CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires > Transistor organique

En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

 

Apprivoiser la complexité: nanostructures hybrides à composants multiples pour transistors photosensibles

 

Les chercheurs du laboratoire de Nanochimie à l’Institut de Science et d'Ingénierie Supramoléculaires (CNRS / Université de Strasbourg) viennent de franchir une étape supplémentaire dans les recherches sur les transistors organiques photosensibles grâce à l’élaboration de systèmes hybrides. Ces travaux viennent de paraître dans la PNAS.

 

Des nanoparticules d’or de taille nanométrique fonctionnalisées par des molécules sensibles à la lumière (des dérivés d’azobenzène) se comportent comme des blocs photosensibles nanostructurés de très petite taille. En les mélangeant avec un semi-conducteur de type p, par exemple du poly (3-hexylthiophène) - P3HT, ils peuvent agir en tant que piège photo-modulable pour transport de charge dans un transistor hybride à effet de champ. Le courant passant dans le canal du transistor peut donc être modulé optiquement en utilisant un dispositif de lumière UV ou visible, ceci modifie l’isomérie des azobenzènes.

L’utilisation de ces dispositifs hybrides multifonctionnels et des systèmes nanostructurés basés par exemple sur des nanoparticules d'or donne accès à une gamme de possibilités qui permettraient le contrôle des propriétés physico-chimiques des matériaux, y compris la capacité à piéger des charges au sein d'un transistor à couche mince.

Cette approche modulaire ouvre de nouvelles voies vers la réduction d'échelle des dispositifs électroniques, ce qui permet l'utilisation de quantités plus faibles de matériaux et ainsi de réduire la consommation d'énergie nécessaire pour alimenter le dispositif. Cela permet également d’aboutir à des applications nouvelles dans le domaine des dispositifs photosensibles.

 

samori

 

A lire également : http://www.cnrs.fr/inc/communication/direct_labos/samori.htm

 

Référence

C. Raimondo, N. Crivillers, F. Reinders, F. Sander, M. Mayor and P. Samorì
Optically switchable organic field-effect transistors based on photoresponsive gold nanoparticles blended with poly(3-hexylthiophene)
 Proc. Natl. Acad. Sci. USA 2012, 10. DOI:1073/pnas.1203848109. lien vers l'article

 

Contact chercheur

Paolo Samori, Institut de Science et d'Ingénierie Supramoléculaires - Strasbourg
Tél: 03 68 85 51 60
Courriel : samori@unistra.fr
En savoir plus : http://www.nanochemistry.fr

 

Contacts institut

Christophe Cartier dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken

 

30 juillet 2012

Les actualités d'autres laboratoires
Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits