CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil  Environnement et développement durable - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil  Institut écologie et développement - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires - 2008

sur ce site :

En direct des laboratoires - 2008

 

8 décembre 2008

L'origine de la vie sur Terre repoussée à 3,5 milliards d'années : la preuve moléculaire

La marque d’une signature biologique dans les roches siliceuses les plus anciennes fait débat depuis plusieurs années. Aujourd’hui, des travaux de géochimie organique démontrent qu’il y avait de la vie sur Terre il y a 3,5 milliards d’années. Cette étude a été menée par des membres de l’équipe « Chimie moléculaire des matières organiques complexes des milieux naturels » du laboratoire « Biogéochimie et écologie des milieux continentaux (Bioemco)» (CNRS/Université Paris VI/ENS/INRA/ENSCP/AgroParisTech) en étroite collaboration avec des membres de trois autres UMR CNRS. En effet, Sylvie Derenne et ses collègues ont analysé par pyrolyse (...)

Lire la suite (pdf 83 Ko)

 

 

28 novembre 2008

A quelle température ont vécu les organismes unicellulaires depuis 3,5 milliards d’années ?

Arbre universel du vivant

Des chercheurs de Montpellier et de Lyon viennent de mettre au point de nouveaux moyens d’étude des conditions environnementales prévalant à l’époque où la vie primitive s’est diversifiée, il y a plus de 3 milliards d’années.
Ces nouvelles méthodes permettent de compléter les données issues des rares fossiles datant de cette époque et d’estimer la température à laquelle ont vécu les organismes unicellulaires depuis lors. Ces résultats sont publiés dans la revue scientifique Nature. (...)

Lire la suite (pdf 1,23 Mo)

 

 

28 novembre 2008

Des escargots retracent l'histoire de la mousson du sud-est asiatique, il y a 7 à 3 millions d'années

Série loessique de Donwang (Chine) - © CNRS

De plus en plus d'indices géologiques indiquent que la mousson est-asiatique a débuté il y a environ 23 millions d'années (Ma). Toutefois son évolution, surtout s'agissant des périodes les plus anciennes, reste mal connue. En analysant les fluctuations des populations de gastéropodes terrestres des sédiments du plateau du Loess en Chine, des chercheurs de l'Institut de Géologie (...)

Lire la suite

 

 

6 octobre 2008

Feux de végétation : depuis 200 ans, l’impact de l’homme prend le pas sur le régime de la nature

Panache de fumée riche en gaz carbonés et particules sur le front du feu de Yukon Flats (2006), Alaska, USA © Philip E. Higuera, Montana State University

Une équipe internationale composée de chercheurs américains, anglais, suisses et de Christopher Carcaillet du Centre de Bio-Archéologie et d’Ecologie (CNRS/Université Montpellier II/Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris) s’est intéressée à l’histoire des feux de végétation depuis 2000 ans. Les résultats de l’étude publiée le 1er octobre dans la revue Nature Geoscience (1) montrent (...)

Lire la suite

 

2 septembre 2008

Sur la route du biohydrogène, une étape dans l'optimisation des catalyseurs enzymatiques

Structure de l’hydrogénase NiFe de la bactérie Desulfovibrio fructosovorans

Un obstacle à l'utilisation des hydrogénases comme catalyseurs d'oxydation de l'hydrogène dans les dispositifs de production propre d'énergie, de type pile à combustible, est la sensibilité de ces enzymes à l'oxygène.
Des chercheurs du laboratoire de Bioénergétique et Ingénierie des protéines, à Marseille, en collaboration avec des équipes de l'Institut de Biologie Structurale Jean-Pierre Ebel à Grenoble et de l'Institut de Biologie Environnementale et Biotechnologie à Cadarache, viennent de comprendre comment l'oxygène se fraye un passage au sein de l'enzyme avant de bloquer son site actif. (...)

En savoir plus

 

29 août 2008

La compétition entre les bourdons au service de la biodiversité

Bourdon

Les bourdons butinent bien plus de fleurs que les autres insectes
pollinisateurs.
Une étude menée par des membres du laboratoire Biogéochimie et écologie
des milieux continentaux (CNRS/UPMC/ENS/INRA/INAPG) démontre que ce
comportement résulte de la compétition qu’il y a entre (...)

Lire la suite (pdf 156 Ko)

 

31 juillet 2008

Découverte d'un grand reptile à dent de sabre dans le sahara d'avant les dinosaures

Gorgonopsien

Qui a dit qu’il n’y avait pas de ”monstres” avant les dinosaures ? Une équipe internationale composée de paléontologues américains, nigériens, sudafricains et du Docteur Jean-Sébastien Steyer, paléontologue au Muséum national d’Histoire naturelle et au CNRS à Paris, vient de prouver le contraire. Les résultats sont publiés, ce mois-ci, dans le Journal of Vertebrate Paleontology. (...)

Lire la suite (pdf 156 Ko)

 

 

 

25 juillet 2008

MIRETTE, pour mieux comprendre les changements globaux à l'aide des tortues luth en Guyane

Tortue luth en Guyane

 

C’est pour mieux comprendre et prédire l’impact des changements globaux sur les écosystèmes marins et leurs ressources, que des chercheurs CNRS de l’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien de Strasbourg (CNRS/ULP) développent en Guyane le programme MIRETTE. L’objectif est d’étudier les liens
possibles entre les modes de migration et de reproduction (...)

Lire la suite (pdf 205 Ko)

Site du programme

 

4 juin 2008

Découverte d’une biosphère profonde et chaude

Dans le cadre d’une campagne ODP (Ocean Drilling Program), des échantillons de sédiments marins ont pu être prélevés à plus de 4 500 mètres sous la surface de la mer et 1 600 mètres sous la surface des sédiments, constitutifs du plancher des océans. La profondeur atteinte par le forage réalisé au large de l’île de Terre-Neuve est une première. L’analyse des échantillons, effectuée par (...)

Lire la suite

 

30 mai 2008

Reconstitution de la végétation et du climat en Iran sur 200 000 ans

Dépôts salés sur les rives du lac Urmia, Iran

Pour la première fois au Proche-Orient une séquence sédimentaire lacustre couvrant 200 000 ans a été découverte. Son analyse a permis de reconstituer les changements environnementaux intervenus dans cette zone, éléments essentiels pour comprendre les variations de la dynamique climatique régionale, quasiment inconnues jusqu’ici. Cette étude, à laquelle ont participé des (...)

Lire la suite

 

22 mai 2008

Pour s'adapter au climat, les mésanges pondent plus tôt

On entend souvent que les changements climatiques menacent d’extinction de
nombreuses espèces. Pourtant, une étude publiée récemment dans Science (1),
reposant sur un demi-siècle de données récoltées dans une population anglaise
de mésanges charbonnières, montre que ces oiseaux font preuve d’une étonnante capacité d’adaptation aux augmentations de température (...)

Lire la suite (pdf 78 Ko)

 

20 mai 2008

L'aridification du Sahara se serait faite progressivement

Image du satellite Quickbird du lac Yoa (4,3 Km2, profondeur 26m) délimité au sud et à l'ouest par des falaises de grès et au nord et à l'est par des dunes de sable. Dans le lac, la localisation des carottes sédimentaires collectées en 2003 et 2004. © Image Quickbird

L'assèchement récent du Sahara ne peut plus être utilisé comme un exemple type de changement climatique et écologique abrupt. En effet, l'aridification du Sahara a été le résultat d'une évolution progressive et complexe qui a eu lieu entre 5600 et 2700 ans en relation avec l'affaiblissement des pluies de la mousson atlantique. C'est ce que vient de montrer une équipe internationale associant le Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement et l'Institut international de (...)

Lire la suite

 

25 avril 2008

Transport printanier de pollens nord-américains vers le Groenland

Echantillonnage de sol

Dans un article qui vient de paraître dans Journal of Geophysical Research - Biogeosciences, une équipe pluridisciplinaire composée de chercheurs issus du Laboratoire de météorologie dynamique (INSU-CNRS, ENS, UPMC, École Polytechnique), de l'Institut des sciences de l'évolution (...)

Lire la suite

 

15 avril 2008

L’oiseau descend d’un dinosaure à plumes

Reconstruction plume 3D

Une équipe de chercheurs vient d’apporter la preuve scientifique de la filiation entre les oiseaux actuels et les dinosaures à plumes. Vincent Perrichot, Loïc Marion (laboratoire "Ecosystèmes, biodiversité, évolution", CNRS/Université de Rennes 1), Didier Néraudeau ("Géosciences Rennes", CNRS/Université de Rennes 1) et leurs collègues comblent ainsi une lacune majeure dans (...)

Lire la suite

 

 

3 avril 2008

Variation génétique spectaculaire d’une espèce invasive

Melanoides tuberculata

Quittant leur milieu d’origine, les espèces invasives s’installent et colonisent rapidement de nouveaux milieux. Elles peuvent y entraîner l'extinction d'espèces indigènes, et sont ainsi considérées comme la deuxième cause d’érosion (...)

Lire la suite

 

25 mars 2008

Un nouveau système autonome de mesure en temps réel de l'hydratation de la végétation

Capteur HYDROLEME

En partenariat avec le laboratoire LOSE (INP/Enseeiht), le laboratoire GEODE (CNRS/Université Le Mirail Toulouse 2) vient de concevoir un système autonome permettant de mesurer en temps réel l'hydratation de la végétation.
Ce système novateur repose sur un capteur, nommé HYDROLEME, qui délivre en mode automatique et distribué une information précise sur l'état hydrique de la végétation. Un outil précieux pour la prévention des risques d'incendie de forêt.

Consulter la plaquette de présentation (pdf 1 Mo)

 

20 mars 2008

Prix Cozzarelli 2007 : L’équipe de Sandra Lavorel récompensée pour une étude sur la prise en compte de la diversité fonctionnelle végétale dans l’évaluation des services écologiques

Prairies de montagne. Crédits : Serge Aubert

Le prix Cozzarelli 2007 dans la catégorie « Sciences environnementales, agriculture et biologie appliquée » vient d’être attribué à un article publié en décembre 2007 dans la revue PNAS par l’équipe de Sandra Lavorel au Laboratoire d’Ecologie Alpine - LECA (CNRS/Université Joseph Fourier Grenoble 1). Cette étude démontre pour la première fois pourquoi et comment (...)

Lire la suite

 

13 mars 2008

L’étonnante adaptation d’une plante sauvage en ville

Crépis de Nîmes (crepis sancta - Asteraceae) est une espèce de plante poussant dans les terres en friche et l'environnement urbain de la région méditerranéenne (ici, sur un trottoir de Montpellier). Crédits : Gilles Przetak

Une étude conduite en milieu urbain par Pierre-Olivier Cheptou et ses collègues du Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CNRS/Université Montpellier 2) vient de montrer que l’évolution de la dispersion des plantes se produit plus rapidement qu’on ne le pensait jusqu’alors.
Les résultats de cette étude (...)

Lire la suite

 

 

11 mars 2008

Les côtes tempérées : d’énormes usines à calcaire ?

Populations de crustacés cirripèdes (balanes). Crédits : Claire Golléty

Des chercheurs du laboratoire « Adaptation et diversité en milieu marin », de la Station biologique de Roscoff (CNRS/Université Paris VI), viennent de montrer dans une étude que la production de calcaire par les crustacés en milieu tempéré serait aussi importante que les coraux des milieux tropicaux (...)

Lire la suite

 

 

4 mars 2008

Chez les babouins, les pères au foyer élèvent mieux leurs enfants

Groupe de babouins jaunes (Papio cynocephalus) du Parc national d’Amboseli, Kenya. Crédits : Jeanne Altmann

Plus un père babouin reste longtemps dans le groupe social de l’enfant, plus ce dernier atteint la maturité, sexuelle notamment, jeune. Ce constat vaut pour les jeunes mâles comme pour les jeunes femelles.
C’est ce que révèle une étude menée sur financement de la Commission européenne par Marie Charpentier, affiliée au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CNRS/Université Montpellier II), en collaboration avec (...)

Lire la suite

 

29 février 2008

Malbouffe chez les oiseaux marins

Les pêcheries mondiales génèrent chaque année 7 millions de tonnes de déchets de pêche, qui sont ensuite consommés par les oiseaux marins : goélands, albatros, pétrels… Jusqu’ici, on pensait que ces déchets étaient bénéfiques pour les oiseaux, qu’ils compensaient l’absence de proies (...)

Lire la suite (pdf 112 Ko)

 

28 février 2008

Prix Elton 2007 : Sylvain Pincebourde récompensé pour une étude présentant une avancée dans la compréhension des impacts écologiques du changement climatique

Sylvain Pincebourde, post-doctorant à l'Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte - IRBI (CNRS/Université François Rabelais, Tours), vient d’obtenir le prix Elton de la British Ecological Society (BES) pour le meilleur article d'un jeune chercheur dans Journal of Animal Ecology en 2007.
Grâce à la combinaison de différents modèles biophysiques et la reconstitution en 3D de plus de 26 000 feuilles d’un arbre, les auteurs de l’étude ont réussi (...)

Lire la suite

 

27 février 2008

Confirmation de l'âge de Toumaï, plus ancienne espèce connue d'hominidé

Le désert de Djourab, au nord du Tchad (Afrique centrale) et partie intégrante du bassin du lac Tchad, est une zone particulièrement riche en dépôts fossilifères. (...) C'est au coeur de ce désert, au milieu des dunes, que l'équipe du Professeur Michel Brunet a mis à jour dans le cadre de (...)

Lire la suite (pdf 168 Ko)

Consulter l'article publié dans la revue scientifique PNAS

 

11 février 2008

Les activités humaines sont le principal facteur responsable des invasions de poissons à l’échelle mondiale

A l’échelle mondiale, le nombre d’espèces non-natives de poissons, c'est à dire introduites par l’homme dans une zone ou elles n’existaient pas naturellement, est essentiellement déterminé par l’intensité des activités économiques. C’est ce que révèle une étude de chercheurs du Laboratoire Evolution et diversité biologique - EDB (CNRS/UPS Toulouse III) parue dans PloS Biology le 5 février 2008 (...)

Lire la suite (pdf 216 Ko)

 

 

4 février 2008

Le logiciel PhyML pour la reconstruction phylogénétique cité plus de 1000 fois !

L’article “A simple, fast and accurate algorithm to estimate large phylogenies by maximum likelihood” paru dans Systematic Biology en 2003 et écrit par Stéphane Guindon et Olivier Gascuel du Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier - LIRMM (CNRS/Université Montpellier II), vient de dépasser les 1000 citations dans des revues scientifiques, selon la base de données Web of Science de l’ISI. Il entre ainsi dans un cercle très restreint (...)

Lire la suite

 

 

18 janvier 2008

Des souris nous en font voir de toutes les couleurs !

Des chercheurs du Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier - LIRMM et de l'Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier - ISEM (CNRS/Université Montpellier II), en collaboration avec l'Université de Leicester et le Scripps Institute, viennent de répondre à une question qui revêt toute son importance à l’heure où la bioinformatique (...)

Lire la suite

 

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits