CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires > Microréacteur

En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

 

Un nano-laboratoire fluorescent, magnétique et plasmonique

 

Une nouvelle méthode basée sur l’utilisation de réacteurs microfluidiques (microréacteurs) vient d’être mise au point pour contrôler l’assemblage de nanoparticules inorganiques.

 

Des chercheurs du laboratoire Physico-chimie des Electrolytes, Colloïdes et Sciences Analytiques (CNRS / Université Pierre et Marie Curie / ESPCI) viennent de proposer une nouvelle méthode basée sur l’utilisation de réacteurs microfluidiques (microréacteurs) opérant dans des régimes d’écoulements laminaires pour contrôler l’assemblage de nanoparticules inorganiques en vue de l’élaboration d’un « laboratoire multifonctionnel sur nanoparticule ». Des nanoparticules de silice (SiO2) fluorescentes chargées positivement, des nanoparticules magnétiques (g-Fe2O3)  et des nanoparticules d’or plasmoniques (Au)(couplages entre lumière et champ électrique) chargées positivement ont été choisies comme les briques élémentaires pour l’assemblage de ce nano-laboratoire fluorescent, magnétique et plasmonique.  Le choix des briques élémentaires est motivé par leur utilisation courante dans divers domaines allant de l’imagerie à la catalyse, mais également dans le domaine biomédical. Deux microréacteurs obtenus par gravure dans le verre qui peuvent être connectés ou non en série ont ensuite été utilisés. En jouant sur les débits des différentes suspensions colloïdales de briques élémentaires, les chercheurs ont pu faire varier le mélange diffusif aux interfaces des fluides et ainsi moduler les architectures finales des nano assemblages avec une grande précision, dans des temps très courts (1 à 2 minutes) inaccessibles par chimie « classique ». Ce travail ouvre des perspectives quant au rôle de l’hydrodynamique pour moduler la formation des assemblages de nanoparticules inorganiques dans ces réacteurs microfluidiques.

 

Référence

Natalia Hassan, Valérie Cabuil, Ali Abou-Hassan

Continuous Multistep Microfluidic Assisted Assembly of Fluorescent,Plasmonic, and Magnetic Nanostructures

Angew. Chem. Int. Ed. 14 janvier 2013, DOI: 10.1002/anie.201208324

 

Contact chercheur

Ali ABOU HASSAN, Laboratoire Physico-chimie des Electrolytes, Colloïdes et Sciences Analytiques – Paris

Courriel : ali.abou_hassan@upmc.fr

Tél. : 01 44 27 31 74

 

Contacts institut

Christophe Cartier dit Moulin,Jonathan Rangapanaiken

 

7 mars 2013

Les actualités d'autres laboratoires
Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits