CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil  Environnement et développement durable - Centre National de la recherche scientifiqueAccueil  Institut écologie et développement - Centre National de la recherche scientifique
  Accueil > Les outils de l'Institut > Écotrons

sur ce site :

Écotrons

 

Fournir des dispositifs expérimentaux pour comprendre et modéliser le fonctionnement des écosystèmes, des organismes et de la biodiversité en réponse aux modifications de l'environnement

 

L’expérimentation sur des écosystèmes est un enjeu scientifique de premier plan qui demande de maîtriser la dynamique de systèmes complexes et adaptatifs ainsi que le contrôle et la mesure des paramètres physico-chimiques et biologiques associés.

Un Écotron se définit comme un dispositif expérimental et instrumenté qui permet simultanément de :

  • conditionner l'environnement d'écosystèmes naturels, simplifiés ou complètement artificiels,
  • de mesurer des processus générés par les êtres vivants présents dans ces écosystèmes, notamment les flux de matière et d'énergie.

Son principe est de confiner les écosystèmes dans des enceintes totalement ou partiellement étanches aptes à générer une gamme de conditions physiques et chimiques appliquées sur des écosystèmes terrestres ou aquatiques, continentaux ou marins.

 

En France, l’infrastructure de recherche (IR) Ecotrons est coordonnée par l’Institut écologie et environnement du CNRS et inclut deux plateformes complémentaires : l'Écotron Européen de Montpellier et l'Écotron IleDeFrance. Sa mission est de fournir à la communauté scientifique des dispositifs expérimentaux technologiquement avancés et originaux permettant de faire progresser la connaissance du fonctionnement des écosystèmes en testant et en développant théories et modèles. Les Ecotrons français constituent une nouvelle génération après celle de l’Ecotron de Londres à Silwood Park et des EcoCell de Reno dans le Nevada. Ils sont caractérisés par un plus grand nombre d’unités expérimentales mieux équipées et instrumentées, ce qui permet d’étudier statistiquement l’interaction entre facteurs dans de nombreuses conditions. Cette logique répond à une nécessité scientifique car les interactions entre forçages environnementaux sont au cœur du fonctionnement des écosystèmes.

 

Fonctionnement et statut

 

L’IR des Ecotrons est composée de deux unités de services dont les tutelles sont le CNRS (75%) et l’Ecole normale supérieure (ENS, 25%). Le statut juridique de l’IR repose sur un accord de consortium entre le CNRS et l’ENS qui fixe le contexte de l’exploitation et du développement des infrastructures de recherche Ecotrons. Le projet est placé sous la responsabilité d’un directeur adjoint scientifique en charge des infrastructures au sein de l’Institut écologie et environnement du CNRS. L’IR est partenaire du projet ANR « ANAlyses et Expérimentations sur les Écosystèmes » (AnaEE-Services) porté conjointement par le CNRS, l'Inra et l'Université Joseph Fourier de Grenoble.

 

Equipements de recherche

 

 

Des chercheurs expérimentent dans un des

macrocosmes de l'Écotron européen de Montpellier.

Ils mesurent les échanges gazeux entre le sol et

l'atmosphère.

© CNRS Photothèque / Hubert Raguet

L’Ecotron de Montpellier est situé sur le campus de Baillarguet et est constitué d’un bâtiment spécifique de 2000 m² qui accueille 3 plateaux expérimentaux : les macrocosmes (12 unités de 30 m3, 5 m² de surface d’écosystème chacune), mésocosmes (24 unités en cours de construction, 1 à 4 m3, 0,5 à 1,0 m² d’écosystème) et les microcosmes (de 16 à plus de 400 unités suivant le type d’écosystème étudié avec plantes vertes ou sans). Les deux premiers plateaux sont conçus pour des écosystèmes terrestres en lumière naturelle et les microcosmes sont installés en laboratoire.

 

En savoir plus / Contacts :

en savoir plusSite de l'Écotron Européen de Montpellier - Baillarguet

contactJacques ROY

Tél. : 06.87.29.22.84 

Campus de Baillarguet
1 Chemin du rioux
34980 Montferrier-sur-Lez

 

 

 

ecolux

Ecolux de l'Ecotron IleDeFrance

©Ecotron IleDeFrance

 

L’Ecotron IleDeFrance est situé à Saint-Pierre-lès-Nemours, au CEntre de Recherche en Ecologie Expérimentale et Prédictive (CEREEP). Il est constitué d’unités modulaires, les Ecolabs, de 25 m² chacun et comprenant une cellule de laboratoire et trois cellules environnementales (16 m3, 1.5 m2 d’écosystème chacune). Ces modules seront intégrés dans un ensemble foncier associant un bâtiment de recherche de 800 m2 et une plateforme d’accueil d’un réseau de six Ecolabs, soit 18 cellules environnementales. Les Ecolabs permettent la simulation d’une grande gamme d’environnements climatiques et des études en milieu aquatique. Le bâtiment de recherche accueillera 10 à 15 microcosmes aquatiques (10-20L).

 

En savoir plus / Contacts :

plusSite du CEREEP - Écotron IleDeFrance – Foljuif

Jean-François LE GALLIARD

Tél. : 01.64.28.12.00 

Station biologique de Foljuif

78, rue du Château
77140 Saint-Pierre-lès-Nemours

 

 

Actualités

 

ecolux

 

Campagne d’appel à propositions de recherches expérimentales sur les écosystèmes et la biodiversité dans les Ecotrons du CNRS

Le CNRS, en partenariat avec l’Ecole normale supérieure de Paris, souhaite ouvrir à la communauté scientifique et aux industriels son infrastructure de recherche Ecotrons et ouvre  une campagne d’accueil de projets pour l’utilisation des Ecotrons de Montpellier et d’IleDeFrance pour la période 2016-2018.

Pas de date limite de soumission des projets

plusTélécharger l'Appel à projet (pdf)
plusDéposer un projet

 

Dans les médias

 

 

 

 

Ecotrons CNRS-Inee Écotron européen de Montpellier - Baillarguet CEREEP - Ecotron IleDeFrance – Foljuif

 

Accueil du Sitecontactimprimer Plan du sitecredits