CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique n
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil  Environnement et développement durable - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil  Institut écologie et développement - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > Espace communication > En direct des laboratoires

sur ce site :

En direct des laboratoires

 

11 septembre 2018

Les charbons de bois révèlent l’origine et la dynamique des prairies semi-naturelles en Europe

 

Les prairies, pelouses et steppes d’Europe occidentale sont une préoccupation majeure en matière de conservation car les changements globaux menacent leur importante biodiversité. Pourtant, leurs origines et évolutions au fil des siècles restent encore largement discutées. C’est pourquoi, des membres de l’Institut Méditerranéen de biodiversité (IMBE - CNRS/Aix-Marseille Université/Université d’Avignon/IRD) ont réalisé, en collaboration avec d’autres chercheurs français et européens, la première synthèse d’études paléoécologiques basées sur l'identification taxonomique et la datation au radiocarbone de morceaux de charbon de bois contenu dans le sol de prairies semi-naturelles d’Europe occidentale. Les résultats ont montré que les mécanismes locaux sont déterminants dans la dynamique de ces écosystèmes permettant alors de mieux appréhender la part du climat passé et des impacts humains sur la végétation actuelle. Ces résultats sont parus dans la revue The Holocene le 8 mai 2018.

 

Photo de la steppe de Crau dans le sud-est de la France © Renaud Jaunatre (UMR IMBE)

 

 

Les recherches préalablement réalisées sur les milieux ouverts en Europe ont montré que leurs dynamiques passées et actuelles sont fortement liées aux activités humaines. Pourtant leurs origines restent encore floues faute d’indicateurs précis utilisés dans les différentes situations rencontrées à l’échelle européenne.

 

L’équipe de chercheurs de l’Institut Méditerranéen de biodiversité (IMBE - CNRS/Aix-Marseille Université/Université d’Avignon/IRD)  a donc examiné les résultats d'études paléoécologiques antérieures basée sur l'identification taxonomique et la datation au radiocarbone de morceaux de charbon de bois contenues dans les sols de prairies semi-naturelles en Europe méditerranéenne et dans la zone tempérée occidentale (plaine de La Crau, Mont Lozère, Grands Causses, Massif des Vosges, Haute-Normandie et Jura Franconien en Allemagne). Pour ces différentes régions, la comparaison de données issues d’échantillonnages à très petite échelle spatiale en paléoécologie (de quelques centaines de mètres carrés à plusieurs kilomètres carrés) a permis de mieux identifier l’origine et les dynamiques à long terme de ces prairies.

 

Pour le nord de l’Europe, les identifications et datations des charbons de bois révèlent ainsi qu’au Néolithique tardif, des incendies anthropiques dans les forêts seraient plutôt à l’origine de la formation dans des clairières, des prairies semi-naturelles. Par contre, les pelouses et steppes méditerranéennes semblent s'être développées à des stades de succession végétale antérieurs (forêt de pins, garrigues) établis avant les premiers impacts humains notamment sous l’effet de la mise en place du climat méditerranéen.

 

« Si aucun schéma général n'a pu être identifié, les mécanismes locaux semblent bien être les déterminants clés de la dynamique de ces écosystèmes et cette synthèse paléoécologique a donc permis de donner un aperçu de la part du climat passé et des impacts humains sur leur végétation actuelle » conclut Thierry Dutoit, chercheur à l’IMBE et co-auteur de l’article.

 

Références :

« A comparative review of soil charcoal data: Spatiotemporal patterns of origin and long-term dynamics of Western European nutrient-poor grasslands » publié online le 08 mai 2018 dans The Holocene et paru en août 2018 dans le volume 28, pp  1313 -1324. par Vincent Robin, Oliver Nelle, Brigitte Talon, Peter Poschlod, Dominique Schwartz, Marie-Claude Bal, Philippe Allée, Jean-Louis Vernet et Thierry Dutoit DOI :10.1177/0959683618771496


Contact chercheur :

Thierry DUTOIT - Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale - IMBE (CNRS/Aix-Marseille Université/Université d’Avignon/IRD) - thierry.dutoit@imbe.fr

 

Contact communication :

Vanina BEAUCHAMPS-ASSALI - Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale - IMBE (CNRS/Aix-Marseille Université/Université d’Avignon/IRD) - vanina.beauchamps-assali@imbe.fr


Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits