Accueil du site > Europe et international




Recherchez sur ce site


Une politique d’ouverture à l’international


La coopération internationale au CNRS contient deux volets : les relations internationales bilatérales et les collaborations prenant place dans le cadre de l’Europe communautaire.

La politique internationale menée par l’Institut de physique (INP) se cale sur la stratégie globale du CNRS en favorisant d’une part l’émergence de projets internationaux en s’appuyant sur les différents outils, top-down (PICS, PRC) et bottom-up (LIA, GDRI), mis en place par l’organisme et d’autre part, en encourageant le dépôt des projets dans le cadre du programme communautaire "Horizon 2020".

La mise en place de ces opérations structurantes internationales accroit la visibilité de l’Institut et permettent à nos chercheurs de rayonner dans le monde mais également de participer à la construction et la consolidation de l’Espace européen de la recherche.

Les collaborations internationales de l’INP se déroulent avec des partenaires présents sur l’ensemble des continents avec une forte présence en Europe avec entre autre l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie, les Amériques avec les États-Unis mais également en Asie avec Singapour et le Japon. L’initiation de collaborations avec certains pays émergents est visible avec en particulier le Brésil et l’Inde.


Données 2018

En 2018, l’Institut de physique compte 3 UMI, 21 LIA et 12 IRN (ex GDRI).

  • 3 Unités mixtes internationales (UMI)
  • 21 Laboratoires internationaux associés (LIA)
    • Allemagne : Grenoble and the Karlsruhe Institute of Technology et Spintronique - Fonctions et matériaux
    • Argentine : Laboratory of structure and reactivity of molecules, ions and radicals in the gas phase et Complex quantum systems
    • Brésil : Advanced electron microscopy of biomaterials
    • Canada : Laboratoire circuits et matériaux quantiques
    • Chili : Matière : structure et dynamique
    • Corée du Sud : Center for ultrafast optics and nanoeletronics of functional nanostructures
    • Croatie : Nanoclusters : biosensing and reactivity
    • Espagne : Microscopy and materials consortium zaragoza Toulouse
    • États-Unis : Nanoelectronics, from new phenomena to low-power electronics
    • Inde : Indo-French collaboration in theoretical high energy physics
    • Japon : Nanoscience and energy for the future et France-Japan impact dynamics lab
    • Norvège : Deformation, flow and fracture od disordered materials - Taming geophysical hazards
    • Russie : Laboratory of terahertz and mid-infrared collective phenomena in semiconductor nanostructures et Spectroscopie d’absorption de molécules d’intérêt atmosphérique et planétologique : de l’innovation instrumentale à la modélisation globale et aux bases de données
    • Suède : Fragmentation dynamics of complex molecular systems
    • Uruguay : Institut Franco-Uruguayen de Physique
    • Royaume-Uni : Self-organization in lasers and atoms and coherence effects
    • Vietnam : Magnetic and semiconducting nano-objects

  • 12 Réseaux de recherche internationaux (IRN ex GDRI)
    • Bright far-infrared optoelectronic sources to field-matter interaction studies, life sciences and environmental monitoring : Russie
    • Evolution, regulation and signaling : Allemagne, Danemark, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni
    • Fostering the X-ray free electron laser user community in France : Allemagne et Italie
    • Graphènes et nanotubes : science et applications : Allemagne, Angleterre, Danemark, Espagne, Pays-Bas
    • International cold atom network : Allemagne, Angleterre, Danemark, Espagne, Pays-Bas
    • Magnétohydrodynamique : Allemagne, Angleterre, Inde, Suisse, Etats-Unis
    • Matter in extreme conditions : from material science to planetary physics : Allemagne, Autriche, Belgique, Suisse, États-Unis
    • Mechanics of Nano-Objects : Allemagne, Autriche, Belgique, Suisse, États-Unis
    • Multiscale materials under nanoscope : Angleterre, Autriche, Belgique, Suisse, États-Unis
    • Nanoalloys : Allemagne, Angleterre, Belgique, Italie
    • Nanomaterials and nanostructures for energy and health : Argentine, Colombie, Costa Rica, Pérou
    • Quantitative detection of molecular and radical trace species produced by chemical reactions and photodissociation processes : États-Unis

Pour en savoir plus :


Contact Relations internationales :
Subbarao Bassava