivre la cinétique de génération d'hydrogène. L'hydrolyse consiste à générer de l'hydrogène H2 par réaction des hydrures du borane avec les protons de l'eau, en présence d'un catalyseur. Ce montage expérimental est utilisé pour évaluer les capacités des borohydrures et boranes, à stocker et produire de l'hydrogène, mais aussi pour étudier les catalyseurs métalliques nécessaires à ces réactions.

UMR5635 - Institut Européen des membranes (I.E.M.)

© CNRS Photothèque / PERRIN Emmanuel

© CNRS Photothèque / Jérôme CHATIN

Changement de couleur d'un indicateur coloré, permettant d'identifier la présence de terres rares (virage du bleu au rose) dans la solution collectée en bas de colonnes de chromatographie. Ces colonnes permettent d'isoler de sa famille chimique un élément spécifique très utile en géochimie (le néodyme, Nd). La calibration à l'aide d'une solution standard permet de repérer à quel moment le Nd sort de la colonne : c'est quand l'indicateur coloré devient rose. La mesure du néodyme dans l'eau, les particules marines ou les sédiments est riche d'enseignement. Ce traceur permet de reconstituer, en un lieu donné, la trajectoire et l'histoire d'une masse d'eau ou encore l'origine des particules qui se déposent au sein de l'océan.

UMR5566 - Laboratoire d'études en Géophysique et océanographie spatiales (LEGOS)

© CNRS Photothèque / Jérôme CHATIN

© CNRS Photothèque / OMP Observatoire du Pic du midi / FRESILLON
Cyril

Télescope Bernard Lyot (TBL) à l'Observatoire du Pic du Midi, Pyrénées françaises. Ce télescope de 2 m est abrité dans une tour de 28 m de hauteur pour 14 m de diamètre. Il a été complètement réinstrumenté pour l'imagerie et la spectroscopie, de l'ultraviolet à l'infrarouge, avec en particulier les meilleurs détecteurs disponibles actuellement. Ses résultats scientifiques de premier plan couvrent la plupart des domaines de l'astrophysique, de la planétologie à la cosmologie.

OMP_Observatoire du Pic du midi

© CNRS Photothèque / OMP Observatoire du Pic du midi / FRESILLON Cyril

© CNRS Photothèque / MEDARD Laurence

Film de fabrication du circuit imprimé "bit pattern generator" dédié au test de la carte locale de déclenchement du bras dimuon de l'expérience Alice (A Large Ion Collider Experiment)

UMR6533 - Laboratoire de physique corpusculaire (LPC CLERMONT)

© CNRS Photothèque / MEDARD Laurence

© CNRS Photothèque / Kaksonen

Diffraction d'ondes centimétriques par un macrocristal.

UMR6251 - Institut de physique de Rennes

© CNRS Photothèque / Kaksonen

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

Morceau de gel sur lequel ont été déposées 2 gouttes de solution aqueuse de nanoparticules de silice. Cette solution va permettre de coller deux lanières de gel. Les gels et les tissus biologiques sont des matériaux essentiellement composés d'eau et il est difficile de les coller à l'aide d'adhésifs habituels. Cette méthode inédite de collage par des particules conduit à une adhésion rapide et efficace. Elle résiste à l'immersion dans l'eau, se fait sans ajout de polymères et n'implique pas de réaction chimique. Ce concept est issu de la collaboration entre Ludwik Leibler, Alba Marcellan et leurs collègues du laboratoire Matière molle et chimie et du laboratoire de Physico-chimie des polymères et milieux dispersés.

UMR7167 - Laboratoire matière molle et chimie (MMC) ; UMR7615 - Physicochimie des polymères et des milieux dispersés

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

© CNRS Photothèque / Yannick CHANCERELLE

Vue macroscopique sur une colonie corallienne d' "Acropora sp." lors d'un phénomène de blanchissement corallien à Moorea en Polynésie française. Les couleurs des branches de la colonie de corail de cette photo sont anormales. Elles sont dues à un stress provoqué par des eaux trop chaudes et/ou une irradiation aux rayons ultraviolets trop importante. Si le stress continue trop longtemps la colonie va devenir complétement blanche avant de mourrir. C'est le phénomène de blanchissement corallien. En raison des modifications globales du climat il est de plus en plus dans les régions tropicales récifales et a déjà induit de très importantes mortalités.

URA1453 - STABILITE DE L'ECOSYSTEME CORALLIEN

© CNRS Photothèque / Yannick CHANCERELLE

© CNRS Photothèque / Jérôme CHATIN

Changement de couleur d'un indicateur coloré, permettant d'identifier la présence de Terres Rares (rose) dans la solution collectée en bas de colonnes de chromatographie. Ces colonnes permettent d'isoler de sa famille chimique un élément spécifique très utile en géochimie (le néodyme, Nd). La calibration à l'aide d'une solution standard permet de repérer à quel moment le Nd sort de la colonne : c'est quand l'indicateur coloré devient rose. La mesure du néodyme dans l'eau, les particules marines ou les sédiments est riche d'enseignement. Ce traceur permet de reconstituer, en un lieu donné, la trajectoire et l'histoire d'une masse d'eau ou encore l'origine des particules qui se déposent au sein de l'océan.

UMR5566 - Laboratoire d'études en Géophysique et océanographie spatiales (LEGOS)

© CNRS Photothèque / Jérôme CHATIN

© CNRS Photothèque / Joris BERTRAND

Zostérops vert de l'île de La Réunion. Cette espèce est infectée par deux parasites responsables du paludisme chez l'oiseau : "Plasmodium" et "Leucocytozoon". Une étude a été menée pour montrer comment ces parasites ont colonisé l'archipel des Mascareignes - île de La Réunion et île Maurice. Grâce à des analyses de biologie moléculaire pratiquées sur plusieurs centaines d'échantillons sanguins d'oiseaux, les chercheurs ont découvert 26 espèces différentes de "Leucocytozoon", contre 10 seulement pour "Plasmodium". Les évènements de migration de "Leucocytozoon"seraient en moyenne trois fois plus anciens, ce qui lui aurait laissé tout loisir de se diversifier et de donner naissance à de nouvelles espèces.

UMR5174 - Evolution et diversité biologique

© CNRS Photothèque / Joris BERTRAND

© CNRS Photothèque / Camille MOIRENC

Détail d'un système de déclenchement réalisé pour l'expérience internationale LHCb (Large Hadron Collider beauty). Ce système, qui utilise les technologies de pointe en électronique, analyse les quarante millions de collisions proton-proton par seconde du LHC, le plus grand accélérateur de particules au monde, en fonctionnement au CERN à Genève. En un millionième de seconde, il décide, pour chacune des collisions, si elle peut être utilisée pour l'étude de la différence de comportement entre une particule et son antiparticule. Ce dispositif est l'un des outils très prometteurs qui permettra, peut-être, de révéler les lois fondamentales d'une nouvelle physique.

UMR6550 - Centre de physique des particules de Marseille (CPPM)

© CNRS Photothèque / Camille MOIRENC

© CNRS Photothèque / OLALDE Gabriel

La parabole du four solaire d'Odeillo de 1 000 kW en hiver. Les recherches au laboratoire PROMES (PROcédés, Matériaux et Energie Solaire) sur le site du four solaire d'Odeillo, visent au développement de connaissances scientifiques et d'innovations technologiques mettant à profit les caractéristiques originales du rayonnement solaire concentré, ouvrant ainsi les domaines d'application de cette source d'énergie renouvelable. Plus généralement, les chercheurs développent des recherches concernant les matériaux et les procédés ayant un impact potentiel dans le domaine du développement durable.

UPR8521 - Laboratoire procédés, matériaux et énergie solaire (PROMES)

© CNRS Photothèque / OLALDE Gabriel

© CNRS Photothèque / IBMP / RAJAU Benoît

Mise en culture stérile de graines de plantes (arabidopsis, tabac, brachypodium). Cette étape est essentielle à toutes les thématiques de recherche de l'Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP).

UPR2357 - Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP)

© CNRS Photothèque / MP / RAJAU Benoît

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

Site archéologique de la tholos de Delphes, une rotonde d'ordre dorique datant des années 380-370 avant J.-C., située sur la terrasse d'Athéna Pronaia près de Delphes en Grèce. Cette image a été réalisée dans le cadre du projet interdisciplinaire HuMaIn (Humanités - mathématiques - sciences de l'information). Ce projet a pour objet la numérisation 3D d'artefacts patrimoniaux, en particulier le site de la tholos. L'objectif est de croiser des modèles de description géométrique et sémantique des éléments architecturaux en intégrant toute la richesse informationnelle des numérisations 3D et en permettant aussi de mieux les guider. De nouveaux systèmes d'analyse, de numérisation et de classification des formes architecturales pourraient ainsi être mis au point.

UMR3495 - Modèles et simulations pour l'architecture, l'urbanisme et le paysage (MAP) ; UMR7299 - Centre Camille Jullian (CCJ) ; UMR7296 - Laboratoire des Sciences de l'Information et des Systèmes (LSIS)

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

© CNRS Photothèque / VRIGNAUD François

Emission d'un continuum de couleurs généré au sein d'un guide optique microstructuré en silice (XLIM/LEUKOS). L'objectif de la recherche est d'inventer de nouvelles sources de lumière permettant d'améliorer la compréhension du fonctionnement cellulaire.

UMR6172 - XLIM

© CNRS Photothèque / VRIGNAUD François

© CNRS Photothèque / MEDARD Laurence

Figure de diffraction de la lumière obtenue avec une micro grille du détecteur MICROMEGAS (Micro Mesh Gaseous Structure), détecteur à gaz pour les particules chargées, utilisé notamment au CERN (Conseil européen pour la recherche nucléaire), basé à Genève. Une figure de diffraction est une production de franges lumineuses par suite du passage d'un faisceau lumineux par une petite ouverture.

UMR6457 - Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées (SUBATECH)

© CNRS Photothèque / MEDARD Laurence

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

Supercalculateur CURIE capable d'effectuer jusqu'à 2 millions de milliards d'opérations à la seconde, constitué de plus de 92 000 coeurs de calcul couplés à un système permettant de stocker l'équivalent de 7 600 ans de fichiers MP3 (15 Po) à une vitesse de 250 Go par seconde. Conçu par Bull pour le GENCI (Grand équipement national de calcul intensif), il est hébergé et exploité par le Très grand centre de calcul (TGCC) du CEA à Bruyères-le-Châtel. Les supercalculateurs deviennent indispensables à la recherche pour modéliser, simuler, de plus en plus finement, des phénomènes complexes, inaccessibles par l'expérience. Plus les performances et les capacités des supercalculateurs sont grandes, plus les modélisations et simulations gagnent en précision et réalisme.

GENCI - Grand équipement national de calcul intensif

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

© CNRS Photothèque / CNET / Lactamme / COLONNA Jean-François

Marche au hasard de 64 particules sur un réseau carre 2D : avec potentiel.

URA756 - CENTRE DE MATHEMATIQUES APPLIQUEES

© CNRS Photothèque / CNET / Lactamme / COLONNA Jean-François

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

Doigt d'une main robotisée à caractère anthropomorphique, au bout duquel une pression est exercée par le bout d'un doigt humain. Des capteurs de forces 6 axes, placés au bout du doigt robotisé, fournissent des informations sur le point de contact, la pression exercée et l'orientation de cette pression. La main robotisée est utilisée pour la manipulation dextre d'objets de la vie courante, à l'image du geste naturel de la main humaine. Elle est associée à un bras à muscles robotisé permettant les phases d'approche et de saisie des objets. Cette plateforme est mise en place dans le cadre du projet européen Handle pour reproduire les mécanismes à l'oeuvre dans la préhension et la manipulation humaine. Les chercheurs développent la dextérité, l'autonomie et l'intelligence de cette main robotisée.

UMR7222 - Institut des systèmes intelligents et robotiques (ISIR)

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

© CNRS Photothèque / Collaboration HESS / Julien BOLMONT

Quatre des cinq télescopes de l'expérience HESS-II (High Energy Stereoscopic System), en Namibie : sur les côtés, 3 télescopes de 13 m de diamètre et au centre, un télescope plus récent de 28 m de diamètre. Ils forment depuis septembre 2012, le détecteur de rayons gamma de très haute énergie le plus sensible au monde. Avec ce détecteur, les scientifiques peuvent repérer, grâce aux rayons gamma qu'ils émettent, des supernovae, des trous noirs, des noyaux actifs de galaxies et autres phénomènes parmi les plus violents de l'Univers.

UMR7585 - LABORATOIRE PHYSIQUE NUCLEAIRE ET HAUTES ENERGIES (LPNHE), HESS

© CNRS Photothèque / Collaboration HESS / Julien BOLMONT

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

Grands dauphins, "Tursiops truncatus", du parc "Planète sauvage". Grâce à un partenariat avec ce parc, situé près de Nantes, des chercheurs peuvent mener, dans la durée, des séries d'expériences sur cette espèce animale. Le grand dauphin constitue un modèle particulièrement intéressant en raison du cheminement original de son évolution, qui l'a ramené à une vie aquatique après une phase terrestre. Les études scientifiques entreprises sur les dauphins concernent la perception de l'environnement et les mécanismes de communication chez cette espèce sociale.

UMR6552 - Ethologie animale et humaine (EthoS)

© CNRS Photothèque / Cyril FRESILLON

© CNRS Photothèque / Richard Lamoureuxl

L'agriculture mécanisée, et en particulier la culture du soja, a transformé les savanes arborées des plateaux matogrossenses en d'immenses champs. Brésil, état de Mato Grosso, région de la Chapada dos Parecis, commune de Sapezal.

Voir aussi : Journal du CNRS - N°185 - Juin 2005

Laboratoire : UMR7169 - Centre de recherche et de documentation sur l'Amérique latine (CREDAL)

© CNRS PCNRS Photothèque / François-Michel LE TOURNEAU

© CNRS Photothèque / Richard Lamoureuxl

Jean-CLaude Golvin architecte archéologue restitue par le dessin aquarellé la villa Jovis de l'empereur Tibère (42 av J.-C. - 37 ap J.-C.), lors du tournage du film "Sur les tracés de Jean-Claude Golvin". Le film montre les différentes étapes : tracés des lignes du bâtiment au crayon à papier puis à l'encre, mise en volume et en perspective, peinture à l'aquarelle de la villa édifiée sur l'île de Capri dans la baie de Naples.

Voir aussi : Film : Sur les tracés de Jean-Claude Golvin

Laboratoire : UMR5607 - Ausonius : institut de recherche sur l'antiquité et le moyen âge (IRAM)

© CNRS Photothèque / Claude DELHAYE

© CNRS Photothèque / CHASTANET Sébastien

Observatoire du Pic du Midi, Pyrénées françaises. A droite, le télescope de 1 mètre qui est dédié à l'étude et à la surveillance de la météorologie des planètes et au suivi des astres comme les comètes et les astéroïdes. Sur la droite, coupole des coronographes et lunettes de CLIMSO (Christian Latouche IMageur SOlaire) pour l'observation continue de la dynamique de l'atmosphère du soleil. A l'extrême droite, cette petite coupole abrite un télescope pour la mesure de la qualité d'image (seeing) DIMM et de l'atténuation du ciel (Sky probe) dans la direction d'observation du télescope B. Lyot (2 m).

Laboratoire : UMS831 - Observatoire midi-Pyrénées

© CNRS Photothèque / CHASTANET Sébastien

© CNRS Photothèque / Kaksonen

Hall laser LULI2000, chaîne d'amplification "kilojoule". L'installation laser de puissance LULI2000 et les équipements expérimentaux associés sont utilisés par de nombreuses équipes scientifiques. Ces études portent notamment sur la fusion inertielle laser, la matière à haute densité d'énergie, l'astrophysique de laboratoire, la géophysique interne, la physique et le traitement des matériaux et de façon générale la physique des plasmas créés par laser et ses applications.

UMR7605 - Laboratoire pour l'utilisation des lasers intenses (LULI)

© CNRS Photothèque / Kaksonen

© CNRS Photothèque/INSU/IRAM / Kaksonen

Hall de maintenance sur le plateau de Bure, entretien d'une des 6 antennes de l'interféromètre du plateau de Bure dans les Hautes-Alpes françaises.

IRAM - Institut de Radioastronomie Millimétrique

© CNRS Photothèque / INSU / IRAM / Kaksonen