CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil  Environnement et développement durable - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil  Institut écologie et développement - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires

sur ce site :

En direct des laboratoires

 

23 novembre 2017

Marine animal forests: the ecology of benthic biodiversity hotspots

Co-auteurs : Rossi S1, Bramanti L2, Gori A3, Orejas C4

 

 

L'idée d'une forêt est généralement associée à une communauté terrestre dominée par des arbres (Figure 1). Les forêts sont des environnements tridimensionnels complexes qui favorisent une forte biodiversité en fournissant des habitats diversifiés, de la nourriture ou un refuge à de nombreux autres organismes fixés ou  mobiles qui établissent des relations avec les parties vivantes et mortes des arbres.

 

Figure 1. Forêt côtière de Moorea (Polynésie française). Crédits photos :L. Bramanti.

 


Dans les milieux marins, les communautés bentiques (c’est à dire vivant sur le fond) dominées par les suspensivores fixés (tels que les éponges, les coraux et les bivalves) peuvent à forte densité de populations former  des structures tridimensionnelles de grande complexité qui abritent d'autres espèces. Ces communautés ont des similitudes structurelles et fonctionnelles avec les forêts terrestres, bien qu’elles soient dominées par des animaux au lieu de plantes. Ces écosystèmes peuvent être décrits comme des « forêts animales » mettant en évidence leur similitude avec leurs homologues terrestres.

 

À l'instar des forêts terrestres, les forêts marines (Figure 2) peuvent être constituées d’une seule espèce (par exemple, des bancs de moules ou des assemblages de plumes de mer) ou de plusieurs espèces de morphologies et de besoins trophiques différents (par exemple les récifs coralliens). Ainsi, la définition de la forêt animale englobe toutes les communautés tridimensionnelles dominées par des suspensivores.

 

Figure 2. Forêt sous-marine de gorgones à St John (îles Vierges américaines). Crédits photos : L. Bramanti.

 

Dans ce livre récemment publié, le concept de forêts animales est introduit dans le but d'unifier la description de certains des écosystèmes benthiques les plus importants du monde.

 

L'objectif de ce livre est de fournir un large aperçu des écosystèmes benthiques marins dominés par les animaux sessiles, en stimulant les chercheurs à aller au-delà du particularisme de leur système d’étude vers une approche holistique et interdisciplinaire, en se focalisant sur l’analogie avec des concepts développés en écologie terrestre et dans d’autres domaines de recherche.

 

  1. Institut de Ciència i Tecnologia Ambientals, Universitat Autònoma de Barcelona, Spain
  2. Université Pierre et Marie Curie-CNRS, LECOB UMR 8222, Banyuls-sur-Mer, France
  3. Universitat de Barcelona, Barcelona, Spain
  4. Instituto Español de Oceanografía, Centro Oceanográfico de Baleares, Palma de Mallorca, Spain

________

Contact :

 

Lorenzo BRAMANTI – Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques - LECOB (CNRS / Université Pierre et Marie Curie) - lorenzo.bramanti@obs-banyuls.fr

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits