Accueil du site > Espace labos




Recherchez sur ce site


Calcul intensif


Le calcul intensif est devenu un outil indispensable dans nombre de domaines scientifiques. Il peut s’agir de simulations ou de modélisations de systèmes de plus en plus réalistes et complexes, qui nécessitent des supercalculateurs massivement parallèles. On peut, par ailleurs, avoir besoin d’analyser ou de visualiser de gros volumes de données issues d’expériences ou de simulations. Il peut également être question de trouver des correspondances dans de grandes bases de données.

En outre, les moyens informatiques disponibles évoluent de plus en plus rapidement et deviennent souvent de plus en plus complexes.


Ressources CPU/GPU & accès

GIF - 9.6 ko


Le calcul haute performance (HPC) en Europe se structure autour des trois niveaux de la pyramide de calcul du projet européen PRACE (Partnership for Advanced Computing in Europe) :


- Tier-0 : ressources de dimensions européennes, actuellement des supercalculateurs proposant une performance de plus de 1 PFlop/s.

Les ressources de Tier-0 auprès de PRACE par demande biannuelle. Les projets durent 1 an et les moyens disponibles sont de l’ordre du milliard d’heures de calcul par an sur des calculateurs d’architectures variées. Les projets doivent justifier du besoin d’accéder à ce genre de ressources.

- Tier-1 : ressources de dimensions nationales, actuellement des supercalculateurs proposant une performance de plus de 100 TFlops/s.

Les ressources de Tier-1 sont accessibles en France par demande biannuelle, auprès de GENCI. Les projets durent 1 an et les moyens disponibles sont plusieurs centaines de millions d’heures de calcul par an sur des calculateurs d’architectures variées. Les calculateurs accessibles sont ceux de l’IDRIS (CNRS), du CINES et du TGCC/CCRT (CEA).

On peut également accéder au ressources Tier-1 d’un autre pays européen, au travers de PRACE, et en s’intéressant aux « Tier-1/DECI calls » (un lien ? C’est quoi ?) .

- Tier-2 : ressources régionales ou nationales, de type mésocentre ou grille.

Il s’agit de ressources régionales, plutôt de type « cluster » de PC et/ou de GPU. Il peut également s’agir d’infrastructures de type grille ou même, bientôt, « cloud ».

GENCI coordonne au niveau national des mésocentres répartis sur le territoire dans le cadre du projet Equipex « Equip@meso ». Ce projet s’est essentiellement superposé sur des mésocentres déjà existants. Le site calcul donne la liste des mésocentres en France. L’accès à ces ressources se fait selon des modalités déterminées localement.
Pour faire une demande, il est conseillé de trouver le mésocentre qui convient le mieux et de contacter le responsable du centre pour obtenir les modalités d’accès.

Pour plus d’information sur le projet « Equip@meso ».

Au CNRS, les grilles ont été développées à l’initiative de l’IN2P3 qui a fondé l’Institut des Grilles et du Cloud (IDGC). L’IDGC pilote France Grilles, qui coordonne l’activité autour des grilles et du « cloud » au niveau national.

Pour plus d’information sur l’accès aux grilles nationales et régionales.

Formation et développement d’applications

La Maison de la Simulation (CEA, CNRS, INRIA, université d’Orsay et université de Versailles – St Quentin) à été inaugurée en 2011. C’est à la fois un centre de recherche pluridisciplinaire, une unité de service et d’expertise et un pôle d’enseignement et d’animation scientifique. Elle a pour objectif d’accompagner, de soutenir et de stimuler les communautés scientifiques afin de tirer le meilleur parti des supercalculateurs, en particulier déployés dans le cadre de GENCI et du projet européen PRACE. A ce titre, la Maison de la Simulation héberge des équipes de recherche pluridisciplinaires autour de projets à plus ou moins long terme, liés au calcul intensif. Si vous êtes intéressés, le mieux est de contacter directement le directeur de la Maison de la Simulation, Edouard Audit. Par ailleurs, la Maison de la Simulation finance et héberge des étudiants en thèse. Il est donc possible de proposer des sujets. Cela se fait par un appel à projet dont les détails se trouvent sur le site de la Maison de la Simulation.

L’IDRIS du CNRS organise depuis longtemps d’excellents cours de programmation HPC. Consultez le catalogue de ces cours.

PRACE offre également des formations en HPC. Consultez le calendrier.

Originalement centré autour des simulations atomiques et moléculaires appliquées à la physique et à la chimie de la matière condensée, le Centre Européen de Calcul Atomique et Moléculaire (CECAM) soutient aujourd’hui une variété d’activités dans de nombreux domaines, allant de la bio-informatique à la dynamique des fluides, en passant par les algorithmes pour les architectures informatiques nouvelles.
Ces activités vont de l’organisation d’ateliers scientifiques à celle de cours avancés sur la programmation scientifique ou sur l’utilisation de logiciels particulièrement pertinents, en passant par l’invitation d’experts.
- Consultez la liste des activités.

Le CECAM est organisé autours de nœuds répartis dans différents pays européens. Les nœuds français sont CFCAM-IdF (Saclay), CFCAM-RA (Lyon/Grenoble) et, en cours de formation, CFCAM-SO (Toulouse). Les activités sont organisées au travers des nœuds. Pour faire homologuer un événement par le CECAM et recevoir une subvention, il faut répondre à l’appel à projet annuel (d’habitude juillet de l’année précédente) et soumettre le projet au nœud national le plus directement concerné. Les nœuds nationaux aident également à organiser des événements plus informels et plus courts, typiquement une journée autour d’un sujet spécifique particulièrement d’actualité. Pour recevoir le soutien d’un nœud à ce genre d’événement, il faut répondre à un appel d’offre spécifique.


Liens utiles

CECAM - Centre Européen de Calcul Atomique et Moléculaire

  • CFCAM-IdF - Centre Français en Calcul Atomique et Moléculaire - Ile-de-France
  • CFCAM-RA - Centre Français en Calcul Atomique et Moléculaire - Rhône-Alpes

CCRT - Centre de Calcul Recherche et Technologie
CINES - Centre Informatique National de l’Enseignement Supérieur
GENCI - Grand Equipement National de Calcul Intensif
IDRIS - Institut du Développement et des Ressources en Informatique Scientifique
PRACE - Partnership for Advanced Computing in Europe
TGCC - Très Grand Centre de calcul du CEA

L’INSMI (Institut National des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions) gère un site incontournable pour le calcul en France.



Informations complémentaires :



Contact :
Laurent Lellouch, chargé de mission
N’hésitez pas à lui faire part de vos remarques et lui envoyer des informations pour compléter ces pages.