CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires > Nucléaire

En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

 

Combustible nucléaire : mieux le comprendre pour mieux le retraiter ?

 

Récupérer et neutraliser le combustible des centrales nucléaires  exige de piéger les atomes d’uranium qui le composent. Pour cela, les chercheurs de l’Institut de chimie séparative de Marcoule (CNRS/CEA/Université de Montpellier/ENSCM) ont synthétisé des particules d’aluminate d’uranyle. Ils sont ainsi parvenus à des nanoparticules de l’ordre de 5 nm. Comment ? Par précipitation hydrolytique de l’uranium(VI) contenant de l’alumine mésoporeuse et sous irradiation ultrasonore, suivi d’un traitement thermique à 800°C. Les chercheurs ont montré que dans ces conditions, les nanoparticules ne pouvaient être obtenues que pour des fractions massiques en uranium inférieurs à 5% par rapport à la matrice d’alumine. Par contre, si le traitement thermique est effectué à 500°C, il est possible d’obtenir ces particules d’aluminate d’uranyle pour des fractions massiques d’uranium allant jusqu’à 25%, ce qui représente une augmentation considérable de l’’uranium présent dans le matériau final. D’où une efficacité plus grande pour sa récupération.

Ces travaux font l’objet d’une publication dans le New Journal of Chemistry.

chave

Représentation schématique du processus de formation de l'aluminate d'uranyle suite au traitement thermique à 500°C du précurseur formé au cours de la précipitation en milieu ammoniacal de l’uranium(VI) sous irradiation ultrasonore à

20 kHz.


Référence

Tony Chave, Xavier Le Goff, Andreas C. Scheinost & Sergey I. Nikitenko

nsights into the structure and thermal stability of uranyl aluminate nanoparticles

New Journal of Chemistry 11 janvier 2017
DOI: 10.1039/c6nj02948e

 

Contact chercheur

Tony Chave, Institut de chimie séparative de Marcoule

Courriel : tony.chave@cea.fr

T 04 66 33 92 50

 

Contacts institut

Christophe Cartier dit Moulin, Stéphanie Younes

 

5 septembre 2017

Les actualités d'autres laboratoires
Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits