CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires > Lipoparticules

En direct des laboratoires de l'institut de Chimie

 

De nouvelles lipoparticules dont on arrive à suivre l’intégrité par luminescence !

 

Les chercheurs ont mis au point la synthèse et la caractérisation de nouvelles lipoparticules (liposomes* et lipoprotéines) artificielles utilisées comme agents de contraste pour l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) et l’Imagerie Optique (IO). Ces particules sont composées de complexes amphiphiles** de lanthanide(III), Gd(III) pour l'IRM, lanthanides(III) luminescents dans le proche infrarouge (IR), comme l’Yb(III) et le Nd(III) pour l’IO. Toutefois, pour exalter la luminescence des Ln(III), la présence d'un chromophore (antenne) est nécessaire. L’antenne est habituellement liée de façon covalente à la particule de Ln(III). La nouveauté de ce travail consiste à incorporer un chromophore, l’anthracène***,   cette fois de façon non-covalente dans la particule, ce qui permet de suivre l’intégrité de la particule par IO tant que l’antenne reste à l'intérieur de la particule.

En effet, lier l'antenne de manière non-covalente va permettre aux chercheurs d'utiliser la luminescence pour suivre l'intégrité des particules, liposomes ou lipoprotéines. Tant que les particules sont intactes, l'antenne, piégée à l’intérieur, reste à proximité du lanthanide, et on observe donc une luminescence. La luminescence est en effet produite par le lanthanide, suite à l'excitation de l'antenne qui transfère son énergie sur le lanthanide.

Quand la lipoparticule est détruite, l'antenne est libérée de la particule. Elle est alors trop loin du lanthanide pour qu'un transfert d'énergie puisse avoir lieu et on perd donc la luminescence. Si l’antenne était liée à la particule de manière covalente, le phénomène de luminescence serait conservé après la destruction de la particule. La luminescence, un nouveau moyen de suivre l’intégrité d’une lipoparticule.

 

* Un liposome est une vésicule artificielle formée par des bicouches lipidiques concentriques, emprisonnant entre elles des compartiments aqueux.

** Une espèce chimique est dite amphiphile lorsqu'elle possède à la fois un groupe hydrophile et un groupe hydrophobe. Les savons sont basés sur cette propriété.

*** L’anthracène est un hydrocarbure aromatique composé de trois noyaux benzéniques.

 

toth

© Eva Jakab Toth

 

Référence

Sara Lacerda, Célia S. Bonnet,  Agnès Pallier, Sandrine Villette, Frédéric Foucher, Frances Westall, Frédéric Buron, Franck Suzenet, Chantal Pichon, Stéphane Petoud and Éva Tóth

Lanthanide-based, near-infrared luminescent and magnetic lipoparticles: monitoring particle integrity

Small 2 avril 2013, DOI: 10.1002/smll.201201923


Contact chercheur

Eva Jakab Toth, Centre de Biophysique Moléculaire – Orléans
Courriel : eva.jakabtoth@cnrs-orleans.fr
Tél : 02 38 63 15 17

 

Contacts institut

Christophe Cartier dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken

 

2 avril 2013

Les actualités d'autres laboratoires
Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits