CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique chimie : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

En direct des labos de l'Institut de chimie

Actualités 2018

 

2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 |

 

Optimiser la fabrication et l’intégration de micro-capteurs grâce à l’écriture laser

lutz6

Gain de coût, gain de temps, miniaturisation ! En jouant sur la puissance d’une source laser et la teneur en oxygène de l’air, des chercheurs de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse (CNRS/Université de Haute-Alsace) et leurs collègues taïwanais (National Chiao Tung University, Hsinchu) ont conçu en une seule étape des structures micrométriques composites de dioxyde de titane et carbone. Ce matériau présentant un comportement piézorésistif (sa conductivité électrique peut être modulée par l’application d’une contrainte mécanique) a servi à la conception d’un micro-capteur de pression par écriture laser. Ces travaux, publiés dans la revue Advanced Materials, offrent de belles perspectives à l’intégration simplifiée de microstructures complexes aux propriétés électriques modulables dans des dispositifs microélectroniques, tels que des laboratoires sur puce. Lire la suite

 

Une extrudeuse pour une synthèse plus verte des peptides

lutz6

La famille des peptides comprend de très nombreuses molécules d’intérêt, mais leur synthèse utilise très souvent des solvants dits « CMR » : cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction. En prenant l’exemple de la synthèse de l’aspartame, un groupe de chercheurs centrés autour de l’Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM, CNRS/Université de Montpellier/ENSCM) s’est passé de solvants CMR grâce à l’utilisation d’une extrudeuse. Selon ces travaux, publiés dans la revue ACS Sustainable Chemistry & Engineering, cet équipement fait subir au milieu réactionnel des forces mécaniques importantes qui permettent de s’affranchir de l’utilisation de ces solvants nocifs.Lire la suite

 

Nano-filet pour gaz toxiques

lutz6

Capter les gaz toxiques produits par l’industrie ? Il y a des matériaux pour ça. Purifier les ressources fossiles extraites du sol ? Ces mêmes objets peuvent s’en occuper. Ces matériaux, ce sont des hybrides poreux faits d’oxydes de métal connectés par un ligand organique. Une famille de ces matériaux vient d’être identifiée par des scientifiques de l'université saoudienne KAUST et de l'Institut Charles Gerhardt Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/ENSCM)1. Ces hybrides ont le potentiel de piéger simultanément dans leurs pores nanoscopiques le dioxyde de carbone et l’hydrogène sulfuré. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Energy le 29 Octobre 2018.Lire la suite

 

Des amphiphiles 100 % naturels pour l’encapsulation de principes actifs

lutz6

Deux composés biosourcés ont servi à la synthèse de molécules amphiphiles (ayant une partie hydrophile et une hydrophobe) utilisées pour isoler une substance antifongique. Une telle « encapsulation » de substances chimiques à partir de produits naturels est susceptible d’intéresser non seulement l’industrie médicale et cosmétique, mais aussi les secteurs du bâtiment et de l’agriculture. Ces travaux publiés dans la revue ACS Biomacromolecules impliquent le Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (CNRS/Université de Bordeaux/Bordeaux INP), l’Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (CNRS/IRD/MNHN/Sorbonne Université), ainsi que deux centres techniques industriels, l’Institut des huiles et corps gras (ITERG) et l’Institut technologique FCBA.Lire la suite

 

La simulation informatique au service de l’énergie bleue

lutz6

Le Prix “HPCwire Readers’ & Editors’ Choice Award” dans la catégorie « Meilleure utilisation du HPC dans le domaine de l’énergie vient récompenser le travail pionnier mené par une équipe de chercheurs du CNRS, de Sorbonne Université et de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier en collaboration avec la Maison de La Simulation, qui a pu démontrer l’intérêt de nouveaux matériaux carbonés pour produire avec une plus grande efficacité de l’énergie osmotique, appelée énergie bleue. Ce travail a été possible grâce à des simulations menées sur le supercalculateur Curie de GENCI de plus de 7 millions d’heures et une allocation PRACE de plus de 22 millions d’heures sur le supercalculateur MareNostrum (à BSC).Lire la suite

 

Un composant monomatériau pour les cellules photovoltaïques organiques

lutz6

Au cœur de travaux de plus en plus nombreux, les cellules photovoltaïques organiques viennent épauler leurs cousines en silicium afin d’exploiter l’énergie solaire. Des chimistes de l’institut des sciences et technologies moléculaires d’Angers (MOLTECH-Anjou, CNRS/Université d’Angers), de l’université de Mons en Belgique et de l’université canadienne de Calgary ont développé une molécule dite « unique » puisqu’elle joue seule le rôle de couche active, généralement composée d’un mélange de composés. Ces travaux, publiés dans Chemistry Squared, devraient donc simplifier la fabrication des cellules.Lire la suite

 

Un « neutraligand » pour combattre les maladies inflammatoires

lutz6

Une nouvelle approche thérapeutique pour le traitement des maladies inflammatoires émerge des travaux des chercheurs du Laboratoire d’Innovation Thérapeutique et du laboratoire de Biotechnologie et Signalisation Cellulaire (CNRS/Université de Strasbourg). Ces chercheurs ont découvert la première molécule neutralisant la chimiokine CXCL12, une protéine impliquée dans la surveillance de l'organisme et qui est parfois à l’origine d’inflammation. La molécule découverte est active par voie orale dans un modèle animal d’asthme allergique et a fait l’objet d’un dépôt de brevet. La découverte vient d'être publiée dans Journal of Medicinal Chemistry.Lire la suite

 

Un catalyseur spectaculaire pour la réduction du CO2

lutz6

Une des voies de valorisation du dioxyde de carbone passe par sa réduction en monoxyde de carbone, plus facile à transformer ensuite en hydrocarbures. Comme ces procédés restent malheureusement encore trop énergivores ou polluants, une équipe centrée autour de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d’Orsay (ICMMO, CNRS/Université Paris-Sud) et du Laboratoire des mécanismes fondamentaux de la bioénergétique (LMB, CEA) a élaboré un nouveau catalyseur pour la réduction du CO2 dans l’eau. Selon ces travaux publiés dans Chemical Communication, on obtient ainsi une réaction bien plus efficace et qui ne nécessite plus d’ajouter des acides.Lire la suite

 

Un millefeuille nanométrique pour un stockage 3D de l’information

lutz6

La plupart des supports de stockage de données conservent l’information en deux dimensions, comme c’est le cas pour un disque dur ou un CD. Afin d’explorer de nouvelles possibilités, des équipes de l’Institut Charles Sadron (CNRS) ont mis au point un stockage d’information numérique en trois dimensions. Leur système utilise des polymères codés, inspirés par l’ADN. Publiés dans Angewandte Chemie International Edition, ces travaux ont permis d’inscrire 160 caractères numériques sur une épaisseur de seulement 70 nanomètres. Lire la suite

 

Des mousses solides comportant de fines membranes absorbent fortement les ondes sonores

leroy

Contrairement à une idée répandue, des mousses comportant des pores fermés peuvent atténuer la propagation des sons bien plus efficacement que des mousses avec des pores ouverts. C'est ce qu'ont démontré des chercheurs de l'Institut Jean Le Rond d’Alembert et du Laboratoire Matière et systèmes complexes en collaboration avec l’Institut Charles Sadron et Matelys-Research. Leurs résultats sont publiés dans la revue Applied Physics Letters. Lire la suite

 

Vers un substitut sanguin à base de nanoparticules de silice

pin

Diverses anomalies peuvent affecter le transport de l’oxygène par le sang et nécessiter une transfusion. Afin d’éviter les problèmes liés aux transfusions, comme la disponibilité ou les contaminations, la recherche de substituts sanguins est indispensable. Des scientifiques du laboratoire Nanosciences et innovation pour les matériaux, la biomédecine et l’énergie (NIMBE, CNRS/CEA), en collaboration avec des médecins de l’hôpital Henri Mondor de Créteil, ont utilisé des nanoparticules de silice pour transporter l’hémoglobine. Ils sont ainsi parvenus à reproduire, in vitro, le transport de l’oxygène par les globules rouges. Ces travaux, publiés dans la revue Blood Advances, ouvrent des perspectives dans le traitement de maladies telles que la drépanocytose. Lire la suite

 

Le bicarbonate n’a pas encore dévoilé tous ses secrets

ganachaud3

Le bicarbonate de soude est un composé aux multiples usages aussi bien en cuisine que pour le nettoyage. Pour les chimistes, il pourrait en fait être responsable de la charge négative aux interfaces entre l’eau et des composés hydrophobes. Ces travaux impliquant des chercheurs du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères (CNRS/Université Jean Monnet/INSA Lyon/Université Claude Bernard), de l’Institut Charles Gerhardt Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/ENSC Montpellier), du laboratoire Charles Coulomb (CNRS/Université de Montpellier) et de l’Institut Charles Sadron (CNRS) ont fait l’objet de deux publications successives dans la revue Journal of Physical Chemical Letters. Lire la suite

 

Une voie d’accès inédite à des peptides stables en milieu biologique

messaoudi

C'est une avancée notable dans la chimie des sucres. Les chimistes du laboratoire de Biomolécule-Conception, Isolement et Synthèse (CNRS/Université Paris-Sud) et du Centre de Biophysique Moléculaire (CNRS), ont mis au point une méthode simple et originale pour synthétiser des peptides thioglycosylés. Ces conjugués d’un peptide et d’un sucre dont l'oxygène est remplacé par un soufre sont très stables dans un milieu biologique. Ces travaux, publiés dans la revue Chemical Science, ouvrent de multiples applications en thérapie et en recherche. Lire la suite

 

Chrome et pyrazine : une synergie qui magnétise la recherche des matériaux 2D

clerac2

Le domaine des matériaux 2D s’épanouit depuis quelques années mais l’étude de leur magnétisme demeure sous-explorée. Des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux), de l’Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (CNRS/Université de Bordeaux/INP Bordeaux), de l’European Synchrotron Radiation Facility (ESRF) et leurs collaborateurs internationaux démontrent comment créer une structure métal-organique à base de chrome et de pyrazine pour obtenir en aimant conducteur. Cette recherche aux perspectives intéressantes pour la spintronique a été publiée dans la revue Nature Chemistry. Lire la suite

 

Vers un nouveau nanomatériau pour dessaler l’eau de mer

szymczyk

Des simulations numériques ont montré que le nitrure de bore hexagonal constitue un matériau nanoporeux très efficace pour le dessalement de l’eau de mer à moindre coût. Ce résultat a débouché sur la réalisation de membranes en cours de test. Lire la suite

 

 

Une étonnante odyssée des alcalins à l’intérieur de la lune glacée Europe

markovits

La présence de sodium (Na) et de potassium (K) sous forme d’atomes neutres, découverte il y a une quinzaine d’années dans l’exosphère d’Europe, pose la question de leur origine. Cette observation pourrait s’interpréter par une contamination attribuée soit au volcanisme voisin de Io, autre satellite de Jupiter, soit à un bombardement météoritique. Cependant, aucun de ces deux mécanismes ne fournit une explication satisfaisante du rapport Na/K observé. Une équipe pluridisciplinaire pilotée par des chercheurs français(1) a montré qu’à contrario de ces origines exogènes, un mécanisme d’apport depuis l’intérieur d’Europe permettrait de répondre à la question posée. Lire la suite

 

Du magnésium pour booster les batteries au lithium

poizot

De plus en plus utilisées par les nouvelles technologies (smartphones, tablettes, …), les batteries « Li-ion » s’avèrent aussi de plus en plus gourmandes en ressources pour fonctionner. Une solution consiste au développement de batteries Li-ion organiques, plus vertes. Des chercheurs nantais de l’Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN, Université de Nantes/CNRS) et du Laboratoire de Glycochimie, des Antimicrobiens et des Agroressources (LG2A, Université de Picardie Jules Verne/CNRS) ont découvert un moyen inédit d’augmenter l’énergie de ces batteries Li-ion organiques grâce à l’ajout de magnésium. Ces résultats, publiés dans Nature Communications, pourraient permettre le développement de nouvelles batteries à faible impact environnemental et plus compétitive par rapport aux batteries Li-ion actuelles. Lire la suite

 

Les courbes affectent la migration et l’expression du génome des cellules

serre10

La migration des cellules participe à de nombreux processus physiologiques tout comme à la propagation de certains cancers. Des chercheurs de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M, CNRS/Université Haute-Alsace) ont étudié ces mouvements et mis en évidence un nouveau phénomène : la curvotaxie. Elle désigne la capacité des cellules à migrer en fonction de la courbure de leur environnement, y compris à l’encontre de la gravité. Ces travaux, publiés dans Nature Communication, montrent également que cette courbure influence l’expression de certains gènes. Lire la suite

 

Une ouverture pour synthétiser de nouveaux composés lamellaires

serre10

Avec leurs propriétés très variées, comme la supraconductivité, les matériaux lamellaires intriguent la science. Face à des procédés de fabrication lourds et énergivores, des chercheurs de l’Institut des matériaux Jean Rouxel (IMN, CNRS/Université de Nantes) proposent des alternatives à basse température. Ils ont ainsi fait réagir du cuivre avec des dimères de soufre pour former des feuillets à base de cuivre. Ces travaux, publiés dans Angewandte Chemie, ouvrent la voie à la synthèse de nombreux composés lamellaires aux propriétés électroniques remarquables, comme des matériaux à la fois conducteurs et transparents. Lire la suite

 

Un stockage d’information quantique d’origine moléculaire ?

serre10

Des chercheurs de l’Institut de chimie de Strasbourg (CNRS / Université de Strasbourg) et du Laboratoire Jean Perrin (CNRS / Sorbonne Université) ont montré pour la première fois comment le spin, propriété quantique des électrons, de nano-aimants moléculaires interagit avec des champs électriques externes. Cette caractéristique pourrait favoriser la manipulation électrique de ces nano-aimants à des fins de stockage d’information quantique dans les systèmes de demain. Ces travaux sont publiés dans la revue Chemistry. Lire la suite

 

Un solide nanoporeux pour une réfrigération plus efficace

serre10

Enjeu technologique et environnemental de plus en plus important, la récupération de chaleur peut passer par l’adsorption/désorption de vapeur d’eau. Des chercheurs de l’Institut des matériaux poreux de Paris (CNRS/ENS Paris/ESPCI Paris/PSL Université) et de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux — Institut Charles Gerhardt Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/ENSCM) ont pour cela créé un nouveau matériau hybride nanoporeux, robuste et réalisé en conditions vertes. Selon ces travaux publiés dans la revue Nature Energy, cette poudre présente des performances pour la réfrigération jusqu’à 60 % supérieures aux meilleures solutions actuelles. Lire la suite

 

Une nouvelle couronne au royaume des cristaux liquides

kuhn10

Les chimistes de l'Institut des sciences chimiques de Rennes (INSA Rennes/CNRS/ENSC Rennes/Université Rennes 1) mettent en évidence l'influence d'assemblages métalliques anioniques sur la stabilité thermique de cristaux liquides. Ce travail ouvre de nombreuses voies de recherches en photovoltaïque et opto-électronique, avec la possibilité de concurrencer les terres rares dans les applications d’affichage à écrans souples. Lire la suite

 

Une nouvelle interprétation des spectres de diffusion des neutrons

Envoyer un flux de neutrons thermiques sur une molécule  permet de sonder sa dynamique  à l’échelle atomique. Cette technique, bien connue, révèle autant les mouvements des atomes d’une molécule que l’amplitude de ces mouvements. L'interprétation des spectres qui en résulte est encore balbutiante mais un chercheur du Centre de Biophysique Moléculaire (CNRS), à Orléans, vient de publier une nouvelle interprétation probabiliste de ces spectres. Il y établit un lien entre cette description quantique et la description habituelle des spectres dans le cadre de la physique classique, qui traduit des positions dans le temps et l’espace. Lire la suite

 

Un « boost » pour les biopiles

kuhn10

Une biopile fournira-t-elle un jour assez d’énergie pour alimenter un pacemaker ? Cette prouesse pourrait devenir possible grâce à des chercheurs français de l’Institut des Sciences Moléculaires (CNRS / Université de Bordeaux / Bordeaux INP Aquitaine) et du Centre de Recherche Paul Pascal (CNRS / Université de Bordeaux) et à une équipe allemande (Université de Stuttgart / Institut Max Planck) qui ont réussi à augmenter le voltage d’une biopile en y insérant un système microélectronique. Cette première démonstration de « chelectronics », alliant chimie et électronique, est publiée dans Nature Communications. Lire la suite

 

Une molécule améliore l’interaction sociale dans un modèle animal d’autisme

hibert

L’ocytocine améliore les symptômes liés à l’autisme, mais ce peptide ne peut traverser la barrière entre sang et cerveau. Un consortium de chercheurs, centré autour du Laboratoire d’innovation thérapeutique (LIT, CNRS/Université de Strasbourg), a découvert la première molécule non peptidique capable d’activer le récepteur de l’ocytocine. Baptisée LIT-001, elle a rétabli les interactions sociales parmi des souris présentant toutes les caractéristiques du spectre autistique. Ces travaux, publiés dans le Journal of Medicinal Chemistry, forment un premier pas sur la longue route vers un traitement médicamenteux de l’autisme. Lire la suite

 

Habiller un virus pour étudier les discontinuités topologiques

grelet4

En habillant un système de virus de molécules fluorescentes, des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux) arrivent désormais à observer les discontinuités topologiques avec une finesse jamais atteinte. Ces singularités, que l'on retrouve partout où la matière s’ordonne, permettent d'expliquer des phénomènes aussi divers que la croissance cristalline ou la déformation plastique des métaux. Lire la suite

 

Des polymères pour une libération contrôlée de différents médicaments

nicolas4

Jamais en manque d’applications, les polymères investissent également la lutte contre le cancer. Des chercheurs de l’Institut Galien Paris-Sud (IGPS, CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay) et de l’Institut de Chimie Radicalaire (ICR, CNRS/Aix-Marseille Université) ont ainsi développé des polymères dont les deux extrémités sont occupées par des molécules de principes actifs ou des sondes fluorescentes. Ces travaux, publiés dans le Journal of Controlled Release, permettent notamment de convoyer efficacement plusieurs agents anticancéreux en même temps, pour une utilisation potentielle en chimiothérapie combinatoire. Lire la suite

 

Une colle bio-inspirée des moules

boulmedais

On observe généralement les moules incrustées sur les rochers au bord des plages ou sur les pieux plantés par les conchyliculteurs. Mais les moules peuvent également se fixer aux métaux et cette faculté inspire les chercheurs de l’Institut Charles Sadron. Une publication vient de paraître dans le magazine ACS Applied Materials and Interfaces, et une demande de brevet a été déposée pour une "colle" bio-inspirée, capable de lier des protéines, en particulier des enzymes (protéines ayant des propriétés catalytiques), sur des surfaces métalliques. Lire la suite

 

L’exceptionnelle puissance des inhibiteurs enzymatiques multivalents

compain

Optimiser l’action des inhibiteurs d’enzymes est une voie particulièrement prometteuse pour concevoir de nouveaux médicaments. Des chercheurs strasbourgeois du Laboratoire d’innovation moléculaire et application (LIMA - Unistra/UHA/CNRS) et de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC - CNRS/Inserm/Unistra) ont mis au point un composé particulier, formé par l’association de 36 copies d’un même inhibiteur. Ce composé dit multivalent s’avère capable de bloquer non pas 36 fois mais 200 000 fois plus fortement l’activité de l’enzyme ciblée. Publiés dans la revue Angew. Chemie Int. Ed., ces travaux ont permis de révéler le mode d’action de ce « super inhibiteur ». Lire la suite

 

Optimiser la structure moléculaire d'un polymère pour augmenter son rendement photovoltaïque

Trois laboratoires du CNRS, l'ICPEES, l'IPCMS et ICube, ont montré comment le contrôle de la structure moléculaire d'un polymère semiconducteur permet d'obtenir un rendement de conversion photovoltaïque supérieur à 10%. Une voie vers la production de cellules solaires organiques performantes. Les résultats sont publiés dans la revue Journal of Materials Chemistry A. Lire la suite

 

Du CO2 au CO et leur valorisation dans le marquage des médicaments

bonnet

La réduction du CO2 en hydrocarbures promet de formidables applications énergétiques et environnementales. Malgré de grandes avancées, cela n’est pas encore possible à grande échelle et l’utilisation du CO2 comme source de carbone pour la synthèse organique lui est pour l’instant préférée. Dans des travaux publiés dans la revue ChemPhotoChem, des chercheurs de l’Institut de biologie intégrative de la cellule (I2BC, CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay/CEA), de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d’Orsay (ICMMO, CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay) et l’Institut des sciences du vivant Frédéric Joliot ont développé une méthode douce pour la photoréduction du CO2 en CO, grâce à des complexes moléculaires. Lire la suite

 

Des composés rédox-actifs pour booster la production d’hydrogène

bonnet

Concevoir des catalyseurs performants et durables pour produire de l’hydrogène est la condition sine qua non pour faire de la filière hydrogène une source d’énergie pertinente pour le futur. Des chercheurs de l’Institut des sciences moléculaires de Marseille (CNRS/AMU) et du Laboratoire de chimie et bologie des métaux de Grenoble (CNRS/CEA/UGA) ont conçu un système catalytique inédit, à base de cobalt et d’un ligand capable de stocker des électrons, qui s’avère particulièrement efficace et plus économe en énergie que ceux existants. Ces travaux sont publiés en tant que « Hot paper » dans la revue Chemistry, A European Journal. Lire la suite

 

Une molécule plateforme biosourcée pour la synthèse de nouveaux polymères renouvelables

bonnet

Face aux enjeux environnementaux et afin développer de nouvelles molécules, des alternatives durables sont privilégiées aux dérivés de pétrole. Des chercheurs de l’ICPEES (CNRS/Université de Strasbourg), en partenariat avec les sociétés Tereos et Soprema, ont, à partir de sorbitol issu d’amidon, synthétisé un bis(cyclocarbonate). Cette molécule plateforme originale permet d’élaborer de nombreuses molécules et polymères innovants. Ces travaux sont présentés dans la revue Scientific reports. Lire la suite

 

Actine et microtubules : régulations croisées

bonnet

La coordination spatio-temporelle des réseaux d’actine et de microtubules est essentielle dans la cellule. Pourtant, la façon dont ces fibres du cytosquelette communiquent via des interactions purement mécaniques et physiques reste peu connue à ce jour. Un travail collaboratif a permis de démontrer comment la dynamique des microtubules dépendait de l’architecture du réseau d’actine. En effet, les filaments d’actine peuvent agir comme une barrière physique limitant la croissance des microtubules. Ces résultats ont été publiés dans la revue Current Biology. Lire la suite

 

Convertir le spin des électrons en lumière polarisée sans champ magnétique extérieur

Des chercheurs viennent de démontrer l’émission de lumière polarisée circulaire à partir d’une seule boîte quantique sans champ magnétique extérieur. Ces travaux ouvrent la voie à la mise au point de nouveaux dispositifs pour stocker l’information quantique. Lire la suite

 

Des cellules humaines transformées en biocatalyseur

bonnet

Des chercheurs de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay (Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay/CNRS) ont conçu des enzymes artificielles ancrées à la surface de cellules humaines vivantes. Ces enzymes pourraient être utilisées à des fins thérapeutiques, produisant des composés pharmacologiques directement sur la surface de cellules spécifiques, ce qui pourrait réduire les effets secondaires. Ces résultats sont publiés dans la revue JACS. Lire la suite

 

Diagnostic médical : une première détection quantitative du zinc par IRM

bonnet

Alors que la répartition du zinc est mal connue dans notre organisme, des variations dans sa distribution peuvent informer du développement de pathologies comme le diabète, le cancer du pancréas ou la maladie d’Alzheimer. Des chercheurs du CNRS et de l’université de Tours ont réussi la toute première détection quantitative du zinc par IRM. Dans ces travaux publiés dans Chemical Communications, les propriétés magnétiques et radioactives des lanthanides, des terres rares, ont été utilisées pour surmonter les blocages techniques. Lire la suite

 

Des composés thérapeutiques sans métaux, économiques et écologiques

leguillon

La synthèse de composés thérapeutiques nécessite souvent l’utilisation de catalyseurs métalliques. Des équipes de l’Institut de chimie et biochimie moléculaires et supramoléculaires (Université Claude Bernard Lyon 1/CNRS/Insa Lyon/CPE Lyon) et du Laboratoire de chimie (Université Claude Bernard Lyon 1/ENS Lyon/CNRS) ont développé une méthodologie alternative, plus verte et économique, de synthèse de composés complexes d’intérêt biologique, sans utiliser de métaux. Cette synthèse repose sur l’utilisation d’éosine. Ces résultats sont publiés dans Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

La chimie des plus vieux microfossiles au monde mieux préservée que prévu

leguillon

Les premières formes de vie sur Terre demeurent, aujourd’hui encore, énigmatiques à cause de la dégradation que subissent les microorganismes au cours des processus de fossilisation. Des chercheurs du CNRS et leur collègue japonais ont pour la première fois mis en évidence, grâce à l’utilisation d’un rayonnement synchrotron, l’excellent état de préservation moléculaire des microfossiles de Strelley Pool, les plus vieux au monde, et ce malgré les températures élevées auxquelles ils ont été exposés (environ 300 °C). Ces résultats suggèrent que ces roches sédimentaires, bien qu’ayant connu une histoire géologique compliquée et considérée jusqu’alors incompatible avec la préservation d’informations moléculaires, sont au contraire susceptibles de conserver des indices clés sur la nature biochimique des plus anciennes formes de vie sur Terre. Ces résultats sont publiés le 16 août 2018 dans Geochemical Perspectives Letters. Lire la suite

 

La catalyse à l’ADN réussit sa première synthèse totale

poupon

La vie lui doit tout, et pourtant l’ADN n’a pas fini de se rendre utile. Les recoins de ses longues chaînes de nucléotides fournissent en effet un environnement chimique unique. Des chercheurs de l’Institut des biomolécules Max Mousseron (CNRS/Université de Montpellier/ENSC Montpellier), du laboratoire BioCIS (CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay) et de l’Université Queen Mary de Londres s’en sont servi pour obtenir des réactions jusque-là seulement possibles à l’état solide. Ces travaux bio-inspirés, publiés dans Angewandte Chemie, ont abouti à la première synthèse totale d’un composé naturel avec de l’ADN comme catalyseur. Lire la suite

 

De la canne à sucre pour booster les zéolithes à l’aluminium

louis

Cristaux d’aluminosilicates particulièrement poreux, les zéolithes sont très prisées pour la transformation du pétrole en ses nombreux dérivés. Leur efficacité augmente selon leur taux d’aluminium, une grandeur qui semblait avoir atteint ses limites. Une équipe internationale, centrée autour de l’Institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé (CNRS/Université de Strasbourg), a cependant obtenu une nouvelle zéolithe ZSM-5 au rapport silicium/aluminium amélioré de 20 %. L’opération, décrite dans la revue Chemical Science, utilise de la biomasse renouvelable. Lire la suite

 

Une meilleure production solaire de dihydrogène grâce aux nanoparticules de nickel

loget

Avec sa haute énergie par unité de masse, le dihydrogène est un vecteur idéal pour la production d’énergie. Il s’obtient par électrolyse de l’eau, une réaction qui réclame le passage d’un courant électrique entre deux électrodes : une anode et une cathode. Les anodes en silicium présentent de nombreux avantages, mais ont besoin de lumière et s’usent particulièrement vite. Des chercheurs de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/INSA Rennes/ENSC Rennes/Université Rennes 1) et du synchrotron SOLEIL ont développé une nouvelle technique pour les rendre plus efficaces, plus résistantes et moins chères. Ces travaux sont publiés dans la revue Energy & Environmental Science. Lire la suite

 

Le big data à la recherche de nouvelles molécules naturelles bioactives

litaudon

Petit à petit, le big data, ou grand jeux de données, se répand dans toutes les sciences et la biologie moléculaire n’y fait pas exception. Plusieurs nouvelles molécules, inhibitrices d’une protéine jouant un rôle dans le développement de certains cancers, viennent d'être découvertes par l'Institut de chimie des substances naturelles grâce à l’emploi des "réseaux moléculaires", une méthode bio-informatique capable de dénicher de nouvelles molécules d'intérêt à partir de l’analyse simultanée de plusieurs centaines d’extraits naturels. Grâce au protocole expérimental développé par Marc Litaudon et ses collègues, il a été possible de révéler ces molécules bioactives au sein d’un mélange d’extraits contenant chacun plusieurs centaines de molécules. Lire la suite

 

Synergie entre le magnétisme d’un ion métallique et la chimie d’une molécule

clerac

Certains stimuli peuvent changer l’état de spin d’un ion métallique. Des chercheurs de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires et du Centre de recherche Paul Pascal ont étudié cette conversion de spin afin de comprendre son influence sur la chimie de ces molécules. Ainsi, au sein d’un complexe moléculaire d’ions ferreux, ils ont montré l’existence d’une forte synergie entre l’état magnétique des ions fer et les propriétés chimiques du complexe. Ces travaux, publiés dans le Journal of American Chemical Society, ouvrent la voie au contrôle de la réactivité de certains ligands organiques et à la conception de nouveaux matériaux magnétiques. Lire la suite

 

L'ordre ou le désordre à l’origine d’une meilleure catalyse d’électroréduction de l’oxygène ?

LEMPI

Une étude menée conjointement par le Laboratoire d’électrochimie et de physico-chimie des matériaux et des interfaces (LEPMI - CNRS/Grenoble INP/UGA/USMB), le Laboratoire des sciences et ingénierie des matériaux et des procédés (SIMaP - CNRS/Grenoble INP/UGA) et l'Institut Néel (CNRS), parue le lundi 16 juillet 2018 dans la revue Nature Materials montre que des catalyseurs structurellement désordonnés possèdent une activité catalytique très élevée pour la conversion du dioxygène atmosphérique en eau (ORR, Oxygen Reduction Reaction), le processus catalytique clé pour un avenir décarboné. Lire la suite

 

Un premier conducteur moléculaire radicalaire à pression ambiante

lorcy

Les matériaux moléculaires qui peuvent conduire le courant aussi bien que les métaux se présentent le plus souvent sous forme de sels associant des espèces neutres, et des espèces chargées (les sels à valence mixte), ou, plus rarement, sous forme de composés radicalaires neutres. De tels composés n’offrent éventuellement une conduction métallique qu’à des pressions énormes. Dans des travaux publiés dans le Journal of the American Chemistry Society, des chercheurs de l’ISCR (Université de Rennes), en collaboration avec des collègues d’Orsay, de Luxembourg et de Barcelone ont développé le tout premier conducteur moléculaire radicalaire qui se comporte comme un métal à pression ambiante. Lire la suite

 

Des pistes pour améliorer les propriétés des semiconducteurs pérovskites

sollogoub2

Les pérovskites halogénées sont une nouvelle classe de semiconducteurs très prometteurs pour des applications optoélectroniques à bas coût. Des chercheurs de l'Institut des sciences chimiques de Rennes (ISCR) et de l'Institut Fonctions optiques pour les technologies de l'information (FOTON) ont exploré les mécanismes responsables de leurs caractéristiques remarquables, dans la perspective d'améliorer leurs propriétés. Les résultats sont publiés dans la revue Nature Materials.. Lire la suite

 

Un auto-assemblage moléculaire pour protéger et transmettre le matériel génétique

sollogoub2

Pour fonctionner, les thérapies géniques ont besoin de l’internalisation de matériel génétique, ADN ou ARN, dans des cellules. Extrêmement simples et terriblement efficaces, certains virus ne sont constitués que de deux molécules différentes : un ARN et une protéine présente un grand nombre de fois. Ces assemblages coopératifs forment à la fois des architectures complexes et un moyen de transport de matériel génétique. Des chercheurs de l’IPCM, de l’iPLESP et de PASTEUR sont parvenus à reproduire artificiellement le phénomène avec de la cyclodextrine. Judicieusement modifiée, cette chaîne cyclique de glucose peut s’autoassembler au point de permettre l’internalisation d’ARN, selon ces travaux publiés dans Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

Un interrupteur moléculaire magnétique viable à haute température

dechambenoit

L’électronique n’a qu’un seul mot d’ordre : « plus petit, toujours plus petit ». À ce jeu-là, les circuits imprimés atteignent leurs limites physiques et les futures évolutions sont à chercher à l’échelle de la molécule. Et justement, une équipe du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux) vient de créer un interrupteur moléculaire magnétique actionnable à des températures intéressantes pour de futures applications, en particulier pour le stockage d’information tel que dans des disques durs. Ces travaux sont publiés dans Angewandte Chemie. Lire la suite

 

Photosynthèse artificielle : l’étape clé de la photo-accumulation de charges reproduite

chavarot

Des chercheurs du Laboratoire de Chimie et Biologie des Métaux (CNRS/CEA/UGA), du Département de Pharmacochimie Moléculaire (UGA/CNRS), du laboratoire SyMMES (UGA/CNRS/CEA) et de l’Université de Jena en Allemagne ont conçu un photosensibilisateur, un complexe de ruthénium, capable de stocker de manière réversible deux électrons et deux protons. Cette découverte, parue dans Chemical Science, pourrait contribuer à lever un des verrous limitant l’efficacité de la photosynthèse artificielle. Lire la suite

 

Une première synthèse de composés aromatiques à partir de furfural issu de biomasse

jerome

Très demandés, les composés aromatiques possèdent de nombreuses applications : production de polymères, solvants, principes actifs, parfums, produits agricoles… Ils sont cependant synthétisés avec des hydrocarbures fossiles, voués à se raréfier. Des chercheurs du CNRS, de Solvay et de l’université de Poitiers ont obtenu la synthèse d’un composé aromatique clé à partir de biomasse : de la meta-xylylènediamine issue du furfural. Ces travaux sont publiés dans Angewandte Chemie International Edition, où ils font la couverture intérieure en tant que very important paper. Lire la suite

 

Les isolants de Mott hors équilibre : un pas vers la Mottronique

cario2

Des chercheurs de l’Institut des matériaux Jean Rouxel (IMN, CNRS/Université de Nantes), de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Insa Rennes/ENSC Rennes/Université de Rennes) et du Laboratoire de Physique des Solides (CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay) ont expliqué la manière dont des matériaux innovants, les isolants de Mott, deviennent conducteurs grâce à l’application d’une tension. Ces travaux, publiés dans Physical Review Letters, permettent d’envisager des mémoires et neurones artificiels pour l’électronique de demain. Lire la suite

 

Le crystallophore : un nouveau couteau suisse pour connaître la structure des protéines

maury

Déterminer la structure tridimensionnelle des protéines permet de comprendre leur fonctionnement et de concevoir des médicaments efficaces. Des chercheurs du Laboratoire de chimie (CNRS/Université Claude Bernard Lyon/ENS Lyon), de l’Institut de Biologie Structurale (CNRS/CEA/Université Grenoble Alpes) et du Max Planck Institute for Terrestrial Microbiology ont mis au point un complexe, le crystallophore, qui facilite la cartographie des protéines. Véritable couteau-suisse, ce composé combine trois effets : un effet nucléant qui permet de favoriser la cristallisation des protéines, un effet phasant qui facilite fortement la détermination de leur structure, un effet luminescent permettant une identification aisée des cristaux. Ces travaux, brevetés et commercialisés, sont parus dans la revue Chemistry - A European Journal. Lire la suite

 

Un enchevêtrement de spaghettis : l’explication à un matériau à hydratation négative !

coudert6

Le matériau inorganique tungstate de zirconium est une sorte d’éponge inverse : en présence d’eau, il se contracte et perd 10 % de volume. Des chercheurs de l’Institut de recherche de Chimie Paris (CNRS/Chimie ParisTech, Université PSL) ont proposé, avec leurs collègues anglais, un mécanisme microscopique totalement nouveau pour expliquer ce phénomène : une super-structure est générée, sous forme d’un réseau de liaisons qui forment un enchevêtrement de spaghettis et réduisent l’espace occupé par le matériau. Ces travaux, mis en avant (Editors’ Suggestion) dans la revue Physical Review Letters, ont des applications potentielles dans les matériaux de construction et les implants dentaires. Lire la suite

 

Du carbone 13 pour étudier le métabolisme d’une molécule antipaludique

davioud4

Mieux comprendre le métabolisme de la plasmodione, une molécule prometteuse dans le traitement du paludisme, est aujourd’hui possible. Après avoir mis au point sa synthèse totale, les chercheurs ont pu enrichir le composé en carbone 13, ce qui leur permettra de suivre ses biotransformations par spectroscopie et d’étudier le comportement de ses métabolites, in vitro et in vivo. Ces travaux, menés conjointement par le Laboratoire d’Innovation Moléculaire et Applications (CNRS/Université de Strasbourg/Université Haute-Alsace), l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire (Université de Strasbourg, CNRS, Inserm), l’institut allemand Max Planck et le laboratoire d’études du métabolisme des médicaments (CEA) font la couverture de la revue Organic & Biomolecular Chemistry. Lire la suite

 

Un pas vers une cellule artificielle

baret

Des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux) et de l’Institut Max Planck pour la dynamique des systèmes techniques complexes et sont parvenus à intégrer une fonction métabolique rudimentaire dans des gouttelettes d’eau microscopiques. Ces premiers précurseurs de cellules artificielles pourraient permettre de mieux comprendre comment fonctionnent les cellules réelles, et comment les premières cellules vivantes ont émergé sur Terre. Ces travaux sont publiés dans Nature Communications. Lire la suite

 

Des collisions de nature quantique dans le milieu interstellaire

ferrie

Au cœur du milieu interstellaire, à très basse température, atomes de carbone et d’hélium entrent régulièrement en collisions dites « inélastiques ». Pour mieux les comprendre, des chercheurs du Laboratoire ondes et milieux complexes (CNRS/Université Le Havre Normandie) et de l'Institut des Sciences Moléculaires (CNRS/Université de Bordeaux) ont étudié théoriquement et observé des collisions en laboratoire dans des conditions proches de celles de ces milieux. Ces résultats, publiés dans la revue Nature Chemistry, mettent en évidence la nature quantique de ces collisions et valident les outils de modélisation des milieux interstellaires. Lire la suite

 

Synthèse totale d’une molécule cytotoxique aux vertus anticancéreuses

ferrie

Le monde végétal inspire constamment la chimie, mais comment faire lorsqu’une plante d’intérêt ne vit en symbiose que dans un seul endroit reculé ? L’algue Amphidinium cohabite ainsi avec une bactérie uniquement dans la baie japonaise d’Okinawa, où ils produisent une famille de molécules cytotoxiques pouvant servir en chimiothérapie anticancéreuse : les amphidinolides. Des chercheurs du laboratoire BioCIS (CNRS/Université Paris-Sud/Université Paris-Saclay) sont parvenus à synthétiser totalement l’amphidinolide F. Ces travaux sont publiés dans Organic Letters. Lire la suite

 

Le rôle crucial du couple tyrosine/histidine dans la photosynthèse

urdampilleta

Enzyme clé de la photosynthèse, le photosystème II libère des électrons et protons nécessaires à la fixation du CO2 par les plantes. Alors que ce processus pourrait être mimé afin de valoriser le CO2, les chemins de transport de ces protons restent énigmatiques. Des chercheurs du CNRS et des universités Paris-Sud, Aix-Marseille et d’Héraklion en Grèce ont montré, grâce à un modèle bioinspiré, que la paire d’acides aminés tyrosine/histidine joue un rôle majeur dans l’évacuation des protons. Ces travaux, publiés dans la revue Angewandte Chemie International Edition, fournissent de précieux éléments pour développer une photosynthèse artificielle. Lire la suite

 

Une nouvelle gamme de détecteurs micrométriques

urdampilleta

Grâce aux MEMS, ou systèmes microélectromécaniques, l’électronique moléculaire dispose de composants adaptés à l’échelle du micron. Des chercheurs ont ainsi mis au point une série de détecteurs pour d’infimes variations de température, de lumière ou encore de composition chimique. Ces travaux, publiés dans Scientific Reports, combinent des couches de molécules déformables et un résonateur. Tout phénomène capable de déformer ces molécules peut ainsi être détecté à l’échelle des MEMS. Lire la suite

 

Découvrez la nouvelle édition des « 150 Fiches pratiques de sécurité des produits chimiques en laboratoire »

Conçu pour être simple et facilement compréhensible, l’ouvrage « 150 Fiches pratiques de sécurité des produits chimiques en laboratoire » est devenu une référence pour tous ceux qui manipulent des produits chimiques. Il propose des fiches synthétiques sur 150 produits chimiques utilisés couramment en laboratoire. Elles apportent des informations pratiques, claires, synthétiques et vérifiées sur les dangers des produits chimiques, les conditions de stockage, de manipulation et d'élimination ainsi que sur la conduite à tenir en cas d'urgence. Lire la suite

 

Comprendre l’excellent rendement de certaines photoréactions chimiques

inp_leonard

Une photoréaction semblable à celle de la rhodopsine, le photodétecteur de la vision, a été reproduite dans une molécule synthétique. Cela ouvre la voie à l’optimisation de la fonction moléculaire, grâce à l’exploitation de la cohérence quantique, au cœur du mécanisme de ces réactions. Lire la suite

 

Thérapie génique : la modélisation pour un criblage plus efficace

tsapis

Un des défis de la thérapie génique est de développer de nouveaux vecteurs, ces molécules capables de transporter les « outils thérapeutiques » jusqu’au cœur de la cellule. Les dendrimères, macromolécules à la structure ramifiée, peuvent remplir ce rôle de vecteur. Une équipe franco-suisse montre que la modélisation peut prévoir les différences de comportement constatées entre plusieurs dendrimères similaires, laissant imaginer qu’un grand nombre de tests pourraient être pilotés virtuellement, épargnant ainsi l’effort de nombreuses expériences en laboratoire et sur l’animal. Ces travaux, parus dans Nanoscale, sont le fruit de la collaboration internationale incluant l’Institut Galien Paris-Sud (CNRS/Université Paris-Sud/Université Paris-Saclay), le Laboratoire de chimie de coordination (CNRS), de l’Université de Toulouse (UPS/INPT) et le Laboratoire de chimie et de biochimie pharmacologiques et toxicologiques (CNRS/Université Paris Descartes). Lire la suite

 

UNIFERTEX : une avancée majeure dans le domaine de la culture des micro-organismes

ouazzani

Les micro-organismes, bactéries et champignons filamenteux, constituent une source inépuisable de composés bioactifs qui trouvent des applications dans notre quotidien, principalement en tant que médicaments. Leur culture sur milieu solide offre la perspective d’accéder à une riche diversité de nouvelles molécules. Les chercheurs de l’Institut de chimie des substances naturelles (CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay) se sont associés à l’entreprise Pierre Guérin Technologies pour développer un réacteur pilote de nouvelle génération. Ce fermenteur, nommé UNIFERTEX, présente l’originalité de permettre la culture parallèle des micro-organismes en phase aqueuse mais aussi sur support solide. Doté d’accessoires d’échantillonnage, d’automatismes et de logiciels de pilotage dédiés, UNIFERTEX a été développé dans le cadre du projet TASCMAR, un projet H2020 coordonné par le CNRS. Lire la suite

 

Des aimants pour accélérer le transfert d’électrons dans les nanotubes de carbone

flahaut6

Une équipe internationale de chercheurs a découvert un moyen de contrôler le transport des électrons dans des réseaux composés des plus petits conducteurs électriques connus : les nanotubes de carbone. En fixant chimiquement sur ces nanotubes des nanoparticules magnétiques de gadolinium, un élément des terres rares, les chercheurs ont modifié les propriétés magnétiques et électriques du matériau, comme sa résistance qui augmente à très basse température. Des caractéristiques qui pourraient trouver des applications dans le domaine de la nanoélectronique. Ces travaux réalisés en collaboration entre plusieurs universités sud-africaines (Johannesburg), le Max Planck Institute de Dresde et le CIRIMAT (CNRS/Université Toulouse III/INP Toulouse) ont été publiés dans Scientific Reports. Lire la suite

 

Glycosciences : vers des biocapteurs pour identifier les groupes sanguins

imberty3

Créer des biocapteurs modulaires à usage médical pour nos groupes sanguins ? C’est désormais envisageable puisque des chercheurs du Centre de recherches sur les macromolécules végétales (CNRS) et du Centre de biotechnologie industrielle autrichien (ACIB, Graz) sont parvenus à rendre spécifique à certains groupes sanguins le récepteur qu’une bactérie utilise pour se lier aux cellules humaines, grâce à l’ajout d’acides aminés non naturels. Ces récepteurs pourront être inclus dans des capteurs pour identifier les groupes sanguins. Cette approche de glycosciences a été publiée dans la revue ACS Chemical Biology. Lire la suite

 

Information quantique : les terres rares ont la vie longue !

goldner

Les systèmes nanométriques contrôlés par la lumière apportent des fonctionnalités clés aux technologies quantiques de communication, de calcul et de détection. Un défi majeur reste cependant d’étendre le temps pendant lequel ces systèmes peuvent être utilisés. Des chercheurs de l'Institut de recherche de chimie Paris (CNRS/Université PSL/Chimie ParisTech) ont montré que les états quantiques de certaines terres rares insérées dans des nanoparticules peuvent être contrôlés optiquement et atteindre des durées de vie de plusieurs millisecondes à basse température. Lire la suite

 

Une nouvelle famille de ligands à deux visages

lugan2

Les ligands de type « Janus » sont des molécules capables d'unir deux atomes métalliques au sein d'un composé chimique appelé « complexe » qui va présenter des propriétés spécifiques sur chacune de ses faces. Des chercheurs du Laboratoire de chimie de coordination (LCC, CNRS*) ont créé une nouvelle famille de ces ligands Janus et l’ont utilisée pour produire des complexes métalliques en vue d'applications en catalyse et science des matériaux. Ces travaux sont publiés dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

La chimie verte revisite la réaction de Doebner

serre

En s’inspirant de la réaction de Doebner, bien connue en chimie médicinale, des chercheurs de l’Université de Strasbourg et de l’Université de Sciences et Technologie de Tianjin en Chine ont mis au point une nouvelle réaction chimique. Les composés produits dans des conditions de chimie verte ont un fort potentiel dans le domaine des molécules thérapeutiques. Ces travaux sont publiés dans Green Chemistry. Lire la suite

 

Un dioxyde de titane hybride nanoporeux photoactif

serre

Pour combiner les performances optoélectroniques déjà prometteuses du dioxyde de titane, utilisé notamment pour les cellules solaires, et celles des solides nanoporeux, des chercheurs de l’Institut des matériaux poreux de Paris (CNRS/ENS Paris/ESPCI/PSL Université), de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux - Institut Charles Gerhardt Montpellier (CNRS/ENSCM/Université de Montpellier) et de l’Institut de recherche de chimie Paris (CNRS/Chimie ParisTech/Ministère de la Culture/PSL Université) ont créé un matériau hybride nanoporeux stable et plus « vert ».Lire la suite

 

Des films biomimétiques pour une médecine régénératrice haut-débit

el_albani

Des chercheurs du Laboratoire des matériaux et du génie physique (CNRS/Grenoble INP) ont mis au point une technique robotisée permettant de déposer des films biomimétiques au fond de microplaques et de les utiliser pour cultiver des cellules dans des conditions reproductibles. Publiés dans la revue Advanced Materials, ces travaux ont des applications pour la médecine régénératrice et le criblage de médicaments à haut débit. Lire la suite

 

Les plus vieilles cendres volcaniques fossilisées dans une bentonite de 2,1 milliards d’années

el_albani

Dès lors qu’elles s’accumulent dans l’eau, les cendres volcaniques forment des couches argileuses. Ces "bentonites" portent la marque le plus souvent d’environnements sédimentaires marins à basse énergie. Différentes des tufs volcaniques formés par la soudure à chaud de tephra, cendre et autres débris dont l’existence dans l’Archéen est connue, les bentonites les plus anciennes répertoriées jusqu’à présent étaient datées de seulement 1,5 milliard d’années. Cette date vient d’être repoussée à 2,1 milliards d’années suite à une étude réalisée sur les sédiments du bassin de Franceville au Gabon par une équipe internationale. Lire la suite

 

Des procédés de nanotechnologies plus écologiques grâce au chitosane

greenlitho

Si la lithographie s’est imposée pour façonner des substrats jusqu’aux échelles nanométriques, ses procédés sont plus ou moins respectueux de l’environnement. Avec GreenLitho, des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de l’Institut lumière matière, remplacent ces produits par de l’eau et du chitosane, un biopolymère issu de déchets agroalimentaires. Ces travaux sont publiés dans la revue SPIE Proceedings. Lire la suite

 

Déformer un solide peut modifier sa mouillabilité… ou pas !

salez3

Automne 2015, Leiden, Pays-Bas. Une conférence internationale voit naître une vive controverse. Les résultats d’une expérience pionnière sur les élastomères, cette matière molle à la frontière entre liquides et solides, surprennent. Soumis à déformation, ces matériaux verraient leurs propriétés de surface varier. Trois ans plus tard, une étude franco-canadienne pourrait bien mettre fin à la polémique en montrant que les élastomères ne voient pas leur tension de surface se modifier quand ils sont soumis à une déformation, contrairement aux solides cristallins et aux verres, et contrairement à ce que prévoyait la première étude. Ce travail, fruit d’une collaboration internationale entre chercheurs du département de Physique et d’Astronomie de l’Université de McMaster (Canada), du laboratoire Gulliver (CNRS/ESPCI Paris), et du laboratoire Ondes et Matière d’Aquitaine (CNRS/Université de Bordeaux) est paru dans Nature Communications. Lire la suite

 

Les écoulements étudiés à l'échelle nanométrique

mcgraw

L’écoulement d’un fluide, comme celui de l’eau à travers un tuyau, est difficile à modéliser près d'une interface et à l’échelle nanométrique. Publiés dans la revue Nature Communications, des chercheurs du Laboratoire ondes et matière d'Aquitaine (CNRS/Université de Bordeaux) et du laboratoire Gulliver (CNRS/ESPCI/PSL Université) ont étudié le cas d’un fluide polymèrique glissant sur une surface décrite comme « idéale », c’est-à-dire absolument lisse. Les chercheurs ont montré que ce solide n’est pas passif : il répond différemment selon les conditions expérimentales. Lire la suite

 

Le graphène ouvre des nano-fenêtres pour séparer l’oxygène de l’air

coudert5

Des chercheurs de l’Institut de recherche de chimie Paris (CNRS/Chimie ParisTech/PSL University) et de l’Université Shinshū (Nagano, Japon) ont montré que les défauts dans la structure du graphène, créant des nano-fenêtres au sein des feuillets du matériau, lui confèrent d’excellentes performances pour la séparation de l’oxygène de l’air, une séparation aujourd’hui coûteuse et polluante. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Communications. Lire la suite

 

La simulation informatique au service de l’« énergie bleue »

rotenberg

Dans les estuaires, où l’eau des rivières rencontre celle de la mer, sommeille une énergie renouvelable au potentiel encore inexploité : l’énergie osmotique, aussi appelée « énergie bleue ». La différence de salinité peut ainsi être convertie en énergie électrique. Réciproquement, l'eau peut être désalinisée en injectant de l'énergie dans le système. De nouveaux procédés utilisant des condensateurs sont actuellement à l'étude pour dépasser les limites associées à l'utilisation de membranes. Lire la suite

 

Une « coque » polymère pour préserver l’action des protéines

drockenmuller

Une équipe de chercheurs franco-américains est parvenue à stabiliser l’activité de protéines hors de leur environnement natif en concevant une coque protectrice à base de polymères. Une prouesse qui résulte d’un travail collaboratif. Une équipe du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères (IMP CNRS/Université Lyon 1) a conçu le design du polymère constitutif de l’enveloppe protectrice. L’équipe du Pr Ting Xu de l’Université de Californie (Berkeley) a dirigé ce travail et étudié l’activité des protéines candidates. Et des chercheurs de l’Université de Northwestern (Illinois) ont effectué le calcul et la simulation en dynamique moléculaire. De nombreuses applications sont envisagées, notamment en nano et biotechnologies. Ces résultats sont parus dans Science. Lire la suite

 

Le CO2 à l’origine de la vie ?

moran2

Une simple réaction entre le dioxyde de carbone (CO2) et divers métaux dans de l’eau salée donne une nouvelle piste pour comprendre l’origine de biomolécules – et donc de la vie – sur Terre. Cette réaction pourrait expliquer comment certains organismes primitifs créaient les molécules nécessaires à leur survie à partir de CO2 avant l’apparition des protéines. Cette découverte d’une équipe de l’Institut de sciences et d’ingénierie supramoléculaire (CNRS/Université de Strasbourg) est parue dans Nature Ecology & Evolution. Une petite révolution en chimie prébiotique. Lire la suite

 

Première synthèse totale d’un alcaloïde complexe

vincent2

Synthétiser de manière très sélective une molécule naturelle complexe à partir de produits disponibles, non pas dans la nature, mais dans le commerce : tel est le challenge que viennent de relever des chercheurs de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d’Orsay et du laboratoire « Biomolécules : conception, isolement, synthèse » (CNRS/Université Paris-Sud/Université Paris-Saclay). Pour la première fois, ces chimistes ont réussi à assembler préférentiellement un alcaloïde complexe à partir d’un précurseur synthétisé au laboratoire. Ces travaux sont publiés dans Angewandte Chemie. Lire la suite

 

Optique : des céramiques YAG synthétisées à partir d’un verre !

allix3

Couramment utilisés pour leurs excellentes propriétés optiques, les matériaux à base de grenat d’yttrium et d’aluminium (YAG) nécessitent cependant des procédés d’élaboration complexes, peu flexibles et souvent très coûteux. Des chercheurs du laboratoire CEMHTI (CNRS/Université d’Orléans) et de l’Institute of Process Engineering de Pékin ont synthétisé une céramique nanostructurée YAG-alumine transparente par un procédé original, simple et économique : la cristallisation à pression ambiante d’un verre de même composition. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Communications. Lire la suite

 

Des assemblages macroscopiques à la chiralité contrôlée

grelet3

Un médicament sera plus efficace et moins toxique s’il ne contient qu’une seule des deux espèces sous lesquelles se présentent les molécules chirales. Or comprendre pourquoi et comment les molécules expriment leur chiralité dans les auto-assemblages et les superstructures reste aujourd'hui un challenge. Dans leurs travaux publiés dans Nature Communications, des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux) ont réussi à contrôler la morphologie hélicoïdale de cristaux issus de l'auto-assemblage de particules biologiques chirales modèles. Une première étape vers une méthode de sélection des espèces chirales droites et gauches d’une solution. Lire la suite

 

Visualiser la congélation d’émulsions en 5 dimensions grâce à la microscopie confocale

deville3

Particules, gouttes, bulles, cellules… Observer leur congélation lorsqu’elles sont en suspension reste difficile. Lors de la solidification, des interactions complexes et encore mal comprises se mettent en place, contrôlant la microstructure finale des matériaux solidifiés. Dans Science, des chercheurs du Laboratoire de synthèse et fonctionnalisation des céramiques (CNRS/Saint-Gobain CREE) et du laboratoire Sciences et ingénierie de la matière molle (CNRS/ESPCI Paris/PSL Research University/Sorbonne Université) montrent qu’il est possible d’utiliser la microscopie confocale pour étudier ces interactions in situ et que la présence de tensioactif joue un rôle essentiel dans l’interaction goutte/cristal de glace. Ce qui répondrait à des questions posées en biologie avec la cryopréservation des cellules ou en métallurgie, notamment. Lire la suite

 

Les migrations cellulaires antiparallèles aujourd’hui modélisées

silberzan4

L’analyse récente de la migration cellulaire collective à partir de tumeurs a révélé l’existence de déplacements surprenants, à contre-sens de la migration moyenne. Des chercheurs du laboratoire de Physico-chimie Curie de Paris (CNRS/Institut Curie/UPMC) et du Francis Crick Institute de Londres ont pour la première fois reproduit in vitro ces observations en confinant des cellules dans des pistes adhésives de largeur variable. Les résultats, publiés dans Nature Physics, montrent une disparition de ces déplacements antiparallèles sous une largeur critique (ici de 50 µm). Il s’agit d’une étape importante dans la compréhension d’un phénomène jusque-là inexpliqué. Lire la suite

 

Ivoire : des stratégies d'approvisionnement régionales au Paléolithique

reiche

Pour créer des parures et de l’art figuratif, les Homo sapiens du Paléolithique supérieur développaient des stratégies différentes selon les régions pour s’approvisionner en ivoire. Publiées dans Angewandte Chemie International Edition, ces recherches sont menées par Ina Reiche, directrice de recherche CNRS à l’Institut de Recherche de Chimie Paris (IRCP – CNRS/Chimie Paristech/PSL Université/Ministère de la Culture), avec ses collègues allemands et américains, grâce au micro-faisceau de l’instrument AGLAE. Lire la suite

 

Synthèse de molécules chirales : la piste inattendue des phosphanediides

patinet

Dans le cadre d’une collaboration entre les laboratoires Chimie organique, bioorganique : réactivité et analyse (COBRA – CNRS/ INSA Rouen/Université Rouen Normandie) et du Laboratoire de chimie moléculaire et thio-organique (LCMT – CNRS/ENSICAEN/ Université Caen Normandie), des chercheurs ont mis au point une approche originale pour produire des phosphanediides, composés pourtant très instables, en vue d’obtenir des phosphines chirales. Ces molécules clés, notamment pour l’industrie pharmaceutique, permettent dans de nombreux cas d’orienter la synthèse chimique vers la molécule aux propriétés biologiques souhaitées. Ces travaux sont parus dans la revue Chemistry - A European Journal. Lire la suite

 

Des chaînes pour stabiliser les tas de grains

patinet

La fragilité proverbiale des châteaux de sable illustre bien la grande instabilité des tas de grains. Certaines interactions physiques peuvent aider à les stabiliser, mais sans véritablement les fixer. Des chercheurs de l’université de Mons, des laboratoires Gulliver, LOMA et PMMH ont cependant utilisé des chaînes de grains pour obtenir des tas indéfiniment stables. Ces travaux, qui simulent le comportement des polymères, ont fait la couverture de la revue Physical Review Letters. Lire la suite

 

L’éthanol, candidat sérieux pour la fabrication de molécules bioactives

bour

Des chercheurs de l’Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d’Orsay (ICMMO - CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay) ont réussi à remplacer l’utilisation d’agents toxiques dans la synthèse d’amines tertiaires éthylées présents dans certaines applications, au profit de l’éthanol et d’un catalyseur à base fer, tous deux biocompatibles. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication dans Angewandte Chemie et d’un dépôt de brevet, avec de nombreuses applications envisagées en chimie médicale, dans le domaine phytosanitaire et les matériaux. Lire la suite

 

Des céramiques transparentes montrent une conductivité anionique

allix2

Des chercheurs du CEMHTI (Conditions Extrêmes et Matériaux : Haute Température et Irradiation) à Orléans ont eu recours à la cristallisation complète et congruente d’un verre pour synthétiser les premières céramiques transparentes présentant des propriétés de conductivité anionique. Ce travail, paru dans Journal of Materials Chemistry A, ouvre la voie à une production d’énergie moins polluante. Lire la suite

 

Des alcoxyamines photo-sensibles pour une libération contrôlée de nitroxydes

guillaneuf

Batteries, cellules solaires, polymères, antioxydants… Les nitroxydes ont de nombreuses applications mais ces molécules sont instables en milieux acide, oxydant et reducteur . Des équipes de recherche de l’Institut de chimie radicalaire (CNRS/Aix-Marseille Université) et de l’Institut des sciences des matériaux de Mulhouse (CNRS/Université de Haute Alsace) ont proposé une stratégie efficace de protection des nitroxydes grâce à la lumière, publiée dans la revue Journal of the American Chemical Society. Lire la suite

 

Un appareillage décrypte l’attraction à longue portée de surfaces hydrophobes

kekicheff

Des chercheurs de l’Institut Charles Sadron (CNRS/ Université de Strasbourg) et de SOLEIL ont mis au point un appareillage innovant qui leur a permis d’expliquer l’attraction à longue portée entre des surfaces macroscopiques hydrophobes. Ces travaux, publiés dans Physical Review Letters, ouvrent des possibilités d’étude dans de nombreux domaines de la physique (matériaux, revêtements, énergie…) et de la biologie (interactions spécifiques, transport de médicaments, cosmétique…). Lire la suite

 

Le ribosome étend sa production aux molécules en hélice

huc4

Des chercheurs de l’Institut de chimie et biologie des membranes et nano-objets (CNRS/Université de Bordeaux/IPB, équipe IECB) et de l’Université de Tokyo ont montré que le ribosome, cette machine moléculaire qui produit les protéines au sein des cellules, permet également la production de protéines hybrides à partir de molécules aromatiques non naturelles. Une production utile pour découvrir des substances actives, par exemple des agents thérapeutiques. Ces résultats sont parus dans Nature Chemistry. Lire la suite

 

L’astate plus fort que l’iode

galland

La chimie de l’astate, élément chimique rare et radioactif, est encore méconnue. Dans leur travail publié dans la revue Nature Chemistry, des chercheurs des laboratoires CEISAM (CNRS/Université de Nantes) et SUBATECH (CNRS/IMT Atlantique/Université de Nantes) ont mis en évidence la capacité de l’astate à former de spectaculaires interactions par liaison halogène. Une propriété qui pourrait avoir des implications dans le domaine de la médecine nucléaire, notamment pour le traitement des cancers. Lire la suite

 

Découverte d’un nouveau supraconducteur

tence

Des chercheurs de l’Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (CNRS/Université de Bordeaux/Bordeaux INP) ont mis au point un supraconducteur, le premier représentant d'une nouvelle famille qui contient du silicium, élément non toxique, à la place des éléments toxiques habituels. Publiés dans Physical Review B, ces travaux permettront une plus large utilisation de ces supraconducteurs, par exemple dans les domaines de l’énergie ou de la médecine. Lire la suite

 

Une synthèse efficace de nanographène hélicoïdal bicouche

crassous2

Par ses propriétés électroniques, le nanographène à deux feuillets se révèle attractif pour des transistors ou des batteries au lithium plus performants. En collaboration avec un groupe de l'Université Complutense de Madrid, des chercheurs de l'Institut des Sciences Chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes/ESCR Rennes/ Insa Rennes) ont inventé une structure hélicoïdale qui permet d’en produire efficacement. Ce travail est publié dans Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

Des molécules-aimants résistantes à l’air

norel

Des chercheurs de l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes/ENSC Rennes/INSA Rennes) ont conçu une molécule-aimant au design inédit qui lui donne la capacité d’être manipulée à l’air. Publiés dans la revue Angewandte Chemie, ces résultats permettent d’envisager du stockage d’informations à une échelle nanométrique. Lire la suite

 

Un complexe de lithium en forme de « croix occitane »

etienne2

Des chercheurs du Laboratoire de Chimie de Coordination (CNRS) et de l’Université de Toulouse ont synthétisé et isolé un dérivé organique du lithium sous une forme rare, les quatre atomes de lithium formant un plan carré, ouvrant la voie vers des synthèses sélectives. Ces résultats sont publiés dans la revue Angewandte Chemie International Edition et distingués par un frontispice. Lire la suite

 

Molécules chirales : un double filtre pour une meilleure sélection

bressy

Des chercheurs de l’Institut des sciences moléculaires de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université) ont mis au point une méthode très efficace permettant de sélectionner la molécule désirée parmi les deux formes sous lesquelles se présente une molécule chirale, grâce à deux réactions sélectives successives. Ces travaux, publiés dans Angewandte Chemie International Edition, ont des applications pour de nombreux produits d’intérêt biologique dont les médicaments. Lire la suite

 

Cancer : vers un diagnostic précoce et un suivi plus sûrs

thieuleux

Des chimistes du laboratoire Chimie, catalyse, polymères et procédés (CNRS/UCBL/ESCPE Lyon) ont développé des matériaux poudreux innovants pour purifier simplement et rapidement les traceurs injectables aux patients atteints de cancer. Ces poudres permettraient un diagnostic et un suivi sans exposition à des matières toxiques. Prometteurs, ces travaux sont publiés dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

Quand des gouttes pulsent en dessinant des fleurs

pimienta

Comment une goutte d’huile évolue-t-elle lorsqu’on la pose sur de l’eau ? Le plus souvent elle s’étale. Elle peut aussi, de par ses propriétés chimiques, modifier ultérieurement la surface de l’eau, adoptant alors des comportements inattendus. Des chimistes du laboratoire des IMRCP (CNRS/UT3 Paul Sabatier) et des hydrodynamiciens de l’IMFT (CNRS/Toulouse INP/UT3 Paul Sabatier) ont découvert et expliqué l’évolution spectaculaire et particulièrement esthétique d’une goutte de dichlorométhane, un solvant très commun, obtenue en ajoutant dans l’eau et dans la goutte une faible quantité d’un même agent tensioactif. Les résultats de leur recherche, qui pourraient contribuer à améliorer l’efficacité des techniques de ciblage thérapeutique, sont publiés le 26 février 2018 dans Nature Communications. Lire la suite

 

Un dérivé de curcumine doté d'une fluorescence retardée et d'un effet laser

fages

Des chercheurs du Centre Interdisciplinaire de Nanoscience de Marseille (CNRS/Aix Marseille Université), en collaboration avec des équipes japonaise, coréenne et américaine, révèlent les propriétés photophysiques inédites d'un dérivé de la curcumine. Ces résultats, qui constituent une avancée remarquable dans le domaine des diodes électroluminescentes organiques mais aussi des lasers organiques, sont parus dans la revue Nature Photonics. Lire la suite

 

Le récepteur NMDA, une cible inattendue dans l'Hypertension Artérielle Pulmonaire

cohen-kaminsky

L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie rare et sévère due au remodelage des petites artères pulmonaires. Sans traitement spécifique, la survie moyenne est de 2,8 ans. Aujourd'hui, les malades sont traités par des médicaments essentiellement vasodilatateurs qui prolongent l'espérance de vie, mais ne sont pas curatifs. Hors des sentiers battus, et de façon inattendue, l'équipe de Sylvia Cohen-Kaminsky a identifié le récepteur NMDA (NMDAR), un récepteur au glutamate connu pour jouer un rôle crucial dans la transmission synaptique neuronale, comme nouvel acteur du remodelage vasculaire pulmonaire conduisant à l'HTAP, et donc comme cible thérapeutique vasculaire potentielle. Cette étude a été publiée dans la revue Circulation. Lire la suite

 

Un vaisseau sanguin sur puce pour la recherche contre le cancer

hespel

Si les phénomènes anatomiques ne sont pas toujours observables en direct, les organes sur puce offrent une alternative de choix pour les laboratoires. Des chercheurs de l'Institut des sciences industrielles de l'université de Tokyo, du CNRS et de l'Inserm ont ainsi créé un vaisseau sanguin dans un bloc de collagène, intégré à un système microfluidique. Ce dispositif a déjà permis de vérifier l'effet de deux médicaments anti-angiogéniques utilisés en clinique. Ces travaux sont publiés dans la revue EBioMedicine. Lire la suite

 

MacrilenTM, nouvel outil pour identifier le déficit d'hormone de croissance chez l'adulte

martinez

Spécialisés dans l'étude du récepteur qui contrôle la libération de l'hormone de croissance, des chercheurs de l'Institut des Biomolécules Max Mousseron de Montpellier sont à l'origine du JMV1843, un composé qui active le récepteur et permet la libération de l'hormone. Rebaptisé MacrilenTM, le JMV1843 vient d'obtenir une autorisation de mise sur le marché en Amérique du Nord pour le diagnostic de déficience de l'hormone de croissance, chez l'adulte. D'autres applications pourraient suivre... Lire la suite

 

Sérendipité : produire des lactones…simplement !

depaolis2

En cherchant à synthétiser une molécule de l'analgésique koumine, des chercheurs du laboratoire Chimie Organique, Bioorganique : Réactivité et Analyse (CNRS/INSA Rouen/Université de Rouen Normandie) et du Laboratoire de Chimie Moléculaire et Thio-organique (CNRS/ENSICAEN/Université de Caen) ont découvert une réaction chimique inattendue et inédite. Ces résultats, publiés dans Chemistry: A European Journal, présentent une nouvelle manière de produire des composés lactoniques, une structure retrouvée dans des molécules à intérêt pharmacologique. Lire la suite

 

Cancer de l'estomac : la surproduction des microARN neutralisée

duca

À partir du criblage de molécules issues de la chimiothèque nationale, des chercheurs de l'Institut de Chimie de Nice (CNRS-Université Côte d'Azur) et du laboratoire ARNA de Bordeaux (CNRS-INSERM-Université de Bordeaux) ont découvert une famille de molécules - des dérivés de polyamines - capables d'inhiber de manière sélective la production des microARN impliqués dans le cancer de l'estomac et de bloquer la prolifération des cellules cancéreuses. Ces travaux qui laissent entrevoir une nouvelle approche thérapeutique des cancers gastriques sont parus dans Scientific Reports. Lire la suite

 

Une polymérisation en émulsion amorcée grâce à la lumière visible

lansalot

Adhésifs, revêtements, peintures : des polymères peuvent être produits en émulsion grâce à une réaction activée par la lumière visible. Des chercheurs du laboratoire Chimie, Catalyse, Polymères et Procédés (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/CPE Lyon), du laboratoire Hydrazines et Composés Énergétiques Polyazotés (CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/CNES/ArianeGroup), et de l'Institut des Matériaux de Mulhouse (CNRS/Université Haute Alsace) viennent de le démontrer dans la revue Angwandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

Le CO multi-lié, un acteur clé de la synthèse Fischer-Tropsch

meunier2

Des chercheurs de l'Institut de Recherche sur la Catalyse et l'Environnement de Lyon (CNRS/Université de Lyon) et de l'European Synchrotron Radiation Facility (ESRF, Grenoble) ont mis en évidence le rôle primordial de certaines molécules de monoxyde de carbone adsorbées (CO multi-liés) pour la conversion de gaz de synthèse en hydrocarbures (synthèse Fischer-Tropsch). Ces résultats paraissent dans la revue Angwandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

Dynamique moléculaire à la femtoseconde : un nouveau regard sur les réactions photochimiques

simon13

Une équipe du Laboratoire de Chimie Physique Matière et Rayonnement (CNRS/Sorbonne Université) a mené des expériences pompe-sonde à très haute résolution en temps, en collaboration avec une équipe suédoise, italienne et croate. Ces expériences donnent ainsi des informations détaillées sur les processus photochimiques, à l'échelle de quelques dizaines de femtosecondes. Une meilleure compréhension qui aidera à mieux contrôler ce type de réactions, nombreuses en chimie naturelle comme artificielle. Ces travaux sont publiés dans Nature Communications. Lire la suite

 

Des polymères en état d'ébriété… contrôlée

marques7

Des scientifiques de l'Institut Charles Sadron (CNRS) à Strasbourg et de l'Institut Max Planck de recherche sur les polymères à Mayence ont dévoilé les raisons pour lesquelles des polymères insolubles dans l'eau ou dans l'alcool peuvent néanmoins être solubilisés dans des mélanges eau-alcool. Publiés dans la revue Nature Communications, ces travaux ouvrent la voie vers des polymères intelligents. Lire la suite

 

Photosynthèse artificielle : le deuxième électron enfin accessible

aukauloo6

Des équipes de recherche de l'Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay (CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay), de l'Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d'Orsay (CNRS/Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay) et de l'Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (CNRS/CEA Paris-Saclay, Université Paris-Saclay) ont observé la manière dont les charges électriques s'accumulent au sein d'un système moléculaire. Ces travaux publiés dans Angewandte Chemie International Edition représentent une contribution décisive à la photosynthèse artificielle, notamment pour la conversion de l'énergie solaire en fuel. Lire la suite

 

Maladie d'Alzheimer : le précurseur amyloïde décrypté

bechinger

Une équipe de l'Institut de Chimie de Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg) a caractérisé la structure d'un domaine de la protéine précurseur de l'amyloïde impliqué dans la maladie d'Alzheimer. Ces travaux sont parus dans ACS Omega. Lire la suite

 

 

Une hélice en nanographène

gingras2

Des chercheurs de l'Institut des sciences moléculaires de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université), du Centre Interdisciplinaire de Nanoscience de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université) et de la Fédération des Sciences Chimiques de Marseille (FR1739) ont produit des nanographènes stables en trois dimensions. Sous forme d'hélice, ces nouveaux matériaux sont chiraux, offrant des propriétés supramoléculaires, photophysiques et structurales inédites. Ces travaux ont fait la une du Journal of the American Chemical Society. Lire la suite

 

Molécules thérapeutiques : l'électrochimie pulsée pour une synthèse sélective

kuhn9

Des chercheurs de l'Institut des Sciences Moléculaires (CNRS/Université Bordeaux/Bordeaux INP) et leurs collègues thaïlandais ont conçu une méthode plus efficace que les précédentes pour produire de façon sélective des molécules thérapeutiques chirales, afin de limiter les effets potentiellement indésirables de certains médicaments. Ces travaux reposent sur l'utilisation de l'électrochimie pulsée et font l'objet d'une publication dans la revue Nature Communications. Lire la suite

 

La DMDP amide contre la maladie de Tay-Sachs

bleriot3

Une équipe de l'Institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers (CNRS/ Université de Poitiers) a participé à la découverte d'un iminosucre, candidat pharmacologique prometteur pour le traitement de la maladie neurodégénérative de Tay-Sachs. Ces travaux sont publiés à la une de la revue Organic & Biomolecular Chemistry. Lire la suite

 

 

Un nouvel éclairage pour les LED inspiré des machines moléculaires

nierengarten4

Certains complexes de cuivre(I) ont joué un rôle majeur dans le développement de molécules entrelacées pour l'élaboration de machines moléculaires, les caténanes, les rotaxanes et les nœuds. Une recherche pour laquelle Jean-Pierre Sauvage notamment a reçu le Prix Nobel 2016. Mais quelles pourraient être les applications de ces fameuses molécules ? Dans une publication récente dans la revue Journal of the American Chemical Society, des chercheurs du Laboratoire de Chimie des Matériaux Moléculaires et de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (CNRS/Université de Strasbourg) et du Laboratoire de Chimie de Coordination du CNRS lancent une piste. Les complexes de cuivre(I) pourraient être exploités pour préparer des matériaux luminescents indispensables pour concevoir des diodes électroluminescentes (LED) performantes. Lire la suite

 

Des billes pour un concert de catalyses bactériennes

backov

Activer de concert des bactéries tout en limitant leurs interactions devient possible ! Des chercheurs du Centre de Recherche Paul Pascal (CNRS) ont mis au point des billes alvéolaires, biocatayseurs vivants offrant une grande modularité sans contamination des milieux réactionnels. Ces résultats, brevetés et publiés dans la revue Advanced Biosystems, sont d’une portée majeure avec des applications dans de nombreux domaines industriels alimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques, pétrochimiques, énergétiques et environnementaux. Lire la suite

 

Ingénierie du bore : une nouvelle voie de synthèse de polymères inorganiques

alcaraz

Ni solvant, ni catalyseur métallique ! Des chercheurs de l'équipe "Organométalliques : Matériaux et Catalyse" de l'Institut des Sciences Chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1) ont réalisé une première en synthétisant des polyaminoboranes dans des conditions réactionnelles étonnantes et avec un niveau de fonctionnalisation inédit. Cette approche par voie catalytique en milieu organique, en totale rupture avec les méthodes de synthèse habituelles, fait l'objet d'un article dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

Supramolécules malléables : le rôle des ligands flexibles

lescop2

Une équipe de l'Institut des Sciences Chimiques de Rennes (CNRS/INSA/Université de Rennes) a mené la première étude systématique de l'utilisation d'une large série de ligands flexibles pour synthétiser des supramolécules aux architectures inédites. Ces travaux sont parus dans Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

 

Des cellules solaires pérovskites plus stables avec moins de plomb

mercier

Les équipes de MOLTECH-Anjou (CNRS/Université d'Angers), de l'IRCP (CNRS/Chimie-Paristech), de l'IMMM (CNRS/Le Mans Université) et de l'IMN (CNRS/Université de Nantes) ont découvert et étudié une nouvelle famille de pérovskites hybrides. Ces composés permettront de produire des cellules solaires plus stables à l'humidité et avec moins d'éléments toxiques que les précédentes technologies. Ces travaux ont été publiés dans Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

De nouvelles molécules fluorées pour l'agrochimie et la chimie pharmaceutique

leroux

Plus du tiers des principes actifs des médicaments, et la moitié des molécules utilisées pour protéger les cultures comportent au moins un atome de fluor L'introduction de groupements fluorés dans des composés chimiques constitue donc un défi important pour la découverte de nouvelles molécules utilisées en agrochimique et en chimie pharmaceutique. Cependant, peu de méthodes permettent à ce jour la synthèse de molécules portant à volonté un ou deux groupements fluorés (fluoralkyles). Défi relevé par des chercheurs du Laboratoire d'innovation moléculaire et applications (CNRS/Bayer/Université de Strasbourg). Leurs résultats sont publiés dans Chem. Eur. J. Lire la suite

 

Des aimants liquides

boudalis

Des chercheurs de l’Institut de chimie de Strasbourg et de l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg) viennent de mettre au point des matériaux magnétiques liquides, et donc purs,  à basse température (70°C). Les propriétés ferro- et antiferromagnétiques sont observées dans les solides et jusqu’à présent, seules des solutions ou des suspensions présentant des propriétés magnétiques diluées avaient été préparées. Ces sels, à bas point de fusion, allient les propriétés des liquides ioniques à celle des complexes moléculaires ferro- ou antiferromagnétiques. Cette première fait l’objet d’une parution dans le Dalton Transactions.

Lire la suite

 

Raphaël Rodriguez, un chercheur français à l'accent très British !

rodriguez

C’est une pluie de publications, prix et nominations qu’enchaîne Raphaël Rodriguez. Et l’Angleterre semble particulièrement sensible au talent de ce brillant chimiste puisque quelques mois après avoir intégré la promotion 2017 du Young Leaders Franco-Britannique, ce jeune directeur de recherche au CNRS dont l’équipe est localisée au Laboratoire chimie biologique des membranes et ciblage thérapeutique (CNRS/Institut Curie/ INSERM/PSL Université) vient d’être nommé « Fellow of the Royal Society of Chemistry » de Londres  pour l’excellence de ses travaux à l’interface de la chimie et de la biologie du cancer. Le succès entraîne-t-il le succès ? Questionnons l’intéressé. Lire la suite

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits