CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires > Cerveau

En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

 

P2X : nouvelle voie de signalisation dans le système nerveux central ?

 

L’ATP est une molécule indispensable à tous les êtres vivants. Elle apporte l’énergie nécessaire aux cellules en intervenant dans différents processus biochimiques (métabolisme, division etc.). Elle régule aussi les flux d’ions entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule en activant des récepteurs transmembranaires, tels que P2X. Ce dernier, encore mal compris, laisserait entrer des molécules inattendues.

Les récepteurs P2X  sont notamment chargés, après activation par l’ATP, de faire passer à travers la membrane cellulaire des cations comme le Ca++ ou le Na+ dans les neurones afin de les exciter ou de propager l’influx nerveux. Une « porte d’entrée » essentielle, donc. Mais ce que l’équipe du Laboratoire de conception et application de molécules bioactives (CNRS/Université de Strasbourg) a pu observer c’est une permissivité du canal bien plus importante que prévu.

Jusqu’à présent il ressortait de la littérature scientifique que l’ATP, en concentration prolongée, était capable de dilater le pore de P2X et donc de favoriser, au bout d’un moment, le passage de grosses molécules. Or, des observations très poussées du canal (enregistrements monocanal, photochimie, biologie moléculaire et calculs) montrent que des cations (NMDG+) et une molécule naturelle, la spermidine, se faufilent dans la cellule... instantanément après activation ! Ceci remet en question la dilatation elle-même puisque le phénomène demanderait un laps de temps avant l’ouverture suffisante du pore.

Cette découverte n’est pas anodine : en plus de réfuter les précédentes observations, elle met en évidence une potentielle nouvelle voie de signalisation dans le système nerveux central.

 


Référence

Mahboubi Harkat, Laurie Peverini, Adrien Cerdan, Kate Dunning, Juline Beudez, Adeline Martz, Nicolas Calimet, Alexandre Specht, Marco Cecchini, Thierry Chataigneau & Thomas Grutter

Pore dilation revisited: evidence for stable permeation of large organic cations through the pore of ATP-gated P2X Receptors

PNAS 31 mars 2017
doi:10.1073/pnas.1701379114

 

Contact chercheur

Thomas Grutter, Laboratoire de conception et application de molécules bioactives – Strasbourg

Courriel : thomas.grutter@unistra.fr

T 03 68 85 41 57

 

Contacts institut

Christophe Cartier dit Moulin, Stéphanie Younes

 

24 juillet 2017

Les actualités d'autres laboratoires
Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits