CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil Département scientifique homme et société : Centre National de la reherche scientifiqueAccueil Département scientifique chimie : Centre National de la reherche scientifique
  Accueil > Communication > Distinctions, prix

Distinctions, prix

 

 

 

Prix de La Recherche pour la chimie : Boris Vauzeilles lauréat 2015

 

prix la recherche 2015

 

Boris Vauzeilles chargé de recherche CNRS à l'Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay reçoit le prix La Recherche pour ses travaux parus en 2014 dans la revue Angewandte Chemie.


Le magazine La Recherche remet chaque année les Prix de La Recherche dans les domaines de l'archéologie, l'astrophysique, la biologie, la chimie, l'environnement, les mathématiques, la santé, les neurosciences, la physique, les sciences de l'Information, les technologies ainsi qu'un Prix spécial du jury. Ces prix récompensent des équipes de recherche dont l'année a été marquée par des travaux de grande qualité, qu’il s’agisse de recherche appliquée ou fondamentale et aide à promouvoir les travaux des équipes lauréates auprès du grand public.
Boris Vauzeilles et son équipe sont ainsi récompensés pour leurs travaux ayant permis l'élaboration d'une nouvelle méthode de détection de la légionellose.

 

plusPour en savoir plus sur les travaux de Boris Vauzeilles et son équipe

http://www.cnrs.fr/inc/communication/direct_labos/dukan.htm
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/4087.htm

plusPour en savoir plus sur le prix de La Recherche

 

 

Les talents du CNRS 2015 pour la chimie

 

talents inc 2015 médaille argent 2015 médaille bronze 2015

 

 

Mihai Barboiu, lauréat du « Surfaces & Interfaces Award » de la RSC

barboiu

 

Mihail Barboiu, chercheur à l'IEM, est le lauréat 2015 du "Surfaces & Interfaces Award" de la Royal Society of Chemistry.

Il est récompensé pour ses travaux dans le développement de systèmes artificiels de canaux d'eau, qui ont notamment conduit à une meilleure compréhension des phénomènes hydrodynamiques multi-échelles de l'eau dans des systèmes biomimétiques et membranaires innovants pour la purification de l'eau.

 

Pour en savoir plus

 

Samir Zard, lauréat 2015 de la Liversidge Lectureship

zard

 

Samir Zard, directeur de recherche au CNRS et professeur de chimie à l'École polytechnique est lauréat de  la Liversidge Lectureship, attribué par la Royal Society of New South Wales, Australie, pour ses travaux de recherche en chimie. Il rejoint à ce titre le Professeur Jean-Marie Lehn, distingué en 2007, et d'autres noms prestigieux de la chimie tels que Sir Derek Barton, Sir John Cornforth ou encore Athel Beckwith.

Co-auteur de près de 300 publications, titulaire de 36 brevets, il a donné plus de 440 conférences ou séminaires et a reçu de nombreux prix prestigieux.

En 2015, il a été lauréat de l'Arthur Birch Lectureship et élu membre étranger de l'Académie des Sciences du Portugal.

 

Pour en savoir plus sur la Liversidge Lectureship

 

Lauréat du programme « Younger Chemists Crossing Borders » 

yccb

 

Deux jeunes professionnels, membres de la SCF, viennent d’être sélectionnés par un jury mixte composés de membres de l’EYCN (European Young Chemists’ Network, EucheMS) et du YCC (Younger Chemists Committee, ACS) pour participer au 5th Younger Chemists Crossing Borders (YCCB) program.

Sophie Carenco, chargée de recherche CNRS (Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris, Collège de France, Paris) et Grégory Chatel, Maître de conférences (Institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers, Université de Poitiers), lauréats du programme, avec 4 autres chimistes européens : M. Kavanagh (Royaume-Uni), T. McGlone (Royaume-Uni), S. Sobottka (Allemagne), B. Verbraeken (Belgique).

Les critères d’évaluation du programme étaient le haut niveau de la recherche scientifique, l’engagement dans la communauté scientifique au niveau national et international et la capacité à être des ambassadeurs de la chimie européenne auprès de l’American Chemical Society. Les six lauréats ont donc été invités à présenter leurs travaux et à participer au 250th ACS National Meeting and Exposition, en août prochain à Boston (Massachusetts, Etats-Unis).

 

Pour en savoir plus

 

Prix de l’image scientifique DIM Nano-K 2015

portehault

 

Dans le cadre de l’Année internationale de la Lumière, le DIM Nano-K a organisé son premier Prix de l’image scientifique. Ouvert à l’ensemble des membres des équipes du réseau, il est consacré aux images réalisées dans les domaines des nanosciences et des atomes froids autour de la thématique de La Lumière.

A ce titre, deux catégories ont été mises en place : Lumière sur les nanosciences et les atomes froids et Mise en lumière des hommes et des femmes qui font la science.

Un jury composé de membres du réseau du DIM Nano-K et de personnalités extérieures s’est réuni le 11 mars 2015 afin de primer les lauréats des deux catégories et de décerner un prix spécial "Coup de cœur du jury". Ce prix a été attribué au jeune chercheur David Portehault, du laboratoire «Chimie de la Matière Condensée de Paris»

 

Pour en savoir plus sur les lauréats

 

Shi-Gang SUN : Prix Franco-Chinois 2014-2015

sun

 

La SCF attribue à Shi-Gang SUN, professeur de Chimie à l’Université de Xiamen, le prix Franco-Chinois 2014-2015, pour ses découvertes remarquables et sa renommée internationale dans le domaine de l’électrochimie, ainsi que pour les coopérations actives qu’il a établies avec des chimistes français.

Shi-Gang SUN est un électro-chimiste de réputation internationale pour ses recherches sur la fonctionnalisation d’électro-catalyseurs à base de platine. Ses travaux les plus remarquables concernent la synthèse contrôlée de nano-cristaux tétrahexaèdriques de platine terminés par des facettes à haut indice et présentant des activités catalytiques très élevées, notamment pour l’oxydation de l’acide formique et de l’éthanol. Il a aussi mis au point un microscope FTIR pour l’étude des surfaces de ces catalyseurs et s’est intéressé aux matériaux d’électrode pour les batteries Lithium-ion.

 

Pour en savoir plus

 

Samir Zard, lauréat 2015 de l’Arthur Birch lecture

zard

 

Samir Zard, directeur de recherche au CNRS et président du département de chimie de l'École polytechnique, est lauréat 2015 de l’Arthur Birch lecture à l’Australian National University.

Samir Zard a étudié la chimie à l'Imperial Collège de Londres, et a obtenu son doctorat à l'Université Paris-Sud, en 1983. Il devient attaché de recherche CNRS à l'Institut de chimie des substances naturelles de Gif-sur-Yvette.  En 1986, il rejoint le département de chimie et de synthèse organique (DCSO) de l'École polytechnique.  Il est aujourd'hui directeur de cette unité et président du département de chimie de l'École polytechnique.

Expert en chimie radicalaire, Samir Zard et son équipe exploitent notamment la chimie des xanthates, qui permettent de fournir de manière commode un certain nombre de radicaux.

 

Pour en savoir plus sur Samir Zard

Pour en savoir plus sur The Arthur Birch lecture

 

Prix de l’Innovation des Équipes franco-chinoises 2014

e2p2l

Amin Liebens, Mathieu Corbet et Qian Wang ont représenté l'équipe de l'UMI E2P2L lors de la cérémonie de remise de prix.

 

L'Unité mixte internationale E2PL (Eco-Efficient Products & Processes Laboratory), s'est vue décerner une mention spéciale par le jury de la 1ère édition des Prix de l'innovation des équipes franco-chinoises, le 4 décembre 2014 à Pékin. La cérémonie était organisée sous le haut-patronage d'Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et de Geneviève Fioraso, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

Basé à Shanghai, E2P2L est dédié à la chimie renouvelable et durable.

Ces prix visent à mettent en valeur et récompenser des hommes et des femmes, qui contribuent à la recherche et au développement de projets d’excellence innovants et visant à transformer positivement nos modes de vie. Les projets présentés sont développés conjointement par des équipes biculturelles émanant aussi bien d’universités, de grandes écoles, de laboratoires français et chinois mais aussi de centres de recherche et développement, représentant ainsi tout le continuum de l’innovation à la française.

 

Pour en savoir plus

 

L’Institut de chimie de Nice récompensé par l’Inpi

icn

 

L’Institut de chimie de Nice (ICN) a reçu le trophée Inpi 2014 dans la catégorie Recherche pour la région Paca le 19 novembre 2014, à l’hippodrome de la Côte d'Azur dans le cadre du forum Industria.

L’ICN est donc désormais en course pour l’obtention du trophée Inpi national qui sera bientôt décerné.

Cette distinction salue la forte activité de l’ICN dans le domaine de la valorisation et de l’innovation émanant des équipes qui le constituent. En effet, au cours des trois dernières années, les membres de l’ICN ont participé ou participent à 13 brevets déposés, 7 brevets en cours de dépôt et 4 brevets en phase de maturation dans des domaines aussi variés que la découverte de molécules à visée thérapeutique, d’ingrédients innovants pour la parfumerie ou d’actifs cosmétiques.

 

Présentation de l'ICN en vidéo

Pour en savoir plus

 

Franck Dumeignil, lauréat du trophée des Etoiles de l’Europe : une nouvelle reconnaissance prestigieuse pour l’UCCS.

dumaignil

 

Le trophée des Etoiles de l’Europe a été remis au Franck Dumeignil, coordinateur du projet EuroBioRef, par Geneviève Fioraso, Secrétaire d’état chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche, et par Harlem Desir, Secrétaire d’état aux affaires européennes au cours d’une cérémonie au Musée du Quai Branly, le mardi 16 décembre 2014.

Créés en 2013, les trophées des Étoiles de l’Europe récompensent les équipes de chercheurs et leur coordinateur pour leur engagement européen et leur travail de coordination de projets. Il s’agit de valoriser des équipes françaises qui font le « choix de l’Europe » pour la recherche et l’innovation.

Franck Dumeignil a coordonné le programme EuroBioRef. Il est professeur à l'Université de Lille 1, Sciences et Technologies. Il est membre de l'Institut Universitaire de France, membre distingué junior de la société chimique de France et Fellow of the Royal Society of Chemistry. Il assure la fonction de directeur adjoint de l'UCCS et la direction de l'équipe « valorisation des alcanes et de la biomasse ».

Il est co-auteur de 90 articles scientifiques, 23 brevets, et ses travaux ont donné lieu à plus de 300 communications dans des congrès nationaux et internationaux.

 

Pour en savoir plus sur ses travaux

Site EuroBioRef

 

Jean-François Carpentier et Fabrice Pointillart, médailles d’argent et de bronze du CNRS à l’Institut des sciences chimiques de Rennes

 

carpentier pointillart

 

Jean-François Carpentier, enseignant-chercheur en catalyse organométallique, distingué par la médaille d’argent du CNRS et Fabrice Pointillart, chercheur en chimie moléculaire et des matériaux, distingué par la médaille de bronze du CNRS le lundi 15 décembre 2014.

Les distinctions ont été remises par Dominique Massiot directeur de l’Institut de chimie du CNRS, Claire-Marie Pradier directrice adjointe scientifique de l’Institut de chimie du CNRS et Clarisse David déléguée régionale CNTS pour la Bretagne et les Pays de la Loire, en présence de Guy Cathelineau président du l’Université de Rennes 1, et Jean-Luc Adam directeur de l’Institut des sciences chimiques de Rennes.

 

Pour en savoir plus

 

Le chimiste toulousain Bernard Meunier, chercheur au CNRS, lauréat d’une chaire au collège de France

 

meunier

 

Bernard Meunier, directeur de recherche émérite au CNRS, au Laboratoire de chimie de coordination (LCC), est nommé professeur au Collège de France. Il occupera la chaire d’innovation technologique Liliane Bettencourt pour l’année 2014-2015, sur le thème « Innovations thérapeutiques : évolutions et tendances ». Ce chimiste renommé, par ailleurs vice-président de l’Académie des sciences, est le troisième toulousain titulaire d’une chaire au Collège de France, après le roboticien Jean-Paul Laumond, chercheur au CNRS, sur cette même chaire et Anny Cazenave, chercheuse au CNES, sur la chaire développement durable. En succédant au chimiste Philippe Walter, Bernard Meunier est aussi le troisième chercheur du CNRS à être accueilli sur la chaire d’innovation technologique.

 

Pour en savoir plus

 

Thierry Loiseau, lauréat 2014 du Grand Prix de l'Académie des sciences – Constellium

 

loiseau

 

Thierry Loiseau, directeur de recherche CNRS à l’Unité de catalyse et chimie du solide (CNRS / Université de Lille 1) à Villeneuve-d’Ascq, est lauréat 2014 du Grand Prix de l'Académie des sciences - Constellium. La cérémonie aura lieu le 25 novembre prochain à l'Académie des Sciences à Paris.

Depuis 1986, ce prix est décerné sans condition de nationalité, à un chercheur âgé au plus de 50 ans, ayant une réputation internationale et dont les travaux, de caractère fondamental ou appliqué, concernent tout domaine scientifique pouvant contribuer au progrès de l’industrie de la transformation de l’aluminium.

Thierry Loiseau a su réaliser à la fois des synthèses de matériaux poreux hybrides à base d’aluminium très originaux et mettre en place de nouvelles méthodologies de caractérisation qui lui ont permis d’élucider les mécanismes de formation de ces solides d’intérêt stratégique. Cette approche mécanistique lui a permis de créer des matériaux avec des caractéristiques « sur mesure » pour répondre à des préoccupations sociétales et industrielles importantes. Ses composés hybrides poreux en cours de développement dans l’industrie valorisent l’aluminium et offrent de nouveaux débouchés à ce métal dans des secteurs stratégiques et porteurs plus particulièrement ceux de l’énergie et de l’environnement.

Depuis le 1er septembre 2014, il est également chargé de mission auprès de l'INC.

 

Pour en savoir plus

 

Svetlana Mintova et Valentin Valtchev reçoivent le premier prix 2014« Baron axel cronstedt »

Svetlana Mintova et Valentin Valtchev du Laboratoire catalyse & spectrochimie (CNRS / ENSICAEN / Université de Caen) ont reçu le premier prix 2014 « Baron axel cronstedt» lors de la sixième conférence  internationale de la Federation of european zeolite associations qui s’est déroulée à Leipzig, en Allemagne du 8 au 11 septembre 2014.

 

mintova valtchev

 

Ces dernières années, les Drs Mintova et Valtchev ont fait des découvertes très remarquées dans la conception de zéolithes de taille nanométrique, combinant cette taille contrôlée avec des propriétés chimiques particulières. Ils ont montré notamment qu’ils pouvaient comprendre et moduler les paramètres physico-chimiques du gel de synthèse précurseur. Leurs travaux se sont articulés autour de deux axes majeurs afin de contrôler les processus de nucléation de ces matériaux et développer leur potentiel pour des applications avancées : (1) contrôler les vitesses de nucléation pour former des zéolithes spécifiques et (2) contrôler et optimiser la formation de nano cristaux uniformes.

La synthèse des zéolithes sans agents structurants organiques ouvre de nouvelles perspectives pour la chimie verte. Les zéolithes de types (FAU-, EMT-, MOR-, LTA- type) ont ainsi été préparées sous forme de nano cristaux uniformes de taille 10-15 nm, avec les propriétés optimales, et un très bon rendement.
Les études fondamentales menées par Svetlana Mintova et Valentin Valtchev sur les processus de nucléation ont élevé la connaissance de la synthèse de ces matériaux au niveau du design rationnel.

 

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur leurs travaux (article dans Science 2011)

 

Jeau-Pierre Sauvage, lauréat du grand prix 2014 de la Fondation de la maison de la chimie

 

sauvage

 

Le Professeur Bernard Bigot, Président de la Fondation de la Maison de la chimie, suivant les recommandations du jury international, a décerné au Professeur Jean-Pierre SAUVAGE, le Grand Prix 2014 de la Fondation de la Maison de la Chimie pour sa contribution exceptionnelle au développement d’une catégorie très originale d’espèces moléculaires, les caténanes pouvant conduire à la production de moteurs moléculaires.

 

Pour en savoir plus

 

Jean-Marie Tarascon devient membre de la Royal Society

 

papot

© The Royal Society


Jean-Marie Tarascon, professeur au Collège de France et directeur du Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie (RS2E) est élu membre de la Royal Society en reconnaissance de l’ensemble de ses recherches et plus particulièrement celles concernant les batteries. Il a été officiellement affilié à la société savante britannique en juillet 2014 après un séminaire inaugural présentant son domaine de recherche.


La Royal Society a pour rôle de contribuer à la diffusion des connaissances scientifiques, de financer des recherches et programmes d'échanges mais aussi de conseil auprès du gouvernement britannique, de l’Union Européenne et des Nations Unies.

 

Pour en savoir plus

 

 

Concours mondiaux de l’innovation 2030 : le projet CYTER récompensé

 

papot

Légende : Pascal Viel, Ekaterina Shilova et Vincent Huc


Ekaterina Shilova, ancienne post-doctorante à l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay (ICMMO) et porteuse de la start-up VERSEAU est lauréate aux concours mondiaux de l’innovation 2030 pour le projet CYTER.


Lors de la cérémonie de la remise des prix au Palais de l'Elysée le 23 juillet 2014, elle a présenté le projet qui prévoit le recyclage des terres rares contenues dans les déchets « high tech » dont la quantité augmente de fait de l’évolution des technologies de pointes, afin d’en minimiser l’impact environnemental et de créer des ressources alternatives pour ces métaux stratégiques. Ce projet est le fruit de la collaboration de Ekaterina Shilova avec Vincent Huc, chercheur CNRS à l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay (ICMMO), et Pascal Viel, chercheur CEA à l’Institut rayonnement matière de Saclay.

 

Pour en savoir plus sur le projet Cyter

Pour en savoir plus sur le concours mondial de l’innovation

 

Luisa De Cola, lauréate du prix Luigi Tartufari pour la chimie 2014

 

papot

 

Luisa De Cola reçoit avec le Professeur Shie-Ming Peng le prix Luigi Tartufari pour la chimie. Cette récompense lui a été remise par Giorgio Napolitano, Président de la République italienne, le 26 juin 2014, à l'Académie nationale des sciences italienne (Academia dei Lincei).

Cette distinction, qui récompense les académiques italiens ou étrangers dans les domaines de la chimie, l’astronomie, des sciences de la terre, et la physique, arrive quelques mois après sa nomination au rang de chevalier de la Légion d’honneur par François Hollande, Président de la République française, et son entrée à l’Académie des sciences allemande (Leopoldina).

Le Professeur De Cola est professeur de l’Université de Strasbourg, directrice du Laboratoire de chimie et des biomatériaux supramoléculaires à l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS/Université de Strasbourg) et occupe également un poste de « joint scientist » au Karlsruhe institute of technology (Allemagne). Ses travaux de recherche se concentrent autour des matériaux poreux et des assemblages luminescents.

Pour en savoir plus

 

Grands prix Le Bel et Süe 2014, M. Malacria, M. Ephritikhine et C. Mirodatos lauréats

 

papot

 

La Société chimique de France (SCF) annonce les noms des lauréats des Grands prix Joseph-Achille Le Bel et Pierre Sûe pour 2014.


Max Malacria, professeur à l’Université Pierre et Marie Curie et directeur de l’Institut de chimie des substances naturelles du CNRS est lauréat du Prix Joseph-Achille Le Bel pour l’ensemble de ces travaux de recherche en synthèse organique et notamment pour l’introduction de nouveaux concepts pour la formation sélective de composés polycycliques.


Michel Ephritikhine, directeur de recherche au Service interdisciplinaire sur les systèmes moléculaires et les matériaux et Claude Mirodatos, directeur de recherche à l’Institut de recherche sur la catalyse et l'environnement de Lyon sont conjointement lauréats du prix Pierre Süe.
Cette distinction récompense Michel Ephritikhine pour sa contribution au développement de la chimie organométallique des éléments f et notamment des actinides et Claude Mirodatos pour l’originalité et la prise de risque de ses travaux de recherche sur la catalyse hétérogène.


Ces prix de la SCF récompensent des travaux reconnus au niveau international : ils seront remis lors d’une cérémonie solennelle courant mars 2015.

Pour en savoir plus (prix Joseph-Achille Le Bel)

Pour en savoir plus (prix Pierre Süe)

 

Légion d’honneur, promotions de Pâques et du 14 juillet pour 2014 : la chimie au CNRS à l’honneur

 

papot

 

En 2014, lors des promotions de la Légion d’honneur de Pâques et dite du 14 juillet, des membres éminents de la recherche en chimie au CNRS ont été décorés :
Jean-Marie Lehn, prix Nobel de chimie, professeur honoraire au collège de France et professeur à l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS/Université de Strasbourg) est nommé au grade de grand officier de la Légion d’honneur.
Martin Karplus, professeur à Harvard, professeur à l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS/Université de Strasbourg) et prix Nobel de chimie, est nommé au rang de commandeur de la Légion d’honneur.
Luisa De Cola, professeur de l’Université de Strasbourg  et chercheur à l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS/Université de Strasbourg), Mir Wais Hosseini, professeur à l’université de Strasbourg et directeur du laboratoire Chimie de la matière complexe (CNRS/université de Strasbourg) et Abderrahmane Tadjeddine, directeur de recherche au Laboratoire de chimie physique (CNRS/université Paris Sud) sont quant à eux nommés au rang de chevalier de la Légion d’honneur.

La Légion d’honneur, haute distinction française, est remise au nom du Président de la République pour récompenser les citoyens les plus méritants dans tous les domaines d’activité.

Pour en savoir plus

 

Gérard Férey, lauréat de l'EuCheMS Lecture 2014

 

papot

 

Gérard Férey, professeur de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et ancien directeur adjoint scientifique du département de chimie du CNRS, est lauréat de l’ l’EuCheMS Lecture 2014, distinction également remise à Christina Moberg professeur à l’Institut royal de technologie (KTH) de l’Université de Stockholm.

Ce prix récompense l’ensemble des travaux en chimie d’un(e) chercheur(euse) européen(ne) et permet la promotion de la chimie et de la coopération scientifique en Europe. Cette distinction sera ainsi remise lors d’un événement scientifique européen  hors du pays d’origine du lauréat, le 6ème Congrès de chimie de l’EuCheMS de Séville, du 11 au 15 septembre 2016.

Pour en savoir plus (Eng)

 

 

Sébastien Papot lauréat du prix Pierre Fabre de l'innovation thérapeutique 2014

 

papot

 

Sébastien Papot, chercheur à l'Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers reçoit le Prix Pierre Fabre de l'innovation thérapeutique lors de la 50ème édition des Rencontres internationales de chimie thérapeutique le 4 juillet 2014. Cette distinction récompense ses travaux sur le ciblage d’agents anticancéreux pour lutter plus efficacement contre le cancer.

Pour en savoir plus

 

Thomas Ebbesen, lauréat du prix Kavli en nanosciences

 

ebbesen

 

Thomas Ebbesen, scientifique franco-norvégien, professeur à l’Université de Strasbourg, ancien directeur de l’institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (Université de Strasbourg/CNRS), et directeur de l’Institut d’études avancées de Strasbourg (USIAS) est lauréat du prix Kavli pour ses travaux sur la transmission optique extraordinaire. Ces travaux ont démontré que la lumière pouvait être efficacement transmise à travers les trous sub-longueur dans des films métalliques opaques. Cette découverte a soulevé des questions fondamentales importantes et des applications dans de nombreux domaines de la biologie à l'opto-électronique. La cérémonie de remise du prix aura lieu le 9 septembre prochain à Oslo en présence du Roi de Norvège.

 

Pour en savoir plus

 

Prix EDF Pulse « science et électricité » : les batteries « lithium métal polymère » du projet SIEL récompensées

 

Le prix EDF Pulse « science et électricité » est décerné au projet « Single-ion electrolyte » (SIEL) piloté par Renaud Bouchet du Laboratoire d'électrochimie et de physicochimie des matériaux et des interfaces (CNRS/INP de Grenoble/Université Joseph Fourier/Université de Savoie), en collaboration avec l’Institut de chimie radicalaire (CNRS/Aix-Marseille Université). L’objectif de ce projet : mettre au point des batteries hautes performances dites « lithium métal polymère ». Celles-ci utilisent en effet un électrolyte polymère solide présentant des avantages en termes de sécurité, de coût et d’amélioration de la densité d’énergie par rapport aux batteries lithium-ion classiques. Ce prix, accompagné d’une bourse de 150 000€, est remis au cours du colloque EDF Pulse le 30 avril 2014. Pour en savoir plus

 

Mir Wais Hosseini reçoit le prix Gay-Lussac Humboldt 2013

 

hosseini

 

Mir Wais Hosseini, directeur de l’unité Chimie de la matière complexe à Strasbourg, est lauréat du prix Gay-Lussac Humboldt 2013 qui lui sera remis à Bamberg en mars 2014.

Cette distinction récompense des scientifiques en activité en Allemagne et en France qui contribuent par leurs travaux et leur engagement au renforcement de la coopération scientifique franco-allemande.

 

  Valérie Keller et Denis Spitzer reçoivent le premier prix de la Réflexion stratégique 2013

 

Valérie Keller de l’Institut de chimie et procédés pour l'énergie, l'environnement et la santé (ICPEES – CNRS/Université de Strasbourg) et Denis Spitzer de l’unité « Nanomatériaux pour systèmes sous sollicitations extrêmes » (CNRS/Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis) reçoivent le premier prix de la réflexion stratégique 2013. Remis par le Ministre de l'intérieur, Manuel Valls, lors des Assises nationales de la recherche stratégique le vendredi 13 décembre 2013 à Paris, ce prix récompense leurs travaux autour de détecteur d'explosifs qui s'inspire des antennes d’un papillon.

 

De gauche à droite : Denis Spitzer, Valérie Keller, Manuel Valls, Sophie Lefeez et Bérangère Roupper


Le concept du dispositif mis en place par les chercheurs consiste à imiter les antennes d'un papillon de nuit, le bombyx du murier, pour concevoir un système de détection d'explosifs aux performances inégalées. Constitué d'un micro-levier en silicium portant près de 500 000 nanotubes alignés en dioxyde de titane, ce dispositif est capable de détecter des concentrations de trinitrotoluène (TNT) de l'ordre de 800 ppq1 (soit 800 molécules d'explosif parmi 1015 molécules d'air), améliorant ainsi d'un facteur mille le seuil de détection atteint jusqu'à présent. Ce concept innovant pourrait aussi servir à détecter des drogues, des agents toxiques ou des traces de polluants organiques. Ces recherches sont parues dans la revue Angewandte Chemie.


Le concours est organisé par le Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique : un groupement d’intérêt public, constitué de l’Etat (représenté par plusieurs ministères), les grands organismes de recherche et formation comme le CNRS et l’Institut des hautes études de défense nationale et des grandes entreprises tel qu’EADS, EDF, SNCF. Les prix délivrés dans le cadre de ce concours visent à récompenser, notamment, des approches prospectives nouvelles dans les domaines de la défense et de la sécurité et croisant plusieurs disciplines de recherche.
Sophie Lefeez de l’Institut français de relation internationales et Bérangère Rouppert du Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité reçoivent également ce prix.


Pour en savoir plus sur les travaux

Pour en savoir plus sur le prix

 

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits