Accueil du site > Vie de la recherche > Prix et distinctions > Distinctions 2010




Recherchez sur ce site


Nathalie Picqué reçoit le Beller Lectureship Award 2010 de l’American Physical Society

24 mars 2010

Nathalie Picqué, chargée de recherche à l’Institut des Sciences Moléculaire d’Orsay (CNRS / Univ. Paris 11) vient de recevoir le prix « Beller Lectureship Award ». Cette distinction est attribuée par l’American Physical Society (APS) aux chercheurs non américains à la carrière scientifique exceptionnelle.

Nathalie Picqué est la première femme française à recevoir ce prix, après les trois physiciens français Serge Haroche en 1996, Pierre Gilles de Gennes en 2006 et Michel Dyakonov en 2009.

Les travaux de Nathalie Picqué portent sur les sources lasers peignes de fréquences femtosecondes et leurs applications en physique moléculaire.

Les lasers à peignes de fréquences émettent simultanément un grand nombre de couleurs différentes correspondant à des fréquences bien précises et très régulièrement espacées et ont révolutionné le domaine de la métrologie des fréquences. Il y a une dizaine d’années, le premier peigne de fréquences couvrant une octave de lumière visible était généré à partir d’un laser Titane Saphir, spectralement élargi par une fibre microstructurée à cristaux photoniques. Aujourd’hui, des peignes lasers peuvent être obtenus de la région THz à l’ultraviolet et leur extension à l’extrême ultra-violet et aux rayons X mous est en cours d’exploration. Ces sources lasers sont devenues des outils adaptés pour une variété croissante d’applications allant des horloges atomiques optiques aux sciences attosecondes.

En collaboration avec Theodor W. Hänsch (Max Planck Institut for Quantum Optics, Garching, Allemagne, Prix Nobel de Physique 2005), Nathalie Picqué explore leur potentiel pour la spectroscopie moléculaire à large bande spectrale et développe un spectromètre très sensible utilisant deux peignes de fréquences infrarouges. Ces travaux ouvrent de nouvelles perspectives, notamment pour l’analyse en temps réel de traces de gaz.

Lire le communiqué de presse "Un spectromètre ultrasensible bat tous les records", du 4 décembre 2009.

Pour en savoir plus