CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires > Polymères

En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

 

De nouveaux partenariats « entreprise-laboratoire » pour le développement de polymères innovants biosourcés à partir de micro-algues.

Laboratoires et entreprises ont unis leurs forces pour le développement d’une nouvelle génération de matériaux polymères biosourcés et durables, à partir de micro-algues. Dans une collaboration pérenne et fructueuse entre l’équipe de Luc Avérous de l’Icpees (CNRS/Université de Strasbourg) et la société internationale Soprema (France), leader mondial des matériaux d’étanchéité et d’isolation pour le bâtiment, de nouveaux polymères biosourcés ont été développés pour des applications durables (à long terme).

 

Cette recherche s’inscrit dans un projet multipartenaires intitulé « Mutatio » ISI/ex-OSEO (BPI) doté d’un budget de 20 millions d’Euros, démarré en 2010 pour cinq ans. Ce projet a déjà permis le développement de polymères durables biosourcés pour le bâtiment, à partir de micro-algues.

Très récemment, Fermentalg (Libourne-France), une société de biotechnologie industrielle spécialisée dans la production de molécules issues des microalgues, a annoncé le démarrage d’un programme collaboratif multipartenaires « Trans’Alg ». Ce projet, d’un budget de 31 millions d’euros, co-financé par BPI-France et formé d’un consortium de sociétés et laboratoires, intègre notamment l’Icpees et Soprema qui vont ainsi poursuivre leurs activités communes de recherche pour encore 5 ans, autour des polymères durables synthétisés à partir de molécules produites par des de micro-algues.

Ces développements en partenariat « entreprises-Université/CNRS » permettent de répondre à différentes d’attentes dans un contexte social et économique particulier. En effet, l’essor de matériaux polymères verts et respectueux de l’environnement est une opportunité unique pour accélérer la croissance du secteur de la chimie en Europe. Le développement de nouveaux matériaux biosourcés est un des enjeux majeurs de notre époque, en accord avec les évolutions sociales actuelles et ceci face à la difficulté croissante pour certaines industries de pérenniser leurs approvisionnements issus de certaines fractions du pétrole. L’intérêt d’utiliser des micro-algues est de ne pas rentrer en compétition avec un approvisionnement alimentaire. De plus, les structures chimiques (synthons) bio-synthétisées par cette ressource facilement renouvelable sont particulières, multiples et modulables en fonction de l’origine de la ressource algale et des conditions de croissance. Ces nouveaux synthons permettent de développer des architectures macromoléculaires originales et performantes.

Ces différents projets devraient accélérer l’industrialisation prochaine de nouveaux polymères biosourcés tels que des polyuréthanes (PU) innovants pour le secteur du bâtiment. Ces polymères peuvent aussi trouver des applications dans les nombreux autres domaines d’utilisation des PU, dont la production mondiale globale est actuellement de l’ordre de 15 millions de tonnes.

 

averous

© Luc Avérous

 


Contact chercheur

Luc Avérous, Institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé – Strasbourg

Courriel : luc.averous@unistra.fr

Tél. : 03 68 85 27 84

 

Contacts institut

Christophe Cartier dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken

 

16 avril 2015

Les actualités d'autres laboratoires
Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits