Accueil du site > La recherche en physique > Prix et distinctions




Recherchez sur ce site


Deux chercheurs du Laboratoire de Physique des Solides lauréats de prix de l’Académie des Sciences

30 juillet 2012

LPS - UMR 8502

JPEG - 4.8 ko

Henri Alloul, directeur de recherche, reçoit un des grands prix, le Prix « Science et Innovation » du commissariat à l’énergie atomique.

Henri Alloul a été un des pionniers de la résonance magnétique par impulsion, technique qu’il l’a introduite depuis 1964 dans le laboratoire de Physique des Solides à Orsay. Le prix lui est décerné pour sa contribution dans le domaine des fermions fortement corrélés, le creuset des nouveaux états fondamentaux dans les systèmes électroniques. L’activité de recherche d’Henri Alloul se caractérise par la combinaison de techniques locales très poussées (RMN) et d’analyse approfondie des phénomènes physiques. Il a toujours privilégié un esprit de découverte, travaillant sur des thématiques où les expériences physiques sont révélatrices de phénomènes originaux plutôt que celles visant à vérifier des théories établies.

Le Prix « Science et Innovation » du Commissariat à l’Energie Atomique a été créé en 1977. Ce Prix biennal a été fondé par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives et est destiné à récompenser l’auteur ou les auteurs français d’une découverte scientifique ou technique importante. Le prix est décerné dans les deux domaines suivants : physique, sciences mécaniques et informatiques, sciences de l’univers, ainsi que pour les applications de ces diverses disciplines ; chimie, biologie cellulaire et moléculaire, génomique, biologie intégrative, biologie humaine et sciences médicales, ainsi que pour les applications de ces diverses disciplines.
En savoir plus sur ce prix

JPEG - 6.1 ko

André Thiaville reçoit le Prix Jean Protas de l’Académie des Sciences

André Thiaville, expérimentateur et théoricien dans le domaine du micromagnétisme, est internationalement connu pour ses travaux sur la structure et la dynamique d’objets magnétiques comme parois de domaine, lignes et points de Bloch, lignes de Néel, vortex… Il a été un pionnier de l’étude des lignes et points de Bloch. Aujourd’hui ses travaux récents sur le mouvement de parois magnétiques induit par un courant électrique polarisé en spin font autorité.

Le prix Jean Protas de l’Académie des Sciences décerné alternativement en physique et en chimie, récompense des travaux remarquables accomplis par de jeunes chercheurs travaillant dans des laboratoires français, les lauréats eux-mêmes n’étant soumis à aucune condition de nationalité. Il est décerné pour la première fois en 2008.