Accueil du site > Vie de la recherche > Actualités scientifiques > Actualités 2016




Recherchez sur ce site


Création de la Startup NH TherAguix SAS, issue du travail de recherche de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et du CNRS

11 mars 2016

ILM - UMR5306

L’Institut Lumière Matière (ILM, Univ. Claude Bernard Lyon 1/CNRS) a acté en décembre 2015 la création de la start-up NH TherAguix, société par actions simplifiées créée par plusieurs chercheurs de l’Université Claude Bernard Lyon 1 dont Olivier Tillement (Professeur à l’Université Lyon 1 et co-fondateur de la société Nano-H) et Géraldine Le Duc (European Synchrotron Radiation Facility, Grenoble). Son objectif : ouvrir un nouveau front contre le cancer en alliant les nanomédicaments hybrides aux radiothérapies. Plusieurs essais de phase 1 vont être lancés prochainement.

NH TherAguix propose de nouvelles solutions thérapeutiques pour lutter contre le cancer. Ces solutions sont basées sur la technologie AGuIX, issue de plus de 10 ans de recherche conjointe entre l’équipe FENNEC de l’ILM, la société Nano-H et de nombreux partenaires universitaires, hospitaliers et industriels. Forte de plus de 50 publications scientifiques dans des journaux internationaux et d’une technologie propriétaire de 4 brevets, déposés par les chercheurs créateurs de la start’up, NH TherAguix est à la pointe de la nanotechnologie appliquée à la médecine.

La technologie AGuIX se base sur l’utilisation de nanomédicaments hybrides innovants qui se concentrent passivement dans les tumeurs, et permettent ensuite leur détection par IRM et leur traitement par radiothérapie. L’efficacité de toute radiothérapie repose sur la recherche du meilleur compromis entre l’absorption des rayons X par les tissus pathologiques et le respect des tissus sains environnants. Le nanomédicament AGuIX peut être activé par les rayons X une fois qu’il a atteint la zone tumorale, c’est-à-dire qu’il augmente très localement la dose dans la tumeur tout en épargnant les tissus sains environnants. L’administration du nanomédicament AGuIX est réalisée par voie intraveineuse ce qui permet de ne pas modifier les pratiques médicales existantes.

La jeune société NH TherAguix est constituée d’une équipe de 5 personnes expérimentées dont les savoir-faire regroupent la chimie, les nanotechnologies, la pharmacie, la biologie, la dosimétrie. Chacun des membres de l’équipe a participé, à différents stades, à la recherche et au développement concernant la particule AGuIX. C’est donc sur la base d’une motivation commune que les membres de NH TherAguix souhaitent maintenant faire vivre ce médicament en continuant d’assurer sa production et en créant une structure permettant son utilisation dans le cadre d’essais cliniques. Le médicament a passé avec succès les tests réglementaires de toxicité et de sécurité.

Un premier essai de phase 1 est programmé dès le printemps 2016 au CHU de Grenoble pour le traitement de métastases multiples cérébrales. Un Programme Hospitalier de Recherche Clinique (PHRC), coordonné par l’Institut Gustave Roussy, vient également d’être obtenu pour une étude de phase 1 multicentrique, sur l’utilisation des AGulX dans les cancers du col utérin localement évolués. Par ailleurs, d’autres radiothérapeutes et oncologues se préparent aussi à la réalisation d’essais cliniques de phase 1 sur des types de cancers différents : gliomes, cancer de l’utérus, du pancréas, de la prostate et même du poumon. Après s’être concentrée sur la préparation de la première injection chez un patient, l’équipe entame maintenant les démarches financières nécessaires pour sécuriser les études de phases 1 déjà programmées pour les trois prochaines années.


Télécharger le communiqué de presse

Contacts

Chercheur l Olivier Tillement l T 04 72 43 12 00
Presse Univ. Lyon 1 l Béatrice Dias l T 06 76 21 00 92
Presse CNRS l Véronique Etienne l T 01 44 96 51 37