CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique chimie : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

En direct des laboratoires de l'Institut de chimie

Actualités 2017

 

2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 |

 

 

Des semi-conducteurs à deux visages

kuhn

Des particules semi-conductrices « double-face », c’est désormais possible. Des chercheurs de l’Institut des sciences moléculaires (CNRS/Université de Bordeaux/Bordeaux INP), en collaboration avec des scientifiques de l’Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (CNRS) et deux équipes thaïlandaises (VISTEC à Rayong et Kasetsart University à Bangkok) viennent de mettre au point un nouveau procédé permettant de synthétiser des particules semi-conductrices asymétriques. De tels objets bifonctionnels promettent des applications dans le domaine de la catalyse, et plus particulièrement la photolyse de l’eau. Résultats publiés dans la revue Angewandte Chemie. Lire la suite

 

P2X : nouvelle voie de signalisation dans le système nerveux central ?

grutter

Les récepteurs transmembranaires P2X sont notamment chargés, après activation par l’ATP, de faire passer à travers la membrane cellulaire des cations comme le Ca++ ou le Na+ dans les neurones afin de les exciter ou de propager l’influx nerveux. Une « porte d’entrée » essentielle, pour laquelle l’équipe du Laboratoire de conception et application de molécules bioactives (CNRS/Université de Strasbourg) a pu montrer que la permissivité de ces récepteurs était bien plus importante que prévue. Des résultats à retrouver dans la revue PNAS. Lire la suite

 

Un nouveau carburant plus vert pour la propulsion spatiale

lacote

Utilisées depuis des années pour la propulsion spatiale, les hydrazines sont menacées par la directive REACH, car jugées toxiques. Quelle alternative verte pour ne pas limiter cette course à l’espace ? Un nouveau composé, le 1,1,4,4-tétraméthyl-2-tétrazène (TMTZ) élaboré par des chercheurs du Laboratoire des hydrazines et composés énergétiques polyazotés (CNRS/Université de Lyon/CNES/Airbus-Safran Launchers) et de la faculté de pharmacie de l'université de Lyon. Ces résultats publiés dans la revue Chemistry: a European Journal ouvrent la voie au développement de nouveaux systèmes propulsifs. Lire la suite

 

De plus en plus d'énergie dans nos nano-batteries

parola

Capacité de stockage et durée de vie, deux paramètres clés qui caractérisent les performances des batteries ! Un nouveau matériau non seulement capable de stocker une grande quantité d’énergie dans un faible volume et ne montrant aucune usure après plus de 1 000 cycles de charge/décharge vient d’être mis au point par des chercheurs du Laboratoire de chimie (CNRS/Université de Lyon/ENS Lyon) et de l’Université des sciences et technologies de Cracovie. Ces travaux font l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications. Lire la suite

 

Les algues, des ampoules pour la planète

lemaitre

Les chercheurs du laboratoire de « Physiologie membranaire et moléculaire du chloroplaste » de l’Institut de biologie physico-chimique (CNRS/IBPC/Paris Sciences & Lettres/UPMC/Sorbonne Universités) et du Laboratoire « Processus d'activation sélectif par transfert d'énergie uni-électronique ou radiatif » (CNRS/ENS/Paris Sciences & Lettres/UPMC/Sorbonne Universités) ont élaboré un système d’extraction des électrons photosynthétiques d’une suspension d’algues éclairées. Ce sont des quinones qui jouent le rôle de cargo en allant chercher les électrons de la chaîne photosynthétique située à l’intérieur des algues pour les restituer à la surface de l’électrode. Ces travaux sont parus dans la revue Nat. Commun. Lire la suite

 

Oxydation : un nouveau système catalytique bio-inspiré

largeron

Des chercheurs du Laboratoire « chimie organique, médicinale, extractive et toxicologie expérimentale » (CNRS/Université Paris Descartes) viennent de mettre au point un procédé catalytique doublement inspiré par la nature pour réaliser l’oxydation sélective des amines primaires aliphatiques en imines, à l’air ambiant, sans avoir recours à un co-catalyseur métallique, ce qui restait un challenge en organocatalyse. Ces résultats font l’objet d’une publication dans Chemistry – A European Journal. Lire la suite

 

Le lien entre développement et cancer se resserre

bellet

Des chercheurs de l’Unité de technologies chimiques et biologiques pour la santé (CNRS/Inserm/Université Paris-Descartes) viennent de montrer que des mécanismes à l’origine de la vie ressemblent étrangement aux mécanismes utilisés par les cellules cancéreuses pour fragiliser cette vie. Ces travaux sont publiés dans la revue Epigenetics.

Lire la suite

 

 

Le synchrotron mis à profit pour sonder les atomes actifs dans une jonction tunnel magnétique

arton

Des physiciens, en collaboration avec une équipe de chimistes, ont réussi une première mondiale en mesurant la conduction électrique d’une cellule mémoire magnétique en fonctionnement lorsque celle-ci est exposée au rayonnement synchrotron. Ces travaux font l'objet d'une publication dans la revue Advanced Materials. Lire la suite

 

 

Supercondensateurs redox : un matériau très prometteur à l'étude

supercon

Au sein du Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie, les équipes conçoivent de nouveaux matériaux et architectures d’électrodes pour améliorer la densité d’énergie des supercondensateurs. Dans ce cadre, des chercheurs du Centre interuniversitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (CNRS/Université de Toulouse), en collaboration avec les universités de Drexel (USA) et Bar-Ilan (Israël) ont mis au point un nouveau matériau, le Ti3C2. Des électrodes micro-structurées de ce carbure métallique ont montré des performances électrochimiques encourageantes, laissant entrevoir des possibilités nouvelles pour le développement de supercondensateurs plus performants. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Energy. Lire la suite

 

Structure de catalyseurs d'activation du méthane par RMN haut champ

lafon

Transformer le méthane en méthanol dans des conditions douces, un enjeu fort pour les chercheurs et les industries pétrochimiques. Depuis peu, la réaction se fait à température ambiante via des zéolithes modifiées avec du zinc en guise de catalyseurs. Mais d’où provient l’efficacité catalytique de ces catalyseurs ? Les chercheurs de l’Unité de catalyse et de chimie du solide (CNRS/Université de Lille), en collaboration avec une équipe chinoise, apportent la réponse grâce à la spectroscopie par Résonance Magnétique Nucléaire (RMN). Leurs résultats publiés dans la revue Angew. Chem. Int. Ed. montrent qu’il est possible, grâce à cette technique, d’obtenir des informations fines sur la structure des sites actifs de ces catalyseurs. Lire la suite

 

Vectorisation indirecte d'anticancéreux par les lipoprotéines

couvreur

Les chercheurs de l’Institut Galien (Université Paris-Sud/ Université Paris-Saclay) ont découvert qu’il était possible d’exploiter les lipoprotéines circulant naturellement dans le sang pour augmenter l’efficacité de principes actifs anticancéreux, à condition que ceux-ci soient dotés de groupements chimiques présentant une forte affinité spécifique pour les lipoprotéines.  Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Communications et ont été réalisés dans le cadre de l’ERC Advanced Grant « TERNANOMED ». Lire la suite

 

Des fibres supramoléculaires artificielles maintenues hors de leur état d'équilibre

hermans

Des chercheurs de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaire (CNRS / Université de Strasbourg) sont parvenus à montrer qu’il était possible de maintenir indéfiniment un assemblage supramoléculaire synthétique hors de son équilibre thermodynamique, qui est ainsi capable de dissiper indéfiniment de l’énergie. Ces travaux, sont publiés dans le journal Nature Communication. Lire la suite

 

Observer le calcium à la loupe par RMN

bonhomme

Dans les os et les dents, le calcium est non seulement présent au sein de nanocristaux d’apatite, un minéral inorganique, mais également aux interfaces entre composantes organiques (protéines, ADN…) et inorganiques. Alors que ces interfaces jouent très probablement un rôle majeur dans les propriétés de ces matériaux, elles demeurent une zone « floue » difficile à caractériser. les chercheurs du Laboratoire de chimie de la matière condensée de Paris (CNRS/UPMC/Collège de France), de l’Institut nanosciences et cryogénie (CEA/Université Grenoble Alpes) et l’Institut Charles Gerhardt (CNRS/Université Montpellier/ENSCM) sont parvenus, grâce à la RMN, à différencier les sites de calcium de surface de ceux du cœur. Ces résultats sont parus dans la revue Nature Communications. Lire la suite

 

Une nouvelle méthode sans solvant pour la cryopréservation des globules rouges

drouet

Pratiquées quotidiennement en clinique, les transfusions sanguines nécessitent un stock suffisant en globules rouges dans les banques de sang, sachant que ces globules rouges ont une durée de vie très limitée dans des conditions de stockage standards. Dans ce contexte, une équipe du Centre interuniversitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux  (CNRS/Université de Toulouse) a conçu des nanoparticules qui permettent d’augmenter considérablement la cryopréservation des globules rouges. Ce travail fait l’objet d’une publication dans le journal BIOMATERIALS. Lire la suite

 

Vers une avancée médicale pour limiter la résistance aux antibiotiques

cariou

La résistance aux antibiotiques est un problème mondial de santé publique notamment depuis l’apparition de bactéries résistantes à plusieurs antibiotiques, voire à tout l’arsenal thérapeutique. Afin de combattre ce phénomène, le projet CARBAMAT, porté par l’Institut de chimie des substances naturelles (CNRS), a pour objectif de développer deux familles originales d’inhibiteurs de carbapénèmases qui sont des enzymes produites par les bactéries pour dégrader toutes les β-lactamines, dont les carbapénèmes, antibiotiques de derniers recours. Les inhibiteurs développés dans ce projet permettraient de rendre à nouveau les bactéries sensibles aux antibiotiques de type β-lactamine. Ce projet est soutenu par la SATT Paris-Saclay. Lire la suite

 

Le duo cisplastine-squalène : un traitement anticancéreux par voie orale

couvreur

L’équipe de Patrick Couvreur à l’Institut Galien (Université Paris-Sud/ Université Paris-Saclay) a conçu un nouveau nanomédicament à base de cisplatine pour le traitement expérimental du cancer du côlon. Administré par voie orale, ce nanomédicament a montré une activité anticancéreuse accrue et une moindre toxicité rénale par rapport au cisplatine libre, administré par voie intravéneuse. Ces travaux publiés dans la revue Cancer Research pourraient améliorer le confort du patient et éviter des hospitalisations coûteuses. Lire la suite

 

Neutraliser un médicament dans l'organisme pour stopper ses effets secondaires

wagner

Pour éliminer les médicaments résiduels après un traitement et éviter ainsi que se prolongent les effets secondaires, les chercheurs du Laboratoire de conception et application de molécules bioactives (CNRS/Université de Strasbourg) et de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (CNRS/Inserm/Université de Strasbourg) ont imaginé un médicament capable d'être modifié dans le corps en réaction à un agent de neutralisation. La nouvelle entité formée par cette réaction chimique in vivo est dépourvue de toute activité biologique et rapidement éliminée de la circulation sanguine par l'excrétion rénale. Ces travaux sont parus dans la revue Nature Communications. Lire la suite

 

Des polymères conducteurs thermoélectriques toujours plus performants ?

brink

Les polymères conducteurs sont largement utilisés en électronique organique, en particulier comme couches conductrices pour des dispositifs électroniques comme les cellules solaires organiques ou les diodes organiques électroluminescentes. Des chercheurs de l’Institut Charles Sadron (CNRS) viennent de développer une nouvelle méthode très simple de fabrication de films polymères conducteurs qui permet d’amplifier le transport des charges. Ces travaux sont parus dans la revue Adv. Funct. Mat. Lire la suite

 

Comment solubiliser des principes actifs hydrophobes ?

midoux

Les chercheurs du Centre de biophysique moléculaire (CNRS) et du Laboratoire  analyse et modélisation pour la biologie et l'environnement (CNRS/CEA/Université d’Evry) ont synthétisé un nouveau copolymère à blocs amphiphile dans le cœur hydrophobe duquel ils sont parvenus à encapsuler un anticancéreux, la curcumine, réalisant ainsi sa formulation soluble sous forme de nanoparticules. Ces travaux sont parus dans la revue European Journal of Pharmaceutics and Biopharmaceutics.

Lire la suite

 

Un nouveau pas sur le chemin des origines de la vie

georgelin

Une grande partie des travaux sur les origines de la vie se concentre sur les premières traces de vie bactérienne, avec pour objectif de découvrir comment s’est formé le plus vieil ancêtre commun : un organisme dont sont issues l’ensemble des espèces vivant sur terre. Des chercheurs du Laboratoire de réactivité de surface (CNRS/Sorbonne Universités), du Laboratoire d'archéologie moléculaire et structurale (CNRS/Sorbonne Universités),  et de L’Institut de systématique, évolution, biodiversité (CNRS/MNHN/Sorbonne Universités), sont parvenus à synthétiser des molécules précurseurs de l’ARN, molécule biologique présente chez tous les êtres vivants, dans un système reproduisant l’environnement géochimique de la terre primitive. Ces travaux sont publiés dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

L'incorporation d'azote dans le carbure de silicium enfin mieux comprise

ferro

Depuis longtemps, on sait contrôler les propriétés du SiC en introduisant une petite quantité d'impuretés (dopants) dans le SiC, des atomes d’azote par exemple. Certaines étapes de la synthèse sont encore mal comprises. Dans ce contexte, les chercheurs du Laboratoire des multimatériaux et interfaces (CNRS/Université de Lyon) et du Laboratoire des matériaux et du génie physique (CNRS/Grenoble INP), s’appuyant sur de nombreux résultats expérimentaux existants, ont proposé un modèle théorique d'incorporation de l'azote dans le composé modèle 4H-SiC qui permet d’accéder au mécanisme de dopage. Ces travaux sont publiés dans la revue Scientific Reports. Lire la suite

 

La mécanochimie, un renouveau pour la RMN de l'oxygène-17

laurencin*

Les chercheurs de l’Institut Charles Gerhardt de Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/ENSCM) en collaboration avec des équipes de l’Institut des biomolécules Max Mousseron (CNRS/Université de Montpellier/ENSCM) et du Laboratoire de chimie de la matière condensée de Paris (CNRS/Sorbonne Universités) ont mis au point une nouvelle méthode d’enrichissement isotopique en oxygène-17 pour la caractérisation par RMN. Très simple à mettre en œuvre, rapide et peu coûteuse (gain d’un ordre de grandeur environ sur le coût et le temps de réaction), cette approche fait l’objet d’un article dans la revue Angew. Chem. Int. Ed. Lire la suite

 

Les plastiques dans les océans sont des radeaux pour les microorganismes

halle

Des échantillons récoltés dans le gyre subtropical de l’Atlantique Nord lors de la mission Expédition 7ème Continent de Juin 2015 ont été analysés. Dans cette étude, les scientifiques du Laboratoire interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique (CNRS/Université de Toulouse) ont analysé les communautés de microorganismes sur des micro et meso-plastiques échantillonnés dans le gyre de l’Atlantique Nord par séquençage haut-débit de l’ADN. Lire la suite

 

Une nouvelle transition de phase verre-verre observée expérimentalement

gigmes

Les verres à basse température affichent toutes sortes de propriétés anormales. De très récents développements théoriques ont prédit l’existence d’une phase vitreuse marginale, la phase de Gardner, qui serait à l’origine de ces anomalies. Un duo de physiciens vient d’obtenir la première confirmation expérimentale de l’existence de cette phase dans un verre granulaire. Ces travaux ont été publiés dans la revue Physical Review Letters. Lire la suite

 

Comment une surface peut guider l’auto-assemblage moléculaire ?

gigmes

Des équipes marseillaises ont étudié une réaction de polymérisation de nano-rubans organiques, indispensables à l’électronique moléculaire, directement sur une surface d’argent, en combinant pour la première fois microscopie à effet tunnel et spectroscopie vibrationnelle. Ce travail publié dans Nature Communications montre que c’est la structure atomique de la surface qui guide la réaction chimique d’auto-assemblage.

Lire la suite

 

Un matériau hybride aux propriétés électroniques programmables

samori

Les chercheurs du Laboratoire de nanochimie de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS / Université de Strasbourg), en collaboration avec l’Université de Mons, l’Institut Max-Planck de recherche sur les polymères (Allemagne) et l’Université technique de Dresde (Allemagne), ont eu l’idée de fixer sur le graphène une monocouche de molécules organiques. L’avantage : cet ensemble multicouche organique–inorganique offre la capacité de moduler le potentiel de surface du feuillet de graphène sous-jacent. Ces travaux font l’objet d’une publication dans Nature Communications.

Lire la suite

 

Comment un matériau poreux peut-il trier les gaz ?

ghoufi

Des chercheurs de l’Institut de physique de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1) ont utilisé une méthode combinant simulations de type dynamique moléculaire et Monte Carlo pour démontrer que le processus de respiration dans des matériaux hybrides poreux pouvait être induit par un champ électrique. Ces travaux sont publiés dans la revue ACS Central Science.

Lire la suite

 

Le fer, une cible pour lutter contre les cellules souches cancéreuses

rodriguez

Théorie développée depuis environ une dizaine d’années en cancérologie : des cellules cancéreuses dites souches seraient à l’origine des cellules formant les tumeurs, mais aussi de l’apparition des métastases. Dans le cadre d’une collaboration entre l’Institut Curie de Paris (CNRS/Inserm/PSL), l’Institut Necker-Enfants Malades et le Centre de recherche en cancérologie de Marseille (CNRS/Inserm/AMU), des chercheurs révèlent l’activité anti-cellules souches cancéreuses de dérivés de la salinomycine et leur mécanisme d’action spécifique sur la régulation du fer. Ces travaux, qui présagent le développement de médicaments plus efficaces pour lutter contre les métastases, sont parus dans la revue Nature Chemistry. Lire la suite

 

Un biomatériau qui pourrait réparer nos tissus

subra

Deux équipes de l’Institut des biomolécules Max Mousseron (CNRS/Université de Montpellier/ENSCM) et de l’Institut Charles Gerhardt (CNRS/Université de Montpellier/ENSCM) ont conjugué leurs connaissances pour concevoir des matériaux biomimétiques en suivant une approche complètement nouvelle. Ces travaux, publiés dans le journal Materials Today, sont extrêmement prometteurs pour l’ingénierie tissulaire. Lire la suite

 

Une méthode inédite, peu énergivore et économique, pour produire les plastiques biodégradables

robert

Produire des polymères biodégradables en grande quantité, en alternative aux plastiques issus du pétrole, reste un enjeu écologique et industriel majeur. Des chercheurs de l’Institut de Recherche de Chimie de Paris (CNRS/PSL/ParisTech) et de l’Insa de Toulouse ont relevé le défi : ils ont mis au point une méthode originale pour synthétiser l’un de ces polymères biodégradables – le polylactide – de manière simple, énergétiquement et financièrement économe. De quoi encourager la fabrication de cette catégorie de plastiques plus respectueuse de l’environnement. Ces travaux sont parus dans la revue Journal of the American Chemical Society. Lire la suite

 

Un nouvel outil susceptible de neutraliser sur site une attaque chimique

legros

Dans le cadre de l'appel « Attentats Recherche » du CNRS, le laboratoire COBRA (CNRS/Université de Rouen-Normandie) et le laboratoire CEISAM (CNRS/Université de Nantes) ont développé un système permettant une neutralisation rapide et efficace d’un simulant de « gaz moutarde » par un dispositif mobile en flux continu. Ce travail fait l’objet d’un article dans la revue Angew. Chem. Int. Ed.

Lire la suite

 

Une nouvelle approche pour comprendre le comportement chimique des actinides

dognon

La chimie des actinides, ces métaux radioactifs dont certains sont utilisés en chimie nucléaire, demeure un problème complexe. Spécialiste de la chimie quantique, c’est-à-dire liée au comportement des électrons, Jean-Pierre Dognon du Laboratoire structure et dynamique par résonance magnétique (CNRS/CEA) propose un état de l’art des méthodes récemment développées pour étudier les spécificités des liaisons chimiques formées par les actinides avec d’autres molécules. À la clé : une meilleure connaissance de leur comportement permettant de concevoir ou d’optimiser des systèmes moléculaires aux propriétés physico-chimiques contrôlées. Un travail de synthèse publié dans la revue Coordination Chemistry Reviews. Lire la suite

 

Quand chimie et médecine s'unissent pour lutter contre les maladies
inflammatoires de l'intestin !

policar

Les recherches de la dernière décennie ont montré que le stress oxydant est impliqué dans de nombreuses situations pathologiques inflammatoires, comme les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. Chez les patients souffrant de cette pathologie, une enzyme contenant du manganèse qui permet la régulation de ce stress oxydant est inactivée. Des complexes de manganèse ont été synthétisés par une équipe du Laboratoire des BioMolécules (CNRS/ENS/UPMC /INSERM). Ces complexes pénètrent facilement dans les cellules afin de lutter contre l’inflammation et remplacent l’enzyme inactivée. Ces résultats font l’objet d’une publication dans la revue Inorganic Chemistry. Lire la suite

 

Mouvement brownien : l’exception qui confirme la règle

grelet

Conséquence de l’agitation thermique des molécules d’un fluide, le mouvement brownien se traduit par un déplacement d’autant plus rapide que les particules en présence sont petites. En reproduisant un fluide complexe structurellement comparable aux membranes biologiques, des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal(CNRS/Université de Bordeaux) et de l’université de Louvain en Belgique obtiennent un résultat contre-intuitif : les particules plus grosses se déplacent plus vite. Très fondamental mais potentiellement précurseur de nouvelles stratégies pour délivrer les médicaments, ce résultat est publié dans la revue Physical Review Letters. Lire la suite

 

Un nouveau neurone artificiel mono-composant

cario

Des chercheurs de l’Institut des matériaux Jean Rouxel (CNRS/Université de Nantes) et du Laboratoire de physique des solides (CNRS/Université Paris Sud) ont réalisé le premier neurone artificiel monocomposant. Celui-ci utilise une propriété inédite d’une grande classe de matériaux, les isolants de Mott. Un pas de plus vers la conception du « cerveau artificiel ». Ces travaux sont publiés dans la revueAdvanced Functional Materials. Lire la suite

 

Maladie d’Alzheimer : le précurseur des fibres amyloïdes dans le viseur

lecomte

Marqueurs spécifiques de la maladie d’Alzheimer, les plaques amyloïdes, dues à l’agrégation des fibres du même nom, sont associées à la mort des neurones. Mais les études ont montré que leur toxicité viendrait non pas des fibres amyloïdes mais de leurs formes intermédiaires, des oligomères. Des chercheurs de l’Institut de chimie et biologie des membranes et des nano-objets (CNRS/Université de Bordeaux) et ce l’Institut des sciences moléculaires de Bordeaux (CNRS/Université de Bordeaux) révèlent la structure de ces « agents » tout aussi éphémères que toxiques. Un grand pas dans la connaissance de la maladie, qui ouvre de nouvelles perspectives... Ces travaux sont parus dans la revue Angew. Chem. Int.Ed. Lire la suite

 

La photoconversion  « boostée » par un mélange énantiopur

cabanetos

C’est une avancée prometteuse pour le photovoltaïque organique, cette source d’énergie renouvelable en plein essor. Dans le cadre d’un travail collaboratif, des chercheurs du Laboratoire MOLTECH-Anjou (CNRS/Université d’Angers) et de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1) sont parvenus à augmenter significativement la performance des cellules photovoltaïques organiques. Et ce, en changeant… la disposition de certaines molécules. Ces travaux sont parus dans la revue Chemistry –A European. Lire la suite

 

Fonctionnalisation contrôlée sur un graphène sans défaut

simon

Des chercheurs de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse ont montré qu’il était possible de greffer de façon covalente un nouveau type de molécules « Fluorinated Maléimides » sur du graphène sans défaut pré-existant tout en contrôlant parfaitement les sites de greffage. Cette étude, qui fait l’objet d’un article dans ACS Nano, ouvre des perspectives dans la fonctionnalisation contrôlée du graphène tout en conservant ses propriétés de conduction. Lire la suite

 

Cibler l’environnement tumoral pour un traitement plus efficace de certains cancers

papot

Les chercheurs de l’Institut de chimie des milieux et des matériaux de Poitiers (CNRS/Université de Poitiers), en collaboration avec le Centre d’imagerie du petit animal (CNRS), ont développé un nouveau système de ciblage thérapeutique qui ne vise plus directement les cellules cancéreuses mais  leur microenvironnement. Cette stratégie leur a permis de traiter des tumeurs humaines du pancréas et du sein triple-négatif implantées chez des souris avec une efficacité sans précédent ! Ces résultats, publiés dans la revue Chem. Sci., laissent espérer des traitements plus efficaces pour les tumeurs solides.

Lire la suite

 

Des polymères sous pression pour des transistors performants

dzmori

Des chercheurs du Laboratoire de nanochimie de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS / Université de Strasbourg), en collaboration avec le Conseil national de la recherche de Bologne (Italie), ont mis au point une approche permettant d’auto-assembler des polymères sous la forme de nanostructures fibrillaires, ouvrant ainsi la voie à la réalisation de dispositifs semi-conducteurs organiques comme des transistors de haute performance, sur tout type de substrat. Ces travaux sont parus dans la revue ACS Nano. Lire la suite

 

Le dioxyde de silicium (SiO2) enfin isolé !

huc

Des chercheurs toulousains du Laboratoire Hétérochimie Fondamentale et Appliquée de Toulouse* ont isolé pour la première fois, un complexe de dioxyde de silicium (SiO2). Contrairement au dioxyde de carbone (CO2), une molécule gazeuse parfaitement stable et omniprésente dans la nature, le SiO2 n'est stable que sous forme de réseaux tridimensionnels, comme par exemple dans le sable, mais reste particulièrement instable en tant qu'espèce monomère. L'équipe d'Antoine Baceiredo et Tsuyoshi Kato de l'Université de Toulouse a réussi à isoler SiO2 à l'état moléculaire en utilisant une combinaison adaptée de ligands stabilisants. Ces nouveaux complexes étant solubles dans les solvants organiques, il devrait être possible de les utiliser comme réactifs de transfert de SiO2 pour le développement d'une nouvelle chimie du silicium dans des conditions douces. Ces résultats, publiés fin-mars dans la revue Angewandte Chemie International Edition ouvrent de nouvelles perspectives pour la chimie du silicium, l'un des éléments le plus abondants sur Terre. Leurs travaux élargissent le champ des possibles pour l'élaboration de nouveaux matériaux aux propriétés uniques. Ce travail de recherche a été réalisé dans le cadre du projet ERC starting grant (NEWSILICON). Lire la suite

 

 

Du nouveau dans la construction d’édifices moléculaires de taille nanométrique

huc

Des chercheurs de l’Institut chimie et biologie des membranes et des nano-objets (CNRS/Université de Bordeaux) sont parvenus à enrouler des molécules repliées en hélices autour d’une molécule en forme de brin de manière parfaitement contrôlée. Pour cela, ils ont greffé sur des brins des sites d’association spécifiques à chaque type d’hélice. On peut ainsi imaginer produire des antennes ou des fils conducteurs organiques nanométriques. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Nanotechnology. Lire la suite

 

L'atome : ultime étape dans la miniaturisation du stockage de l'information

cador

Des chercheurs de l'Institut des sciences chimiques de rennes (CNRS/Université de Rennes 1), du Collège de France, de l'Ecole normale supérieure de Lyon, de l'Eidgenössische technische hochschule Zürich (ETH), du Paul Scherrer institute et du Lawrence Berkeley national laboratory, proposent une synthèse originale qui permet d'obtenir des atomes présentant un effet mémoire isolés à la surface de nanoparticules de silice. Ultime étape de la miniaturisation du stockage de l'information… Ce travail fait l'objet d'une publication dans la revue ACS Central Science. Lire la suite

 

De nouveaux radicaux pour fluorer les molécules

magnier

Pour diversifier les sources de radicaux fluorés, dans le cadre d’une collaboration financée par le Labex Charm3at, les chercheurs de l’Institut Lavoisier de Versailles (CNRS/Université de Versailles) et de l’Institut de chimie des substances naturelles (CNRS) sont parvenus à réaliser une famille de nouveaux réactifs fluorés appelés sulfilimino iminiums. Grâce à ces nouveaux radicaux, ils ont pu synthétiser des molécules fluorées inédites, prouvant ainsi le fort potentiel de ces réactifs. Ces résultats font l’objet d’une publication dans la revue Angew. Chem. Lire la suite

 

Comprendre la cristallinité de bioplastiques développés par des bactéries

dazzi

Grâce à une nouvelle technique de nanospectroscopie infrarouge développée au Laboratoire de chimie physique (CNRS/Université Paris-Sud), les chercheurs ont pu analyser la structure d’un biopolymère synthétisé par une bactérie, directement à l’intérieur de celle-ci. . Ils ont découvert que dans la bactérie, les polymères étaient principalement amorphes – donc ni rigides ni cassants -,  et que c’est au moment de l’extraction et de la purification que le biopolymère devenait beaucoup plus cristallin, donc rigide et inutilisable comme film plastique… Ces travaux ont été publiés Analytical and Bioanalytical Chemistry. Lire la suite

 

Médicaments : pour une production éco-responsable à l’échelle industrielle

lamaty

En cherchant à optimiser la synthèse d’intermédiaires clés dans l’obtention de composés à fort potentiel thérapeutique pour lutter contre la maladie d’Alzheimer ou la dépression, des chercheurs ont fait bouger les lignes. L’équipe chimie verte et technologies innovantes de l’Institut des biomolécules Max Mousseron (CNRS/ Université de Montpellier/ENSCM), en collaboration avec des scientifiques de l’Université de Cracovie, a en effet montré que la réaction pouvait s’opérer dans un solvant respectueux de l’environnement, tout en utilisant un appareillage de flux continu pour une montée en échelle vers la production industrielle. Ce travail, paru dans la revue Green Chemistry, devrait accélérer la mise au point et la commercialisation de nouveaux médicaments. Lire la suite

 

Des diodes électro-luminescentes à haut rendu de couleur

gautier

Les LEDs sont très souvent fabriquées à partir de  composés contenant un ion terre rare comme l’Europium (Eu) en très faible quantité. C’est cette terre rare qui contrôle les propriétés de luminescence. Des chercheurs de l’Institut des matériaux Jean Rouxel de Nantes (CNRS/Université de Nantes) ont développé une stratégie permettant de moduler  le rapport « Eu3+/Eu2+ »  pour obtenir une luminescence blanche optimale. Ces travaux sont publiés dans le J. Amer. Chem. Soc. Lire la suite

 

L’efficacité des pérovskites dans le photovoltaïque n’est pas un hasard

katan

Des chercheurs de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université Rennes 1/ENSC Rennes/INSA Rennes) et du Laboratoire « Fonctions optiques pour les technologies de l'information » (CNRS/Université Rennes 1/INSA Rennes), en collaboration avec des équipes américaines (Los Alamos, Northwestern, Brookhaven), viennent d'élucider l'origine des performances remarquables de dispositifs semiconducteurs à base de pérovskites lamellaires. Ces résultats font l’objet d’un article dans Science. Lire la suite

 

Le silicium au cœur d’une nouvelle génération de composés à visée thérapeutique ?

durandetti

Les hétérocycles sont très souvent présents dans de nombreux produits naturels qui relèvent de la chimie médicinale (comme par exemple la morphine). Cherchant à diversifier les propriétés de ces composés à base d’hétérocycles, une équipe du  Laboratoire « Chimie organique, bio-organique : réactivité et analyse » (CNRS/Université de Rouen/INSA de Rouen) a mis au point une nouvelle voie de synthèse. Grâce à elle, ils sont parvenus pour la première fois à insérer un (puis deux) atome(s) de silicium dans les cycles de structures organiques originales. Ces résultats sont parus dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Lire la suite

 

Du 2D au 3D : des designs innovants favorisent le stockage dans les batteries Lithium-ion

tarascon

Depuis quelques années, les chercheurs ont découvert que certains matériaux d'électrodes positives bénéficiaient d'un "bonus" de capacité de stockage grâce à l'activité d'espèces anioniques en supplément de l'activité des cations. Cette activité n'avait jusqu’à maintenant été prouvée que pour une classe précise de matériaux, des oxydes lamellaires dotés d’une structure bidimensionnelle (en 2D), qui présentent des performances encore limitées. Des chercheurs du Laboratoirechimie du solide et énergie (CNRS/Collège de France/UPMC) ont observé pour la première fois cette activité dans des oxydes de structure tridimensionnelle (3D) bien plus favorable à la capacité de stockage. La richesse de la famille des oxydes tridimensionnels ouvre ainsi de nouvelles opportunités dans la recherche de nouveaux matériaux à capacité exacerbée pour les batteries du futur.  Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Materials. Lire la suite

 

Des matériaux bidimensionnels étonnamment réactifs au contact de l’eau

bocquet

Grâce à leurs remarquables propriétés, les matériaux bidimensionnels, comme le graphène ou le nitrure de bore, font l’objet d’intenses recherches en nanosciences. Découverte surprenante : certains présentent une réactivité inattendue vis-à-vis des espèces ioniques de l’eau. Dans le cadre d’une collaboration entre physiciens et chimistes, des chercheurs de l’unité PASTEUR (ENS/CNRS/UPMC) en dévoilent la raison. Extrêmement prometteurs pour leur application dans la production d’énergie renouvelable, ces travaux sont publiés dans la revue J. Phys. Chem. Lett. Lire la suite

 

De nouveaux matériaux moléculaires magnétiques à mémoire

luneau

Aller vers des molécules magnétiques multifonctionnelles et commutables pour des dispositifs à mémoire miniatures est le but que cherchent à atteindre de nombreux scientifiques. Pour y parvenir, des chercheurs du Laboratoire des multimatériaux et interfaces  (CNRS/Université Claude Bernard Lyon1) ont assemblé des métaux et des radicaux libres qui portent tous des moments magnétiques. Ils espèrent ainsi pouvoir faire varier les propriétés magnétiques en intervenant soit sur le magnétisme des radicaux, soit sur celui des métaux.. Ce résultat qui élargit le champ des possibles pour l’élaboration de matériaux moléculaires magnétiques commutables est publié dans Journal of the American Chemical Society. Lire la suite

 

Des molécules qui ciblent à la fois l’infection et la transmission du paludisme

davioud

Parce qu’ils sont liés à un stéroïde, de nouveaux dérivés des ortho-aminocrésols, déjà connus pour leur action antipaludique, se révèlent plus efficaces pour tuer le parasite chez l’hôte infecté, mais aussi pour bloquer sa transmission vers le moustique vecteur. Ces travaux parus dans la revue Nature Communications sont le fruit d’une collaboration pluridisciplinaire et internationale(1) menée par des chercheurs d’universités allemandes, du Laboratoire de chimie moléculaire (CNRS/Université de Strasbourg) et de l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire de Strasbourg (CNRS/Inserm/Université de Strasbourg).

Lire la suite

 

Les propriétés électromécaniques de gels fortement conducteurs se dévoilent enfin

divoux

Les fluides complexes, tels ceux utilisés dans les batteries automobiles par exemple, possèdent des propriétés électromécaniques intermédiaires entre celles des solides et des liquides. Grâce à un dispositif métrologique original, des physiciens ont réalisé pour la première fois des mesures simultanées de l’élasticité et la conductivité électrique de ces fluides fortement conducteurs, au repos comme sous écoulement. Ce dispositif sensible a notamment permis de mettre en évidence des réarrangements de la microstructure du matériau sous de faibles déformations macroscopiques. Lire la suite

 

Chimie de synthèse et chimie des substances naturelles

gramage

Une famille de substances naturelles appelée alcaloïdes(*) est connue pour présenter des propriétés biologiques très variées (anticancéreuses, antipaludique…). Etant donnée la grande complexité de leurs structures, réaliser leur synthèse en laboratoire pour les utiliser ou s'en inspirer en chimie médicinale reste un défi. Défi relevé par les chercheurs de l'Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay, et du laboratoire « Biomolécules : conception, isolement, synthèse » (CNRS/Université Paris-Sud/Université Paris-Saclay), qui sont parvenus à synthétiser une substance naturelle présentant une structure particulièrement complexe, la bipléophylline, en développant une approche biomimétique s'inspirant du chemin réactionnel élaboré par la nature pour le reproduire en laboratoire. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Chemistry. Lire la suite

 

Une approche inédite pour des catalyseurs plus performants

gramage

Les catalyseurs sont des espèces qui permettent de contrôler l’activité et l’efficacité des réactions chimiques. Mais il arrive parfois que les produits de départ ou les produits finaux d’une transformation chimique interagissent avec ce catalyseur en inhibant partiellement son activité. Des chercheurs de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1) ont développé une approche inédite qui consiste à introduire dans le milieu réactionnel des molécules qui ne participent pas à la réaction catalytique, mais qui évitent la dégradation du catalyseur. Ce travail fait l’objet d’une publication distinguée comme Hot Paper dans la revue Chemistry – A European Journal. Lire la suite

 

Dépression, allergies : comment ces maladies diminuent nos défenses immunitaires et favorisent les infections virales

smith

Les interférons sont des molécules antivirales et antitumorales naturellement produites dans le corps. Ce sont les cellules dendritiques plasmacytoïdes (ou pDC) qui, lorsqu’elles détectent une infection, déversent dans le sang de grandes quantités d’interféron. Mais à long terme, cette arme peut se retourner contre le système immunitaire et l’épuiser. Des chercheurs  du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques (CNRS/Université Paris Descartes) viennent de découvrir que la production d’interféron par les cellules pDC peut être bloquée par de petites molécules appelées amines, connues par ailleurs comme neuromédiateurs1. Ces travaux parus dans la revue Nature Communications pourraient déboucher sur la mise au point d’analogues de neuromédiateurs pour freiner l’activité des cellules pDC dans les maladies auto-immunes et les infections chroniques.

Lire la suite

 

EUROCHAMP-2020 : un réseau européen pour la simulation atmosphérique

eurochamp

Plus de soixante scientifiques (physiciens, chimistes, biologistes) de 10 pays Européens, réunis à Paris, ont lancé en janvier dernier le réseau d’infrastructure EUROCHAMP-2020.
Soutenu par le programme H-2020 de l’Union Européenne à hauteur de 9 millions d’euros et piloté par le CNRS, ce projet vise à la coordination des chambres de simulation atmosphérique en une infrastructure distribuée ouverte à l’ensemble de la communauté scientifique. Lire la suite

 

Des cristaux à luminescence multicolore : une approche cœur-coquille

riobe

Le contrôle précis de la morphologie d’un matériau, un cristal par exemple, peut parfois faire émerger des propriétés originales. Les cristaux de complexes de lanthanides récemment obtenus par une équipe du Laboratoire de chimie (CNRS/ ENS de Lyon/ UCBL) en sont un bel exemple. La structure singulière de ces derniers, de type cœur-coquille, a permis  l’accès à une luminescence multicolore modulable par la longueur d’onde d’excitation. Réalisé en collaboration avec les équipes lyonnaises du Laboratoire « Chemistry, catalysis, polymers and processes » (CNRS/ ESCPE Lyon/UCBL), de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon (CNRS/ENS de Lyon/UCBL) et du Laboratoire des multi-matériaux et interfaces (CNRS/UCBL), ce travail vient de paraitre dans la revue Chemistry - A European Journal. Lire la suite

 

La mécanotransduction activée par de simples fluctuations de la forme des cellules déclenche la gastrulation

farge

L’équipe d’Emmanuel Farge à l’Institut Curie, en collaboration avec des chercheurs de l’Institut Néel, démontre que la gastrulation peut être réactivée chez un embryon de drosophile déficient en mimant, grâce à des micro-aimants oscillants, les pulsations des cellules du mésoderme. Cette étude publiée le 23 janvier 2017 dans la revue Nature Communications, démontre que le processus actif qui provoque la gastrulation, première étape de la morphogenèse embryonnaire animale, est déclenché mécaniquement.

Lire la suite

 

Molécules magnétiques déposées sur surface : du nouveau en spintronique

mallah

Sollicitant la science de l’infiniment petit où un électron peut connaître deux états à la fois, Miniaturiser les supports des dispositifs de stockage d’information binaire est aujourd’hui un enjeu fort en spintronique. Des molécules magnétiques susceptibles de remplir cette mission sont déjà connues. Mais pour les insérer dans nos appareils numériques, encore faut-il les déposer sur une surface pour les séparer les unes des autres et les manipuler sans qu’elles perdent leur propriété de bistabilité (état 0 ou 1). Un véritable challenge que les chercheurs de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d’Orsay (CNRS/Université Paris-Sud) ont relevé. Ces travaux sont parus dans la revue Nature Comm. Lire la suite

 

Des nanocristaux dopés par des ions de terres rares pour les technologies quantiques

goldner

Sollicitant la science de l’infiniment petit où un électron peut connaître deux états à la fois, les technologies quantiques ouvrent sur des applications très attendues : ordinateur quantique, sécurisation des communications, capteurs ultra-sensibles. Des promesses qui reposent sur des facteurs clefs comme l’augmentation de la durée de vie des états quantiques, équivalente à une diminution des largeurs des transitions entre ces états. Des matériaux combinant faible largeur de transition optique et dimensions nanométriques pourraient servir d’interfaces entre la lumière, vecteur de choix de l’information quantique, et des processeurs ou des capteurs quantiques. Dans cette quête, les chercheurs de l’Institut de recherche de chimie Paris (CNRS/ParisTech) proposent des solutions du côté de cristaux nanostructurés dopés par des ions de terres rares. Ils ont étudié par spectroscopie optique à très haute résolution des nanocristaux d’oxyde d’yttrium dopés par des ions europium. Leurs résultats parus dans Nano Letters suggèrent que des largeurs très étroites - 10 kHz - sont possibles dans des cristaux de 100 nm, une valeur comparable à celles des matériaux massifs. Ceci ouvre la voie à de nouvelles interfaces quantiques optiques. Lire la suite

 

Libération des neurotransmetteurs : une nouvelle porte s’ouvre

amatore

L’acheminement de molécules, telles que les neurotransmetteurs, jusqu’à leurs cibles est crucial pour réguler les fonctions de l’organisme. Des chercheurs du laboratoire « Pasteur » (CNRS/ENS/UPMC) bousculent les connaissances de la phase finale de ce transport, l’exocytose, qui permet de les délivrer, en démontrant un mécanisme dissocié entre neurotransmetteurs et hormones peptidiques, une étape jusqu’alors ignorée. Une découverte à contre-courant qui laisse envisager un mécanisme de libération sélective des molécules. Ces travaux sont publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society A. Lire la suite

 

Un peu de sucre pour ralentir le séchage des milieux de culture cellulaire

divoux

Les milieux de culture cellulaire utilisés en microbiologie sont des hydrogels d’agarose qui se comportent comme des éponges gorgées d’eau. Une des limitations de ces gels est l’évaporation rapide de l’eau qu’ils contiennent, l’eau étant un élément nécessaire à la croissance des cellules. Comment quantifier l’évaporation et surtout améliorer la capacité d’un gel à piéger de l’eau ? C’est à ces questions qu’ont répondu des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS/Université de Bordeaux) en développant une nouvelle méthode interférométrique pour quantifier avec précision le séchage d’hydrogels. En ajoutant de faibles quantités de sucres non-gélifiants tels que le glucose, le dextran, la gomme de guar ou de xanthane, les chercheurs ont montré que ces composés permettent de réduire jusqu’à un facteur deux le taux d’évaporation de l’eau contenue dans des gels d’agarose. Ces résultats sont à retrouver dans la revue Scientific Reports. Lire la suite

 

Un fil électrique moléculaire pour l’électronique organique ?

guenet

Des fils électriques de taille moléculaire pour l’électronique miniature ? Un rêve qui pourrait bientôt devenir réalité. Des chercheurs de l’Institut Charles Sadron (CNRS) et du laboratoire « Systèmes moléculaires et nanomatériaux pour l’énergie et la santé » (CEA/CNRS/Université Grenoble Alpes) sont en effet pour la première fois parvenus à envelopper des fibres d’un polymère semi-conducteur, le P3BT, avec des nanotubes isolants obtenus par auto-assemblage. Ce travail est publié dans la revue Advanced Electronic Materials. Lire la suite

 

Reproduire la formation de la matière organique dans le système solaire primitif

derenne

En fractionnant le plus simple des hydrocarbures, le méthane gazeux, en plusieurs petits morceaux, les chercheurs de l’IMPMC (CNRS/MNHN/UPMC/IRD) et du laboratoire METIS (CNRS/UPMC/EPHE) ont reproduit la formation de la matière organique dans le système solaire primitif. Lire la suite

 

Une imagerie par résonance magnétique 10'000 fois plus sensible

jannin

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est l'un des plus puissants outils pour le diagnostic clinique, mais sa performance dépend de celle des agents de contraste. Les chercheurs du Laboratoire des biomolécules (CNRS/Sorbonne universités/ENS), de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et l'Institut des sciences analytiques (CNRS/Université de Lyon 1/ENS de Lyon), ont préparé une nouvelle génération d'agents de contraste, en augmentant leur sensibilité par un facteur de l'ordre de 10'000. Autre atout, ils présentent une très longue durée de vie et pourront donc être délivrés à distance. Ces résultats sont parus dans la revue Nature Communications. Lire la suite

 

 

Suivre l’empreinte de la cystéine pour traquer les protéines défaillantes

scuderi

Garantes du fonctionnement de l’organisme, les protéines sont activées grâce à des modifications réversibles au niveau des acides aminés qui les composent. Des chercheurs du Laboratoire de chimie physique (CNRS/Université Paris-Sud) s’appuient sur une approche originale pour identifier et caractériser les modifications qui se produisent au niveau de la cystéine. Et notamment celles qui sont anormales. Des travaux prometteurs qui, à terme, permettraient de mieux comprendre leur implication dans les pathologies. Une étude publiée dans la revue Chemistry, en tant que « hot paper ». Lire la suite

 

Détourner la spectrométrie de masse pour préserver l’intégrité de molécules sur une surface

humblot

Comprendre comment des molécules sont adsorbées ou réagissent sur une surface nécessite une analyse aux rayons X sous-ultravide. Mais comment déposer dans l’ultra-vide ces molécules souvent grandes et fragiles sans les endommager ? Pour préserver leur intégrité, les chercheurs du Laboratoire de réactivité de surface (CNRS/UPMC), de l’Institut des nanosciences de Paris (CNRS/UPMC) et de l’Institut de recherches de chimie Paris (CNRS/ENSCP), ont ingénieusement détourné un dispositif de spectrométrie de masse. Ce procédé appelé ionisation par électrodéposition consiste à les vaporiser sous forme de microgoutellettes. Il permet aussi de contrôler leur composition chimique originelle pour les étudier sur la surface. Une avancée qui permettrait des analyses plus fiables de phénomènes chimiques aux origines de la vie. Résultats qui font l’objet de deux publications dans Langmuir et le J. Phys. Chem. C. et qui ouvrent de nombreuses perspectives en ingénierie des bio-interfaces. Lire la suite

 

Plonger au cœur des nanoparticules d’oxydes et comprendre leur instabilité

kahn

L’utilisation de nanoparticules d’oxydes dans des dispositifs peut engendrer des altérations structurales qui réduisent leurs performances. Pouvoir sonder les mouvements des atomes constitutifs de ces nanoparticules reste un enjeu pour comprendre et optimiser leur stabilité. En utilisant la RMN du solide de l’oxygène, des chercheurs du Laboratoire de chimie de coordination (CNRS) ont mis en évidence des échanges d’atomes d’oxygène jusqu’au cœur de nanoparticules d'oxydes métalliques. Ce qui améliorerait efficacement leur stabilité… Travail publié dans le J. Am. Chem. Soc. Lire la suite

 

Des hydrogels photo-commutables pour des applications biomédicales

bellemin

Inspirés par les hydrogels naturels, les chimistes développent des matériaux de synthèse aux propriétés uniques : forte teneur en eau, douceur, flexibilité ou biocompatibilité. Leur ressemblance avec les tissus vivants présente un grand intérêt pour le domaine biomédical. En quête de leur optimisation, des chercheurs de l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg) et de l’Institut de sciences et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS/Université de Strasbourg) les ont dotés de pouvoirs d’auto-réparation mais aussi de transformation sous stimuli lumineux. Des résultats parus dans la revue Chem.Eur.J. Lire la suite

Voile levé sur les mécanismes de transport de spins dans les pérovskites

portehault

Un consortium franco-espagnol réunissant des chercheurs du Laboratoire chimie de la matière condensée de Paris (CNRS/UPMC/Sorbonne universités/Collège de France) et de l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg(CNRS/Université de Strasbourg) vient de mettre en évidence, via la synthèse de nanocristaux de pérovskite, des propriétés insoupçonnées de ce matériau-modèle de l’électronique de spin. Une petite révolution dans le domaine… Ces travaux sont parus dans la revue Advanced Materials. Lire la suite

 

Vers un système zéro-énergie pour la dépollution des eaux 

cretin

Les procédés électrochimiques d’oxydation sont particulièrement efficaces pour traiter les eaux chargées en polluants organiques. Mais ces procédés basés sur un générateur de courant  produisant des radicaux oxydants, capables de minéraliser les polluants, restent coûteux. Une approche originale, sans générateur externe de courant, vient d’être développée par une équipe de l’Institut européen des membranes (CNRS/Université de Montpellier/ENSCM). Ce système « zéro-énergie » fonctionne à partir de carbohydrates et d’oxygène dissous. Il est capable de générer un courant suffisant pour produire directement les radicaux oxydants. Les résultats de cette étude sont parus dans la revue J. Mat. Chem. A. Lire la suite

 

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits