CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires > Électronique organique

En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

 

Vers des semi-conducteurs organiques chiraux pour l'électronique organique

Dans un dispositif électronique (par exemple dans une cellule photovoltaïque ou une diode organique électroluminescente- OLED), exploiter la chiralité permet d’émettre de la lumière polarisée, ou encore d’améliorer le transport de charges électriques. Introduire cette chiralité dans des semi-conducteurs à base de carbone, plus légers, moins chers et moins fragiles que leurs homologues en silicium utilisés habituellement en électronique, est une piste suivie par les scientifiques. Dans des travaux publiés dans Advanced Functional Materials, des chercheurs de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/INSA Rennes/ENSCR/Université de Rennes) et de l’Institut des sciences moléculaires de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université/Centrale Marseille) ont synthétisé, isolé et étudié des semi-conducteurs chiraux composés de quinolinophénothiazine, un fragment moléculaire très prometteur qui a récemment montré son potentiel en électronique organique . Ils ont pu mettre en évidence une caractéristique très particulière de ces dérivés : l’inversion très lente de leur atome d’azote. Cela signifie qu’à température ambiante, il n'est pas possible pour le dérivé de passer d’une de ses formes chirales à l’autre et on peut donc isoler chacune des deux formes. Ces semi-conducteurs organiques chiraux sont dits « optiquement purs ». Ces travaux pourraient ouvrir la voie à l’utilisation des dérivés de quinolinophénothiazine optiquement purs en électronique organique.

 

poriel3_fig1poriel3_fig2

© Cyril Poriel

 

 

Références

Cassandre Quinton, Lambert Sicard, Nicolas Vanthuyne, Olivier Jeannin et Cyril Poriel
Confining Nitrogen Inversion to Yield Enantiopure Quinolino[3,2,1-k]phenothiazine derivatives
Adv. Funct. Mater.Août 2018
DOI: 10.1002/adfm.201803140

 

Contacts chercheurs

Cyril Poriel, ISCR UMR6226, INSA Rennes, ENSCR, Université de Rennes
Courriel : cyril.poriel@univ-rennes1.fr
T 02 23 23 59 77

Cassandre Quinton, ISCR UMR6226, INSA Rennes, ENSCR, Université de Rennes
Courriel : cassandre.quinton@univ-rennes1.fr

 

Contacts institut

Sophie Félix, Stéphanie Younès, INC Communication

 

25 janvier 2019

Les actualités d'autres laboratoires
Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits