Une dose unique de vaccin contre la fièvre jaune ne protège pas tous les enfants de façon durable

Biologie
Santé

L’OMS recommande une dose unique de vaccin contre la fièvre jaune à partir de l’âge de 9 mois pour les personnes qui habitent ou se rendent dans les zones à risque de transmission de la maladie, mais des données manquent sur l’efficacité à long terme du vaccin lorsqu’il est administré aux nourrissons. José Enrique Mejía, chercheur Inserm au Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (Inserm/UT3 Paul Sabatier/CNRS) et Cristina Domingo (Institut Robert Koch, Berlin) viennent de montrer qu’environ la moitié des enfants initialement protégés par la vaccination à 9 mois ne le seraient plus dans les deux à cinq ans qui suivent, en raison de la disparition des anticorps neutralisants. Ces travaux sont parus dans The Lancet Infectious Diseases.

Bibliographie

Long-term immunity against yellow fever in children vaccinated during infancy: a longitudinal observational study, Cristina Domingo, Juliane Fraissinet, Patrick O. Ansah, Corey Kelly, Niranjan Bhat, Samba O. Sow, José E. Mejía.
The Lancet infectious diseases : https://doi.org/10.1016/S1473-3099(19)30323-8

Contact

José Enrique Mejía
Chercheur Inserm
Inserm
Presse Inserm
Samira Techer
Assistante presse CNRS