CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires >flavagline

En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

 

Diminuer certains effets secondaires des chimiothérapies, tout en augmentant leur efficacité : la promesse des flavaglines !

 

Les effets secondaires et la résistance aux traitements sont les deux contraintes majeures des chimiothérapies anticancéreuses. Des chercheurs du Laboratoire d’innovation thérapeutique et du laboratoire "Biotechnologie et signalisation cellulaire" (CNRS / Université de Strasbourg) ont mis en évidence les propriétés d’une famille d'agents anticancéreux, les flavaglines, à compenser significativement ces problèmes chez la souris. Ces travaux, dont la dernière étude est parue dans la revue Plos One, ouvrent des pistes prometteuses dans les futurs traitements contre le cancer.

 

Selon l´OMS, le cancer représente l’une des premières causes de mortalité dans le monde avec 7,6 millions de morts en 2008. Aujourd’hui, un des médicaments les plus utilisés en chimiothérapies anticancéreuses est la doxorubicine. Son usage est néanmoins limité par sa forte toxicité cardiaque. Les flavaglines sont une famille de molécules naturelles connues pour leur activité anticancéreuse et leur rôle de neuroprotecteur. Les chimistes et les biologistes des deux laboratoires se sont penchés sur cette famille de molécules en s’interrogeant sur les modes de fonctionnement des flavaglines et sur d’autres propriétés qu’elles pouvaient présenter. En développant une flavagline de synthèse, les chercheurs ont démontré que ces molécules augmentaient les effets anticancéreux de la doxorubicine, tout en protégeant le cœur des effets secondaires induits par ce médicament. Les effets cardioprotecteurs ont été démontré in vivo chez la souris et la potentialisation des effets anticancéreux été démontré in vitro. Cependant, d'autres équipes ont montré que des flavaglines naturelles aumentaient les effets anticancéreux des anthracyclines (famille à laquelle appartient la doxorubicine) chez la souris. Le développement d’une flavagline de synthèse présente un intérêt fort dans la perspective d’éventuelles applications médicales puisqu’il ne nécessite pas l’exploitation de ressources naturelles.

 

En plus d’augmenter l’efficacité cytotoxique de la doxorucine, l’utilisation de la flavagline de synthèse a ainsi diminué la mortalité de 50% par rapport aux souris traitées simplement avec la première molécule. Il s’avère également que l’utilisation de la flavagline prévient l’apparition des résistances aux traitements de la tumeur. Ce résultat est très encourageant pour l’avenir car il n´existe pas pour l´instant d´autre classe de composés présentant de telles propriétés. La prochaine étape pour les chercheurs est de décrypter les modes d’action des flavaglines et les relations structure-propriété. Des collaborations avec des cliniciens sont également en cours afin d’amener ces composés vers la phase clinique indispensable avant d’envisager une mise sur le marché. Ce travail a fait l'objet de deux dépôts de brevets.

 

 

 

flava

© Laurent Désaubry

 

 

 

Référence

Ribeiro N., Thuaud F., Nebigil C., Désaubry L.

Recent advances in the biology and chemistry of the flavaglines.

Bioorg. Med. Chem. Lett. (2011) (lien)



Thuaud F., Bernard Y.,Türkeri G., Dirr R, Aubert G., Cresteil T., Baguet A., Tomasetto C., Svitkin Y, Sonenberg N., Nebigil C., Désaubry L.

Synthetic Analogue of Rocaglaol Displays a Potent and Selective Cytotoxicity in Cancer Cells: Involvement of Apoptosis Inducing Factor and Caspase-12.

J. Med. Chem. 52, 5176-5187 (2009) (DOI: 10.1021/jm900365v)



Thuaud F., Ribeiro N., Gaiddon C., Cresteil T., Désaubry L.

Novel Flavaglines Displaying Improved Cytotoxicity.

J. Med. Chem. 54, 411-415 (2011) (DOI: 10.1021/jm101318b)

 

Bernard Y., Ribeiro N., Thuaud F., Türkeri G., Dirr R, Boulberdaa M., Nebigil C., Désaubry L.

Flavaglines Alleviate Doxorubicin Cardiotoxicity: Implication of Hsp27.

Plos One 6, e25302, (2011) (doi:10.1371/journal.pone.0025302)

 

 

Contact chercheur 

 

Laurent Désaubry, Laboratoire d’Innovation Thérapeutique, Illkirch

Courriel : desaubry@unistra.fr

Tél. : 03 68 85 41 41

 

Canan Nebigil, Laboratoire "Biotechnologie et signalisation cellulaire", Illkirch

Courriel : nebigil@unistra.fr

Tél. : 03 68 85 47 56

 

 

Contacts institut

Christophe Cartier dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken

 

2 janvier 2012

Les actualités d'autres laboratoires
Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits